Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
©

Gauchesplaining

Médine au Bataclan : l’étrange géométrie de la « fachosphère »

Il est possible de s’émouvoir de la présence d’un chanteur appelant à « crucifier les laïcards » dans une salle où des laïcards ont justement été crucifiés sans pour autant appartenir à la « fachosphère ». C’est un fait. Je l’ai vérifié.

Hugues Serraf

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019

 

Voir la bio »

Je m’étais moqué -- oh, bien gentiment ! -- sur Twitter de la réaction probable des Décodeurs du Monde et autres CheckNews de Libé au barouf provoqué par la décision du rappeur Médine de se produire au Bataclan.

Et mes deux fact checkers préférés s’étant immédiatement emportés contre le procès d’intention que je leur faisais en suggérant qu’ils assimileraient forcément la critique de l’événement à une nouvelle poussée de fièvre de la « fachosphère », j’ai attendu avec impatience qu’ils dégainent enfin sur le sujet.

Bien m’en a pris. Le CheckNews thématique vient enfin d’apparaître dans ma timeline et il n’est pas décevant. C’est sûr, il est toujours facile de déconstruire n’importe quel texte pour s’en moquer, mais que nous dit cet article ? 

D’abord que de « nombreux commentateurs » ont « appelé à l’interdiction des concerts », ce qui est vrai, mais au minimum insuffisant puisque, parmi ces commentateurs, dont moi, d’ailleurs, il s’en trouve surtout pour se contenter de trouver l’initiative de mauvais goût et s’étonner du choix de cette salle spécifique. Le chanteur, le tourneur et le propriétaire de la salle pouvaient-ils réellement imaginer qu’il n’y aurait aucune réaction négative ? Le buzz créé n’est-il pas davantage dans le registre du plan média à la sortie d’un album ? Voire dans celui de la provoc pure et simple ?

Il existe des dizaines de salles à Paris, pourquoi le Bataclan ? A la Cigale, il aurait pu chanter tout l'été...

Mais bon, ça, ce sont des interrogations, pas du fact checking pur-porc. Dont acte.

Ensuite, de ces fameux « commentateurs », CheckNews en extrait deux : Le Pen et Wauquiez, une fachote notoire et un aspirant encore en cours d’extrémisation. Pourquoi juste ces deux-là, quand les autres sont si « nombreux » ? Allez savoir...

Le papier cite ensuite, puisqu’il est apparemment interrogé par des lecteurs n’ayant pas accès à Internet, divers extraits carabinés des chansons du bonhomme pour leur expliquer où serait le souci, mais les replace immédiatement en perspective : dans une tripotée d’interviews, notamment accordées à Libé et aux Inrocks, le rappeur assure qu’il aurait été mal compris et que ses textes doivent être lus avec l’attention studieuse que l’on porterait à du Derrida tant leur complexité est grande et leur double-fond insondable.

Dans un éclair de lucidité divine, Médine admettrait même « être allé trop loin », précise CheckNews en conclusion sans pour autant en déduire qu’un type qui réalise qu’en « appeler à la crucifixion des laïcards » entre autres joyeusetés, est aussi un type qui pourrait se rendre compte que vouloir chanter dans une salle où des laïcards ont justement été crucifiés est aller encore plus loin que trop loin.

Donc, au moins de mon point de vue, pour le fameux lecteur de Libé curieux mais malheureusement sans Internet et comptant sur CheckNews pour éclairer sa lanterne, Médine est essentiellement un chanteur engagé qui dit des choses compliquées et que des fachos voudraient bien empêcher de se produire sur scène.

CQFD.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !