Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©RTL

Normes françaises

Macron : le vrai président normal ?

L'an prochain, nous offrirons sans doute un second tour de manège à Hollande ou à Sarkozy en attendant la catastrophe Le Pen de l'échéance d'après. C'est dommage, on aurait pu s'éviter ça.

Hugues Serraf

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019

 

Voir la bio »

Eh bien moi, j'aime bien Macron. OK, il manque encore un peu d'épaisseur et donne des boutons aux gens qui pensent qu'il faut avoir préalablement été sénateur, maire, député, conseiller général, Premier ministre et, pourquoi pas, un mauvais président, avant de se voir accorder le droit de tenter de décrocher le pompon à l'ancienneté. Il ne fait pas non plus constamment référence à Jaurès, Clemenceau, de Gaulle ou Mitterrand pour affirmer sa filiation avec les très riches heures de notre histoire auprès des amateurs de prêt-à-penser.

Mais il a l'air de comprendre les grands enjeux d'une économie moderne et de vouloir les combiner aux exigences d'un État solidaire, n'est pas allergique au monde de l'entreprise et à la technologie, tombe rarement dans le baratin démago-archéo des autres quadras du PS, dit rarement des conneries sur les questions de, hum, "vivre ensemble" et, s'il plaît à des gens de droite, ce ne sont pas forcément les plus cons...

En fait, mais je ne crois pas qu'il ait vraiment ses chances et la petite France fatiguée et morose du moment s'offrira plus facilement un Hollande bis ou un Sarko II, voire la croquemitaine du FN, avant d'élire un type dans son genre mais, en prenant un poil de hauteur et par comparaison avec ce qui se passe dans les pays qui fonctionnent, il serait notre premier président vraiment normal. Du moins un dont nous n'aurions pas honte. Ça serait toujours ça de pris.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !