En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

02.

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

03.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

04.

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

05.

Tenue libre exigée : les dangereuses impasses du néo-féminisme

06.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

07.

La France se créolise-t-elle autant que le croit Jean-Luc Mélenchon ? L’analyse de 40 ans d’évolutions des valeurs des Français suggère que non

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Blackbird" de Roger Michell : par le réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill", un drame bouleversant sur les adieux d’une mère à sa famille… Avec une Susan Sarandon au sommet…

il y a 19 min 2 sec
décryptage > Terrorisme
Menace terroriste

Daech au grand Sahel : l’assassinat des Français au Niger, une preuve de plus de sa résistance

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Economie
Projet de fusion

Suez – Veolia : le mythe toxique du "champion national"

il y a 2 heures 40 min
décryptage > France
"Le Livre noir de l'autisme"

Autisme : les cobayes de la honte

il y a 2 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
LREM
Aurore Bergé révèle qu'il existe un "malaise profond" au sein de La République en marche
il y a 3 heures 33 min
décryptage > Science
Univers

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Finance
Impact de la crise du Covid-19

Retour à la réalité sanitaire sur les marchés financiers : attention aux secousses sur les marchés

il y a 4 heures 38 min
light > Santé
Santé
Covid-19 Alexandre Benalla transféré à l'hôpital Cochin à Paris
il y a 5 heures 14 min
décryptage > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme

Attentats islamistes en France : la menace se reprécise

il y a 5 heures 28 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

5G, vaccins, alimentation... Pourquoi une partie de la France ne croit plus ni au progrès, ni à l’intelligence du bon sens ?

il y a 5 heures 44 min
décryptage > International
Espoir

Un processus de paix en Afghanistan, quelle issue et à quel prix ?

il y a 2 heures 14 min
Futur
Elon Musk espère produire une voiture électrique coûtant 25.000 dollars d'ici trois ans
il y a 2 heures 37 min
décryptage > Europe
Union européenne

La force : question de taille ou d’agilité ?

il y a 2 heures 48 min
light > People
People
Le prince Harry et Meghan Markle critiqués pour avoir donné leur avis sur la prochaine élection présidentielle américaine
il y a 3 heures 22 min
décryptage > France
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

il y a 4 heures 6 min
pépites > Justice
Enquête
Une dizaine d’ADN inconnus trouvés sur un matelas de Michel Fourniret
il y a 4 heures 16 min
pépites > International
Russie
Alexei Navalny, opposant politique russe, a quitté l'hôpital allemand où il était soigné
il y a 4 heures 45 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : ces 50 milliards de frais de divorce que Boris Johnson est tenté de ne pas payer à l’UE

il y a 5 heures 15 min
pépites > Media
Unis
Appel d'une centaine de médias, pour la liberté d'expression
il y a 5 heures 43 min
décryptage > France
Société française

La France se créolise-t-elle autant que le croit Jean-Luc Mélenchon ? L’analyse de 40 ans d’évolutions des valeurs des Français suggère que non

il y a 6 heures 19 sec
© Reuters
Bruno Le Maire candidat à la présidence de l'UMP
© Reuters
Bruno Le Maire candidat à la présidence de l'UMP
Nouveau départ

L’offensive Bruno Le Maire sur l’UMP : ses pistes pour rénover le parti

Publié le 01 août 2014
Le député de l'Eure, candidat déclaré à la présidence de l'UMP dont les élections sont prévues le 29 novembre 2014, expose ses ambitions dans une lettre adressée aux responsables du parti. Cette lettre est accompagnée d'un document présentant les 5 lignes directrices de son projet de renouveau. Une exclusivité Atlantico.
Bruno Le Maire
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Le Maire est député LR de l'Eure, et candidat à la primaire de la droite et du centre.Il a été successivement directeur de cabinet de Dominique de Villepin, secrétaire d'État aux Affaires européennes et ministre de l'Alimentation, de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le député de l'Eure, candidat déclaré à la présidence de l'UMP dont les élections sont prévues le 29 novembre 2014, expose ses ambitions dans une lettre adressée aux responsables du parti. Cette lettre est accompagnée d'un document présentant les 5 lignes directrices de son projet de renouveau. Une exclusivité Atlantico.

Depuis qu’il a annoncé sa candidature à la présidence de l’UMP le 11 juin dernier, Bruno Le Maire se livre à une opération séduction méthodique auprès des cadres et des militants de l’UMP. En témoignent les plus de 1500 lettres signées de sa main envoyées aux principaux responsables, à ses collègues parlementaires et aux "référents BLM" de chaque département. Atlantico livre en exclusivité le contenu de cette lettre, ainsi que les cinq lignes directrices énoncées par le député de L’Eure "pour un renouveau de l’UMP". Les arguments de celui qui de tous les quadras de l'UMP a engrangé la plus forte progression dans les sondages (+6 points en juillet auprès des sympathisants selon le baromètre Ipsos - Le Point) porteront-ils ? Verdict des militants le 29 novembre.

La lettre de Bruno Le Maire aux cadres de l'UMP

Paris, le 16 Juillet 2014,

Mes amis,

Je veux porter avec vous le renouveau. Je veux reconstruire avec vous un parti digne et crédible.

Je veux donner envie de faire de la politique avec nous. Je veux que nous mobilisions toutes les énergies en France pour nous opposer à la gauche et poursuivre la reconquête, après notre formidable victoire aux élections municipales.

Je veux que nous soyons exemplaires dans nos pratiques financières et politiques. Depuis des mois, les affaires vous choquent. Je tournerai la page de ces pratiques, je ferai la transparence. Vous ne supportez plus les querelles de personnes au sommet ? Moi non plus. Vous ne voulez plus de guerre des chefs ? Moi non plus. Vous voulez que chacun soit respecté dans ses convictions ? Moi aussi.

Je veux que notre projet soit clair et de droite : chacun doit savoir quelles sont nos propositions, quelles sont nos convictions, où nous voulons emmener la France. Nous devons réaffirmer l’autorité de l’Etat. Nous devons donner aux entrepreneurs la liberté dont ils ont besoin pour créer des emplois. Nous devons faire de l’éducation le grand combat de la droite.

Pour ce projet, nos valeurs seront notre cap : le respect des règles et des personnes, le mérite, pour que celui qui se donne du mal vive mieux que celui qui dépend de la société, les libertés. Je porterai haut ces valeurs.

Militants, vous êtes la première force de notre parti : je vous écouterai. Je vous consulterai régulièrement sur les grands débats politiques en cours. Vous donnerez votre avis sur les investitures dans chaque département. Dans notre parti, les femmes prendront toute leur place : je refuse que nous continuions à payer une lourde amende parce que nous ne respectons pas la loi sur la parité. Dans notre parti, les jeunes auront des responsabilités à la hauteur de leur talent et leur enthousiasme. Dans notre parti, tout le peuple de France se sentira représenté, tout le peuple de France pourra venir exprimer ses attentes et ses convictions.

Mes amis,

Nous avons traversé des heures difficiles, qui ne sont pas dignes de vous. Elles ne sont rien au regard des difficultés de nos compatriotes. Nous avons une responsabilité historique : offrir un espoir à tous ceux qui ne croient plus en la France, à tous ceux qui sont affligés par le manque de respect des règles et par la faillite de notre système éducatif, donner de la force à tous ceux qui sont frappés par le chômage, donner de la force à tous ceux qui désespèrent, et rendre sa dignité au pays.

Demain, nous serons cet espoir.

Demain, nous serons cette force.

Je vous en fais la promesse.

Bruno Le Maire

Mes propositions pour le renouveau de l'UMP

Ce document est une ébauche et fixe mes lignes directrices. Il sera soumis à votre appréciation (www.brunolemaire.fr). Je vous invite à faire toutes les suggestions et propositions que vous jugerez utiles afin que nous construisions ensemble le programme pour le renouveau de l’UMP.

1 - Renouveau par les militants

■ Nous déterminerons les points essentiels de la ligne politique du parti après consultation régulière des militants par Internet.

■ Nous instituerons un vote préalable des militants de la circonscription électorale concernée pour toutes les investitures aux élections.

■ Nous refonderons la Commission Nationale d’Investiture (CNI) qui comprendra à chaque fois parmi ses membres avec voix délibérante, le Président départemental, le Secrétaire départemental, les Parlementaires et le délégué de circonscription concernés. Les votes seront publics et un compte-rendu sera établi après chaque réunion et diffusé sur le site du parti.

■ Nous ouvrirons une plate-forme permanente en ligne du projet pour permettre aux adhérents de faire leurs propositions, de venir en débattre avec des experts ou des élus.

2 - Renouveau par l’exemplarité

■ La parité est un impératif. Nous ne verserons pas un euro de pénalité au titre de la loi sur la parité aux élections nationales.

■ Nous mettrons en place, pour toutes les dépenses de plus de 20 000 euros, une véritable commission d’appel d’offres (CAO), comme dans les collectivités territoriales, avec des règles de mise en concurrence : nécessité de plusieurs devis, rédaction de cahier des charges, anonymat des réponses avant ouverture des plis, etc. Cette CAO sera composée par des délégués de circonscription élus lors du conseil national.

■ Nous ferons réaliser un audit détaillé des comptes de l’UMP chaque année par une commission indépendante, et nous publierons cet audit sur le site Internet du parti.

■ Nous mettrons en place des règles claires pour les cotisations : la liste des élus qui ne sont pas à jour de leur contribution sera rendue publique dans chaque fédération, chaque année. Aucune investiture ne sera accordée à un membre du parti qui n’est pas à jour de cotisation. La survie financière de l’UMP passe par la contribution de celles et ceux qui ont reçu le soutien de leur famille politique pour se faire élire.

■ Nous raccourcirons les délais d’envoi de la carte d’adhérent et de la vignette de réadhésion.

3 - Renouveau pour la reconquête

■ Nous mettrons en place un fonds pour la reconquête pour soutenir prioritairement les territoires à reconquérir. Nous faciliterons l’achat de permanences pour les fédérations, prioritairement là où il n’y a pas de parlementaire.

■ Nous autoriserons les fédérations à adopter des règles d’organisation territoriale plus souples et adaptées comme par exemple la constitution de comités de ville.

■ Nous accorderons une plus grande autonomie de gestion dans chaque fédération. Nous garantirons un meilleur retour des cotisations revenant aux fédérations. Nous mettrons en place une prime liée à la recherche de nouveaux adhérents pour les fédérations les plus actives.

4 - Renouveau par la formation et l’accompagnement

■ Nous créerons une école des talents qui formera de manière continue nos candidats et cadres : technique du porte à porte, gérer ses comptes de campagne, prise de parole en public, etc.

■ Nous garantirons un appui juridique permanent pour nos élus d’opposition. La reconquête des territoires perdus démarre dès les premiers jours d’opposition.

■ Nous susciterons le développement d’un réseau de clubs de réflexion ouverts à des problématiques nouvelles, associant tous les acteurs concernés.

5 - Renouveau pour la victoire

■ Nous mettrons en place les primaires ouvertes, loyales et transparentes pour la désignation de notre candidat à la présidentielle.

■ Nous donnerons des outils modernes à nos responsables sur le terrain. Nous produirons des analyses de terrain basées sur les résultats électoraux et les données INSEE : les campagnes en seront ainsi mieux préparées sur les messages et le positionnement politique de nos candidats.

■ Nous donnerons à nos candidats les moyens de se doter des outils numériques nécessaires. À l’heure où la politique prend une large place sur le web, notre parti est à la traîne ! La plupart des fédérations ne peuvent (financièrement ou humainement) se doter d’un site Internet et encore moins d’un compte Facebook ou Twitter. L’UMP assurera demain son rôle support sur ces questions.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 29/07/2014 - 06:25
À 2bout
Le plus simple c'est de faire comme en Angleterre supprimer 500.000 fonctionnaires pour l'Angleterre, et autant de dépenses inutiles. Par rapport à l'Allemagne chez nous c'est 1,5 millions de fonctionnaires en trop, on a de la marge. Ces pays ont maintenant une croissance qui dépasse les 2%. Il faut s'attaquer aux privilèges de ce pays, régimes spéciaux, intermittent du spectacle, fonctionnaires au même régime que le régime général et cesser l'assistanat bien confortable (France championne du monde) y compris la durée d'indemnisation du chômage. En Angleterre plus d'un million de chômeurs ont comme par hasard retrouve du travail en diminuant la durée d'indemnisation. LaFrance est le seul pays à n'avoir pas fait que des hausses d'impôts et pas de baisse des dépenses, voilà le résultat et c'est pas fini.
2bout
- 28/07/2014 - 18:18
Un excellent candidat ... pour la droite seulement :
aucun intérêt. Ce qui m’intrigue, ce sera de voir comment on peut boucher un trou de 50 millions environ, (80 réduit par un bien immobilier de 25 à 30 millions environ), en disposant d'environ 20 millions de dotations par an, et faire tourner une structure électorale dont les besoins financiers en communication, en frais divers, en transports ... sont immenses. A l'impossible, nul n'est tenu. mais quel challenge pré-dimensionné à la hauteur des enjeux de 2017. Des élus qui ne se gaveraient pas ! Des permanents planqués à chaque échelon qui n'en toucheraient pas ! Celui qui sera faire cela sera le bon candidat pour les français, à condition de faire une primaire ouverte avec des candidats d'autres "obédiences".
Gilly
- 28/07/2014 - 16:24
@ Benvoyons
Encore une réponse démagogique. Qui peut être pour le communautarisme ? Il aurait été plus intéressant de nous dire comment il compte s'y prendre pour s'y opposer.