En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

04.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

05.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

06.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

07.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

LR : le tigre de papier

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Maintien
Cote de confiance : lègere hausse pour Emmanuel Macron en janvier
il y a 24 min 38 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amazon, main basse sur le futur" : Amazon nous promet la lune mais à quel prix ? Enquête instructive sur un mastodonte.

il y a 59 min 24 sec
décryptage > France
Baisse

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

il y a 3 heures 6 min
décryptage > Politique
Ils ont le plus grand respect l’un pour l’autre

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Quand la religion sert de justification à la violence contre les femmes : pour en finir avec la gynépathie

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : la cruelle absence de vision et le manque de réel projet au sein du ministère de la Santé

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Europe
Basculement

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

il y a 4 heures 1 min
décryptage > Politique
Alternative

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

il y a 4 heures 19 min
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 20 heures 43 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 21 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amertume Apache, Une aventure du Lieutenant Blueberry" : Le renouvellement d’un mythe

il y a 56 min 6 sec
pépite vidéo > Politique
Soirée perturbée
Emmanuel Macron évacué d'un théâtre où tentaient d'entrer des manifestants
il y a 2 heures 13 min
décryptage > International
Régime autoritaire

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La laïcité et le féminisme : les deux atouts de la société française pour lutter contre l'obscurantisme religieux

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Gilets jaunes : les perspectives concrètes pour le mouvement après la phase insurrectionnelle

il y a 3 heures 38 min
décryptage > France
La réalité dépasse la caricature

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

il y a 3 heures 50 min
décryptage > International
Retournement

Les trois locomotives de l’économie américaine qui avaient combattu Donald Trump s’allient désormais à lui pour sa réélection

il y a 4 heures 14 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles
il y a 4 heures 27 min
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 21 heures 1 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 21 heures 46 min
© Reuters
La ministre de l'Education.
© Reuters
La ministre de l'Education.
Peut mieux faire

L’Education nationale après Charlie : des mesures intéressantes mais un problème qui dépasse de loin ce que Najat Vallaud-Belkacem a les moyens de faire

Publié le 23 janvier 2015
Le gouvernement a annoncé des mesures censées rétablir les valeurs républicaines et la laïcité à l'école par le rétablissement d'un enseignement moral et civique. Un arsenal législatif dérisoire face à l'ampleur des problèmes posés à l'enseignement.
Jean-Louis AUDUC est agrégé d'histoire. Il a enseigné en collège et en lycée. Depuis 1992, il est directeur-adjoint de l'IUFM de Créteil, où il a mis en place des formations sur les relations parents-enseignants à partir de 1999. En 2001-2002,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Louis Auduc
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Louis AUDUC est agrégé d'histoire. Il a enseigné en collège et en lycée. Depuis 1992, il est directeur-adjoint de l'IUFM de Créteil, où il a mis en place des formations sur les relations parents-enseignants à partir de 1999. En 2001-2002,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement a annoncé des mesures censées rétablir les valeurs républicaines et la laïcité à l'école par le rétablissement d'un enseignement moral et civique. Un arsenal législatif dérisoire face à l'ampleur des problèmes posés à l'enseignement.

Atlantico : Parmi ces mesures, certaines vous paraissent-elles plus intéressantes que les autres ?

Jean-Louis Auduc : Il y a d'abord deux choses qui me surprennent dans ces mesures : elles sont peu précises et elles sont le recyclage de décisions prises depuis plusieurs années et qui n'ont jamais été mises en avant. J'espère que nous allons maintenant les appliquer. L'évaluation des candidats sur leur capacité à faire partager les valeurs de la République au concours de recrutement des enseignants, par exemple, existe depuis un document d'avril 2013 et je me bats à l'heure actuelle pour qu'elle soit respectée. J'ai d'ailleurs sorti un ouvrage qui s'appelle Faire partager les valeurs de la République en novembre 2014 pour que les candidats soient justement préparés à cette mesure. Quand je regarde la proposition d'une réserve citoyenne, cela existe déjà depuis cinq ans et cela n'est pas un immense succès. C'est aussi une dénomination qu'utilise le ministère de la Défense  pour des civils chargés de travailler sur la liaison entre l'armée et la nation, notamment dans les quartiers les plus difficiles. Cela créé une confusion. Il en est de même pour la notion de parcours citoyen de l'école maternelle à la terminale, qui doit bien exister depuis une douzaine d'année. Je m'attendais à autre chose qu'un recyclage de mesures existantes.

Deux mesures me semblent néanmoins importantes. Il y a d'abord la fermeté sur la défense des valeurs, c’est-à-dire montrer que l'on ne laissera rien passer, que ces valeurs et les enseignants seront défendus en donnant davantage de sanctions en cas de comportements déviants des élèves. Deuxièmement, avoir un plan de formation continue des professeurs est une bonne chose. Cela étant, 1000 professeurs formés d'ici juillet 2015 pour avoir une vraie formation sur la laïcité et la transmission des valeurs républicaines c'est important, mais je reste sur ma faim concernant les moyens. Je ne vois pas par exemple l'annonce d'une université d'été d'une semaine où chaque académie enverrait une vingtaine de personnes pour qu'elles soient formées. Voilà quelque chose de concret qui n'a pas été proposé.

En ce qui concerne cette faillite des valeurs républicaines chez les jeunes, le mal n'est-il pas plus profond ? Le problème ne vient-il pas plus du rapport à l'autorité, de la sphère familiale ?

Le problème vient de trois enjeux. Nous sommes aujourd'hui dans une situation d'individualisme, de crise de repères, de jeunes qui passent 800 heures par an à l'école contre 2100 heures devant leurs écrans. Il y a une angoisse vis-à-vis de l'avenir de l'ensemble de la population qui empêche qu'un projet collectif ne se mette en œuvre. L'école a un rôle à jouer dans ce domaine en expliquant que les valeurs de la République sont un horizon important, et non un acquis permanant. Il faut une éducation aux médias pour sortir d'une litanie où l'on dit qu'il faut toujours plus de numérique.

Je suis heureux qu'enfin dans ce plan nous n'ayons pas de grand chapitre sur le numérique. Il faut d'abord apprendre aux élèves à s'en servir car le numérique prive les jeunes de leur éducation et les maîtres de leur autorité. L'année dernière, par exemple, pendant un cours, un étudiant surpris par ce que je disais a confirmé mes informations après les avoir vérifiées sur Internet. J'espère qu'on en a fini avec la croyance que le numérique va tout résoudre. D'ailleurs, dans la Silicon Valley, les enfants des grands patrons du numérique vont dans des écoles sans numérique. Nous avons à la place, enfin, ce chantier prioritaire qu'est la maîtrise du français. Je remarque d'ailleurs que la ministre remet en place l'évaluation en CE2 qu'on avait supprimé il y a trois ans.

Je remarque également que sur l'enseignement supérieur, où l'on sait qu'il y a une poussée des revendications religieuses et de la remise en cause des savoirs, il y a un vrai enjeu dans le sens où il forme aussi les professeurs.  La proposition qui a été faite d'appliquer les règles de la laïcité à l'enseignement supérieur n'a pas été retenue. Porter de manière ostensible des signes religieux y est autorisé.  J'aurais aimé plus de cohérence par leur interdiction.

Le gouvernement veut renforcer la formation des enseignants sur ces questions. Y-a-t-il un problème de niveau ?

Le problème c'est que ces dernières années nous avons travaillé exclusivement sur la formation initiale en pensant qu'il fallait préparer un enseignant tout armé capable d'enseigner pendant 20 ou 30 ans. C'est une erreur. Il faut donner des ouvertures et mettre en place des mesures d'accompagnement des enseignants lorsqu'ils découvrent leur poste. Si par exemple vous  faites votre formation dans une ville calme comme Limoges ou Reims et que vous vous retrouvez dans des établissements difficiles, vous n'aurez pas appris à connaître le genre d'élèves auxquels vous faites désormais face. Il faut un plan pluriannuel qui fasse que tout personnel en place ait une formation sur la laïcité et de découverte des nouveaux programmes. On peut avoir fait 30 ans de carrière sans avoir fait du tout de formation continue puisqu'elle n'est pas obligatoire au niveau du secondaire.

Soyons clairs : comment voulez-vous faire une formation sur la laïcité à l'université, c’est-à-dire où sont formés les futurs enseignants, devant des personnes portant des signes religieux ? Il faut être crédible : il y a un grand écart entre le faire et le dire en disant que l'on va développer des cours sur la laïcité en formation initiale en présence même du contre-exemple de la présence de signes religieux dans les Ecoles Supérieures du Professorat et de l'Education (ESPE), puisqu'elles sont intégrées aux universités où ils sont tolérés.

On observe aussi une crise des vocations chez les professeurs ?

Il y a une crise générale de recrutement. Et pas seulement dans les établissements difficiles. Même les plus renommés ont des difficultés. Aujourd'hui, nous sommes dans une crise de l'autorité. Il y a une remise en cause du savoir. Chacun croit qu'il va se bricoler sa connaissance sur Internet. Il y a eu pendant trop longtemps une absence de messages forts de confiance, de valorisation du savoir par rapport au métier d'enseignant. Il y a une différence entre les savoirs légitimés, qui sont ceux des programmes, les croyances et les opinions personnelles.

Le rôle des enseignants est de ne mettre en avant que des savoirs légitimés, que ce soit sur le religieux et le politique. Des enseignants sont attaqués sur des savoirs légitimés sans que l'institution ne les défende. Un bon nombre d'établissements où il y a eu des cas de non-respect de la minute de silence pour Charlie Hebdo sont ceux où il y a avait eu les journées de retrait de l'école sur la question de l'égalité hommes-femmes. Les enseignants qui s'étaient alors lancés dans des actions pour la parité n'avaient pas eu l'impression d'être défendus par l'institution. On avait alors eu un déchaînement médiatique mettant en cause les savoirs sur l'homme et la femme au profit de croyances religieuses ou d'opinions personnelles. Ne nous étonnons pas alors que l'on ait des difficultés sur l'école.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

04.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

05.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

06.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

07.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

LR : le tigre de papier

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kiki08
- 24/01/2015 - 10:29
éducation
je suis du même coté , que la plus part des commentateurs, et mes sondages privés , me montrent , que beaucoup de monde (travailleurs , artisans , petits commerçants et petits patrons) sont du même avis . tout n'est pas perdu. vivement 2017 .
cloette
- 23/01/2015 - 15:24
Il faut créer le ministère de la Verite
Elle en sera nommée ministre de premier rang .
jurgio
- 23/01/2015 - 14:15
Quelle indignité !
Comment met-on une personne incompétente dans un ministère des plus difficiles à gérer. La minuscule Belkacem avec sa dentition de service n'est qu'une porte-parole. Mais de qui ? Puisque l'« Instruction civique » (son vrai but) n'a personne à gauche qui sache comment reprendre les rênes de la République sans l'instrumentaliser...