En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

06.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

07.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

01.

Dans la tête des Grecs

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 2 min 18 sec
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 57 min 6 sec
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 1 heure 28 min
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 10 heures 35 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 12 heures 1 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 13 heures 1 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 14 heures 27 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 16 heures 45 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 20 heures 26 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 14 min 50 sec
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 1 heure 11 min
décryptage > Europe
UE

Déficit : hypocrisies, contradictions et jeux de dupes à tous les étages européens

il y a 1 heure 49 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 11 heures 29 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 12 heures 28 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 13 heures 44 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 15 heures 5 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 17 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 20 heures 18 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 20 heures 42 min
© REUTERS/Alessandro Bianchi
Les vacances ont un coût économique
© REUTERS/Alessandro Bianchi
Les vacances ont un coût économique
Le nettoyeur

Les vacances c'est le bonheur... Mais est-ce une bonne idée économique ?

Publié le 01 août 2014
Nous sommes le 1er août. La plupart des Français vont prendre leurs vacances ce mois-ci. Des départs en masse qui ne sont pas sans conséquences économiques.
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nous sommes le 1er août. La plupart des Français vont prendre leurs vacances ce mois-ci. Des départs en masse qui ne sont pas sans conséquences économiques.

Internationalement, la France est connue pour son amour du farniente. Le monde entier associe la France aux 35 heures et aux longues vacances que nous promet notre Code du travail—en tous les cas pour ceux qui ont la chance d'avoir un CDI. 

Est-ce une bonne idée de travailler si peu ? 

Economiquement, il y aurait beaucoup de raisons de le penser. 

Tout d'abord, l'évidence : plus on travaille—du moins en théorie—plus on produit. Moins on travaille, moins on produit. Et étant donné que l'économie dépend, au moins en partie, de la production, cette attitude expliquerait une partie de notre chômage de masse et de notre croissance anémique. 

Ensuite, il faut signaler que ces “acquis sociaux” des 35 heures et des mois de vacances sont moins des droits sociaux que des privilèges de castes. Ceux qui ont des emplois stables—fonctionnaires et titulaires de CDI en grandes entreprises, particulièrement celles régies par des conventions collectives plus favorables encore que le Code du travail—ont tous ces avantages sociaux. Mais beaucoup d'autres ne les ont pas, qu'il s'agisse des travailleurs indépendants, qui payent toujours un coût pour prendre des vacances ou, évidemment, de notre énorme lumpenproletariat de la précarité.

Loin de représenter une France progressiste qui accorde des droits sociaux à tous, ces divers avantages représenteraient une autre France : la France de l'Ancien régime, qui crée des privilèges. En augmentant le coût—financier et non-financier—de l'embauche, les diverses réglementations qui entourent le CDI garantissent le sous-emploi. Et, évidemment, ceux qui n'accèdent pas au CDI, sont invariablement les gens déjà marginalisés : les travailleurs avec moins de compétences, les classes ouvrières, les immigrés ou enfants d'immigrés. Le CDI représente alors une société de caste et l'injustice sociale. 

Et puis, on pourrait également citer la logique de Thomas Philippon, qui décrit l'économie française comme fonctionnant sur la base d'un “capitalisme d'héritiers” qui crée des relations sociales déplorables. En France, les capitalistes sont des héritiers, soit littéralement, soit par notre système de reproduction sociale de caste. Ceci fait que dans de nombreuses entreprises, les promotions ne sont pas faites au mérite. Ce qui engendre un climat de suspicion entre patrons et salariés (cf. par exemple la tradition française de syndicalisme conflictuel si différente de la tradition allemande). Si les Français veulent travailler aussi peu, c'est parce que le travail se passe mal, à cause de nos biais culturels français. Si nous avions un système un peu plus méritocratiques, les Français verraient moins leur emploi comme un sale moment à passer pour pouvoir se payer des vacances. 

Tout cela est vrai.

Tout cela est vrai...et pourtant...

L'image de l'économie la plus répandue, image que je considère comme foncièrement fausse, est l'image du productivisme : l'économie est une espèce de grande machine qui produit des biens et des services et fait des consommateurs de biens et services ; la seule chose qui compte, c'est de continuer à acheter et à vendre ; au final, peu compte ce qui est acheté ou vendu, ce qui compte c'est simplement de faire tourner la machine à plein régime. 

Ma vision de l'économie—la seule vision qui explique la Révolution économique, comme l'a expliqué l'économiste et historienne Deirdre McCloskey—est différente : l'économie est un système vivant qui permet (ou pas) à chacun d'exprimer ses talents et sa créativité pour résoudre les problèmes des gens. Une économie créative, ce n'est pas une économie qui fait en sorte que chacun ait un cheval ; c'est une économie qui remplace le cheval par la voiture. Ou un Nokia par un iPhone. 

Dans ce contexte, ce qui compte ce n'est pas tant la quantité de production que sa qualité. Et on peut penser que pour qu'une économie vraiment créative se développe, surtout au 21ème siècle, il faut encourager la créativité des acteurs économiques. Et qu'une vie stakhanoviste, enchainée au bureau, n'est pas forcément ce qui prête le plus à la créativité. Dans ce sens—même indépendamment qu'on doit travailler pour vivre, et non vivre pour travailler, ce qui n'est pas négligeable—un rythme de travail plus modéré, avec des pauses et des respirations, est peut être ce qu'il y a de mieux pour une économie créatrice.

Mais ça pose un problème. En France, nos réglementations sur le temps de travail et de vacances créent indubitablement du chômage. Mais aux Etats-Unis, où le travail est moins réglementé, la pression de la concurrence fait que le rythme de travail est peut être trop effréné. Comment faire cette quadrature du cercle? Voici une question intéressante...

Pour ma part, j'y penserai pendant mes vacances... 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

06.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

07.

Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25

01.

Dans la tête des Grecs

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 01/08/2014 - 20:15
Ce qui a de bien aux USA
c'est que les plus méritants sont récompensés et les incompétents sont virés comme des malpropres. Si cela se passait comme ça chez nous, le pays se porterait bien mieux et les incompétents deviendraient meilleurs sinon ils iraient faire les poubelles. Les fonctionnaires inutiles, tout comme nos dirigeants, sont des boulets, des entraves pour l'économie. Actuellement beaucoup de français restent à la maison, faute de moyen et les impôts ne vont pas tarder à arriver. Quand aux enfants d'immigrés, ils sont prioritaires pour passer des vacances sur le dos du contribuable. Les maghrébins, quand à eux, vont passer les leurs dans leur pays d'origine avec l'argent que la France leur donne. Même leur vieux qui n'ont jamais travaillé, touche une retraîte de 750 euros. Là-bas, ils jouent aux riches. J'ai eu un collègue algérien qui a récupéré lors de changement d'habits pour la mobilisation (slips, marcels, chaussures de sport d'après guerre) et qui devait être transformés en chiffon d'arme. "Je vais emmener ça en cadeaux là-bas, c'est très bien". Toutes ces horreurs étaient du "Gautier" pour eux. Il a tout pris dans sa camionnette. Les immigrés sont mieux lotis que beaucoup de français.