En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 21 min 50 sec
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 2 heures 10 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 2 heures 38 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Santé
Risques de rechute

Déconfinement graduel : ce que le gouvernement ne devra vraiment pas louper

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 31 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Jules Ferry, La Liberté et la Tradition" de Mona Ozouf : un texte à la fois sobre, efficace et très élégant qui se lit avec un réel plaisir

il y a 10 heures 50 min
Bonheur de cuisiner
Le marché de Rungis a officiellement lancé sa plateforme en ligne pour les particuliers en cette période de confinement
il y a 13 heures 52 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 37 min 32 sec
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 2 heures 28 min
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 2 heures 54 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économie chinoise ne redémarre pas aussi vite que ce que ses dirigeants affirment. Ou ils ne le savent pas ou ils mentent. Mais pourquoi ?

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 30 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Simples" de Yannick Grannec : XVIe siècle, un drame chez les Bénédictines. Un roman qu’on ne lâche pas

il y a 11 heures 5 min
pépites > Economie
Brétigny-sur-Orge
Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation
il y a 14 heures 30 min
© REUTERS/Alessandro Bianchi
Les vacances ont un coût économique
© REUTERS/Alessandro Bianchi
Les vacances ont un coût économique
Le nettoyeur

Les vacances c'est le bonheur... Mais est-ce une bonne idée économique ?

Publié le 01 août 2014
Nous sommes le 1er août. La plupart des Français vont prendre leurs vacances ce mois-ci. Des départs en masse qui ne sont pas sans conséquences économiques.
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nous sommes le 1er août. La plupart des Français vont prendre leurs vacances ce mois-ci. Des départs en masse qui ne sont pas sans conséquences économiques.

Internationalement, la France est connue pour son amour du farniente. Le monde entier associe la France aux 35 heures et aux longues vacances que nous promet notre Code du travail—en tous les cas pour ceux qui ont la chance d'avoir un CDI. 

Est-ce une bonne idée de travailler si peu ? 

Economiquement, il y aurait beaucoup de raisons de le penser. 

Tout d'abord, l'évidence : plus on travaille—du moins en théorie—plus on produit. Moins on travaille, moins on produit. Et étant donné que l'économie dépend, au moins en partie, de la production, cette attitude expliquerait une partie de notre chômage de masse et de notre croissance anémique. 

Ensuite, il faut signaler que ces “acquis sociaux” des 35 heures et des mois de vacances sont moins des droits sociaux que des privilèges de castes. Ceux qui ont des emplois stables—fonctionnaires et titulaires de CDI en grandes entreprises, particulièrement celles régies par des conventions collectives plus favorables encore que le Code du travail—ont tous ces avantages sociaux. Mais beaucoup d'autres ne les ont pas, qu'il s'agisse des travailleurs indépendants, qui payent toujours un coût pour prendre des vacances ou, évidemment, de notre énorme lumpenproletariat de la précarité.

Loin de représenter une France progressiste qui accorde des droits sociaux à tous, ces divers avantages représenteraient une autre France : la France de l'Ancien régime, qui crée des privilèges. En augmentant le coût—financier et non-financier—de l'embauche, les diverses réglementations qui entourent le CDI garantissent le sous-emploi. Et, évidemment, ceux qui n'accèdent pas au CDI, sont invariablement les gens déjà marginalisés : les travailleurs avec moins de compétences, les classes ouvrières, les immigrés ou enfants d'immigrés. Le CDI représente alors une société de caste et l'injustice sociale. 

Et puis, on pourrait également citer la logique de Thomas Philippon, qui décrit l'économie française comme fonctionnant sur la base d'un “capitalisme d'héritiers” qui crée des relations sociales déplorables. En France, les capitalistes sont des héritiers, soit littéralement, soit par notre système de reproduction sociale de caste. Ceci fait que dans de nombreuses entreprises, les promotions ne sont pas faites au mérite. Ce qui engendre un climat de suspicion entre patrons et salariés (cf. par exemple la tradition française de syndicalisme conflictuel si différente de la tradition allemande). Si les Français veulent travailler aussi peu, c'est parce que le travail se passe mal, à cause de nos biais culturels français. Si nous avions un système un peu plus méritocratiques, les Français verraient moins leur emploi comme un sale moment à passer pour pouvoir se payer des vacances. 

Tout cela est vrai.

Tout cela est vrai...et pourtant...

L'image de l'économie la plus répandue, image que je considère comme foncièrement fausse, est l'image du productivisme : l'économie est une espèce de grande machine qui produit des biens et des services et fait des consommateurs de biens et services ; la seule chose qui compte, c'est de continuer à acheter et à vendre ; au final, peu compte ce qui est acheté ou vendu, ce qui compte c'est simplement de faire tourner la machine à plein régime. 

Ma vision de l'économie—la seule vision qui explique la Révolution économique, comme l'a expliqué l'économiste et historienne Deirdre McCloskey—est différente : l'économie est un système vivant qui permet (ou pas) à chacun d'exprimer ses talents et sa créativité pour résoudre les problèmes des gens. Une économie créative, ce n'est pas une économie qui fait en sorte que chacun ait un cheval ; c'est une économie qui remplace le cheval par la voiture. Ou un Nokia par un iPhone. 

Dans ce contexte, ce qui compte ce n'est pas tant la quantité de production que sa qualité. Et on peut penser que pour qu'une économie vraiment créative se développe, surtout au 21ème siècle, il faut encourager la créativité des acteurs économiques. Et qu'une vie stakhanoviste, enchainée au bureau, n'est pas forcément ce qui prête le plus à la créativité. Dans ce sens—même indépendamment qu'on doit travailler pour vivre, et non vivre pour travailler, ce qui n'est pas négligeable—un rythme de travail plus modéré, avec des pauses et des respirations, est peut être ce qu'il y a de mieux pour une économie créatrice.

Mais ça pose un problème. En France, nos réglementations sur le temps de travail et de vacances créent indubitablement du chômage. Mais aux Etats-Unis, où le travail est moins réglementé, la pression de la concurrence fait que le rythme de travail est peut être trop effréné. Comment faire cette quadrature du cercle? Voici une question intéressante...

Pour ma part, j'y penserai pendant mes vacances... 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 01/08/2014 - 20:15
Ce qui a de bien aux USA
c'est que les plus méritants sont récompensés et les incompétents sont virés comme des malpropres. Si cela se passait comme ça chez nous, le pays se porterait bien mieux et les incompétents deviendraient meilleurs sinon ils iraient faire les poubelles. Les fonctionnaires inutiles, tout comme nos dirigeants, sont des boulets, des entraves pour l'économie. Actuellement beaucoup de français restent à la maison, faute de moyen et les impôts ne vont pas tarder à arriver. Quand aux enfants d'immigrés, ils sont prioritaires pour passer des vacances sur le dos du contribuable. Les maghrébins, quand à eux, vont passer les leurs dans leur pays d'origine avec l'argent que la France leur donne. Même leur vieux qui n'ont jamais travaillé, touche une retraîte de 750 euros. Là-bas, ils jouent aux riches. J'ai eu un collègue algérien qui a récupéré lors de changement d'habits pour la mobilisation (slips, marcels, chaussures de sport d'après guerre) et qui devait être transformés en chiffon d'arme. "Je vais emmener ça en cadeaux là-bas, c'est très bien". Toutes ces horreurs étaient du "Gautier" pour eux. Il a tout pris dans sa camionnette. Les immigrés sont mieux lotis que beaucoup de français.