Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 18 Janvier 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Vague de sondages contradictoires : mais que veulent vraiment les Français de François Fillon ?

Plébiscité lors de la primaire de la droite et du centre, François Fillon doit désormais se transformer en candidat à l’élection présidentielle en s'adressant à l’ensemble des Français, lesquels ont des attentes différentes, voire contradictoires.

Un paradoxe qui se résout

Publié le - Mis à jour le 13 Janvier 2017
Vague de sondages contradictoires : mais que veulent vraiment les Français de François Fillon ?

Atlantico : Candidat de la droite pour la présidentielle de 2017, François Fillon est aussi le candidat de la radicalité, dont le programme est placé sous le signe de l'effort. Or plusieurs sondages apparaissent comme contradictoires sur ce que veulent les Français par rapport à François Fillon : dans le dernier baromètre Ifop pour Atlantico sur les perceptions autour de la situation économique et sociale dans différents pays, 65% des Français disent qu'ils préféreraient gagner plus d'argent mais avoir moins de temps libre.

A l'inverse, d'autres sondages montrent qu'une majorité de Français souhaitent que François Fillon modifie son programme, en vue de le "déradicaliser", de le "centriser", et apparaissent ainsi comme demandant moins d'efforts. Que veulent vraiment les Français de François Fillon ? Comment expliquer tous ces paradoxes ?

Jérôme Fourquet : Pour commencer, il ne faut pas oublier les contradictions inhérentes à chaque être humain, ce qui vaut également pour une société dans son ensemble. Une fois que l’on a dit cela subsiste un paradoxe apparent : les Français, d’après d’autres enquêtes, semblent demander à Fillon de mettre de l’eau dans son vin et d’adopter une posture moins libérale. En même temps, il y a les résultats du baromètre Ifop pour Atlantico que vous citez. Les critiques portées contre le programme de François Fillon l’ont été sur un sujet précis qui préoccupe beaucoup les Français et auquel ils sont très attachés : le modèle de protection sociale, avec cette différence entre petits risques et gros risques, les petits risques revenant à la charge des assurances privées. Très majoritairement, y compris à droite, je pense que les Français  sont hostiles à ce type de projet. Ceci n’empêche pas un certain nombre de Français de partager le diagnostic et le constat de François Fillon. Tout l’art de la chose, c’est de parvenir à une synthèse intéressante, dans la veine de ce qu’avait été le programme de Nicolas Sarkozy de 2007 autour du "travailler plus pour gagner plus" ; on voit dans les chiffres que l’introduction de cette thématique a eu un impact décisif sur les Français, sensibles alors à l’argumentaire de l’ancien président.

Pour en revenir à 2017, on peut avoir des Français qui souhaitent maintenir la protection sociale à un haut niveau et qui, en même temps, reconnaissent que les efforts n’ont pas été nécessairement faits en termes de compétitivité, et arbitrer en faveur de davantage de pouvoir d’achat. Pour résoudre cette contradiction, il convient de remettre en avant la valeur travail : être plus compétitif dans la mondialisation peut passer – et je pense qu’une partie importante de Français y sont favorables – par un relèvement du nombre d’heures effectuées moyennant rémunération. On peut penser que les Français sont prêts à un certain nombre d’efforts là-dessus car il y aurait convergence entre intérêts particuliers – le pouvoir d’achat, thématique qui remonte en force à gauche d’ailleurs – et intérêts pour les entreprises et l’Etat. Une partie de contradiction demeure néanmoins, là où vient se nicher la thématique de l’assistanat. Les Français sont prêts à faire des efforts, mais cela doit bénéficier à ceux qui les font, avec cette idée donc qu’il faudrait être sans pitié contre les abus. On voit d’ailleurs dans le baromètre que vous mentionnez qu’une partie des Français affirment que les chômeurs pourraient trouver du travail s’ils le voulaient vraiment. La contradiction n’est pas aussi béante qu’on pourrait le dire ; tout dépend de là où l’on se place. 

A lire aussi sur notre site : "2017, année des élections de tous les dangers : sondage exclusif sur ce que veulent les Européens 8 ans après la crise"

J'évoquais plus haut le pouvoir d'achat. A ce titre, il est intéressant de noter dans le baromètre Ifop mentionné l'item relatif à la pression fiscale. 36% des Français estiment le montant des impôts et des taxes excessif. Dans le détail, on constate un véritable bond depuis février 2011 –sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy et au début de l’annonce de l’augmentation de la pression fiscale par l’équipe Fillon entrée en application au début du quinquennat Hollande marqué lui aussi par des hausses d’impôts. – et 2013, avec les hausses d’impôts décidées par François Hollande, mais aussi les hausses d’impôts décidées à la fin du quinquennat Sarkozy qui entrent en application à cette époque-là (on parlait alors du matraquage, du ras-le-bol fiscal, expression d’ailleurs utilisée par le ministre des Finances de l’époque, Pierre Moscovici). On passe ainsi de 27 à 45% de la population qui estime que le montant de l’impôt est excessif. Depuis lors, cette exaspération a décru : on a perdu quasiment dix points par rapport au pic de cette époque ; néanmoins, on est encore dix points en moins par rapport à 2011. 

Vincent Tournier : François Fillon a gagné les primaires de la droite et du centre sur une ligne assez radicale, que ce soit sur le plan économique et social, ou sur le plan identitaire et sécuritaire. Une première question est cependant de savoir si les électeurs qui l’ont soutenu adhèrent complètement à ses propositions. C’est sans doute plus compliqué parce qu’il est clair que François Fillon doit une partie de son succès au fait qu’il a su se mettre en retrait durant la campagne, ce qui lui a permis de laisser ses deux rivaux s’affronter sans trop être lui-même exposé. Et puis il a aussi bénéficié du rejet dont ont fait l’objet ses deux rivaux. François Fillon a certes bénéficié d’un vote d’adhésion, mais il a aussi bénéficié d’un vote de rejet.

La difficulté pour François Fillon est donc maintenant de se transformer en candidat à l’élection présidentielle, ce qui l’oblige à s’adresser à l’ensemble des Français, lesquels ont des attentes différentes, voire contradictoires, comme le montrent les résultats du sondage. Son discours doit forcément évoluer, d’autant plus que, comme l’ont montré les débats de ces dernières semaines, plusieurs de ses propositions sont loin d’être complètement finalisées, y compris sur des points cruciaux comme la sécurité sociale ou les fonctionnaires. 

Or, pour l’instant, cette évolution n’est pas évidente. En clair : depuis le résultat de la primaire, on se demande où est passé le soldat Fillon. On est même amené à s’interroger sur sa stratégie : a-t-il l’intention de rejouer la même stratégie de discrétion qui lui a plutôt bien réussi pendant la primaire ? Autrement dit, compte-t-il laisser se déchirer les candidats déclarés, que ce soit au sein de la gauche elle-même, ou entre la gauche et le FN, de façon à apparaître au final comme le candidat au-dessus de la mêlée, ce qui lui permettrait d’empocher la mise une fois que tout le monde s’est bien étripé ? C’est une possibilité mais cela reste malgré tout un pari risqué car, comme on le voit actuellement, le terrain politique commence déjà à être occupé par certains candidats. De plus, pour l’instant, c’est plutôt le Front national qui semble cultiver la discrétion, au point qu’on peut se demander si la campagne présidentielle ne risque pas d’être l’une des plus ternes de l’histoire.

Mais pour un candidat de premier plan comme François Fillon, la stratégie de la discrétion risque quand même de lui faire perdre en crédibilité. On le voit déjà avec son tassement dans les sondages. Un candidat de ce type peut difficilement se contenter d’être spectateur, surtout dans le contexte actuel où les électeurs attendent beaucoup de la prochaine échéance.

C’est sans doute pour cela que François Fillon a fait une déclaration récente concernant son identité chrétienne. En disant cela, il revient sur le devant de la scène. On peut aussi penser que cette déclaration vise à atténuer l’effet de ses prochaines déclarations. En effet, logiquement, François Fillon devrait être amené à recentrer son projet initial pour ratisser au-delà de l’électorat de la droite traditionnelle. Des concessions vont donc être faites aux centristes, ce qui risque de dérouter ses électeurs. Donc, pour rendre les choses moins douloureuses, il va probablement devoir donner des gages symboliques sur sa droite. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 08:04 - Signaler un abus Marioles, loufiats et larbins

    La question que pose aux français la candidature de François Fillon, c'est : voulez-vous encore accentuer le pouvoir, grandissant depuis une trentaine d'années, de m. Pierre Gattaz (Medef) et du comte de Castries (ancien président d'Axa, directeur de la société secrète Bilderberg). En effet, si vous n’êtes pas une mère de famille ou un prolo abruti, si vous avez une petite connaissance du fonctionnement de la politique en France, vous savez qui dirige réellement notre pays. Des hommes comme Sarko, Hollande et Fillion ne sont que des marioles, des loufiats, des larbins, que leurs vrais patrons dirigent à coups de pied dans le cul !

  • Par vangog - 09/01/2017 - 08:24 - Signaler un abus Sondages bidonnés!

    Quant on n'a rien à dire on brode sur des sondages bidonnés par les capitalistes de connivence des medias, les Bergé, Niels, Pigasse, Drahi, de la grande famille des menteurs et des tricheurs...

  • Par essentimo - 09/01/2017 - 08:30 - Signaler un abus Qu'il cesse

    de faire comme Hollande ; hésiter et revenir sur ce qu'il a dit pour ensuite revenir sur ce quoi il est revenu ! Compliqué ? D'accord avec vous !

  • Par Anguerrand - 09/01/2017 - 08:39 - Signaler un abus À Ganesha

    Décidément vous êtes un authentique marxiste. Vous haïssez Gattaz, c'est votre droit mais il ne faut pas oublier que 100%?de la richesse française créée provient des entreprises privées et que nous avons un besoin extrême de cette richesse, alors même que ces memes entreprises sont les plus taxées d'Europe. Le CICE n'a été qu'un modérateur de 36 milliards sur l'IS. Et il ne faut pas oublier que les socialistes en arrivant avait augmenté l'IS d'a peu près la même somme en arrivant aux affaires. Il n'en reste pas moins que les entreprises françaises bien que moins nombreuses que les allemands paient encore 100 milliards d'impôt de moins que les nôtres. Alors avancer avec un boulet au pied, c'est pas facile. Je vous propose de vous présenter aux PRESIDENTIELLES, avec vos idees vous êtes sur de faire 0,001% des voix.

  • Par ikaris - 09/01/2017 - 08:46 - Signaler un abus Instrumentalisation du vote Fillon par sondages truqués

    A coup de sondages achetés le grand patronat donne à la primaire de la droite un sens qu'elle n'avait pas. Le vote ne s'est pas fait sur son programme économique patronal (plutôt que libéral) mais sur sa personnalité qui semble beaucoup plus en accord avec la fonction présidentielle qu'un Sarkozy-le-nabot-énervé ou qu'un Juppé vieillissant. De même sa posture sur l'identité plaisait par rapport à "Ali Juppé" ou à Sarkozy-le-menteur (dont on sait qu'il a été immigrationniste). Son programme économique tout le monde s'en fichait à ce stade et ce qui apparaissait de mieux là dedans était de renouer des liens commerciaux avec la Russie. Lui attribuer après coup une adhésion à son programme économique est une escroquerie sondagière made in Medef ... et Fillon ferait bien de le réaliser !

  • Par cloette - 09/01/2017 - 09:40 - Signaler un abus Fillon a tort d'être discret

    Normalement il faut se montrer partout ..... sauf si depuis longtemps les gens ont fait leur choix et n'allument plus leurs postes , mais ce n'est pas le cas du choix pour Fillon qui est apparu récemment . Mais rien n'est simple trop se montrer et bavasser est aussi contre- productif . En tout cas , on le sait les sondages sont fait pour influer sur l'es opinions, Le mieux c'est de chercher par soi même, qu'ont dit qu'ont fait les candidats par le passé ,? on trouve tout sur internet, il faut aussi les regarder, les écrans ne laissent rien passer, on y voit les nez des menteurs s'allonger et les acteurs surjouer , parler faux ou parler vrai ....Regarder droit dans les yeux peut être un artifice !

  • Par edac44 - 09/01/2017 - 09:57 - Signaler un abus Fillon fidèle paillasson de Sarko pendant 5 ans est-il encore ..

    CRÉDIBLE ??? ===============================================================> Fillon, 1er sinistre, fidèle paillasson pendant 5 ans de Sarko 1er, le petit excité de l’Élysée, est-il encore crédible ??? Comme on peut raisonnablement en douter, il reste les sondages, cette arme redoutable au service des ripoux de la politique (tous bords confondus) pour manipuler l'opinion et grâce à l’honnêteté "complice" des médias en mal de ressources financières, prendre l'ensemble des citoyens de ce pays pour des cons !... Qui n'a jamais lu : " Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens " ??? Très instructif avant d'aller voter !... Pour gagner du temps si le sujet vous intéresse, c'est ici ===============================================================> http://bit.ly/2jjUrKU

  • Par edac44 - 09/01/2017 - 10:12 - Signaler un abus @ Anguerrand

    Non, 100% des richesses de ce pays ne sont pas produites par l'entreprise privée !... On en même très loin !... Source =====> http://bit.ly/2jtui0r ======================================================================> • En principe, la production est le fait des entreprises. Elles sont définies non par leur but mais par leur activité : est entreprise toute organisation dont l’activité consiste à produire des biens ou des services pour les vendre sur un marché (production marchande) dans le but de réaliser un profit. • Les entreprises publiques appartiennent majoritairement à l’État ; si elles produisent des biens et des services marchands, elles ne recherchent pas toujours le profit. Les entreprises publiques ont souvent une mission de service public. Les autres unités de production D’autres organisations sont également à l’origine de la production de biens et services. • Les administrations publiques satisfont une partie des besoins sous la forme de services non marchands, c’est-à-dire que leurs bénéficiaires ne paient pas directement le prix qu’ils coûtent (éducation et hôpital public, par exemple).

  • Par edac44 - 09/01/2017 - 10:13 - Signaler un abus @ Anguerrand (suite)

    • Les ménages contribuent également à la production quand ils produisent contre rémunération (location d’un logement, par exemple). • De même, l’économie sociale et solidaire, composée de coopératives de production, de mutuelles et d’associations produisent des biens et services, mais ne le font pas dans le but de réaliser un profit. La diversité des entreprises Une entreprise ne se définit pas par son statut : une personne peut représenter une entreprise individuelle (un cordonnier, par exemple). Ces entreprises individuelles s’opposent aux sociétés, nécessairement composées de plusieurs personnes qui se réunissent dans le but de produire. • Plus de 90 % des entreprises emploient moins de 10 salariés : ce sont les très petites entreprises (TPE). • Les petites et moyennes entreprises (10 à 499 salariés) représentent la quasi-totalité des 10 % restants. • Les grandes entreprises (au-delà de 500 salariés) ne représentent qu’1 ‰ des entreprises, mais elles emploient un tiers des salariés.

  • Par edac44 - 09/01/2017 - 10:14 - Signaler un abus @ Anguerrand (site et fin)

    Comment produire des richesses ? Pour produire, une entreprise consomme des biens et des services. • Les consommations intermédiaires (ou capital circulant) sont des biens et services qui sont détruits au cours d’un cycle de production. • Ceux qui participent à plusieurs cycles de production constituent le capital fixe.

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 10:34 - Signaler un abus Cloette

    Cloette, je partage votre avis : ne parlons pas dans le vide, informons-nous !

  • Par Citoyen Ordinaire - 09/01/2017 - 10:35 - Signaler un abus Pression sur le candidat

    Tout comme les sondages nous ont poussés à aimer Alain Juppé et y voir notre sauveur, il y a aujourd'hui une campagne Anti-Fillon pour faire monter le chouchou des éiites autoproclamés Mr Macron si moderne toutes les semaines dans Paris-Match. Meilleures pensées.

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 10:39 - Signaler un abus Mosquée d'Argenteuil : un scandale mille fois plus énorme !

    Les grands médias, aux mains de quelques milliardaires, ont réussi le magnifique exploit d’empêcher l'élection, pourtant annoncée de longue date, du favori des primaires de la droite, Alain Juppé, en ressortant son association avec le projet (avorté) de grande mosquée à Bordeaux. Mais ils se sont montrés beaucoup plus discrets sur un scandale mille fois plus énorme ! Le 28 juin 2010, m. François Fillon, premier ministre en exercice de la République française, INAUGURE en personne la gigantesque mosquée d’Argenteuil : 2500 places et un vrai minaret ! Il y a-t-il, depuis 1905 le souvenir d'un président ou d'un premier ministre inaugurant une église ou une synagogue ? https://ripostelaique.com/Honte-sur-Fillon-il-inaugure-une.html

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 10:42 - Signaler un abus Marine Le Pen au Caire

    En ces temps d'élection, il est parfaitement naturel de s'informer sur le ''passé islamique'' des candidats. En Mai 2015 Marine Le Pen s'est rendue en Égypte. Elle y a rencontré, au vu et au su de tous les médias, deux dignitaires religieux de haut rang : un sunnite, directeur d'une des plus grandes universités de l'Islam, et le pape des chrétiens coptes. Il est tout à fait naturel qu'elle s'informe directement auprès des responsables d'un des plus grands conflits que nous vivons. Mais elle a donc ainsi montré plus de vraie sympathie pour les chrétiens que ce traitre, islamiste militant de Fillon. www.frontnational.com/2015/05/la-visite-de-marine-le-pen-au-caire/ http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fn/au-caire-marine-le-pen-rencontre-le-grand-imam-de-la-mosquee-d-al-azhar_1684491.html

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 10:45 - Signaler un abus Sarko

    Quant à ceux qui me lisent régulièrement, ils savent tous que le 3 Août 2016, cette infecte petite raclure de Sarko a effectué un allez-retour en avion privé, qui aurait dû rester top secret, à Tanger pour y recevoir une valise de billets des mains du roi d'Arabie Saoudite. http://www.marianne.net/visite-estivale-nicolas-sarkozy-au-roi-arabie-saoudite-100244961.html

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 10:47 - Signaler un abus Pas d'hésitation, votez Fillon !

    Ma conclusion est claire : si vous êtes islamiste, pas d'hésitation, votez Fillon !

  • Par Anguerrand - 09/01/2017 - 11:09 - Signaler un abus Certains n'ont pas lu le livre de Fillon sur l'islam.

    Il est autrement plus clair sur l'islam, que les positions de MLP qui aupaparant avait fait son " fond de commerce" avec la lutte contre l'islam, et qui maintenant considère par pur électoralisme que l'islam est compatible avec la république, donc avec les français. Elle a accompagné JMLP durant une dizaine d'années en le défendant becs et ongles et qui l'a trahi après avoir reçu le Parti dans les mains en en faisant un Parti de gauche- Philippot. Si vous aimez l'islam votez donc MLP - fN le Parti qui considère l'islam compatible avec la République.

  • Par Anguerrand - 09/01/2017 - 11:27 - Signaler un abus A edac44

    Je crois qu'il serait important de prendre des cours d'économie. Vous dites que les travailleurs paient aussi des impots, oui, d'où vient leurs salaires ? Des entreprises bien entendu et grâce aux plus values réalisées grâce aux personnes qui y travaillent. Les entreprises paient un lourd impôt (IS ) des taxes sur les salaires qui paient en grande partie les dépenses de l'état. A ces taxes on doit rajouter ce que paient les salariés sur leur salaires ( donc payés par leur salaires, donc par les entreprises) . Que vous le vouliez ou non je reprend votre exemple, si vous allez chez le cordonnier, c'est bien avec votre salaire, lui même en tant qu'indépendant ( micro entreprise) va payer des impots et des taxes, et c'est bien cette chaîne économique qui provient des plus values qui financent l'état, La Sécu, la police , l'armée, etc, tout ce qui apparaît gratuit est en réalité payé par le privé.

  • Par cloette - 09/01/2017 - 11:54 - Signaler un abus la richesse est crée par quoi ?

    pas seulement par le profit . Le balayeur ( qu'il soit payé par la municipalité ou une entreprise privée ) crée aussi de la richesse en gardant un environnement propre qui jouera sur le moral de celui qui part au travail .... La crèche publique ou privée aussi, elle permettra à la femme de travailler et d'assurer le renouvellement de générations . Et si la crèche fait des bénéfices tant mieux, mais ce n'est pas essentiel .La création de richesse est un vaste domaine .

  • Par Liberdom - 09/01/2017 - 12:22 - Signaler un abus A Ganèche

    Pour sûr, sauf que Le Pen est allée lécher les babouches du Grand Cadi à Mayotte au point que ce dernier a officiellement souhaité sa victoire à l'élection présidentielle. Quel candidat n'est pas compromis avec l'Islam ?

  • Par edac44 - 09/01/2017 - 12:35 - Signaler un abus @ Anguerrand

    Merci pour le conseil, je donne aussi des cours sur le sujet !...Petit rappel : l'état est LA PLUS GRANDE ENTREPRISE DE FRANCE, ce que vous semblez oublier. Effectivement, une partie de nos impôts finance, tous contributeurs confondus (particulier/entreprise) la dépense publique dont tout citoyen de ce pays profite et tous les fonctionnaires qui en assurent les services, paient aussi leurs impôts, à part certains ministres, . D'autre part, l'entreprise n'est qu'une entité abstraite dont la valeur est celle de ses forces de productions, autrement dit, ses salariés. Si l'état n'assurait pas et ne finançait pas la formation des millions de jeunes qui demain prendront la relève des forces de production, que feraient les entreprises à qui la formation d'un ingénieur diplômé ne coute pas un rond ??? ???

  • Par MIMINE 95 - 09/01/2017 - 12:43 - Signaler un abus le livre de Fillon sur l'islam, "un auteur" de,

    juste avant les élections .... Bibliographies de Fillon : 4 octobre 2006 :Couverture - La France peut supporter la vérité ..... oct 2006 !, suivi de cinq ans de premier ministre paillasson muet, mais utilisant un Falcom pour faire 300 bornes !!!!! excusez du peu. 16 septembre 2015 - "Faire", tout un programme....qui ne laisse aucun doute sur sa volonté de se présenter au primaire de la droite et enfin le 28 septembre 2016... l'estocade pour neu neu : Vaincre le totalitarisme islamique. Faut dire qu' avec le bataclan , Nice et tout les "p'tits machins" par ci par là, ça devenait indispensable de s'exprimer sur le sujet, mais vu l'expérience Sarkozy ..... je reste un chouia sceptique sur la sincérité de l'auteur !. Cette bibliographie constitue une véritable bible pour un étudiant en "manipulation pour honnêtes gens". La parution du (car "son" ne conviendrait sans doute pas) prochain livre, sans doute fin 2021 s'il se plante en 2017.

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 12:47 - Signaler un abus Fichés S

    Que faire des islamistes,des fichés S ? Cela être ''la question essentielle'' qui va se poser en 2017, aussi bien pour les élections françaises que les législatives allemandes de l'Automne. Il est malheureusement probable que des attentats se produiront encore cette année dans ces deux pays. Contrairement au camion fou de Nice, dont le conducteur était un délinquant, mais pas fiché S, celui de Berlin avait été repéré par les services allemands (et américains), mais il avait malencontreusement échappé à leur surveillance… Que va-t-on en faire ? En France ? En Allemagne ?

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 12:52 - Signaler un abus Tontons Flingueurs

    Les ''Tontons Flingueurs'' d'Atlantico ont proposé de créer des Escadrons de la Mort comme en Argentine, ou même un ''Auschwitz français'' en Guyane. Dommage, l'exagération transforme les idées sérieuse en délires de pochards au Café du Commerce. Nicolas Sarkozy avait eu l'audace de poser la question et il avait même été jusqu'à proposer un référendum anticonstitutionnel. Mais il s'était ensuite perdu dans des blagues vaseuses sur les frites... Marine Le Pen dit ''qu'elle y réfléchit'', mais elle sera bien obligée de se prononcer la prochaine fois que la question se posera en pratique. Fidèle adepte de la Taqiya, François Fillon essaye de faire oublier la mosquée d'Argenteuil, (voir ci-dessus à 10h39 ), en faisant publier en son nom un livre, que même lui n'a pas lu.

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 12:57 - Signaler un abus Sexy comme une diablesse

    Infiniment plus vaste, est la question : que faire des français musulmans ? Il est grotesque de prétendre qu'il sont 13 millions, mais ils sont très nombreux. A nouveau, les commentateurs d'Atlantico se rabaissent au niveau de pochtrons du Café du Commerce en se prenant pour Charles Martel ou la pucelle d'Orléans en beuglant : ''Nous allons déclarer l'Islam illégal, mettre tous les français musulmans dans des bateaux et les déporter au Maroc !'' Beaucoup d'entre vous nous l'affirment : la Réincarnation de Jeanne d'Arc est une magnifique adolescente blonde, sexy comme une diablesse, qui vit dans le Vaucluse. Avons-nous un ambassadeur (bénévole ?) qui a déjà contacté le roi Mohammed VI ?

  • Par edac44 - 09/01/2017 - 13:47 - Signaler un abus @ Ganesha, nouveau patron du café du Commerce ???

    Bravo pour votre promotion !... votre culture de "pochtron" sur ce site, sans doute ??? Concernant les fichés "S", comme personne ne peut les surveiller avec efficacité et que leur pouvoir de nuisance ne peut être stoppé, pourquoi attendre qu'ils fassent encore un grand nombre de victimes pour leur coller une balle dans la tête ??? Il paraît que nos lois ne permettent pas de les maintenir en prison tant qu'ils ne sont pas passés à l'acte !... Combien d'autres victimes faudra t-il pour réadapter nos institutions et nos lois sur le terrorisme ? Finalement, la réouverture du bagne de Cayenne où, pour votre piètre culture, l'on n'a jamais gazé personne contrairement à "Auschwitz", permettrait de se débarrasser à peu de frais, de cette pourriture de dégénérés intégristes. De plus, ça permettrait de créer quelques emplois de gardiens de prison pour les autochtones de Guyane. Et quand vous évoquez les escadrons de la mort, ils ne sont pas exclusivement situés qu'en Argentine, en France, on les trouve surtout à Paris, au Bataclan, Charlie Hebdo et Hyper Cacher, voire sur la promenade des Anglais à Nice quand ce n'est pas en Belgique et maintenant en Allemagne. Mort la bête mort le venin !

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 14:12 - Signaler un abus Edac44

    Edac44, il suffit de vous lire pour suivre les variations quotidiennes de votre consommation d'antidépresseurs (Prozac ou équivalent).

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 14:21 - Signaler un abus Edac44

    Avant hier, vous étiez raisonnable sur le Revenu de Base...

  • Par Ganesha - 09/01/2017 - 14:46 - Signaler un abus Questions sérieuses

    Le choix de l'enfermement des fichés S est une question sérieuse : il faut savoir que ce sera à vie : même ceux qui y entreront par erreur s'y radicaliseront ou se suicideront. Quant aux appels publics au meurtre, qu'on lit ici sans arrêt, c'est le problème d'Atlantico : durant la guerre d'Algérie, le Figaro publiait-il dans son courrier des lecteurs : ''engagez-vous dans l'OAS, et on vous donnera un flingue ?''

  • Par clint - 09/01/2017 - 14:55 - Signaler un abus Article permettant monologue et campagne des FNistes !

    Pour info voila un extrait d'un article de Time sur son site aujourd'hui : "Le Pen is not the only French politician seeking much closer ties to Moscow, however. Fillon, a hard-line Catholic who has long opposed abortion and gay marriage, has known Putin personally for at least a decade, and for weeks has made it clear that he wants France to form closer alliances with Russia." Ca ne va pas pousser les électeurs de la droite "orléaniste modérée" à voter pour lui !!

  • Par Anguerrand - 09/01/2017 - 15:06 - Signaler un abus À edac44

    Les richesses crées par les entreprises d'état ? Qu'elle entreprise d'état en a fait, Areva, EDF, SNCF, sncm, sea link, Crédit lyonnais avant sa privatisation, Alstom, RSFF ( réseau ferré de FRANCE ) et j'en passe. Elle sont toutes en lourd deficit a charge du contribuable des entreprises privées qui devra rembourser ces centaines de milliards de dettes surtout si l'on rajoute la Sécu donc au bout du compte les entreprises privées. Privatisées les entreprises privées pour la plupart ont renoué avec les bénéfices toute en effaçant la dette. On ne peut considérer l'état comme une entreprise, quand il manque de l'argent on augmente les impôts, dans le privé augmenter les prix revient à ne plus avoir de clients. Il n'y a pire employeur que l'état car on place les copains qui n'ont jamais été responsable de rien ( Anne Lauvergeon a ruiné Areva belle entreprise prospère est devenu ultra déficitaire et l'état a refilé sa dette à EDF maintenant avec une dette de plusde50milliards)

  • Par Anguerrand - 09/01/2017 - 15:15 - Signaler un abus Revenu universel

    Que l'on m'explique le coût de cette mesure démagogique, avec quel argent payer son coût de 300 à 800 milliards selon les modalités. Combien de nouveaux fainéant va t on créer, dans beaucoup de pays avec 800€ par mois on vit très bien avec du personnel , quand les salaires locaux sont à 300€ alors pourquoi aller travailler? Qui aura le courage de m'expliquer que j'ai tort ?

  • Par edac44 - 09/01/2017 - 15:43 - Signaler un abus @ Ganesha

    Mais je n'ai pas changé d'avis concernant le revenu universel. IL suffit de supprimer toutes les aides publiques actuelles, soit 736 milliards d'euros annuels pour le financer intégralement et même bien au delà et j'ai déjà fournis les différents liens qui étayaient sa mise en œuvre. A vous tous de vous y attarder pour admettre que l'on ne pourra pas faire autrement à moins d'envisager la guerre civile !... Sinon, je n'ai jamais consommé d'anti dépresseurs, pratique encore le vélo (VTT), le judo, le karaté, le "full contact", catégorie "sénior" mais encore le tir sportif deux fois par semaine quand la police de notre pays ne s'y entraine pas plus de deux fois par an !... Cherchez l'erreur !...

  • Par edac44 - 09/01/2017 - 16:19 - Signaler un abus @ Anguerrand

    Visiblement les bases de l'économie vous échappe quand bien même on vous fournit copie d'un support de cours destiné aux élèves de seconde et enseigné dans tous les collèges et lycées de ce pays. Dites vous bien que sans état (régalien), il n'y aurait pas d'entreprise, juste des clans, voire des gangs !.... La première mission de l'état est d'être au service de ses citoyens et de garantir l'intégrité de la nation, pas de faire des bénéfices !... S'il en était autrement, il vous faudrait payer vos transports, électricité, gaz, carburant, routes et autoroutes, vos soins de santé et sécurité personnelle, etc. ... la liste est trop longue pour tout vous citer, à un tarif tel que très peu ici pourrait se les offrir !... Ça s'appelle une juste répartition des charges pour assurer les besoins de chaque citoyen au nom de la cohérence et de la solidarité nationale. D'après vous, faudrait-il exiger de l'état de faire des bénéfices sur les soins de santé, sur la sécurité routière, sur l'école de la république, les maternités, les crèches, etc. ??? Et pourquoi pas taxer aussi les familles des nouveaux nés parce que c'est aussi financé par celles et ceux qui n'en ont pas ou pas encore ???

  • Par Anouman - 09/01/2017 - 16:47 - Signaler un abus Fillon

    Fillon représente 25% (ou plus ou moins on verra) de l'électorat et les autres candidats ne vont guère monter au-dessus (mais je peux me tromper). Dès lors il n'y a rien d'étonnant que ses propositions ne rencontre qu'une faible approbation quand on prend l'ensemble de l'électorat. Et c'était le cas aux précédentes élections. Le choix se fera donc au deuxième tour par défaut ("le moins pire"). Il est donc urgent de supprimer cette élection et d'assurer une représentation juste des élus à l'assemblée. C'est sur des projets ciblés que l'on doit gouverner et pas avec un forfait tout compris qui ne convient à aucune majorité. Mais comme le but des partis est de s'installer bien au chaud pour cinq ans et d'en profiter au maximum le système ne peut que perdurer.

  • Par Fran6 - 09/01/2017 - 17:02 - Signaler un abus @Fourquet

    je dois le dire, vous êtes un sacré marrant et pourquoi? pendant des mois, vous avez fait des sondages pour la primaire de droite en oubliant en permanence FILLON, on a été nombreux à souligner ce faite et là, vous pensez que je vais croire ce que vous écrivez? j'ai beaucoup de mal à vous suivre... mes respects

  • Par chamouton - 09/01/2017 - 17:14 - Signaler un abus Mais que veulent les Français ?

    La réponse est simple : Qu'on leur fiche la paix et qu'on arrête de décider à leur place. Cette fâcheuse habitude que les média ont pris de nous inonder tous les jours de sondages aussi incohérents les uns que les autres commencent à donner le tournis. Quand vont-ils comprendre que les Français ne sont pas indécis, comme le titre de cet article le prétend "sondages contradictoires", mais qu'ils ont une indigestion de leurs méthodes arbitraires. En mai 2017, les Français éliront celui qui incarne le mieux ce que l'on attend d'un Président : Offrir une perspective économique et sociale au pays à court et moyen terme, avoir l'autorité nécessaire pour garantir la sécurité de tous et une vision de la diplomatie qui permette le rayonnement de la France. En résumé, être le père de la nation. Comme pour toute élection, le choix se fait toujours dans les derniers jours, beaucoup aujourd'hui sont séduits par Macron, Le Pen ou Mélenchon, mais dans l'isoloir, c'est toujours la cohérence qui l'emporte. Tout ce qui précède le vote n'est qu'agitation médiatique pour occuper les journalistes politiques.

  • Par langue de pivert - 09/01/2017 - 18:09 - Signaler un abus Les dés sont jetés ! ☺

    Je ne pense pas que M. Fillon s'attende à être élu au premier tour avec 100 % des suffrage exprimés. Pourquoi essayerait-il, en pure perte, (surtout de crédibilité) de faire plaisir à tout le monde (et donc à personne) ? A part quelques cerveaux immatures qui veulent "tout tout de suite", quelques staliniens en attente du "grand soir" ou d'autres d'un "ordre nouveau" qui ne viendra jamais (certains même cumulent les trois parmi les honorables commentateurs de ce site !) qui peut croire qu'un(e) candidat(e) satisfera toutes ses attentes ? Même si certain son "en marche" pour le faire croire à des "jeunes cadres dynamiques" et autres "yuppies plaqué-or". M. Fillon doit-il se plier à la dernière lubie à la mode à savoir le "revenu universel de base" pour faire tendance ? Alors que ce thème attrape-tout ne veut strictement rien dire (tant qu'il n'est pas développé dans ses moindres détails ce qui est loin d'être le cas) Et pourtant chaque candidat(e) y va de sa connerie pour être "dans le coup". Doit-il faire la danse du ventre devant les centristes ? Les "orphelins" de Sarko ou de Juppé ? Je crois pas ! Qu'il joue sa partition écrite ! Et si la musique ne plait pas ben tant pis !

  • Par lasenorita - 09/01/2017 - 18:37 - Signaler un abus Les sondages sont faux!

    A 17 jours du premier tour de la primaire de la droite et du centre, le sondage de l'Institut Elbe réalisé pour l'Opinion et BFMTV (du 18 octobre au 2 novembre 2016) disait que:Alain Juppé aurait 39%de voix et François Fillon récolterait 15% des suffrages au premier tour...nous connaissons le résultat:44,1% pour François Fillon au premier tour et 66,5% au second!...les sondeurs sont payés pour trafiquer les sondages et nous conditionner! Coluche disait: ''Les sondages c'est pour que les gens sachent ce qu'ils pensent''.. Cette gauche française nous prend pour des demeurés et des immatures!. .moi, de toutes façons, je maintiens le choix que j'ai fait...quel que soit les résultats des sondages!..

  • Par Flamel - 09/01/2017 - 18:45 - Signaler un abus Patience et longueur de temps...

    Il n'est pas forcément mauvais que Fillon laisse Macron prendre progressivement le rôle de favori dans les sondages... Cela va permettre à Mélenchon, Marine Le Pen et Montebourg (s'il gagne la primaire) de s'acharner sur lui... Il sera bien temps alors pour la droite de stigmatiser la jeunesse et l'inexpérience de Macron, et de le présenter comme un sous-marin de Hollande. Et de mobiliser ainsi , dans la dernière ligne droite, le vote utile autour de Fillon pour éviter un dramatique second tour Macron-Le Pen...

  • Par lasenorita - 09/01/2017 - 18:47 - Signaler un abus Mon choix est fait!

    Quels que soient les sondages: mon choix est fait! Je vote toujours CONTRE la gauche qui a mis la France et les Français dans la pauvreté en créant de ''nouveaux pauvres'' et qui laisse les islamistes envahir notre pays...ces islamistes que les gauchistes ont ''aidé'' à acquérir ''l'indépendance'' de ''leur'' pays et qu'ils reçoivent mieux, chez nous, que les ''vrais'' Français!. .Si Marine Le pen est face à un gauchiste au premier tour, je voterai: F.N.

  • Par Liberte5 - 09/01/2017 - 22:09 - Signaler un abus @langue de vipert votre raisonnement est imparable...

    car nous sommes dans un scrutin à deux tours, que la gauche ira à la bataille en ordre dispersé et ne franchira pas le 1er tour. Macron ne pourra pas rester entre 2 eaux et devra pencher à gauche. F.Fillon rassemblera son camp et sera au second tour.

  • Par BOCE64 - 09/01/2017 - 22:14 - Signaler un abus etat - privé

    les écoles privées font mieux avec moins de moyens et pour moins cher. les cliniques privées font mieux et moins cher que le public.

  • Par cerimo - 09/01/2017 - 23:09 - Signaler un abus d'accord avec langue de

    d'accord avec langue de pivert.

  • Par cerimo - 09/01/2017 - 23:22 - Signaler un abus EDDAC 44

    ???? : patron du café commerce ?NON MERCI

  • Par Deudeuche - 09/01/2017 - 23:23 - Signaler un abus @clint

    Le Times décrit le bon fond de Fillon et dommage pour les Orléanistes.

  • Par Bertrand DARGNIES - 10/01/2017 - 20:13 - Signaler un abus A part FILLON les autres candidats àla PRESIDENTIELLE risquent d

    A part FILLON les autres candidats à la PRESIDENTIELLE risquent d'être des Présidents de COHABITATION incapables de tenir leurs PROMESSES ELECTORALES ! Pauvres électeurs ! FILLON si il ne gagnait pas serait très probablement le 1er Ministre qui gouvernerait ayant la MAJORITE à l'Assemblée nationale ce qui est assez probable .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio en entier

Vincent Tournier

Vincent Tournier est maître de conférence de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€