Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©DIPTENDU DUTTA / AFP

Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

Vérification faite ce mot ne figure dans aucun dictionnaire. Mais lui en a un bien à lui.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Son nom : Armin Gholami Saba. Il n'est pas très connu. En tout cas beaucoup moins que son patron dont les intéressantes saillies nous manquent en ces jours gris et tristes. 

Sans doute jaloux des lauriers d'Aurélien Taché il a prit sur lui de se manifester sur Twitter avec un post remarquable et remarqué. "Les exhibisionistes qui se prennent pour des résistants pour avoir partager une caricature et voient chez l'autre un "collabo" parce qu'il ne fait de même, il s'agirait de se calmer là"! 

Il a raison : il faut se calmer là. C'est donc calmement que nous sommes allés voir qui était Armin Gholami Saba. Il est jeune, il présente bien. Il a fait des études ce qui exclut qu'"exhibisionistes" soit une faute de frappe. Armin Gholami Saba est sans aucun doute brillant. En effet Aurélien Taché n'aurait pas pris n'importe qui comme attaché parlementaire.

En dehors de cette activité harassante il est le responsable de la branche jeune de Terra Nova. Ce think thank se proclame progressiste. Dans sa charte il n'est nullement mentionné qu'il serait antisémite. Armin Gholami Saba ne l'est pas non plus. Sinon il aurait écrit "exhibijuifs". Mais cela aurait sonné moins joliment qu"exhibisionistes".

Pour autant qu'on puisse comprendre l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché ne veut pas qu'on touche au prophète. Il est donc solidaire des pays arabes qui, outrés par les propos supposés antimusulmans de Macron, ont entrepris de boycotter les produits français.

Ainsi dans les grandes surfaces du Qatar on a commencé à enlever des rayons les fromages Kiri et Babybel. 

Confrontés à cette horrible nouvelle nous nourrissons également les plus vives inquiétudes concernant le salaire de Neymar. Sûr que par solidarité avec le prophète insulté Armin Gholami Saba va les boycotter également.

Nous c'est fait depuis longtemps. Rien à voir avec Mahomet. C'est juste que nous ne les trouvons pas bons. Une nouvelle capitale vient de nous parvenir : sur un de ses tweets, Abdoullakh Anzorov a écrit que le Caprice des Dieux était un fromage kouffar. Pourtant il s'agit bien d'un fromage polythéiste : il ne s'appelle pas Caprice de Mahomet... 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !