En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Editorial

La tragédie de Charlie Hebdo suscitera-t-elle le sursaut dont la société française a tant besoin ?

Publié le 09 janvier 2015
Les Français se sont habitués à remettre en cause leurs principes fondamentaux pour ériger des tabous dans tous les domaines, multiplier les polémiques et les violences.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Français se sont habitués à remettre en cause leurs principes fondamentaux pour ériger des tabous dans tous les domaines, multiplier les polémiques et les violences.

La tragédie de Charlie Hebdo a engendré une lame de fond planétaire dont on ne peut encore mesurer toutes les conséquences. Le choc provoqué par le massacre opéré de sang-froid pour faire  disparaître l’équipe qui animait un journal atypique symbole du goût des Français pour la liberté d’expression pourrait faire naître un phénomène de résilience, bien connu des médecins, qui permettrait d’opérer rapidement un rebond à la suite du traumatisme enregistré, dont les effets pourraient s’étendre à l’ensemble du pays. L’ampleur des rassemblements organisés depuis la catastrophe, dont beaucoup étaient spontanés traduit peut-être le début d’un changement de comportement des Français, habitués trop longtemps à remettre en cause les principes fondamentaux sur lesquels ils vivaient depuis des décennies pour ériger des tabous dans tous les domaines, multiplier les polémiques et les violences, parce que la peur, générée par la crise, et exploitée par certains mouvements politiques, étendait son ombre partout.

Il serait temps que la France renonce à la misanthropie qui l’étreint et cesse d’apparaître comme le peuple le plus pessimiste de l’Europe occidentale en prenant conscience du vrai danger que représente le terrorisme afin qu’elle cesse de se livrer à des guerres internes picrocholines qui laminent son unité et se ressaisisse pour aborder les vraies réformes susceptibles de ressouder le pays et lui permettre de recoller au monde d’aujourd’hui, dont elle est en train de se détacher...

Il existe aujourd’hui de nombreux atouts dans le contexte international. La chute de l’euro, à son niveau le plus bas par rapport au dollar, apporte une vraie bouffée d’oxygène au pouvoir d’achat. Les exportations françaises vont y trouver un stimulant car elles sont particulièrement sensibles au niveau des devises. Il en va de même pour la baisse du pétrole, dont les effets seront beaucoup plus rapides et importants que ceux du pacte de responsabilité. Idem pour les taux d’intérêt qui atteignent chaque jour un nouveau record historique, soulageant la charge de la dette, puisqu’on emprunte à dix ans à moins de 0,8%. Autant d’éléments, qui devraient contribuer à ramener un début de confiance dans l’évolution de la conjoncture, et conduire à un jugement  moins négatif sur la loi Macron en discussion devant le Parlement. Pour l’instant, les sondages montrent qu’une majorité de la population n’y croit pas. Elle a certes été caricaturée en mettant l’accent sur la création de lignes d’autocars, sur l’ouverture de certains magasins le dimanche dans les zones touristiques et la remise en cause de certains privilèges des professions réglementées, alors que les textes prévoient bien d’autres dispositions. Mais il est certain que la loi est encore bien timide et qu’elle ne touche pas aux rigidités essentielles de l’économie. C’est là qu’une pression nouvelle d’une opinion qui retrouverait une certaine unité pourrait conduire rapidement à un deuxième plan de relance, sans doute souhaité par Emmanuel Macron lui-même et qui devrait tenter de mettre fin aux gaspillages entraînés par des institutions vétustes qui n’ont plus de raison d’être comme le statut de la SNCF, qui entraîne un surcoût pour les usagers, les avantages du comité d’entreprise d’EDF, le scandale de la formation permanente, qui fait vivre artificiellement des dirigeants syndicaux, ou encore les régimes complémentaires de retraite du secteur public.

On saura très vite si le drame que vient de vivre le pays contribuera en définitive au sursaut qui est à portée de main si la cohésion nationale reste au rendez-vous.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

05.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

06.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

07.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 10/01/2015 - 12:33
@Benvoyons
tu l'as dit!
Benvoyons
- 10/01/2015 - 10:42
Ganesha - 10/01/2015 - 09:15 Il n'a jamais été question
d"éliminer les Fonctionnaires mais d"éliminer qu'un fonctionnaire puisse aussi être un élu comme cela se passe dans toutes les vraies démocraties. Allemagne, UK, Pologne, Autriche etc etc..Les Fonctionnaires de ces pays ne peuvent pas être élus sans avoir démissionné et sans pouvoir revenir dans la Fonction Publique. Ceci pour éviter les petits arrangements entre amis.Depuis 1981 nous sommes le seule pays qui dispose d'une Fonction publique d'une Fonction Publique qui se contrôle et d'une Fonction Publique d'élus avec 55 à 60% des élus Fonctionnaires. Donc sit la France va mal malheureusement c'est bien à cause des Fonctionnaires qui ont tous les pouvoirs.
Benvoyons
- 10/01/2015 - 10:30
J'ajoute pour mettre un peu d'espérence que les sondages
concernant notre Caton Hollande et bien vont remonter. Bilan et bien notre Président devra se convertir à l'Islam car c'est grâce à Mahomet qu'il remontera. Il va devoir par devoir faire les 5 prières par jour pour ainsi assurer sa réélection. J'ajoute qu'il est devenu un peu Président ( après 2 1/2 ) grâce à Mahomet et en plus grâce aussi à la non utilisation de sa queue greffée sur son cerveau.. Quand il ne s'occupe plus de ses plaisirs et bien il a quelques bulles d'intelligence qui remontent. J'ajoute que même avec sa teinture nous allons bientôt voir quelques cheveux gris, comme quoi il a enfin un peu travaillé. Donc nous allons avoir au moins 1 million aficionados de la Muleta Charlie Hebdo pour fêter le brevet d'excitation des déséquilibrés.Notre Président en tête de cortège bien évidemment. Comme quoi les références à l'intelligence et du bon sens ne sont plus. Mais mon esprit Humaniste m'interdit de dire comme Bergé et autres produits de la gauche que cela sera bien fait s'il se passait quelque chose de grave pendant cette manifestation.(Manif pour tous).