Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Green Beast absinthe cocktail alcool été
©DR

Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

Baptiste Bochet nous présente dans cette série de l'été les secrets de certains cocktails et nous dévoile des recettes originales. Aujourd'hui, retrouvez un cocktail à base d'absinthe, le Green Beast.

Baptiste  Bochet

Baptiste Bochet

Journaliste et rédacteur spiritueux et mixologie pour La Revue du Vin de France, Excellence Rhum, Rumporter, le HuffPost, Cocktail Molotov et bien sûr le blog de Colada. 

Voir la bio »

Le Green Beast, quand le concombre danse avec les plantes

Cette série d’articles sera sous le signe de la simplicité. De la simplicité peut naître la complexité ! Le cocktail est résolument accessible à toutes et tous et c’est mon rôle à travers Colada, ma société, de vous en donner les clés. Derrière l’histoire des cocktails se cachent des principes clés pour comprendre le cocktail et régaler vos proches. L’équilibre et de l’harmonie des saveurs que nous enseignons lors de nos cours de cocktails novateurs animés en plein coeur de Paris ! On a hâte de vous y retrouver !

L’absinthe est certainement LE spiritueux à l’origine de fantasmes et de craintes à la fois ! Il est donc l’heure de lui laisser une nouvelle chance, dans un cocktail digne d’une promenade de santé le tout en format familial !

Des cocktails mettant en scène ce mystérieux spiritueux -muse de nombreux artistes du XIXème et du XXème-, il y en a eu par le passé. Bien souvent l’absinthe n’avait qu’un second rôle dans les boissons mélangées. Pourtant sa puissance et sa singularité en font un des spiritueux les plus mémorables. Si importante, si précieuse à la structure du cocktail malgré parfois un usage limité à seulement quelques gouttes par verre (cf le Sazerac Cocktail).

La Fée Verte -surnom de ce spiritueux vert ou transparent, jamais noir, rouge ou bleu… et puis quoi encore- a eu les ailes coupées en 1915, sa prohibition a été actée pour des mauvaises raisons mais c’est une autre histoire.

Elle n’obtient gain de cause -pour de mauvaises raisons également- que 95 ans après lorsque sa production est de nouveau autorisée en hexagone.

Il a donc fallu attendre 2010 et la légalisation de l’absinthe en France pour voir venir un cocktail tellement simple qu’il en devient évident, tellement surprenant qu’il en devient addictif, tellement convivial qu’il donne envie d’organiser des soirées entre amis juste pour en boire ! 

Petite parenthèse : L’excellente absinthe, on la trouve en France et en Suisse. Soyons chauvins, en France vous pouvez la trouver chez Combier à Saumur ou autour de Pontarlier dans le Haut-Doubs, capitale de l’absinthe française. A la frontière Suisse donc, il faudra se rendre -ou acheter sur internet mais la région vaut la visite- à la distillerie Guy, chez Les fils d’Emile Pernot ou encore chez Aymonier, cette dernière étant labellisée bio. Des ptits jeunes s’essaient à la démocratisation de l’absinthe et c’est pour le mieux !

Pour le retour de l’absinthe en France, Pernod-Ricard a souhaité faire le lancement de son absinthe historique en grande pompe. Charles Vexenat, barman français actuellement en poste à Ibiza, signe le Green Beast cocktail qui vient de fêter sa décennie.

Cocktail d’été ensoleillé par essence, on le veut sur la fraîcheur ! J’entends par là qu’il faut y aller avec parcimonie avec le sucre. Il faut faire pencher le cocktail légèrement sur les notes acidulées qui sont associées systématiquement à la fraîcheur d’un cocktail. Je recommande donc d’ajouter le sucre en dernier lors de la préparation de ce cocktail afin de pouvoir ajuster à convenance.

Par ailleurs, le cocktail sera très léger en alcool donc parfait pour être siroté doucement au soleil. Mais parce qu’il y a de l’absinthe vous ne me croyez sûrement pas, je ne vous en veux pas ! Allez donc quand même faire un tour sur l’excellent article sur le Green Beast qui fait les calculs du taux d’alcool pour vous.

C’est donc un cocktail qui fait appel à parts égales à l’absinthe, le jus de citron vert fraîchement pressé et au sirop de sucre maison.

Pour faire un sirop de sucre en moins de 2 minutes, rendez vous sur la page de notre recette de sirop de sucre maison inratable. Si vous utilisez un sirop de sucre industriel, mettez en environ 30% de moins car ces sirops contiennent beaucoup plus de sucre que les sirops de sucre maison.

Cocktail appelant au partage, voici la recette pour 4 personnes et 1 litre de contenance en incluant les glaçons.

Le Green Beast

Prenez votre plus beau saladier pour contenir le cocktail et le servir sur table entouré de vos proches. Coupez 1 quart d’un gros concombre en fines tranches puis mettez ces tranches dans le saladier. Ajoutez par dessus 10 cl d’absinthe, 10 cl de jus de citron vert fraîchement pressé -jamais de pulco dans les cocktails- puis 10 cl de sirop de sucre maison (ou environ 7 cl de sirop de sucre industriel). Ajoutez au cocktail 40 cl d’eau fraîche puis beaucoup de gros glaçons. Votre cocktail est prêt !

L’alternative rusée et économique

L’absinthe, par son processus de fabrication, sa faible demande et son degré alcoolique élevé, coûte cher. Voici une alternative moins “goûteuse” mais moins coûteuse : Essayez une version au pastis/ricard/anisé, on vous garantit une expérience moins envoûtante mais toutefois toujours très rafraîchissante. Pour adapter la recette, pensez à mettre 30 cl d’eau fraîche et non 40 cl pour compenser avec le degré d’alcool du pastis plus faible que celui de l’absinthe (40% contre environ 65% en règle générale).

Baptiste Bochet est journaliste et rédacteur spiritueux et mixologie pour La Revue du Vin de France, Excellence Rhum, Rumporter, le HuffPost, Cocktail Molotov et bien sûr le blog de Colada. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !