Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
ministres Gérald Darmanin Jean Castex projet de loi sécurité globale députés
©ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Feu vert en première lecture

Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre

Le texte présenté par la LREM et son allié Agir a été adopté par 388 voix pour, 104 contre et 66 abstentions à l’Assemblée nationale ce mardi. Il devrait être étudié par le Sénat en janvier 2021.

Les députés ont adopté ce mardi 24 novembre la loi sur la "sécurité globale" en première lecture, par 388 voix contre 104 et 66 abstentions. Le texte controversé prévoit notamment de pénaliser la diffusion malveillante de l'image des policiers.

Le texte pourrait être examiné au Sénat en janvier en première lecture. Cette journée du vote a été marquée par la polémique sur l’évacuation d'un campement de migrants à Paris, survenue la veille sur la Place de la République.  

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé qu'il saisirait le Conseil constitutionnel à propos de l'article le plus controversé de la loi, l'article 24.

L'Assemblée nationale a donc donné un premier feu vert au texte sur la "sécurité globale".

Le texte présenté par la LREM et son allié Agir a été adopté par 388 voix pour, 104 contre et 66 abstentions. Il devrait être étudié par le Sénat en janvier 2021. Il fera l'objet, à l'issue de son parcours législatif, d'une saisine du Conseil constitutionnel comme l'a annoncé le Premier ministre Jean Castex.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !