Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
©DENIS CHARLET / AFP

Avec parcimonie

Pourquoi reprendre le sport trop vite n’est pas une bonne idée quand on a eu la Covid-19

Après avoir été touché par le coronavirus, le corps a besoin de temps pour terminer sa convalescence. Il est donc préférable de prendre son temps avant de se remettre au sport.

Jean-Pierre de Mondenard

Jean-Pierre de Mondenard

Jean-Pierre de Mondenard est un médecin du sport français. 

Il a exercé à l'Institut national des sports de 1974 à 1979 et suivi en tant que médecin la plupart des grandes épreuves cyclistes, notamment le Tour de France à trois reprises de 1973 à 1975 où il était en charge des contrôles anti-dopage.

Il est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages de médecine du sport dont six sur le dopage sportif. Il est l'auteur du livre : Tour de France : tous dopé ? (Editions Hugo doc, 2011) ainsi que de "Dopage dans le football, la loi du silence", éd. Gawsewitch, 2010, "33 vainqueurs du Tour de France face au dopage", éd. Hugo-Sport, 2011, "Histoires extraordinaires des géants de la route", éd. Hugo-Sport, 2012, "Les Grandes Premières du Tour de France", éd. Hugo-Sport, 2013

 

Voir la bio »

Atlantico : Pourquoi reprendre le sport trop vite n'est pas une bonne idée quand on a eu la Covid-19 ?

Jean-Pierre de Mondenard : Le coronavirus, comme tous les virus, pénètre dans les cellules. Il provoque une inflammation qui touche des tissus concernés par l'effort physique tel que le péricarde (qui enveloppe le cœur) ou la plaie (qui enveloppe le poumon). C'est pareil pour la mononucléose infectieuse, pour la grippe, etc. Les risques majeurs, c'est de faire du sport dans la phase de convalescence : si l'on se remet immédiatement au sport, on risque la mort subite. En effet, lors d'un effort, l'oxygénation du myocarde va être insuffisante.

C'est un dialogue entre vous et le corps. Mais malheureusement, les gens ne sont pas très formés à ça. Ils pensent que le corps doit obéir. Jean Jacques Rousseau disait : "Plus le corps est fort, plus il obéit. Plus le corps est faible, et plus il commande". Là, nous sommes dans une situation où le corps commande puisqu'on a eu la Covid. Il faut donc l'aider à sortir de l'impasse. Et cela se fait progressivement. L'idéal est de trouver un médecin qui connaît bien la question : vous aurez ainsi plus de chances de sortir de l'impasse dans de bonnes conditions. Il ne faut pas faire n'importe quoi.

Il faut déjà que dans la vie quotidienne, vous ne vous sentiez pas épuisé du matin au soir. Il faut reprendre le sport avec envie. Si vous étiez coureur à pied avant la Covid, il faut recommencer avec de la marche à pied et voir ce que cela va donner. On peut recommencer avec une demi-heure de marche et voir ce que le corps raconte en récupération. Et puis, progressivement, on va augmenter la dose. C'est cela qu'il faut faire quel que soit la pathologie. Mais dans le cadre de la Covid, la récupération n'est pas sûre. Il y a des gens hyper entraînés qui vont récupérer plus vite que les autres. Il faut donc être à l'écoute de son corps et ne pas lui imposer quoi que ce soit. Quand on commence par sentir que l'on n'est pas épuisé, que l'on se lève normalement le matin, que l'on se couche tôt... Il faut commencer petit, et progresser. On doit écouter ce que dit le corps. Alors que si on va immédiatement faire une heure de running, on n'est pas sûr d'en faire deux dans les deux semaines qui viennent.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !