Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
©BARTOSZ SIEDLIK / AFP

Antisémitisme

Ecole : 11% des élèves jugent que leur professeur d'histoire ne peut plus enseigner la Shoah

Un sondage Ifop consacré au "regard des jeunes sur la Shoah" montre que 87% des jeunes ont entendu parler du génocide des Juifs.

A l'occasion de la cérémonie du souvenir en mémoire des déportés et des victimes de la Shoah, commémorée ce dimanche 13 septembre, un sondage Ifop pour le JDD et l'Union des étudiants juifs de France (UEJF)  est consacré au "regard des jeunes sur la Shoah".

Il montre qu'une très large majorité des jeunes de 15 à 24 ans (87%) ont entendu parler du génocide des Juifs. Un nombre plus élevé que pour le génocide des Arméniens (72%) et celui des Tutsis du Rwanda (51%). Plus précisément, 95 % des jeunes sondés disent connaître les chambres à gaz, 92 % le camp d'Auschwitz-Birkenau et 68% la rafle du Vél' d'Hiv. Ils sont néanmoins 53% à penser que le nombre de Juifs assassinés lors de la Seconde guerre mondiale s'élève à moins de 5 millions, lorsque les historiens estiment plutôt le nombre de victimes à 6 millions.

Si les jeunes semblent donc globalement connaître cet épisode de l'Histoire, le sondage montre quelques chiffres alarmants. Ainsi, près d'un tiers des jeunes (29%) affirme avoir déjà lu ou visionné un contenu remettant en question l'existence de la Shoah. Parmi ceux-là, 57% ont pris connaissance de ces théories négationnistes sur Youtube et 40% sur Facebook. A l'école, 21 % ont été témoins de "la remise en question par un ou plusieurs aspects du génocide" ; 21 % également ont observé "l'expression de critiques concernant la place trop importante de l'enseignement de la Shoah" par rapport à d'autres événements historiques, et 13 % ont constaté "le refus d'un ou plusieurs élèves de voir la Shoah enseignée". 11 % ont même été témoin du "fait que le professeur d'histoire ne puisse plus enseigner la Shoah". 79 % des jeunes considèrent néanmoins que "l'enseignement de la Shoah en classe d'histoire s'est déroulé de manière satisfaisante".

Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !