En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© Reuters
L'Édito de Jean-Marc Sylvestre
La France essaie d’arracher quelques jours de sursis à Bruxelles pour son budget
Publié le 25 novembre 2014
La négociation du budget 2015 avec Bruxelles tourne à la farce. La France aurait obtenu un nouveau sursis de 4 mois. Plus surréaliste encore, la Commission de Bruxelles aurait accepté d’attendre vendredi pour le lui annoncer.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.Il est aussi l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La négociation du budget 2015 avec Bruxelles tourne à la farce. La France aurait obtenu un nouveau sursis de 4 mois. Plus surréaliste encore, la Commission de Bruxelles aurait accepté d’attendre vendredi pour le lui annoncer.

Tout le monde, à Bruxelles, sait maintenant que notre projet de budget 2015 est complètement dépassé par les déficits et l’endettement. Surtout depuis que le Président a promis qu’il n’augmenterait pas les impôts. Comme Bercy n’a reçu aucune consigne pour réduire les dépenses, on va à nouveau déraper.

Normalement, la France devrait être mise sous tutelle comme l’avaient été, l’Espagne, la Grèce et l’Italie. Mais personne en Europe ne veut prendre ce risque d’humilier la deuxième puissance économique de la zone euro. Moralité, on fait semblant d’enregistrer les promesses de réformes égrenées par le couple Valls-Macron.

L’Allemagne et l’ensemble des pays de l’Europe du Nord ont fait sortir hier des études qui montrent clairement qu’avant la crise, la France et l’Allemagne étaient synchronisées, il y avait donc une coopération et une solidarité face aux marchés. Les mêmes études montrent qu’aujourd’hui, la France approche un endettement de 100 % du PIB. Nous sommes à 98% alors que les autres pays sont à 70%. Cela veut dire que la France n’est pas à l’abri d’un accident obligataire et que cet accident serait systémique.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz 

Pour calmer les milieux financiers, la France a judicieusement fait filtrer une étude qui prône un gel des salaires et un assouplissement des 35 heures pendant les deux prochaines années. L’assouplissement des 35 heures, tout le monde est d’accord. En revanche pour le gel des salaires, on voit mal la France s’y engager. C’est la partie brute du salaire qu'il faut raboter, pas le pouvoir de dépenser ce que l’on touche. On risque d’asphyxier tout le système.

Fort d’appuyer ce type de réforme, Michel Sapin et Emmanuel Macron espèrent bien convaincre jeudi leurs homologues allemands qu'ils ont besoin d’une part importante du plan d’investissement de 300 milliards d’euros dont Junker parlera mercredi.

L’agenda est serré. La France a réussi à faire reporter le premier acte; on en aurait pris plein la tête. Mercredi, Junker sort le plan. Jeudi la France rencontre l’Allemagne pour lui promettre ce que les Allemands  voudront bien croire. Vendredi, la Commission annoncera que la France a encore 4 mois pour se mettre en règle. 4 mois c’est loin. A l’Élysée comme à Matignon, on commence à dire que tout cela va mal se terminer. Selon les petits malins qui observent la vie politique, 4 mois c’est la durée que Manuel Valls aurait fixé afin de mettre un terme à sa mission.

Le printemps sera chaud et l’automne aussi. Sacré réchauffement climatique, en politique non plus il n’y a plus de saisons.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
05.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
Comment les socialistes en sont arrivés à se demander ce qu'est le vrai vote utile pour eux
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Hugues001001
- 25/11/2014 - 15:26
Ce n'est pas grave
Pendant ce temps-là, François file le parfait amour avec Julie, Taubira commente les décisions de la justice américaine, Cambadélis le double repris de justice se permet de donner des leçons d'économie à Macron, Lepaon estime que les Français se foutent du scandale de son appartement rénové, et les media nous abreuvent des déboires de cette pauvre conne de Nabilla, puisque naturellement, il n'y a rien de plus intéressant ni d'urgent. Bref, tout va bien.
brennec
- 25/11/2014 - 14:43
Gesticulations
Encore une minute monsieur le bourreau. Si les français refusent de réformer, lorsque les allemands en auront assez il leur suffira de faire comprendre qu'ils ne garantissent pas la dette française aussitot les taux d'emprunt pour la france monteront a leur vrai prix et la france sera en faillite, le dos au mur, comme la grèce. Toutes les gesticulations pour essayer de rejeter la faute sur les allemands est contre productive et revient a insulter celui qui tient le revolver. En fait le gouvernement en est conscient et les gesticulations ne s'adressent pas a l'allemagne mais visent les français.