En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 5 min 53 sec
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 51 min 38 sec
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 15 heures 44 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 16 heures 52 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 17 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 20 heures 26 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 21 heures 23 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 22 heures 45 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 56 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 38 min 48 sec
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 1 heure 7 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 16 heures 13 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 17 heures 22 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 19 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 20 heures 32 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 22 heures 8 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 23 heures 50 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 1 jour 30 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 jour 2 heures
Accro

Vers un vaccin anti-addiction ?

Publié le 06 octobre 2011
Des chercheurs américains travaillent à l'élaboration d'un vaccin anti-addiction qui pourrait arriver en France d'ici deux à trois ans.
Jean-Michel Scherrmann est Professeur à l’université Paris-Descartes à la faculté de pharmacie, et directeur de l'unité inserm 705 de neuropsychopharmacologie des addictions.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Michel Scherrmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Michel Scherrmann est Professeur à l’université Paris-Descartes à la faculté de pharmacie, et directeur de l'unité inserm 705 de neuropsychopharmacologie des addictions.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des chercheurs américains travaillent à l'élaboration d'un vaccin anti-addiction qui pourrait arriver en France d'ici deux à trois ans.

Atlantico : La recherche américaine est en train de mettre au point un vaccin anti-addiction, qui pourrait voir le jour bientôt. Où en est la recherche sur ce type de vaccins en France ?

Jean-Michel Scherrmann : En France, nous suivons ce qui se passe aux États-Unis, où la recherche institutionnelle sur ce type de vaccin est encouragée financièrement par des organismes de soutien.

Nous sommes plutôt attentistes, suiveurs. Il n'y a d'ailleurs pas tellement de projets, ni de laboratoires industriels qui travaillent sur la question. Quelques rares laboratoires pharmaceutiques, pas seulement aux États-Unis, mais dans le monde entier étudient le développement de tels vaccins.

 

Quels résultats peut-on d'attendre de ces vaccins anti addiction ?

La première génération de vaccin qui a été inventée n'était pas suffisamment performante pour entraîner des résultats très nets. Néanmoins, le sort de ces vaccins n'est pas scellé, la recherche est cours.

Nous pouvons nous attendre à des améliorations, car il existe aussi des petits indices dans certaines études qui démontrent une réduction de la consommation de cigarettes chez les personnes vaccinées. Autre bon point en faveur de ces vaccins : ils sont bien tolérés par les patients.

Si les résultats restent donc mitigés pour le moment, il ne faut donc pas complètement condamner le concept. Nous avons de bonnes raisons de garder espoir parce que nous avons identifié les raisons de la faiblesse des vaccins actuels. Elle est essentiellement due au fait que les vaccins ne conduisent pas à la formation d'anticorps suffisamment importants. De fait, les quantités d'anticorps contenues dans le vaccin restent encore un petit peu faibles par rapport à la consommation des patients. Par exemple, pour des personnes qui fument une vingtaine de cigarettes par jour, la quantité d'anticorps fournie par le vaccin actuel n'est pas suffisante pour aider à observer un effet neutralisant.

 

Certains émettent de sérieux doutes sur l 'efficacité de ces vaccins

Il faut faire attention à ce que l'on dit. Scientifiquement, ces vaccins ont un sens. Nous en connaissons les limites, et c'est un domaine où nous pouvons progresser vite.

Pour l'instant aucun de ces vaccins n'a obtenu d’autorisation de distribution sur le marché, nulle part dans le monde. Les vaccins les plus avancés en sont au mieux à la phase 3 des essais cliniques, c'est-à-dire à l'étape ultime avant commercialisation. En ce moment, les chercheurs essaient d’évaluer les conséquences de ces vaccins et notamment pour savoir si leurs effets sont supérieurs à l'effet placebo. Si leur efficacité est prouvée, ils pourraient voir le jour dans le commerce d'ici deux à trois ans. Prudence donc.

Ce qui est vrai en revanche, c'est que cela représente un marché lucratif pour les industries. Surtout que - contrairement aux médicaments traditionnels - leur développement est assez rapide : de cinq à six ans. Si l'industrie s'y intéresse c'est qu'il existe une possibilité de faire de l'argent :les études de marchés doivent être encourageantes, sinon ils ne le feraient pas.

 

D'un point de vue scientifique, comment fonctionnent les vaccins anti addiction ?

D'abord, il faut insérer dans la formule du vaccin la drogue que nous souhaitons neutraliser. Puis, grâce à une série d'injections de ces composants une fois par mois pendant cinq à six mois, des anticorps anti cocaïnique ou anti amphétaminique vont apparaître dans l'organisme du patient vacciné. Et quand le patient consommera à nouveau de la drogue, elle va être piégée par les anticorps qui circulent.

Cela fonctionne de la même manière que les patchs ou les gommes pour arrêter de fumer. Le principe c'est de faire arriver la nicotine le plus lentement possible au niveau du cerveau. Car on considère que la dépendance est liée à la vitesse, à la brutalité avec laquelle la drogue pénètre dans le cerveau. Le fait de ralentir l'arrivée de la drogue dans le cerveau atténue la dépendance.

Au final nous n'éradiquerons peut-être pas totalement la drogue, mais nous avons de bonnes chances de réussir à en freiner la consommation.

 

Un dernier mot sur la définition même du terme "addiction". De quoi s'agit-il précisément ?

L'addiction correspond à un état neuro biologique, un dérèglement cérébrale dont on ne connaît pas tous les mécanismes. Le résultat : le patient tombe dans ce qu'on appelle une pathologie mentale. C'est un état qui fait franchir un cap irréversible où le patient a un besoin difficile à retenir. Il veut toujours re-consommer le même produit.

En tant qu'hospitalo-universitaire, ayant contact avec la recherche fondamentale dans ce secteur, je ne peux pas donner du crédit aux personnes qui nient l'existence de l’addiction. Mes patients doivent être traités, et aidés. Il faut avoir un point de vue médical sur l'addiction.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

07.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
clary-net
- 07/10/2011 - 08:45
et pour le sucre???
Pour l'addiction au sucre, est-ce que cela pourrait être efficace? Je suis preneuse