Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
©Reuters

« Pay TV »

La redevance TV bientôt étendue aux lave-linge à hublot ?

Moins on les regarde, plus il y a de chaînes publiques à financer. D'où l'idée de taxer smartphones et tablettes pour accroître les recettes. Mais quid des lave-linge à hublot et des fours à micro-ondes ?

Hugues Serraf

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019

 

Voir la bio »

Moi, je n'ai strictement rien contre la redevance audiovisuelle. Je ne regarde pas beaucoup la télé, encore moins les chaînes publiques (à l'exception d'Arte à l'occasion parce que je suis un bobo intello prétentieux de la rue Oberkampf), mon bel écran plat king size me sert essentiellement à voir des films et des séries US que je pirate sur le Web, mais j'écoute pas mal Radio France (France Inter, France Culture, Fip et France Musique, pour les mêmes raisons qu'Arte).

 

Du coup, je veux bien contribuer à hauteur de 0,37260 centimes d'euros par jour à la production de Plus belle la vie sur France 3 et au cachet des cracheurs de feu du Plus grand cabaret du monde sur France 2. C'est de la solidarité nationale. Du généreux donnant-donnant/gagnant-gagnant Un peu lorsque mes impôts servent à financer un tronçon d'autoroute dans le Loiret alors que je n'ai pas de voiture. Et que je n'ai aucune intention d'aller dans le Loiret.

 

Je ne sais même pas où c'est, le Loiret.

 

Ce qui m'agace un peu, pour autant, lorsque j'entends Fleur Pellerin évoquer un élargissement de la fameuse redevance aux smartphones et aux tablettes, voire son augmentation pure et simple, c'est de constater à quel point le pognon récolté est fichu en l'air dans l'expansion irrésistible de cette ORTF nouvelle manière. Bon, pas autant qu'à l'époque où un tiers de la taxe était bouffé par le service rennais chargé de la collecter, mais tout de même...

 

Une nouvelle chaîne d'infos en continu ?

 

Car franchement, qui regarde France 4 ? Et qui écoute le Mouv' ? Pas grand monde. Et pas uniquement parce qu'on y serait dans la niche d'audience exclusive et spécialisée façon France Cul : le Mouv' change de format toutes les trois semaines faute d'auditeurs et j'en sais davantage sur le Loiret que sur la grille de France 4.

 

Là, on parle même du lancement d'une nouvelle chaîne d'info en continu, quand trois de ces bidules se tirent déjà la bourre dans le privé et que France 24, côté service public, est à la peine sur l'ADSL... 11 chaînes de télés publiques (pour 9 radios je crois), ça commence à friser l'obésité et le saupoudrage grotesque de subventions. Mais bon, Fleur, tu fais comme tu veux, c'est toi la boss. Et au fait, as-tu pensé à l'élargissement de la redevance aux propriétaires de de lave-linge à hublot et de fours à micro-ondes ? Il paraît que c'est encore plus captivant que France 4 et le Mouv' réunis.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !