En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

03.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

04.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

05.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

06.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

07.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Santé
Prévention
Trois premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 2 heures 54 min
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 4 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 7 heures 24 min
light > Insolite
Psychose ?
Coronavirus : le jeu vidéo "Plague Inc." rencontre un franc succès
il y a 8 heures 31 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la souris fait un sourire et quand le soleil fait sa ronde : c’est l’actualité des montres garantie sans coronavirus
il y a 9 heures 30 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 11 heures 56 min
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 13 heures 51 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Economie
Revue stratégique

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

il y a 15 heures 41 min
décryptage > France
Pression

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

il y a 16 heures 14 min
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 3 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 7 heures 14 min
pépites > Politique
Violence
Elections municipales : la permanence de l'ancien candidat Pierre-Yves Bournazel a été vandalisée
il y a 7 heures 57 min
pépite vidéo > Santé
Grands moyens
Lutte contre le coronavirus : la Chine va construire un hôpital en dix jours afin de faire face à l'épidémie
il y a 9 heures 13 min
pépites > Faits divers
Enquête en cours
Plusieurs morts dans une fusillade en Allemagne à Rot am See
il y a 10 heures 6 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 12 heures 47 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 14 heures 54 min
décryptage > Politique
Echiquier politique

Mais que prépare pour 2022 le "bordel" politique sans précédent des municipales ?

il y a 16 heures 50 sec
décryptage > High-tech
Intrusion malveillante et vol de données

Comment protéger votre smartphone d’un piratage à la Jeff Bezos

il y a 16 heures 37 min
Editorial

Comment le gouvernement muselle méthodiquement toute velléité de reprise de la croissance

Publié le 14 novembre 2014
L'engagement "gravé dans le marbre" qu’il n’y aura plus d’impôts nouveaux est si peu crédible qu’il suscite des controverses au sein même du gouvernement.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'engagement "gravé dans le marbre" qu’il n’y aura plus d’impôts nouveaux est si peu crédible qu’il suscite des controverses au sein même du gouvernement.

Parole, parole… Les discours officiels se succèdent et leurs promesses sont emportées par le vent comme les feuilles d’automne. L’insistance dans les propos, les engagements successifs martelés à longueur de journée ne résistent pas au manque de fermeté dans l’action, aux revirements incessants dans la conduite des affaires de l’Etat. Le tout jalonné par une succession de principes toujours réaffirmés, jamais entrés dans les faits. Il y a eu d’abord l’inversion de la courbe du chômage, leitmotiv quotidien du président de la République pendant les deux premières années du quinquennat, le retour de la croissance affiché à son de trompe. Désormais, c’est l’engagement "gravé dans le marbre" qu’il n’y aura plus d’impôts nouveaux. Un engagement dont la pusillanimité est si forte qu’il suscite des controverses au sein même du gouvernement, tant il est démenti par les faits.

>>>> A lire également : Hausse des impôts : démenti ou pas de Christian Eckert, l’Etat devra trouver au moins 6 milliards en 2015 et voilà où il ira vraisemblablement les chercher

Le véritable étonnement provient de cette opiniâtreté du pouvoir à se tenir en permanence dans un déni de réalité. Pourquoi continuer à égrener en permanence des mensonges sur la situation du pays, alors que les Français peuvent mesurer chaque jour le divorce entre les affirmations tombant de l’Elysée ou de Matignon et l’évolution de la situation à laquelle ils sont confrontés ?

Pour l’instant, le discours tient lieu de réforme. Et les dérapages au niveau des comptes publics risquent de s’accélérer puisqu’on ne voit apparaître aucun signe de réelle maîtrise de la gestion du pays. En premier lieu, les dépenses prévues sont toujours sous-estimées, afin de camoufler le bricolage auquel leurs prévisions donnent lieu. Elles reposent aussi sur une surestimation de la croissance, qui n’atteindra pas le un pour cent affiché dans la loi de finances. De plus, les recettes fiscales sont déjà inférieures de plus de six milliards d’euros au prévisions du collectif de juin et le déficit budgétaire sera lui aussi plus élevé que prévu avec le risque d’approcher en fin d’année la barre des 90 milliards d’euros au lieu des 87 estimés en septembre. Au demeurant, la Commission européenne a toutes les peines du monde à retrouver les 21 milliards d’économies promis par Paris, tandis que les 3,6 milliards supplémentaires sortis du chapeau du ministre des Finances continuent de laisser pantois les observateurs en raison du flou qui les entoure.

Par ailleurs, il y a le resserrement de l’étau fiscal pour les particuliers comme pour les entreprises sous forme de hausses d’impôts, de taxes, de réduction de subventions ou d’avantages divers qui accroissent la pression et vont peser un peu plus sur l’activité. Rien de tel pour museler davantage toute velléité de reprise et ceci malgré l’atout provoqué par l’effondrement des taux d’intérêt qui allège le poids de la dette. Avec trois dangers principaux : l’aggravation des prestations sociales liée à la crise et à un laxisme dans les contrôles, l’emballement des dépenses militaires en raison des engagements des forces armées sur plusieurs théâtres d’opérations extérieures, enfin le risque de voir les collectivités locales accroitre la charge fiscale plutôt que de réduire leurs dépenses à l’image de ce que fait un Etat qui diminue fortement ses crédits d’intervention.

Au total, la situation financière du pays continuera de se dégrader et la France n’a pas fini de se faire tancer par Bruxelles, tant qu’elle ne se décidera pas à prendre à bras de corps le  train de vie de l’Etat et à lutter contre le gaspillage des deniers publics. Pour cela, il faudrait renoncer au laxisme qui reste la pierre angulaire de la politique gouvernementale.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

03.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

04.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

05.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

06.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

07.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Maredesbobos
- 15/11/2014 - 03:47
Espérons qu'ils décident enfin de bloquer le remplacement
Des fonctionnaires partant à la retraite.
Le problème c'est que si c'était le cas, il faudra mettre ceux qui restent au boulot et là il risque d'y avoir une vague de suicides.
Bon on en est pas là. À suivre
vangog
- 14/11/2014 - 18:16
Au vu de leurs mensonges éhontés...
on peut se demander s'ils ne traffiquent pas aussi leurs succès électoraux, comme il était d'usage dans les très vieilles dictatures socialistes?...
superliberal
- 14/11/2014 - 16:46
on y est presque...
Il faudra passer par la faillite pour se débarrasser de tous les parasites du système actuel. C'est comme ça que la France fonctionne, pas d'évolution mais une révolution de temps à autre, espérons que ce ne soit pas trop sanglant...