En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 3 heures 38 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 5 heures 50 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 7 heures 3 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 7 heures 31 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 9 heures 30 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 11 heures 19 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 12 heures 29 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 13 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 3 heures 25 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 4 heures 4 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 6 heures 38 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 7 heures 20 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 7 heures 50 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 10 heures 38 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 11 heures 54 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 12 heures 55 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 13 heures 9 min
© Reuters
François Hollande n'a pas pu se retenir et a discrètement annoncé que la BCE allait lancer un plan de rachat de dettes souveraines qui relancerait la croissance dans la zone euro.
© Reuters
François Hollande n'a pas pu se retenir et a discrètement annoncé que la BCE allait lancer un plan de rachat de dettes souveraines qui relancerait la croissance dans la zone euro.
L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

La bourde de François Hollande qui rend furieuse la Banque centrale européenne

Publié le 21 janvier 2015
François Hollande est incorrigible. Il n'a pas pu se retenir et a discrètement annoncé que la BCE allait lancer un plan de rachat de dettes souveraines qui relancerait la croissance dans la zone euro. Mario Draghi ne décolère pas et il y a de quoi.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Hollande est incorrigible. Il n'a pas pu se retenir et a discrètement annoncé que la BCE allait lancer un plan de rachat de dettes souveraines qui relancerait la croissance dans la zone euro. Mario Draghi ne décolère pas et il y a de quoi.

Au mieux c’est un couac au pire, un délit d’initié. En présentant ses vœux aux chefs d’entreprises, le président de la République a pris un malin plaisir à expliquer que l’alignement des planètes économiques lui étaient favorables. Le prix du pétrole, la baisse de l’euro et les taux d’intérêt créent en effet des marges de manœuvre inespérées. Certains socialistes en oublieraient presque les réformes de structure qui sont pourtant indispensables. Compte tenu de ces facilités qui ne doivent pourtant rien à l’action du gouvernement, le chef de l’Etat a demandé aux chefs d’entreprise de prendre leurs responsabilités. Oubliant au passage que c’est à l’Etat de prendre les siennes.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz 

 

Et dans son enthousiasme qu'on lui connait, François Hollande n’a pas pu s’empêcher de confier à un grand nombre de patrons que la Banque centrale européenne allait annoncer jeudi un programme de quantitative easing  très important. Environ 1000 milliards d’euros. Cela revient à racheter directement de la dette souveraines puis à émettre la contrepartie en liquidités de façon à accroitre la masse monétaire en circulation. Donner de l'oxygène aux banques qui rechignent à faire des crédits, donc à relancer un programme de financement des investissements et de la consommation.

Mario Draghi a dit à plusieurs reprises qu’il se réservait cette possibilité pour lutter contre la déflation. François Hollande n’avait pas à se vanter qu’il savait que cette décision serait prise. Même si beaucoup d’experts la recommandent, même si l’Allemagne a donné son feu vert, même si la Cours de justice européenne l’a autorisé. C’est une bourde énorme à la limite du délit d’initié et ce, pour trois raisons.

D’abord, parce que cette information n’est pas certaine. Mario Draghi peut encore la reporter. On ne sait absolument pas le montant que cela représentera personne ne sait quelles dettes la BCE rachètera, et dans quelle proportion. Certainement au prorata de la contribution de chaque Etat. Dans ce cas, la France sera généreusement servie. Dévoiler ce type d’information peut provoquer des catastrophes. En théorie c’est du délit d’initié.

Ensuite, parce que c’est politiquement une faute. Cela revient à trahir l'indépendance de la BCE, à laisser penser que les gouvernements sont au courant des décisions d’une institution dont la force est sont statut d’indépendance. La BCE est strictement indépendante des pouvoirs politiques.

Enfin, c’est très maladroit vis-à-vis de nos partenaires. Et particulièrement des Allemands qui ne digèrent pas un tel couac. Cette déclaration laisse penser que l’influence de François Hollande a été déterminante dans cette décision. Quelques jours après la grande marche républicaine, nos voisins prennent cela pour un coup bas.

François Hollande lui, continue de tricoter un pullover aux couleurs de la cagnotte pour réchauffer la gauche. Manuel Valls et Emmanuel Macron n’ont pas commenté. La BCE n’a fait aucun communiqué et beaucoup en Europe ont fait semblant de ne pas avoir entendu. Le Président aurait-il pris la grosse tête avec son embellie dans les sondages ? Charlie ou pas, sans réformes la France ne décollera pas. La morphine endort la douleur mais n’a jamais soigné personne, ça se saurait.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
FIGAROCB
- 26/01/2015 - 10:30
GRAVISSIME !
A ce niveau de responsabilité, cette façon de faire renforcer l'idée de la totale incompétence de "NORMAL 1er" ! Le délit d'initié est sanctionné par la loi, comment peut-on expliquer que ce triste personnage va encore bénéficier d'u "non lieu' ? Les Allemands devraient intervenir pour dire cette vérité sur la place publique, et toutes nos forces politiques devraient se rassembler afin de demander la déchéance de ce Président inutile, incompétent et dangereux pour votre Pays ! Voila le meilleur sefrvice qui pourrait être rendu à la FRANCE.
Ombelia
- 26/01/2015 - 09:44
Incorrigible!
Mais tout français comprenant un tant soit peu l'économie sait bien que si la France bénéficie d'une embellie (temporaire), ce sera grâce au QE de la BCE et non pas à la politique de "Petit Musclé" qui se voit déjà réélu en 2017...
D'AMATO
- 24/01/2015 - 19:50
Tout est tellement clair
qu'il n'y a plus rien à decrypter.