En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Trump, le plus détesté des présidents mais celui qui a fait une des politiques les plus profitables à tous les Américains

04.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

05.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

06.

Diam's bientôt de retour, Alain Chabat bientôt papy; Grand froid entre Charlène & Albert de Monaco, grand frais entre Emmanuel Macron & sa famille; Divorce imminent chez les Kardashian West; Ben Affleck se gave de doughnuts, Laura Smet prend un coach

01.

Ces impensés de l’affaire Duhamel que masque son intense médiatisation

02.

Trump banni de Twitter : « Nous, Français, ne pouvons accepter ce qui se joue en ce moment pour la liberté du monde »

03.

Affaire Olivier Duhamel : Alain Finkielkraut, ne sera plus chroniqueur de l’émission 24h Pujadas, diffusée sur LCI

04.

Affaire Duhamel : les inavouables secrets des bourgeois de la gauche caviar

05.

Les complotistes et autres trumpistes ou Gilets jaunes radicalisés, enfants monstrueux de la déconstruction, de la cancel culture et des guérilleros de la justice sociale

06.

La grande épuration : mais pourquoi la Silicon Valley se comporte-t-elle comme si elle voulait donner raison aux complotistes à la QAnon ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 5 heures 27 min
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 10 heures 5 min
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 10 heures 54 min
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 11 heures 31 min
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 12 heures 9 min
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 12 heures 46 min
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 13 heures 15 min
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 13 heures 55 min
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 14 heures 16 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 14 heures 42 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 8 heures 26 min
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 10 heures 19 min
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 11 heures 16 min
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 11 heures 48 min
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 12 heures 23 min
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 13 heures 5 min
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 13 heures 18 min
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 14 heures 13 min
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 14 heures 22 min
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 14 heures 44 min
© Reuters
© Reuters
L'union fait la force

Tous unis contre les causes qui produisent le FN !

Publié le 31 mai 2014
Dès le soir du 25 mai, fleurissait sur les réseaux sociaux, le slogan "tous unis contre le FN". Une tribune de Zohra Bitan.
Zohra Bitan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Membre fondatrice de La Transition, Zohra Bitan est cadre de la fonction publique territoriale depuis 1989, ancienne conseillère municipale PS de l'opposition àThiais (94), et était porte-parole de Manuel Valls pendant la primaire socialiste de 2011...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dès le soir du 25 mai, fleurissait sur les réseaux sociaux, le slogan "tous unis contre le FN". Une tribune de Zohra Bitan.

Incorrigibles militants, citoyens, perroquets d’une classe politique qui, durant toute la soirée, la nuit et le lendemain, nous abreuve de commentaires dont aucun n’aborde les causes de ce résultat. Allons y donc encore, gaiement, en fanfare, "tous unis contre le FN", comme depuis des décennies ; c’est payant, c’est efficace et surtout ça ne mange pas de pain, n’est-ce pas ?

Après une raclée historique aux municipales, balayée dès le lendemain par la formation d’un nouveau gouvernement, puis un nouveau séisme un mois plus tard, balayé à son tour par une affaire de plus qui ne va pas faire les affaires des républicains, la percée du FN va finir, une fois de plus en "accident", dont évidemment, personne n’est responsable.

On se couche avec un FN a 25% le 25 mars et on se réveille avec Bygmalion le lendemain. On ouvre le quinquennat avec un ministre menteur, et ses amis poursuivent leur chemin sans que rien ne change.

"Tous unis contre le FN", une fois de plus, et personne pour crier "Tous unis contre les causes qui produisent le FN".

Sont-ils idiots ? Non certainement pas ! Ont-il des choses à cacher, tous autant qu’ils sont, ceux qui nous font croire depuis des décennies que le FN est l’ennemi à abattre ? Peut-être, sûrement ; mais ils ont surtout un bilan et la responsabilité d’une politique qui a conduit au résultat d’aujourd’hui !

Tant que personne ne voudra vider les poubelles de toutes les ordures qui ont nourri le FN, ni produire ce qui pourrait le faire reculer, nous n’avancerons pas et pire, le FN continuera sa fulgurante progression.

Je pourrais évoquer l’échec des politiques d’intégration, qui là encore, sont un des ingrédients qui ont nourri le FN, mais face à l’ampleur de la corruption, qui frappe quasiment tous les partis politiques, et aux ridicules 13% de crédibilité accordés par les français à leurs dirigeants politiques, je me dis que l’échec de l’action en banlieue en devient presque un épiphénomène.

La démocratie a la tête à l’envers… les urnes sont soit un défouloir soit un piège à éviter. La haine ou l’abstention, voilà la première grande œuvre du massacre de la démocratie.

Tant que personne n’identifiera et n’agira sur les CAUSES, le peuple traitera la démocratie soit avec des gifles, soit avec du mépris.

"Il faut s’unir… il faut un sursaut républicain…" ! Comme ces slogans sentent la naphtaline, servis par les mêmes qui hier, il y a des dizaines d’années, n’hésitaient pas à faire les pleureuses face à un peuple effaré de voir un FN au second tour d’une présidentielle.

La priorité d’aujourd’hui est donc de tuer d’urgence les causes qui produisent le succès du FN, et l’on peut en citer quelques-unes :

- La gangrène de la corruption

- L’absence de crédibilité de la classe politique, composée de politiciens professionnels sans aucune motivation pour l’intérêt général

- La pauvreté, le chômage, l’exclusion, conséquences de l’incompétence et de l’incapacité des partis politiques de gérer sainement les finances publiques pour dégager les excédents qui permettraient de s’attaquer à ces fléaux 

- Les peurs d’où découle souvent la recherche de coupables (immigration, banlieues), la crainte et l’incompréhension d’une Europe trop lointaine

- L’échec de l’intégration d’une partie des populations immigrées

- Le sentiment de mépris à l’égard du monde rural en particulier

- L’abandon des ouvriers…

Ce n’est pas tant la suppression du cumul des mandats qui changerait la donne, mais le cumul de raisons nobles de faire de la politique pour l’intérêt général.

Politicien, voilà un terme devenu quasi un gros mot ; si l’on devait lui donner un sens dans la rue ce serait une personne qui raconte des histoires à d’autres pour acquérir du pouvoir sur eux et pour en vivre.

Alors, si faire de la politique c’est juste être un bonimenteur, un vendeur de tapis ou à la criée, c’est la démocratie qui doit se tordre de douleur.

L’échec de l’intégration en banlieue, sujet qui me tient à cœur, arrive donc loin derrière la corruption que produit une classe politique, dont presque plus personne ne croit plus en sa capacité à améliorer la vie des français.

C’est fou qu’en 2014, plus de douze ans après le 21 avril 2002, une certaine gauche, se plaise encore a entonner le refrain du sursaut, et du slogan "tous unis contre le FN" sans se pencher une seconde sur les causes qui produisent le succès de ce parti qu’elle prétend combattre.

Et folie ou lâcheté supplémentaire, que dire de ceux qui menacent de quitter le pays (ex : Y. Noah) si le FN arrivait au pouvoir ? Juste une honte, un mépris, une forme de lâcheté et de grande irresponsabilité à l’égard de ceux, qui dans, l’incapacité de partir si le vent tournait, se verraient livrer aux barbares ! On crie contre le FN du haut de sa terrasse parisienne, on ne fait rien pour lutter contre les causes qui le produisent, et si ça ne sert à rien, débrouillez-vous avec la bête, nous on se tire !

Plus belle la gauche dans ses pulls en cachemire, qui fait répéter à ses militants comme des perroquets ses slogans de littérature à l’eau de rose et leur fait porter ses créations tendance… On pourrait en rire… mais non, c’est trop grave. Il n’y a que ceux qui craignent vraiment la résurgence de la haine, de la xénophobie qui s’attaquent aux causes qui mettraient le FN en tête de gondole de notre société… Mais ils ne sont pas nombreux !

Mais apparemment, ça n’intéresse encore personne ; cause toujours, tu m’intéresses… "le FN c’est des méchants"… Ce slogan nous mènera-t-il à un FN qui dirige notre pays ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
winnie
- 01/06/2014 - 08:50
bonne analyse
de Mme Z.Bitan, il manque quand meme un petit quelque chose, qu evidement elle taira, c est l immigration inconsideree et l incitation de l etat a la non integration des musulmans,et le laxisme de la justice.Pour le reste si tout les socialistes etaient comme elle cela irait mieux.


Anguerrand
- 01/06/2014 - 07:18
Idiot de combattre le Fn
Il faudrait plutôt que les partis comprennent ce que veulent les français et quand on on voit certaines analyses du type Hollande n'est pas assez à gauche et que c'est pour cela que la défaite à été lourde, on se dit qu'ils n'ont rien compris. Les français veulent avant tout garder leur identité, leurs valeurs, et des emprisonnements réels et non fictifs. Il faut donc arrêter la pompe aspirante actuelle des aides qui a pour effet de faire venir des millions d'immigrés. Il faut absolument un redémarrage puissant de l'économie en favorisant l'entreprise à tout prix et donc l'emploi, et pour cela réaliser des économies drastiques de l'état et collectivités locales.
Le FN pourrait représenter cela mais s'il semble décider à lutter contre l'immigration, sa politique économique ne fera pas redémarrer la France. Sa politique se rapproche de plus en plus de ses nouveaux électeurs, à gauche.
Je n'ai qu'un espoir c'est la scission de l'UMP, la droite n'a rien à faire avec le centre et que la "droite forte "s'organise indépendamment de l'UMP. C'est eux qui ont le programme, me semble t il le plus près des préoccupation des français.
GERARD SEELEN
- 01/06/2014 - 04:45
un oubli majeur !
Zora Bitan oublie , je suis tenté de dire volontairement la principale cause qui bénéficie au FN , a savoir une immigration outrancière liée à des avantages indécents ; mais quoi que pensent ces gens-là , dont fait parti Z.B. , il faut rester politiquement correct ! donc on amplifie les causes mineures pour ne pas parler de la vraie cause .