Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Rires garantis

Quand Castaner (qu'on ne présente plus) et Bessac (maire Front de gauche de Montreuil) s'écharpent sur le parler montreuillois…

La jeunesse de Montreuil est belle, raffinée et délicate nous dit le sympathique édile. Et nous on ne le savait pas.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Quand un grotesque rencontre un autre grotesque ça donne deux grotesques. Nous nous refusons de trancher qui dans cette matière est le meilleur. Tout a commencé, comme souvent, par des tweets. Ceux de Rayan Nezzar quand il était étudiant en 2013.Comme il était déjà très engagé à gauche il a énoncé quelques appréciations fortement nuancées sur des hommes et des femmes politiques de droite. "Poufiasse". "Fiotte." "Zéro couilles". "Petite pute".

Puis, Rayan Nezzar est devenu un des porte-parole de LREM. Et des méchants ont ressorti ses tweets. Ca a fait scandale.  Alors qu'à notre avis c'était juste une façon de parler. Un langage qui est en droit de rivaliser avec les poèmes de Rimbaud de Verlaine et d'Apollinaire. Castaner qui perd presque toujours une occasion de se taire a éprouvé le besoin de prendre la défense du pauvre Rayan Nezzar. "Ce qui m'agace c'est qu'il a un parcours génial, rare en politique, du talent et là son vocabulaire de jeune de Montreuil le rattrape" a-t-il dit.

Castaner fut, comme à l'habitude, grotesque. Un peu d'intelligence l'aurait aidé à ne parler de Rayan Nezzar. Mais il a trouvé plus grotesque que lui : le maire de Montreuil ! Ce dernier n'a pas du tout apprécié la phrase sur le "vocabulaire de jeunes de Montreuil". Il y a vu du "mépris social"!Si c'est ça le mépris social alors mieux vaut retourner aux débats du bac à sable.

Patrice Bessac fut grotesquissime. S'adressant à Castaner il a dit : "Vos propos sur les jeunes de Montreuil sont indignes, méprisants et la preuve d'une méconnaissance profonde de notre ville et de ses habitants. J'exige des excuses publiques de la part du secrétaire d'Etat et délégué général de LREM". Et il ajouta, car il parle quand même montreuillois pour faire plaisir à une partie de ses administrés : "Vous êtes un narvalow (je vous laisse chercher ce que ça veut dire)".

Pour les besoins de cet article nous sommes allés enquêter à Montreuil. Nous avons sillonné les rues de cette ville dont l'ambition est de devenir une des capitales de la poésie française. Nous y avons vu, oui de nos yeux vu, des jeunes s'approcher respectueusement d'un policier et lui dire : "Monsieur l'agent j'avais à cœur de vous remettrecette barre de shit qui gisait dans la cage d'escalier de mon immeuble".

Oui c'est ce que nous avons entendu et non pas : "Va te faire enculer connard de flic!". Nous avons aussi entendu des jeunes s'adresser à un des leur qui avait fraudé dans le métro : "Ce n'est pas bien ce que tu as fait, nous nous voyons contraints de te morigéner". Et non pas : "Bravo tu les as bien niqué les enculés de la RATP…".

Comment après tant de mots doux et châtiés oserait-on les "mépriser socialement "? D'ailleurs ils vont certainement, à l'appel du maire manifester pour exprimer leur souffrance. Ils clameront : "Monsieur le secrétaire d'Etat prenez en compte notre douleur". Et non pas "Nique Castaner!". Pour rester dans l'ambiance de cette riante localité du 93 je terminerai en disant que Castaner et Bessac sont des "bouffons". Car moi aussi je parle montreuillois...

PS: Finalement Rayan Nezzar a été contraint de démissionner. S'il y en a un qui doit se sentir morveux c'est bien Castaner. Quant à l'ex porte-parole de LREM il se consolera car il sait que les jeunes de Montreuil l'acclameront comme un martyr.

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !