Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Cédric Villani pose avant un débat entre sept des huit candidats à la mairie de Paris, le 10 mars 2020.
Cédric Villani pose avant un débat entre sept des huit candidats à la mairie de Paris, le 10 mars 2020.
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / POOL / AFP

Riposte

Projet Pegasus : après avoir été ciblés, Cédric Villani et François de Rugy vont saisir la justice

Le député Cédric Villani et l'ancien ministre de la Transition écologique François de Rugy ont potentiellement été visés par le logiciel espion Pegasus, pour le compte du Maroc. Ils ont annoncé leur intention de saisir la justice dans cette affaire.  

Selon de nombreux médias, un millier de Français ont été visés par Pegasus, un logiciel espion israélien, pour le compte d'une dizaine d'Etats dont la Hongrie, le Mexique, l’Arabie saoudite ou le Maroc. Parmi les personnes dont les téléphones portables auraient été ciblés figurent les numéros de l'ancien ministre de la Transition écologique, François de Rugy, ou celui du député de l'Essonne Cédric Villani. Ils ont tous les deux annoncé, ce mercredi, leur volonté de saisir la justice sur ce sujet.

Le Monde et Radio France, qui font partie du consortium de 17 médias ayant eu accès à cette liste obtenue par le réseau de journalistes Forbidden Stories et l'ONG Amnesty International, ont révélé mardi que des numéros de personnalités politiques de premier plan, dont Emmanuel Macron, Edouard Philippe et 14 membres du gouvernement, « dans la liste des numéros sélectionnés par un service de sécurité de l'État marocain, utilisateur du logiciel espion Pegasus, pour un potentiel piratage ».

Invité dans la matinale de France Info, Cédric Villani s’est exprimé sur cette affaire :

« Cela s'inscrit bien dans le monde actuel dans lequel nous vivons. Il y a des failles de sécurité partout où c'est une course-poursuite incessante entre les pirates et ceux qui cherchent à endiguer le piratage ».

À Lire Aussi

Projet Pegasus : comment vivre dans un monde sans vie privée ?

Cédric Villani entend porter plainte pour « marquer le coup » :

« Ce ne sont pas des choses que vous pouvez juste laisser comme ça, comme si de rien n'était. C'est une démarche que je ferai à titre individuel. Nous verrons bien ce que feront les différentes institutions ».

François de Rugy a également annoncé son intention de « saisir le procureur de la République » et d’examiner avec un avocat si des poursuites sont à envisager sur le plan pénal. L’ancien ministre était interrogé sur France Inter.

Des journalistes de Mediapart, dont Edwy Plenel, et du Canard Enchaîné auraient aussi été ciblé par le logiciel Pegasus.

La justice française a ouvert une enquête mardi afin d’examiner la plainte des journalistes qui auraient également été ciblés par le Maroc à l'aide de Pegasus, selon les révélations du consortium de médias à l’origine de ces révélations.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !