Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Xavier Beulin, président de la FNSEA.

Investissement

Agriculture : la FNSEA veut trois milliards d'euros d'investissement "pour sauver l'élevage"

Xavier Beulin, le président de la FNSEA, détaille dans une interview au JDD sa stratégie pour sortir de la crise agricole actuelle.

Pour le président de la FNSEA Xavier Beulin, qui a rendez-vous demain avec François Holande, Manuel Valls et Stéphane Le Foll, il est nécessaire d'investir 3 milliards d'euros sur trois ans pour que l'agriculture française "retrouve la compétitivité perdue", face à certains de ses voisins européens.

"La France doit se doter d’une vision à 15 ans de son agriculture. Il faut engager un vaste plan pour moderniser les bâtiments, automatiser les abattoirs, organiser les regroupements d’exploitations afin qu’elles soient plus productives", détaille-t-il. Il estime qu'il "faudra investir 3 milliards d’euros sur trois ans pour retrouver la compétitivité perdue, pour que la France rattrape l’Allemagne dans les cinq ans".

Xavier Beulin propose aussi "un moratoire d’un an sur les normes environnementales" ainsi qu’une "adaptation des règles fiscales aux aléas de l’agriculture".

Concernant la gestion de la crise de l'élevage par le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, il déclare : "il nous fallait un ministre présent. C'est le cas depuis deux semaines".

Xavier Beulin demande que le plan de Stéphane Le Foll lancé le 22 juillet soit complété à court terme. "Sur 600 millions d’euros, ce dispositif ne débloque que 100 millions d’euros pour sauver réellement les élevages de porcs. Or depuis ce printemps, une exploitation disparaît par jour. Il s’agit d’alléger les charges et de restructurer les dettes des jeunes agriculteurs", dit-il.

"A Noël, la France produira seulement 21 millions de cochons, contre 48 millions pour l'Espagne et 43 millions pour l'Allemagne", précise-t-il.

 

Lu dans Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !