En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

04.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil européen : Relation franco-allemande à l’arrêt

il y a 11 min 40 sec
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masqué

il y a 26 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 56 min 11 sec
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombre les débats publics français

il y a 1 heure 8 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 15 heures 50 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 17 heures 8 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 18 heures 40 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 57 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 22 heures 26 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 17 min 1 sec
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 43 min 4 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 1 heure 2 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 15 heures 14 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 16 heures 28 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 17 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 19 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 19 heures 32 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 22 heures 19 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 22 heures 32 min
© REUTERS/Benoit Tessier
François Hollande.
© REUTERS/Benoit Tessier
François Hollande.
Éditorial

L’amateurisme de François Hollande sanctionné à Paris comme à Berlin

Publié le 08 août 2014
Alors que le Conseil constitutionnel vient de retoquer une des mesures phares du Pacte de responsabilité, la chancelière allemande Angela Merkel n’a pas même pas daigné répondre directement à la complainte française assurant que l’Allemagne était responsable de la faiblesse de la croissance en Europe.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le Conseil constitutionnel vient de retoquer une des mesures phares du Pacte de responsabilité, la chancelière allemande Angela Merkel n’a pas même pas daigné répondre directement à la complainte française assurant que l’Allemagne était responsable de la faiblesse de la croissance en Europe.

Pas de trêve estivale pour François Hollande : dans son exil provisoire à la Lanterne, dans le parc de Versailles, et entre deux commémorations sur la grande guerre de 1914, il peut méditer sur le cafouillage de la politique française. Le Conseil constitutionnel vient une fois de plus, en retoquant une des mesures phares du Pacte de responsabilité concernant le volet social de mettre en cause la mauvaise pratique du pouvoir à jouer avec une des règles fondamentales en matière de fiscalité pour des raisons de basse politique intérieure. Les Sages rappellent une fois de plus que le gouvernement revient sans cesse à la charge pour tourner les principes réaffirmés régulièrement par le Conseil, en raison de son obsession d’être accusé par sa gauche de favoriser les riches, si ces derniers venaient à bénéficier comme les plus modestes d’un abaissement  de la fiscalité. Pour maintenir l’équilibre précaire entre les fractions de sa majorité et les courants du PS, les sorciers de Bercy sont en effet appelés régulièrement à inventer de nouveaux stratagèmes susceptibles d’être à leur tour censurés et conduisant à un bricolage fiscal d’autant plus insupportable que les règles sont sans cesse modifiées.

Mais le second camouflet enregistré en une semaine par François Hollande est beaucoup plus humiliant parce qu’il émane d’Angela Merkel. Celle-ci n’a pas daigné répondre directement à la complainte française assurant que l’Allemagne, par sa fermeté, était responsable de la faiblesse de la croissance en Europe. Elle a chargé son porte-parole de préciser qu’il n’était nullement question pour Berlin d’apporter le moindre changement à une politique qui porte ses fruits outre-Rhin, alors que certains de ses partenaires manquent cruellement  de courage pour engager les réformes nécessaires à leur redressement. A la France de commencer par régler ses propres affaires et surtout de tenir les engagements pris depuis des années, sans cesse remis en cause en raison de l’absence de résultats. On est désabusé du côté allemand, car on sait bien que la démarche française est d’abord le signal que Paris va demander de nouveaux délais pour ramener sa dette dans les limites des 3% prévues par Bruxelles. Mais on ne veut pas faire un chèque en blanc à un gouvernement qui a perdu toute crédibilité, alors que la cote de popularité du Premier ministre s’effiloche pour glisser progressivement au niveau de celle du président.

La rentrée toute proche s’annonce particulièrement délicate, car le dispositif fiscal est en partie mis en pièces par le Conseil constitutionnel, alors que la moitié des économies annoncées dans le Pacte de responsabilité ne sont toujours pas précisées. Le pouvoir parle toujours de réformes, mais on sent bien qu’au niveau des différentes professions et lobbies de tous ordres, la résistance s’organise à tout changement, car l’idée qu’il puisse y avoir des gagnants et surtout des perdants est insupportable à la majorité de l’opinion. C’est ce qui justifie le slogan de François Hollande de vouloir calmer le jeu, en appliquant la vielle recette issue des moments les plus sombres de la Quatrième république selon laquelle "il n’y a pas de problème qu’une absence de solution ne puisse résoudre".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

02.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

03.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

04.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MEPHISTO
- 10/08/2014 - 18:03
Le peuple peut défaire ce qu 'il a conçu
Il serait de bon augure d 'introduire dans la constitution FRANCAISE , un " rappel devant l 'électorat " à mi-mandat présidentiel , en cas d 'absences de résultats économiques , par tout d 'abord une dissolution de l 'assemblée nationale, à la demande de l 'opposition ou des partis politiques ayant obtenus 10 % ou plus des bulletins de vote. et la nouvelle majorité parlementaire serait en droit d 'exiger que le chef de l 'état soit soumis au référendum d 'initiative populaire , concernant son mandat en cours .cette pratique institutionnelle existe aux USA , elle est effectivement appellée impeachment , mais elle est à l 'attention des gouverneurs de républiques , quand la situation économique l 'état se dégrade et que le chômage s' accentue ...le président fédéral ne peut être destitué que pour fraudes de toute nature , faux-témoignages, atteintes aux libertés publiques et individuelles ou trahison envers la nation ect...ect... mais on devrait aussi appliquer ce recours en FRANCE , sous conditions bien précises parce qu 'il ne faudrait pas retomber dans les travers de la quatrième république
EUROPE
- 10/08/2014 - 08:39
Le chef et sa bande
Le président normal et ses conseillers normaux car énarques, un seul mot peut les qualifier: décontraction (des neurones)
winnie
- 10/08/2014 - 07:36
Alors!
Quelle nouvelle anerie vient donc de faire notre IMPOSTEUR? ah, il voulait faire la lecon a Angela? Maman Angela lui a mis la fessee et la envoyer au coin avec le bonnet d ane,