Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le placebo améliore 30% des crises de migraine, quelque soit leur sévérité.
Le placebo améliore 30% des crises de migraine, quelque soit leur sévérité.
©Reuters

Ça cogne

Des placebos contre la migraine

Des chercheurs de la Harvard Medical School se sont aperçus que de fausses pilules contre la migraine pouvaient être tout aussi efficaces que des vraies.

Michel  Dib

Michel Dib

 Michel Dib est neurologue à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière depuis plus de vingt ans. Membre de la Société Française de Neurologie, il est auteur de plusieurs ouvrages scientifiques et destinés au grand public, notamment Apprivoiser la migraine aux Editions du Huitième Jour.

Voir la bio »

Atlantico : Des chercheurs de la Harvard Medical School se sont aperçus que de fausses pilules contre la migraine pouvaient être tout aussi efficaces que des vraies (voir ici). Comment expliquer que le simple fait de croire que l'on vient d'ingurgiter un médicament puisse faire disparaître ce mal ?

Michel Dib : L'effet du placebo est connu en médecine, et notamment dans la migraine, en fait cet effet représente la capacité naturelle de l'organisme à guérir et s'améliorer en utilisant ses moyens naturels de défense.

Le placebo est le terme courant, parfois négatif, pour expliquer une capacité forte et positive. Les conditions de l'expérimentation et l'espoir du patient, explique l'activation de cette force naturelle.

Les placebos ont-ils un effet uniquement sur les migraines légères (si tant est qu'il existe des migraines légères) ? Celles qui sont plus graves peuvent-elles également être soulagées de cette manière ?

Oui bien sur, on sait que le placebo améliore 30% des crises de migraine, quelque soit leur sévérité.

Si un placebo fonctionne, faut-il en déduire qu'à force de volonté il est possible de lutter contre le mal de tête ? Pourquoi ?

Le problème est un peu plus compliqué que ça, la volonté seule ne suffit pas, dans les études avec placebo, les conditions de l'expérimentation, l'attention accordé au patient, le fait d'avaler un médicament ne sachant pas s'il est placebo ou non,  tout cela va contribuer à l'amélioration. La volonté est dirigée par le conscient, mais le placébo mobilise l'inconscient ! Comme elle le fait l'hypnose, d’où l'effet positif également de l'hypnose médicale dans la migraine.

Quelles sont les techniques élémentaires pour lutter contre la migraine ?

Éviter les causes déclenchantes : alcool, manque ou excès de sommeil, stress, émotion, odeurs, tabac…

Cette étude présente-t-elle un intérêt pour le traitement médical de la migraine, ou bien se contente-t-elle seulement de mettre en évidence que nous sommes particulièrement influençables ?

Pas d'intérêt en pratique, car cette question est connue depuis longtemps ! Et car l'efficacité de 30%  du placebo reste anecdotique devant par exemple le paracetamol, le médicament le plus connu en automédication et le plus faible des traitements de la migraine, qui est efficace dans 50% des cas !!

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !