En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

06.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

07.

Cette double crise de la modernité qui paralyse les réflexes démocratiques français

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 21 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 min 59 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Jour de courage" de Brigitte Giraud - Le jour du coming out d’un adolescent

il y a 1 heure 48 min
pépites > Société
Imbroglio politique
Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel
il y a 4 heures 12 min
décryptage > Politique
Tribune

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Social
Disparité

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Economie
Ecologisme

PLF 2020 : la fiscalité environnementale ne sauvera pas la planète

il y a 6 heures 37 min
décryptage > Science
Quand le ciel nous tombe sur la tête

L'Europe lance un programme de résilience aux tempêtes solaires

il y a 7 heures 7 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite, service public : Macron tenté de reprendre son programme de réformes à zéro

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Social
Attention, danger politique du troisième type

Gouvernement, minorités activistes et reste de la société : le trio infernal que plus rien ne relie ?

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le dernier des Yakuzas" de Jake Adelstein - Plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Looking for Beethoven" de Pascal Amoyel : Une immersion totale vibrante, époustouflante dans le monde de Beethoven

il y a 1 heure 53 min
décryptage > Société
Imbroglio politique

Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Social
Marronnier

La SNCF sur la voie de garage

il y a 5 heures 56 min
décryptage > Société
Cachez-moi ça

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

il y a 6 heures 27 min
décryptage > Santé
La vie est injuste

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Comment l’individualisme risque de détruire la démocratie

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Société
Ultra moderne voilitude

Cette double crise de la modernité qui paralyse les réflexes démocratiques français

il y a 7 heures 31 min
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 1 jour 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 1 jour 1 heure
Le changement climatique risque de ralentir la croissance.
Le changement climatique risque de ralentir la croissance.
Climat défavorable ?

Pourquoi autant de rebondissements dans les prévisions des conséquences du dérèglement climatique ?

Publié le 01 avril 2014
Le 5e rapport du Groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat (Giec) recense les impacts déjà observables du changement climatique mais aussi les risques encourus et les pistes pour s'y adapter.
Christian Gollier est économiste à la Toulouse School of Economics et co-auteur des 4e et 5e rapports du GIEC.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Gollier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Gollier est économiste à la Toulouse School of Economics et co-auteur des 4e et 5e rapports du GIEC.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 5e rapport du Groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat (Giec) recense les impacts déjà observables du changement climatique mais aussi les risques encourus et les pistes pour s'y adapter.

Atlantico : Le deuxième volet du cinquième rapport du groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat (GIEC), publié lundi 31 mars, recense les impacts déjà observables du changement climatique. Si les impacts économiques globaux "sont difficiles à estimer", affirme le Giec, le changement climatique va néanmoins "ralentir la croissance économique, (...) réduire la sécurité alimentaire et créer de nouvelles poches de pauvreté". Dans quelle mesure peut-on prévoir les conséquences économiques de ce changement de climat ? Pourquoi est-ce si complexe ?

Christian Gollier : Les connaissances scientifiques actuelles sur le sujet forcent les experts à beaucoup de modestie. Des changements climatiques sont en cours, et les activités humaines en sont responsables. Au-delà de ce consensus des scientifiques tel qu’exprimé dans ce deuxième volume du 5e rapport du GIEC, la prudence s’impose. Les équilibres du climat impliquent une myriade de mécanismes dont il est difficile de prévoir le comportement loin du contexte actuel. Les capacités d’adaptation des sociétés humaines et animales aux changements globaux restent eux aussi mal connus. Surestimons-nous par exemple la capacité de résilience de nos systèmes agricoles à nourrir une population croissante ? Rappelons-nous la crise de la pomme de terre en Irlande dans les années 1840, causant plus d’un million de morts. Rappelons-nous la disparition de civilisations telles que celle de l’Ile de Pâques, incapable de gérer une mutation environnementale induite par son propre développement. En fait, nous sommes incapables de prédire comment nos descendants parviendront à gérer les mutations que le changement climatique imposera. Les conséquences économiques de ce changement restent donc difficiles à appréhender.

Les estimations, jugées « imparfaites » par les experts, varient entre 0,2% à 2% du PIB mondial. Finalement ce chiffre est moins élevé que prévu, la situation est-elle si dramatique qu'on le dit ?

Il s’agit d’une fourchette de dommages économiques induits par une hausse de 2 degrés Celsius. Le sujet n’est en fait pas là. Personnellement, je ne crains pas vraiment une hausse de température d’un tel niveau, en particulier si elle est étalée sur plusieurs décennies et si elle est bien répartie entre les citoyens de la Terre. Il serait même possible qu’une hausse de température de 2 degrés soit favorable à l’agriculture et à la consommation d’énergie dans une majorité de régions du monde. Le vrai problème du changement climatique, c’est l’incertitude catastrophique, celle d’un basculement dans un autre équilibre climatique radicalement différent de celui que nous connaissons actuellement. Les climatologues nous rappellent l’existence de cercles vicieux qui pourraient s’enclencher qui pourraient conduire à la catastrophe, comme la disparition de l’homme sur Terre. La probabilité d’un tel événement est sans doute faible, mais serions-nous prêt à jouer notre destin comme espèce aux dés ? Même si je suis un opposant rationnel au principe de précaution, je considère aujourd’hui qu’il y a suffisamment d’éléments scientifiques pour justifier que nous mettions collectivement au niveau de la planète une politique efficace et ambitieuse de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mais les freins politiques et les réflexes égocentriques de nos concitoyens sont énormes dans ce domaine. Il faut une fameuse dose d’optimisme et de confiance au sens altruiste de l’homme pour y croire encore.

Le 11ème forum international de la météo et du climat commence aujourd'hui à Paris, le thème de cette année s'intitule "comment se préparer au climat de demain". Mais comment se préparer à une situation si difficile à prédire ? Quel est le champ d'action de la France ?

La science nous sauvera, si on a de la chance. Il faut partiellement réorienter la recherche vers ces technologies vertes qui créeront les modes de production énergétiques et agricoles adaptés à notre environnement de demain. Pour y parvenir, il faut combiner une politique de subvention à la recherche fondamentale, comme celle de l’INRA en France, avec une incitation au secteur privé à développer des brevets dans ces domaines. Une taxe carbone mondiale pérenne et croissante dans le temps reste le meilleur moyen pour y parvenir. Il est aussi indispensable de mieux gérer la ressource en eau, en incitant ses utilisateurs à mieux intégrer la valeur sociale de cette ressource rare. Il faut mettre en place les mécanismes sociaux et de marché qui nous permettront d’assurer la résilience de notre société aux chocs environnementaux à venir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

06.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

07.

Cette double crise de la modernité qui paralyse les réflexes démocratiques français

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Manux
- 01/04/2014 - 23:48
Mensonges et contradictions (suite)
Ne pas oublier quand-même le "Climategate" du GIEC où le trouble a été largement jeté sur le bidonnage des chiffres dans leur précédent rapport. Et M. Gollier devrait s'en tenir à sa sphère de compétence: l'économie. Il n'est pas scientifique.
Manux
- 01/04/2014 - 23:41
Mensonges et contradictions
Le GIEC connait un nombre croissant de scientifiques (et des pointures reconnues - y compris par le GIEC lui-même) qui prennent leurs distances vis-à-vis de cette organisation quasi sectaire. Toutes les observations à l'échelle globale de la terre ne confirment en rien ce que dit le GIEC. La température globale autour du globe est stable depuis 18 ans, même le GIEC dans son 5ème rapport (AR5) se trouve bien ennuyé de l'admettre en inventant que la chaleur qui ne se trouve pas être au rendez-vous s'est "cachée" au fond des océans. Une affirmation, pas une démonstration. Et surtout la preuve (ou un aveu) de duperie.

Il faut urgemment se pencher sur les travaux et les écrits de Roy Spencer, François Gervais, Reynald Du Berger, Vincent Courtillot (et il y en a de nombreux autres!)

Les réchauffistes parlent toujours de là où il fait plus chaud, jamais de là où il fait plus froid. Record absolu de froid au Canada cet hiver! La calotte Est de l'antarctique progresse depuis des années et remonte vers les tropiques.

La cause entropique d'un changement climatique est remise en cause car les dernières études montrent que ce serait surtout le soleil et son activité cyclique.
tramontane
- 01/04/2014 - 21:16
Tout va très bien madame la marquise...
Sauf qu'on commence à serrer les fesses de plus en plus, malgré les psaumes de plus en plus incantatoires des climato-négationnistes...