En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

07.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 10 min 22 sec
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 2 heures 35 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 3 heures 48 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 5 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 6 heures 25 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 7 heures 24 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 8 heures 8 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 8 heures 39 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 9 heures 3 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 9 heures 38 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 2 heures 12 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 3 heures 4 sec
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 5 heures 34 sec
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 6 heures 4 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 8 heures 3 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 8 heures 25 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 8 heures 57 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 9 heures 39 min
© Reuters
© Reuters
L'Édito de Jean-Marc Sylvestre

5 actes d'un scénario de crise annoncée pour le printemps 2015

Publié le 26 novembre 2014
Le scénario d’une crise majeure recommence à circuler dans les pays de la zone euro. Outre la BCE et la Commission de Bruxelles, les agences de notation sortent des études alarmantes. La dernière en date vient de chez Moody’s.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le scénario d’une crise majeure recommence à circuler dans les pays de la zone euro. Outre la BCE et la Commission de Bruxelles, les agences de notation sortent des études alarmantes. La dernière en date vient de chez Moody’s.

Est-ce l’approche du verdict concernant le budget 2015 vendredi ou l’émotion suscitée par la visite du pape à Strasbourg ? Toujours est-il qu’il est difficile de dépouiller les scénariis d’une crise annoncée pour le printemps 2015. Plusieurs hypothèses mais un seul mode opératoire, le même enchainement de disfonctionnements.

Acte 1. La croissance est au rendez-vous partout dans le monde sauf en Europe. Oui, vraiment partout : aux États-Unis, dans les émergents dont la Chine, en Amérique du Sud et demain en Afrique.

Acte 2. La croissance est absente en Europe et singulièrement en France. L’Europe ne peut pas espérer une croissance de la demande intérieure et marchande. Elle est saturée. En revanche, elle pourrait capter une partie de la demande du reste du monde si nous étions compétitifs.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz 

Acte 3. Les pays européens, et notamment la France, ne seront compétitifs que s’ils allègent leurs dépenses sociales. Nous sommes à 32% du PIB en dépenses sociales, alors que la moyenne des pays de l’Europe du Nord est à 27%. La baisse des dépenses sociales renforcerait mécaniquement la dépense d’investissement du secteur marchand. Il faut baisser la dépense sociale pour renforcer la compétitivité. Et comme l’essentiel du déficit social est dans les systèmes de retraite, il faudrait impérativement passer l’âge de la retraite à 65 ans pour régler le problème.

Acte 4. Le projet de geler les salaires pendant deux ans ou d’assouplir l’application des 35 heures est tellement stupide que l’on peut penser qu'il peut servir politiquement à favoriser des réformes moins douloureuses, comme la retraite. La France est d’ailleurs l’un des derniers pays en Europe à ne pas avoir tenu compte de l’évolution démographique. Cette réforme des retraites, tout le monde y pense mais personne n’ose passer à l’acte.

Acte 5. Les agences de notation et notamment Moody’s commencent à expliquer que le seul moyen pour que la France puisse engager une réforme aussi structurante serait d’être confrontée à un choc. Pour les spécialistes, les crises les plus plausibles sont de trois sortes, par ordre de probabilité :

La plus probable, une crise obligataire. Une peur des marchés qui pousserait les taux d’intérêt à la hausse et qui bloquerait le fonctionnement de pays très endettés. Notons que ce choc obligataire serait favorisé par le changement de politique monétaire de la FED. La hausse des taux américains va attirer les capitaux et provoquer une hausse des taux européens.

Une crise de l’euro entre l’Allemagne et la France. Compte tenu de la mésentente franco- allemande, un ras-le-bol du contribuable allemand, une mauvaise volonté de la France à réformer, on peut parler divorce. Dans ce cas, techniquement, difficile à mettre en œuvre. C’est évidemment l’Allemagne qui aura la garde de la monnaie forte.

Une crise politique provoquée par la montée du populisme et de l’extrême droite. Notamment en France. La montée en puissance d’une vague Zemmour - Le Pen pourrait provoquer en réponse une majorité responsable et pragmatique. Mais on voit mal ce que cela donnerait en termes de gouvernance à courte échéance.

Le calendrier pour jouer le scenario est toujours le même, mars-avril. Curieusement, c’est le même agenda que les politiques. A droite comme à gauche.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 27/11/2014 - 11:23
A très court-terme
Ma faveur va au scenario 5 : crise obligataire ! . Et l' effet domino consécutif .
vangog
- 26/11/2014 - 22:36
Erreur, M.Sylvestre! La crise politique est la plus plausible,
en ce sens qu'elle arrivera tôt ou tard, et qu'elle entraînera, par ricochet, la crise obligataire, puis la crise de l'Euro...mais affirmer que cette crise politique viendra du FN est une méconnaissance majeure des mécanismes de la politique française! Un observateur plus attentif, libéré des œillères de la pensée unique complaisamment distribuées par la propagande gauchiste, comprendrait que le FN est un acteur passif de la vie politique française, comme le serait un arbitre...ce sont les partis archaïques de gauche et d'ultra-gauche contre l'équipe UMP qui font le match, effectuent des tacles dangereux, donnent des coups de tête et marquent, souvent, contre leur camp. Le FN assiste, avec tristesse, à ce mauvais match qui abime le terrain de la France...Mieux, il ne sera pas élu en 2017, malgré tous ses efforts contre la diabolisation et la pensée unique...vous n'espérez donc pas que cette situation scabreuse de la France perdure jusqu'en 2022? Je vais vous aider! L' UMP prendra le contrôle de l'exécutif et du législatif en 2017...et c'est là que les ennuis vont "vraiment" commencer, que l'opposition gauchiste se reconstruira et que la France chantera son chant du cygne...