Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: ERIC FEFERBERG / AFP
François Bayrou

Etats d'âme en Macronie

Fuite des députés LREM vers le MoDem : bonne... ou mauvaise nouvelle pour François Bayrou ?

Les députés LREM Christophe Blanchet (Calvados), Perrine Goulet (Nièvre) et Blandine Brocard (Rhône) ont annoncé en début de semaine rejoindre le groupe MoDem. D'autres pourraient suivre. Le président du MoDem ne peut que se réjouir de ces ralliements à foison. Mais correspondent-ils à la vision du fondateur du parti, François Bayrou ?

Nathalie Griesbeck

Nathalie Griesbeck

Nathalie Griesbeck est ancienne députée européenne du MoDem.

Voir la bio »

Atlantico.fr : Trois nouveaux députés quittent LREM pour le MoDem. C'est une hémorragie  du mouvement présidentiel ou un engouement pour le MoDem?

Nathalie Griesbeck : La volonté d'élargir la majorité présidentielle est l'enjeu global de cette majorité à laquelle le MoDem participe pleinement et l'intégration de nouveaux deputés venus de La Republique en Marche au groupe MoDem apparait à mes yeux comme une envie de leur part de rester et de consolider cette majorité en rejoignant un groupe dejà solide et uni qui peut attirer par sa cohesion et sa loyauté à l'egard des objectifs du Président Macron et du gouvernement. 

Est-ce souhaitable pour François Bayrou et son leadership au sein du MoDem ?

Il y a un lien très fort entre notre mouvement, le MoDem et son groupe parlementaire à l'Assemblée Nationale et dans la situation si particulière qui est la notre pour cette rentrée, sur fond de crise sanitaire qui semble s'installer dans la durée ainsi que les difficultés économiques qui l'accompagnent. Pour François Bayrou ceci constitue un renforcement pour consolider notre travail d'union dans une maison commune au service du pays.

Tandis que LR peine à se demarquer de LREM, quelle alternative economique differente propose le MoDem ?

Il n'y a pas dans la majorité LREM et MoDEm "deux" projets économiques différents. Nous sommes totalement en phase sur les objectifs du plan de relance. Quant aux Républicains, il semblerait qu'ils soient assez nombreux pour être eux aussi sur cette ligne, nous verrons donc lors de la rentrée du Parlement où se situent les oppositions ou bien tout simplement les postures. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !