Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Deliveroo livraison livreur Strasbourg
©Tolga AKMEN / AFP

"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

Ceux qui gouvernent et exploitent les populations qu'ils maintiennent dans la plus profonde des pauvretés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

L'affaire fait grand bruit. Un livreur de chez Deliveroo a refusé de prendre les commandes qu'il était venu chercher dans deux restaurants cacher avec cette phrase : "je ne livre pas les Juifs".

Ce livreur, aux convictions si arrêtées, est algérien. Il est en situation irrégulière et a fait l'objet d'une mesure d'éloignement jamais exécutée. Pourquoi est-il venu en France alors qu'on ne quitte pas sa patrie de gaieté de coeur ?

Parce que chez lui, la vie était intenable. Ils sont des centaines de milliers dans son cas qui ont fui la misère. Une occasion de s'intéresser à l'Algérie. Nous avons dans les années d'avant-guerre connu des vagues d'immigration en provenance de Sicile et de Pologne.

Rien n'était plus pauvre que la Sicile et la Pologne. Mais l'Algérie est un pays immensément riche. Son sous-sol regorge de pétrole et de gaz. On y trouve de l'or et des minerais précieux. Et aussi des métaux rares qui valent une fortune. Ca génère des milliards de dinars.

Et avec toutes ces richesses, les Algériens restent immensément pauvres au point de payer des passeurs pour traverser la Méditerranée. Et gagner l'Eldorado français où - non qualifiés, non formés - ils deviendront donc, dans la meilleure des hypothèses des livreurs chez Deliveroo.

L'Algérie est un grand pays : 43 millions d'habitants. Elle est indépendante depuis 1962. Et en près de soixante ans, elle n'a pas réussi à se rendre florissante ce que les richesses de son sous-sol auraient dû lui permettre ? A quoi donc ont servi les milliards de dinars du pétrole et du gaz ? Où sont les usines qu'on aurait dû construire avec cet argent ? Où sont les infrastructures hôtelières, prêtes à accueillir les millions de touristes désireux de visiter un des plus beaux pays du monde ?

La réponse est dans les mains, pas toujours propres, de ceux qui gouvernent l'Algérie depuis 1962. ils se sont assis paresseusement sur la rente pétrolière sans rien entreprendre, sans rien bâtir. Ce sont eux qui sont responsables de la misère algérienne. Un jour peut-être les Algériens leurs demanderont des comptes et cesseront de traverser la Méditerranée. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !