Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

SOS valeurs de droite : le logiciel Wauquiez peut-il mener Les Républicains à une reconstruction idéologique solide ?

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, favori de l'élection pour la présidence des Républicains, défend une ligne à droite, axée sur les valeurs du travail et du refus du communautarisme.

Valeurs assumées

Publié le - Mis à jour le 3 Septembre 2017
SOS valeurs de droite : le logiciel Wauquiez peut-il mener Les Républicains à une reconstruction idéologique solide ?

Atlantico : Dans une interview donnée au Figaro, Laurent Wauquiez a déclaré : "Je défends les valeurs de travail, d'effort, les classes moyennes, je refuse le communautarisme et l'intégrisme islamique qui petit à petit ronge notre société. Je considère que l'on a besoin d'assumer notre histoire et nos racines et que la France n'a pas à se renier pour retrouver du souffle et de l'ambition". Au dela de la personnalité de Laurent Wauquiez. En quoi les "valeurs" énoncées ici sont elles conformes aux attentes des électeurs de droite ? 

Maxime Tandonnet : Elles correspondent aux attentes d’une grande partie des Français, pas seulement des électeurs de droite.

Quand on regarde le sondage annuel de CEVIPOF, on s’aperçoit ce que ces principes sont plébiscités par 70% des Français. C’est tout le problème du décalage entre la France dite d’en bas, la majorité silencieuse, et les élites dirigeantes ou influentes. Ce discours sur la réhabilitation du travail, l’indivisibilité de la République, c’est-à-dire le refus du communautarisme et du repli identitaire, la fierté de la France est largement populaire. En revanche il déplaît profondément au monde médiatique et aux milieux influents, dominés par l’idéologie de l’individualisme total et de la défiance envers la nation. Ceux là n’auront de cesse que de le dénigrer. C’est toute la difficulté de l’exercice. Ce discours de Laurent Wauquiez avait permis à Nicolas Sarkozy de convaincre les Français et de gagner la présidentielle à une large majorité en 2007.

Eric  Deschavanne : Il faudrait d’abord pouvoir définir ce qu’est un électeur de droite ! L’axe gauche-droite est toujours structurant, bien sûr, mais s’y superpose désormais l’axe populisme/cercle de la raison, lequel recoupe la fracture sociale entre gagnants et perdants de la mondialisation. D’où la quadripartition de l’électorat et les divisions entre des gauches et des droites irréconciliables. La ligne « droite de droite » peut sans doute permettre de prendre la direction du noyau dur de l’UMP qui veut se distinguer de Macron et de la REM, mais sans doute pas de réconcilier toutes les droites : elle définit une mince ligne de crête située entre le centre-droit et l’extrême-droite. La référence aux classes moyennes et à la valeur travail, associée la critique de l’assistanat, est d’inspiration libérale. La droite de la droite désignerait ainsi un libéralisme plus dur et moins social que celui de Macron : pas sûr que cela convienne à la part importante de l’électorat FN qui attend de l’Etat davantage de protection ainsi que la conservation des acquis sociaux.

La critique du communautarisme et de l’intégrisme, le refus de complaisance envers l’islam, la défense de l’identité et de la fierté nationales sont des thèmes qui permettraient à la droite de se distinguer de Macron, de se séparer du centre et de rassembler la droite de la droite et les électeurs FN. Cela reste toutefois probablement insuffisant dans la mesure où, pour qu’un tel rassemblement soit possible, il faudrait aussi, et sans doute d’abord, un projet économique et social qui fasse consensus. Sur ce plan, la droite Wauquiez demeurera plus proche du centre-droit : pour ne pas provoquer la fuite des électeurs de centre-droit et reconquérir ceux partis chez Macron, il faudra donc que ces « valeurs » soient déclinées que de manière équilibrée et pondérée. La ligne de crête à définir se situe quelque part entre le républicanisme libéral aux penchants multiculturalistes de Macron, d’une part, et le nationalisme identitaire du FN, d’autre part.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par totor101 - 02/09/2017 - 10:51 - Signaler un abus une reconstruction idéologique solide

    C'est la le véritable problème: l'IDEOLOGIE ! Nos partis capturent chacun une part de l'électorat en les faisant adhérer à une idéologie qualifiée de droite ou de gauche ! C'est une immense erreur ! ! ! ! ! QUE DÉSIRE LE PEUPLE ? Les politiques s'en tapent ! Ils vont prendre de ci, de la, des mesures "populistes" mais dans le fond ce qui les passionne, c'est - leur avenir politique: il faut faire carrière.... - Leurs soutiens médiatiques .... - leurs soutiens financiers L'idéologie n'est qu'un vaste rideau de fumée ! ! ! ! ! A quan le pragmatisme ? ? ? ?

  • Par moneo - 02/09/2017 - 11:43 - Signaler un abus HUM......

    A lire ce texte ,je me demande si les intervenants tiennent compte du parti majoritaire de France celui des abstentionnistes si je prend mon cas, je vote blanc, selon les classifications des spécialiste je suis populiste car je suis pour le contrôle de frontière européennes et à défaut d'obtenir satisfaction, de nos frontières ,je suis "raciste" car je considère que la France est en voie d'africanisation et qu'elle n'en a pas les moyens , je suis pour des mesure fermes et légale s incontournables( au besoin en rabotant le conseil constitutionnel ) pour faire diminuer et disparaitre le communautarisme, les doubles nationalités, économiquement je suis une horreur dé libéral , l'Etat doit être puissant dans les domaine régalien et libérer totalement le domaine privé pour permettre de liberer les énergies par la baisse drastique des impôts,je suis farouchement contre les aides vertes qui développent des trucs qui vont coûter un max aux contribuables je suis contre tout ce qui est présenté comme gratuit et pour cela je suis pour la réinformation économique dans l'enseignement Quel parti de la droite s'en rapproche? si wauquiez s'en inspire il aura ma voix...

  • Par eva - 02/09/2017 - 11:55 - Signaler un abus amsallem

    Bien parlé HUM ,je suis d'accord avec vous rien à rajouter .

  • Par clclo - 02/09/2017 - 13:43 - Signaler un abus HUM

    j'approuve totalement et je vous suis

  • Par Ganesha - 02/09/2017 - 14:32 - Signaler un abus Réponse

    A la question posée en titre, la réponse est : Non !

  • Par Ganesha - 02/09/2017 - 14:40 - Signaler un abus Personnage secondaire

    En 2017, les français ont définitivement montré qu'ils rejetaient ce parti de pourritures, basé, comme les autres sur l'enrichissement personnel de ses dirigeants, mais dont, malheureusement aussi, le seul programme est de mettre en œuvre les orientations du grand patronat. Lorsqu'Emmanuel Macron aura lamentablement échoué, le choix se fera donc naturellement entre J.L. Mélenchon et Marine Le Pen. L. Wauquiez, ou tout autre L.R., ne sera qu'un personnage secondaire, qui n'amusera personne !

  • Par pandore - 02/09/2017 - 14:46 - Signaler un abus Jamais le FN

    Mais une droite qui s'assume OUI !!!! Et je dirai qu'il est grand temps !!!

  • Par Ganesha - 02/09/2017 - 15:30 - Signaler un abus Lisez au moins le dernier paragraphe de cet article !

    L'immense majorité des commentateurs d'Atlantico ne lit pas les articles ! Il y a, peut-être des exceptions, mais ils sont tellement tellement obnubilés par leur égoïsme viscéral, l'impérieuse priorité de la défense des privilèges de leur catégorie sociale, et l'endoctrinement résultant de décennies de lecture du Figaro, qu'ils se révèlent incapables de comprendre les idées qu'on leur propose ! Relisez calmement cet article, il a le courage de vous mettre en face de nombreuses évidences, par exemple cette phrase du dernier paragraphe : '' l’irruption du populisme a changé la donne'' ! La seule option raisonnable pour ce mr. Wauquiez : prendre sa carte du FN !

  • Par tananarive - 02/09/2017 - 15:41 - Signaler un abus @ MONEO

    Bravo.

  • Par zen-gzr-28 - 02/09/2017 - 18:16 - Signaler un abus Moneo

    Totalement en phase avec votre commentaire.

  • Par cloette - 02/09/2017 - 18:20 - Signaler un abus c'est lui qu'il faut

    au point de vue stratégique , car il siphonnera des voix FN, faites le calcul, il sera le futur président . Trop à droite ? mais justement c'est ce qu'il faut . De plus il est moins vaniteux que Macron (et pourtant major d'agrégation , major d'ENA). De toute façon il n'y a personne, et Macron va se planter .

  • Par Ganesha - 02/09/2017 - 19:20 - Signaler un abus Just a gigolo !

    On peut se poser la question : quelle sera la prochaine échéance électorale décisive ? Des législatives anticipée, un référendum ? Mais, en tout cas, si vous voulez vraiment éviter Mélenchon au pouvoir, vous avez intérêt à ne pas ''jouer les chochottes'' : votez ''utile'', dès le premier tour ! Ce petit gigolo n'est destiné qu'à vous distraire pendant quelques mois !

  • Par Yves3531 - 02/09/2017 - 19:32 - Signaler un abus Just a asshole !

    Un troll gaucho borné égaré au FN ... qui pollue ce site

  • Par philippe de commynes - 02/09/2017 - 19:56 - Signaler un abus Pas d'idéologie, du factuel !

    Wauquiez ne risque pas de réussir le coupe de sarkozy 2007 : embobiner le badaud à grands coups de "vous allez voir ce que vous allez voir" Il doit prendre des engagements factuels et vérifiables, sur le regroupement familial, la déchéance de nationalité, le droit du sol, etc, et expliquer comment il surmontera l'opposition prévisible de la cour constitutionnelle (réforme de la constitution ?) et de la cour de justice européenne (la france en sort ?), ou comment il entend ruser louvoyer (comme le danemark qui pour mettre le hola sur le regroupement famillial en esquivant par avance un non européen a contraint les gens désireux d'y avoir recours d'avoir d'abord un compte épargne sur lequel l'état puisse puiser pour éventuellement alimenter les droits sociaux de son futur conjoint.) Parceque les chèques en blanc, les chèques en bois, l'électeur cocu de droite a assez donné, il n'en peut plus.

  • Par Liberte5 - 02/09/2017 - 22:16 - Signaler un abus @moneo résume ce que doit être une droite qui s'assume....

    et qui prend en compte le réel. Cette droite est majoritaire dans le pays. Pour gagner il faudra surtout expliquer que tous les Français, tous les Français ont à y gagner. Moins d’État ,mais un État plus fort dans les domaines régaliens.Le retour à la liberté.Liberté de penser, de dire, de s'exprimer, d'entreprendre, de choisir son destin en faisant de l'école un formidable tremplin pour réussir. Le contraire d'aujourd'hui.

  • Par ChristianB - 02/09/2017 - 22:36 - Signaler un abus Un autre

    D'accord avec moneo et philippe, mais Wauquiez...déjà vu! Il faudrait l'émergence d'un nouveau visage portant ces idées et avec un charisme à la Sarko ou Macron.

  • Par Ganesha - 03/09/2017 - 09:14 - Signaler un abus Marine Le Pen est ''Haram'' !

    Emmanuel Macron est un méchant rancunier ! Il a parfaitement identifié la catégorie sociale qui a voté pour Fillon et il vous réserve un cadeau spécial : une CSG ''aux petits oignons l' ! Ceci dit, d'après le Figaro, vous avez échappé au tremblement de terre de la sortie de l'Euro : la ruine de votre patrimoine !

  • Par Ganesha - 03/09/2017 - 09:25 - Signaler un abus Inimitable !

    Les retraités cathos, sympathisants des Ripoublicains, sont à la recherche du ''Coca-Cola Light'' : le FN sans Marine ! Pourtant, vous devriez le savoir : seul le Coca à vraiment le goût du Coca ! Il est ''inimitable'' !

  • Par cloette - 03/09/2017 - 10:14 - Signaler un abus coca light

    c'est celui que je prends il est meilleur pour la santé,

  • Par philippe de commynes - 03/09/2017 - 12:49 - Signaler un abus La grande illusion

    L'illusion FN coca light c'est la ligne philippot, comme quoi : 1 le problème essentiel c'est l'europe, 2 à côté il n'y a pas vraiment de problème de populations arabo-musulmanes . Cela tout les gens fn intelligents et de bonne foi (c'est à dire ceux qui ne sont pas des trolls chevénementistes) le comprennent, même marine le pen (même si pour elle la détente aura été particulièrement longue, son problême étant maintenant de rester crédible tout en changeant de pied)

  • Par vangog - 04/09/2017 - 00:54 - Signaler un abus "Identité, histoire, patriotisme"...

    il drague les patriotes Front National, Wauquiez...Bon! Cela prouve qu'un terrain d'entente cordiale contre les collabos gaucho-centristes est possible...un embryon de résistance patriotique?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Eric Deschavanne

Eric Deschavanne est professeur de philosophie.

A 48 ans, il est actuellement membre du Conseil d’analyse de la société et chargé de cours à l’université Paris IV et a récemment publié Le deuxième
humanisme – Introduction à la pensée de Luc Ferry
(Germina, 2010). Il est également l’auteur, avec Pierre-Henri Tavoillot, de Philosophie des âges de la vie (Grasset, 2007).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€