En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

04.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

05.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

07.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Mesures pour lutter contre le virus
Coronavirus : la Chine confine 20 millions d’habitants autour de Wuhan, les festivités du Nouvel an chinois annulées à Pékin
il y a 35 min 28 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Ritals", adaptation théâtrale de Bruno Putzulu : il était une fois les immigrés italiens de Nogent-sur-Marne

il y a 1 heure 18 min
Electrocutions et incendies
L'UFC-Que Choisir alerte sur les dangers des chargeurs de smartphones
il y a 1 heure 45 min
pépites > Santé
Origines du virus
Wuhan : des serpents pourraient être la source de l'épidémie du coronavirus chinois
il y a 3 heures 17 min
pépites > Politique
Loi bioéthique
Le Sénat vote la PMA pour toutes, mais pas le remboursement pour toutes
il y a 7 heures 14 min
décryptage > France
ONDRP

Fermeture de l’Observatoire national de la délinquance : et hop, un thermomètre de moins !

il y a 8 heures 37 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’affaire Yasser Arafat : polémique et émergence d’accusations "d’empoisonnement par les Juifs"

il y a 9 heures 37 min
décryptage > Société
Tribunal du net

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

il y a 9 heures 47 min
décryptage > Science
Big Bang

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

il y a 10 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

il y a 11 heures 25 min
pépites > Justice
Soupçons de financement libyen
La justice britannique va remettre Alexandre Djouhri à la France
il y a 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Messiah" de Michael Petroni : quand le doute s’insinue et ne vous lâche pas

il y a 1 heure 30 min
light > High-tech
"C'est toi dans cette vidéo ?"
Facebook : la gendarmerie de l'Indre alerte sur une arnaque avec une vidéo qui aurait déjà fait un grand nombre de victimes
il y a 2 heures 31 min
pépite vidéo > Mode
Une page se tourne
Les images de l'ultime défilé de Jean-Paul Gaultier
il y a 6 heures 43 min
décryptage > Histoire
Mémoire

75ème anniversaire de la libération d’Auschwitz : l’histoire de la Shoah prise au piège des réinterprétations politiques d’aujourd’hui

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Santé
Menace de pandémie

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

il y a 8 heures 41 min
décryptage > Terrorisme
Voilà comment on fabrique les crétins

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Politique
Loi Avia

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Politique
Objectif 2022

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

il y a 11 heures 4 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L'Express pense qu'il n'y a plus de plafond de verre au-dessus de Marine Le Pen ; L'Obs s'éveille aux violences policières ; Valeurs Actuelles se shoote à Yassine Belattar ; Copé épargné par LREM à Meaux ; vins "naturels" et biodynamie à tort et à travers
il y a 11 heures 28 min
© Reuters
© Reuters
L'Édito de Jean-Marc Sylvestre

Non, le plan Juncker n’est pas un jouet pour député européen désœuvré

Publié le 27 novembre 2014
Les europhobes sont incorrigibles. Rien de ce que fait Bruxelles n’a grâce à leurs yeux. Le plan Junker de lancer 300 milliards d’investissement ne fera pas de miracles certes, mais il ne coûtera rien aux contribuables. Le problème, c’est qu’il demande simplement un peu de courage aux gouvernants.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les europhobes sont incorrigibles. Rien de ce que fait Bruxelles n’a grâce à leurs yeux. Le plan Junker de lancer 300 milliards d’investissement ne fera pas de miracles certes, mais il ne coûtera rien aux contribuables. Le problème, c’est qu’il demande simplement un peu de courage aux gouvernants.

C’est sans doute la première fois depuis dix ans que la Commission sort une réforme un peu intelligente. Cela ne fera pas de miracles, mais qui peut amorcer en Europe un processus de sortie de crise ? A condition, évidemment, que les gouvernements le veuillent et que les opinions publiques ne la rejettent pas avant même d’avoir compris ce que l’on va essayer de faire. Les mauvaises nouvelles se vendant mieux que les bonnes, ça va être difficile.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz 

La réaction de rejet ou de désabusement est hélas banale. Il faut dire que la précédente Commission a été d’une telle indigence. Il faut dire aussi que l’ex-président José-Manuel Barroso a été tellement absent et complaisant, à un moment où les européens avaient un besoin de cohérence et de fermeté, que l’Europe a signé pendant dix ans son brevet de bouc-émissaire. Les risques de voir les initiatives européennes rangées au rayon des accessoires pour députés européens désœuvrés est encore aujourd’hui très grand.

Depuis quelques mois, quelques progrès ont été faits. Quand la BCE prend en main la tutelle des banques, lance des stress tests ou baisse les taux d’interventions à des niveaux près de zéro, elle fait le job. La meilleure preuve, c’est que l’euro a baissé de 25%. Autant de mouvements qui étaient réclamés par tout le monde mais qui ne semblent pas émouvoir beaucoup d’économistes.

Les entreprises elles, ont gagné en compétitivité externe, beaucoup plus que via le CICE. Quand la Commission met en place le Fonds d’Intervention Stratégique, elle ne fait rien d’autre que d’activer un système de mutualisation des risques. C’est à croire que ceux qui réclamaient des eurobonds n’ont rien compris à ce qui pouvait se passer.

Maintenant, Jean-Claude Juncker, le nouveau président, s’est fixé comme objectif de mandat de restaurer la croissance. Rappelons, une fois encore, que son prédécesseur avait pour objectif de ne rien faire.

Évidemment, les exégètes s’en donnent à cœur joie. Ils font leur calcul et s’aperçoivent que les montants par pays et par an sont dérisoires. Sans doute, mais l’époque n’est plus au plan Marshall. On se trompe de guerre. Il ne s’agit pas de jouer au Père Noël et de distribuer de l’argent à ceux qui seront les plus séduisants, les plus politiques.

Si les opinions publiques pensent que le plan Juncker va se résumer à une distribution de fonds comme on le faisait autrefois pour les fonds structurels, c’est que l’on n’a rien compris au film et que chacun prend ses rêves pour des réalités. On n’est pas dans une maison de retraite à la veille de Noël. L’explication est très simple.

Tout d’abord, Junker ne se trompe pas de diagnostic. Il s’agit bien de relancer la machine par l’investissement, donc par l’offre, l’innovation et la compétitivité.

Ensuite, le besoin ne passe pas par une distribution d’argent ou de crédits publics. Il n’y a pas d’argent public à distribuer. Les budgets sont exsangues. Le besoin passe par la définition de projets précis qui nécessitent une coopération européenne, et qui seront structurants, donc créateurs de richesse.

Enfin, les européens ont l’occasion de définir le contenu de leur croissance future. Quels secteurs ? Quelles activités ? Quelles infrastructures ? Cela passe par les voies de communication, par les approvisionnements en énergie etc. On n’attend pas seulement des chiffres mais on attend la description des projets. C’est autrement plus compliqué que de blablater sur des additions d’euros que personne n’est capable d’apporter. Les fonds structurels, la belle époque, n’ont pas été inutiles mais comme c’était de l’argent public européen, ce fut de belles collections de  gaspillages.

Le Financement justement ? Et bien le financement sera privé, c’est le point fort du projet Juncker. Il n’y aura pas d’argent public. Partant du principe que, si les projets sont intéressants et sérieux, économiquement viables et utiles, créateurs de valeur, il n’y aura aucune raison pour que le financement privé ne vienne pas. Si on a besoin de financement public pour boucler une opération, c’est que l’opération n’est pas bonne. Le marché est bien plus capable d’arbitrer une allocation d’investissement que quelques fonctionnaires ou quelques politiques dont les intérêts sont ailleurs.

Sous cet angle, le plan Juncker n’est pas nul. Le problème est qu’il faut que les politiques jouent le jeu. Qu’ils acceptent de définir et de sponsoriser des projets dont l’utilité n’est pas seulement, à court terme, politique. Les 300 milliards ne sont que des garanties. Des cautions. Si les politiques inspirent confiance le multiplicateur est énorme.

Si ça ne marche pas et que ça tombe aux oubliettes, il ne faudra s’en prendre ni à la Commission, ni à la Banque Centrale. Il ne faudra s’en prendre qu’à nous-mêmes, c’est à dire aux gouvernances nationales.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

04.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

05.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

07.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 28/11/2014 - 20:27
Plan Juncker
Voilà un journaliste qui devrait abandonner les rubrique économiques pour passer à la rubrique people ou peut-être sport ou mode.
Il serait sans doute moins ridicule;
Haddock36
- 27/11/2014 - 14:56
Hydrogène
J'admets faire une fixation sur l'hydrogène; mais il s'agit non seulement d'un secteur d'avenir mais du fondement d'une véritable révolution industrielle. La communauté européenne va t'elle investir lourdement dans l'implantation de stations de distribution, seule condition pour lancer la fabrication à grande échelle de véhicules H2 ou allons nous continuer de concevoir des modèles expérimentaux, comme récemment VW avec sa Golf, dont il sera impossible de remplir le réservoir. En attendant l'Asie a déjà compris l'enjeu que cela représente et comme d'habitude les français restent accros à leur voitures diésel.
Deneziere
- 27/11/2014 - 10:04
Un plan perdant-perdant ?

Quand l'argent privé est cautionné par l’argent public, ce qui est le cas dans le projet Juncker, nous dit-on, alors l'investissement prend de facto les tares du public: gabegie, prise de risque avec l'argent des autres... Mais en cas de succès, il garde les inconvénients de l'investissement privé: le collectif est spolié de biens qui devraient lui appartenir (comme les autoroutes en France). De quoi rendre sceptique même les europhiles.