En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 10 heures 16 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 10 heures 47 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 11 heures 40 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 12 heures 25 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 16 heures 39 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 17 heures 13 sec
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 17 heures 31 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 18 heures 26 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 18 heures 28 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 10 heures 29 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 10 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 12 heures 7 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 12 heures 37 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 13 heures 33 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 17 heures 20 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 18 heures 26 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 18 heures 29 min
Plus que quelques heures pour former les groupes au Parlement européen.
Plus que quelques heures pour former les groupes au Parlement européen.
Bras de fer

Plus que quelques heures pour former les groupes au Parlement européen : les nouveaux rapports de force qui se dessinent

Publié le 23 juin 2014
L'eurosceptique britannique Nigel Farage a annoncé mercredi 18 juin la formation du groupe Europe de la liberté et de la démocratie (EFD) au Parlement européen à la suite du ralliement d'une dissidente du Front national français.
Magali Balent est chercheur associé à l’IRIS et maître de conférences à Sciences Po.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Magali Balent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Magali Balent est chercheur associé à l’IRIS et maître de conférences à Sciences Po.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'eurosceptique britannique Nigel Farage a annoncé mercredi 18 juin la formation du groupe Europe de la liberté et de la démocratie (EFD) au Parlement européen à la suite du ralliement d'une dissidente du Front national français.

Atlantico : Mercredi 18 juin, le parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP) a réussi à former le groupe Europe de la liberté et de la démocratie (EFD) au Parlement européen grâce au ralliement d'une députée française du FN. Qu'est-ce que cela va changer en termes d'équilibre des forces au Parlement ?

Magali Balent : Tous les groupes qui arrivent à se former au Parlement européen accèdent à des apports financiers sous forme de subventions. Ils ont un bureau, un secrétariat, une influence renforcée via un meilleur temps de parole et une présence dans la conférence des présidents. Le gain en termes de présence dans l'hémicycle est donc réel.

L'UKIP avait déjà réussi à former un groupe lors de la législature 2009-2014. Pour lui, ce n'est donc pas quelque chose d'inédit. Ils seront tout de même 48 dans ce groupe, soit plus d'une vingtaine de députés que le minimum requis. Le groupe EFD sera donc conséquent, même si en comparaison le PPE possède lui 221 membres… Cela restera donc un petit groupe si on le compare aux autres, ils seront même plus petits que le groupe centriste. Il ne faut pas oublier que sur les 751 députés que compte le Parlement (ce qui induit une majorité absolue de 376 députés), ils ne parviendront pas à eux seuls à constituer une majorité. Ils ne pourront donc pas faire passer des amendements, ou faire capoter une loi. L'influence sera donc beaucoup plus forte, mais elle ne suffira pas à être vraiment déterminante dans l'hémicycle. 

Le Front national qui a récolté plus de 25% des suffrages en France n'est pas encore certains de pouvoir constituer un groupe politique au Parlement.  Quelles sont les possibilités qui s'offrent au parti frontiste et quels sont les points de blocage qui subsistent ?

A priori, il manquait encore deux nationalités (pour qu'un groupe soit constitué, il faut réunir au moins 25 députés de sept nationalités différentes, ndlr). Les bruits couraient qu'ils récupéreraient un député d'un pays balte, ou un Polonais… Mais pour l'instant, on ne sait pas s'ils vont y arriver. Le "problème familial" qui s'est déroulé au sein du FN n'a sans doute pas arrangé les choses non plus. Il n'est pas impossible donc qu'ils n'y parviennent pas et qu'ils rejoignent – comme lors de la précédente législature – le groupe des "non-inscrits" de ceux qui ne sont pas parvenus à rejoindre un groupe.

Si les résultats des élections européennes ont eu lieu à la fin du mois de mai, un certain nombre de partis ne s'est pas encore mis d'accord sur la constitution des groupes politiques au Parlement européen. Hormis le FN, quels sont les partis pour lesquels la formation d'un groupe n'est pas encore définie ?

Tous les anciens partis du PPE et du PSE sont de nouveau alliés. Les autres partis importants sans groupe sont justement ceux avec qui le Front national voulait s'allier, à s'avoir le FPÖ autrichien et le Parti pour la liberté du néerlandais Geert Wilders. Il y a aussi les partis d'extrême droite de l'Europe orientale comme le Jobbik hongrois, ou le parti Aube dorée de Grèce, qui sont totalement ostracisés. C'est d'ailleurs le drame pour le FN et ceux qui veulent rejoindre son groupe : ils risquent finalement de se retrouver aux côtés des extrémistes les plus "ultras" – dont Marine Le Pen ne voulait surtout pas se rapprocher – dans le même "non-groupe".

Les conservateurs et réformistes européens (ECR) fondés par les Tories britanniques viennent d'accueillir les eurosceptiques allemands. Concrètement, quel pouvoir d'influence cela va-t-il donner à ce groupe et quelles pourront être les conséquences sur les idées défendues au sein du Parlement ?

Le groupe existait déjà auparavant puisque les Tories s'était alliés avec un parti polonais et un parti tchèque notamment. Par son rapprochement avec le parti Alternative für Deutschland, ils ont étoffé leurs effectifs au Parlement européen. Cependant, on peut considérer qu'avec l'arrivée du parti allemand, cela ne va pas renforcer la cohérence de l'ensemble. Ces partis ne sont proches que sur leur euroscepticisme, mais je ne suis pas sûre qu'ils soient proches au-delà de cet élément commun. Cela risque donc même de les desservir à terme, même si leur pouvoir de blocage face à la fédéralisation de l'UE sera plus important. 

Au vu des différents groupes qui se dessinent au sein de l'hémicycle, quels seront les grands changements en termes de pouvoir d'influence relativement à la mandature précédente ?

Le Parlement européen a été pensé pour fonctionner sur le mode du compromis, et cela depuis son élection au suffrage universel direct en 1979. Aucun groupe ne peut à lui seul avoir la majorité absolue pour imposer ses lois. Ce qui change effectivement pour cette mandature, c'est que les eurosceptiques au sens large sont plus nombreux, rassemblant – tous groupes et non-inscrits réunis de l'extrême gauche à l'extrême droite – cela fait environ 200 députés. On a donc une force qui devient importante. Même s'ils ne pourront pas tout bloquer, ils seront plus présents dans les débats, dans l'ordre du jour, les questions de l'immigration ou de l'élargissement. Jusque-là, ces députés eurosceptiques étaient beaucoup moins nombreux et ne pouvaient même pas influencer l'ordre du jour. Mais comme ils n'ont pas la majorité, ce pouvoir s'arrêtera au vote.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
winnie
- 24/06/2014 - 07:37
il est clair,
Je pense qu'en sous main l'UMPS à Bruxelles à dût bien œuvrer pour lui mettre des bâtons dans les roues ainsi que les fanfaronnades de son père qui n' on rien arranger au sein , particulièrement du UKIP.
winnie
- 24/06/2014 - 07:33
il est clair ,
que si le FN n 'arrive pas à former de groupe parlementaire ,les électeurs vont être plus qu' en colère et là l' UMPS peuvent faire leurs valises, il est clair que le prochain président de la république sera une femme.
vangog
- 24/06/2014 - 00:19
Déni de démocratie, ou
confirmation de la non-représentativité du peuple Européen?
Grâce à l'enfumage médiatique, 16 millions de Français qui sont favorables au FN, mais qui ne seront pas représentés par un groupe au parlement Européen et, donc, n'auront pas le pouvoir d'agir pour réformer l'UE qui va dans le mur.
L'UE vient d'enterrer les derniers restes de démocratie qui l'animaient faiblement...