En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Zone franche
Médias. Les scoops du Monde ? C’est aux éditions Stock...
Publié le 01 septembre 2011
Si l'actu est sur le Web et l’investigation dans les livres, il ne va plus rester grand-chose aux quotidiens papier.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers livres : Petit dictionnaire (modérément) amoureux de Marseille (Gaussen, 2018), Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016)  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers livres : Petit dictionnaire (modérément) amoureux de Marseille (Gaussen, 2018), Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016)  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'actu est sur le Web et l’investigation dans les livres, il ne va plus rester grand-chose aux quotidiens papier.

Je me garderai bien de donner un avis tranché sur cette nouvelle affaire Liliane Bettencourt : la vieille dame est d'une générosité légendaire mais, comme on ne prête qu’aux riches, on a vite fait de transformer une grenouille en bœuf…

Tiens, une infirmière aurait confié à une greffière que Nicolas Sarkozy aurait reçu de l’argent liquide de la main de la parfumeuse mais n’aurait pas osé le répéter à une juge, laquelle n’aurait alors pas osé instruire.

Ça fait pas mal de conditionnels.

Mais c’est assez crédible tout de même. C’est juste que, si ça se trouve, elle lui donnait innocemment un peu de cash pour payer le livreur lors d'une soirée pizza. Ou elle lui faisait la monnaie sur un billet de 50. Vous avez remarqué à quel point il est difficile d’acheter une baguette aux six céréales avec un billet de 50 ? La boulangère tire une de ces tronches…

Bon, que Lady Gaga ait ou n’ait pas donné de l’argent à un futur hyperprésident (c’était avant 2007, semble-t-il), ce n’est pas à moi de le dire puisque je n’en sais fichtre rien. En revanche le truc qui m’étonne vraiment, et tant pis si l’on m’accuse de chercher la petite bête, c’est le circuit emprunté par ce scoop.

Les lecteurs du Monde ? Qu'ils aillent en librairie...

Voyons voir, deux reporters du Monde, spécialistes de l’enquête au long cours (l’un d’entre eux a d’ailleurs appris à s’occuper des majordomes à grandes oreilles à Médiapart avant d’être débauché, en tout bien tout honneur, par le grand quotidien vespéral), déterrent une info d’envergure potentiellement fukushimesque. La publient-ils immédiatement dans leur journal, histoire d’informer leurs fidèles lecteurs de leur trouvaille ?

Que nenni !

Ils gardent l’info au chaud quelque temps, en font un bouquin et, le jour où le livreur de leur éditeur se gare devant les librairies, en offrent gentiment les « bonnes feuilles » à un canard concurrent  (Libération, en l’occurrence) ― lequel fait même sa Une sur le sujet et en stimule quelque peu ses ventes généralement anémiques !

Le Monde, lui, se contente d'un misérable huitième de page en séquence France (page 13), planqué entre une histoire de camping chic et une sombre affaire de flic malheureux en amour… Excusez du peu.

Bonnes feuilles : « c'est l'éditeur qui décide »

Bon, il y a bien quelques explications, fournies par les auteurs eux-mêmes sur un forum improvisé sur le site du journal :

« Les personnes que nous avons interrogées, et qui toutes décrivent un système visant à affaiblir ou attaquer des personnes coupables de menacer le président de la République, n'ont accepté de s'exprimer qu'à condition que leurs témoignages soient regroupés »

« La publication de bonnes feuilles est un choix qui relève uniquement de l'éditeur. D'autre part, nous estimons qu'il est préférable que les extraits d'un livre publié par des journalistes ne paraissent pas dans la publication qui les emploie, pour des raisons qui nous semblent évidentes ».

Mouais. Moi, tout ça ne me semble pas si « évident », justement. Et si la presse écrite, qui n’a plus depuis bien longtemps le monopole de l’info brute se laisse piquer l’investigation au long cours par l’édition, et avec le concours de ses propres journalistes par dessus le marché, on n’attendra pas bien longtemps la fin du Monde

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Journalisme, Le Monde, édition
Thématiques :
Dossiers
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
03.
Peut-on encore s’enrichir autrement qu’avec l’immobilier en France ?
04.
Pourquoi Oxfam se trompe de combat (et passe totalement à côté de ce qui se passe dans les pays développés)
05.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
06.
France stratégie : le gaité fonction publique s’enferme dans ses dénis sur la dépense publique
07.
Pourquoi la trahison d'Emmanuel Macron envers François Hollande pourrait bien lui revenir en boomerang le jour où il aura besoin d'appuis...
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Aimable
- 02/09/2011 - 07:38
Après ce coup misérable
... LE MONDE devrait se saborder ! Sa crédibilité , déjà bien mise en cause , a désormais atteint le fond .
Vincennes
- 01/09/2011 - 23:49
Qui se ressemble, s'assemble Diana
et vous avez bien fait de quitter la Droite car il est, en effet, difficile de se retrouver dans votre façon de penser.
Jacques Francis
- 01/09/2011 - 23:34
Fin du monde ?
Si c'est la fin du Monde journal ce ne sera pas la fin du monde, bien au contraire et si ça désespère les "intellectuels" auto-proclamés tant mieux !