Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Différente

Primaire des Républicains : Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté son programme

Il comprend douze propositions phares pour "une nouvelle France".

Lors d'une conférence de presse dans son QG parisien, Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate LR à la primaire de la droite, a présenté aujourd'hui son projet, comprenant douze propositions phares pour "une nouvelle France", de la démocratie "enfin participative" à une fiscalité plus "juste" ou un "islam français". Ces propositions sont adaptées à la "nouvelle société qui est en train de naître". En effet, selon NKM, "les Français ont compris que nous avions changé de monde. Ils ont compris que le numérique et les multiples applications qui en découlent imprimaient une transformation radicale des modes de vie et de travail".

Les douze travaux d'hercule

Les douze propositions de la candidate à la primaire de la droite se découpent en trois grands chapitres : "nouvelles libertés", "nouvelles sécurités" et "nouvelles responsabilités". 

Le premier propose "une démocratie participative", avec une chambre de citoyens virtuelle, permettant à "chaque Français de proposer directement une réforme". Comme presque tous ses concurrents, NKM propose "100 milliards d'euros de baisse d'impôts et de charges pour la compétitivité des entreprises", afin de "créer un choc de compétitivité inédit dans notre pays". Elle souhaite également "un statut plus simple" et "plus protecteur pour le travailleur indépendant". L'ex-ministre de l'Écologie veut "encourager l'écologie de proximité en généralisant les circuits courts (alimentaires, télétravail, production énergétique)".

Dans le second chapitre de ses propositions, la candidate plaide pour la mise en place d'"un impôt simple et juste". C'est-à-dire une "flat tax" ou "impôt proportionnel individualisé". "Cette réforme est une réforme sociale", assure NKM. Contrairement aux autres candidats, elle voudrait conserver l'ISF en le transformant en obligation d'investissement en entreprises.

Pour finir, afin de "rebâtir la politique familiale", la candidate souhaite le versement aux parents d'une allocation de ressources dès le premier enfant et jusqu'à ses dix-huit ans (allocation augmentée entre les 14 et 17 ans de l'adolescent). "Une contribution obligatoire sur les contrats d'assurance multi-risques" permettrait de financer un accompagnement pour "chaque personne dépendante".

"Rétablir l'autorité à l'école" 

NKM a aussi fait part d'autres propositions : "rétablir l'autorité à l'école" (notamment avec l'autonomie des établissements) et "l'excellence à l'université" (sélection, droits d'inscription), créer une "agence européenne du renseignement et un parquet européen", "interdire le salafisme en France, cette idéologie de haine devenue le terreau du terrorisme en France".

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !