Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sondage exclusif : Benoît Hamon vainqueur du débat avec 27% des Français certains d'aller à la primaire qui souhaitent sa victoire contre 23% pour Manuel Valls et Arnaud Montebourg

Ce nouveau sondage exclusif Harris Interactive pour Atlantico montre que Benoît Hamon est la personnalité politique de ce premier débat télévisé de la primaire de la gauche qui a le plus convaincu les Français.

Surprise !

Publié le
Info Atlantico
Sondage exclusif : Benoît Hamon vainqueur du débat avec 27% des Français certains d'aller à la primaire qui souhaitent sa victoire contre 23% pour Manuel Valls et Arnaud Montebourg

Atlantico : Dans quelle mesure peut-on dire que Benoît Hamon est celui qui a remporté le premier débat télévisé de la primaire de la à gauche ? Quelle incidence sa performance peut-elle avoir sur le scrutin ? 

Jean-Daniel LévyBenoît Hamon est parvenu à convaincre 23% des Français ayant au moins entendu parler du débat, soit une proportion proche de celle d’Arnaud Montebourg et Manuel Valls (respectivement 22% et 21%). Vincent Peillon, quant à lui, a moins convaincu (13%), devant François de Rugy (10%), Sylvia Pinel (9%) et Jean-Luc Bennahmias (8%).

D’un point de vue partisan, Benoît Hamon convainc davantage auprès des sympathisants de gauche (47%) et particulièrement de gauche non socialiste (40%, devant Arnaud Montebourg 34%). Son niveau de conviction est proche de celui de Manuel Valls auprès des sympathisants du Parti socialiste (50% respectivement).

Invités à restituer de manière spontanée les propositions et interventions qu’ils auraient retenues de chacun des candidats, la plupart des Français ayant au moins entendu parler du débat en identifient peu, à l’exception notable du "revenu universel", qui est largement attribué à Benoît Hamon. 

Benoît Hamon était clairement la personne la moins identifiée aux yeux des Français au début de la campagne. Il a réussi à se créer un espace à travers notamment à travers ses prises de paroles sur le revenu universel et sa participation à L'émission politique. Il apparaît comme celui qui a été le plus convaincant aux yeux des Français et des sympathisants de gauche. Toutefois, là où il n'a pas réussi, c'est dans le cadre d'une confrontation générale, notamment avec Manuel Valls, à créer un véritable trou.

L'incidence de cela, et on le voit d'ailleurs à la fin de ce sondage, c'est que chez les Français manifestant la volonté d'aller voter à la primaire, Benoît Hamon est l'une des personnes privilégiées pour ce scrutin. Son élection n'est donc pas du tout inenvisageable, donnant même l'impression d'un parallélisme avec ce qui a pu se produire au cours de la primaire de la droite, avec un François Fillon troisième homme qui a fini par remporter le scrutin. 

Outre ce constat, quels sont les principaux enseignements que l'on peut tirer de ce sondage ? 

Dans ce contexte post 1er débat, 17% des Français interrogés affirment souhaiter la victoire de Manuel Valls à cette Primaire, alors qu’ils sont 16% à souhaiter celle d’Arnaud Montebourg et 12% celle de Benoît Hamon. Notons qu’après des sympathisants de gauche, Manuel Valls obtient 29% de souhaits de victoire contre 22% pour Benoît Hamon et 17% pour Arnaud Montebourg, alors qu’auprès des Français interrogés affirmant souhaiter participer à la Primaire, Benoît Hamon obtient 27% des souhaits de victoire, contre 23% pour Manuel Valls et Arnaud Montebourg (et 10% pour Vincent Peillon). Benoît Hamon attire davantage les sympathisants de gauche non-socialiste (27%) alors que l’ex-Premier ministre bénéficie du souhait de victoire de 41% des sympathisants socialistes.

Invités à effectuer un pronostic, 39% des Français envisagent une victoire de l’ancien Premier ministre contre 29% celle d’Arnaud Montebourg et 14% celle de Benoît Hamon. Les sympathisants du PS sont plus nombreux que la moyenne à pronostiquer sa victoire (56%). Notons qu’une majorité de Français accordant leur préférence à Arnaud Montebourg et à Benoît Hamon estiment que « leur » candidat l’emportera à l’issue de la Primaire (respectivement 74% et 64%).

On le sait, une émission ne fait pas une élection. On le sait également entre un souhait de victoire, une intention de vote et un comportement électoral il y a deux pas à franchir qui s’avèrent éloignés les uns des autres. Reste, qu’on le voit, il existe une écoute attentive à l’égard de trois candidats : Manuel Valls, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon. 

Cliquez sur chacune des images piur agrandir. 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 13/01/2017 - 13:07 - Signaler un abus L'élément de langage du jour'' du Médef

    Ce nouvel article et ce sondage contredisent ''l'élément de langage du jour'' du Médef, qui est : ''ennuyeux'' ! Surtout n'essayez pas de regarder en ''replay'' ! En fait, dès la première question posée aux candidats, ils ont tous reconnu l'échec du quinquennat de François Hollande, à l'exception de Manuel Valls qui s'est déclaré ''Fier de notre réaction face au terrorisme'' ! Les mines constipées de notre capitaine de scooter lors des innombrables cérémonies d'hommage aux victimes ? C'est cela le rôle essentiel qu'on attend d'un président ? Il y a longtemps qu'on ne nous avait pas présenté un morceau de ''langue de bois'' aussi répugnant ! Et malgré cela, c'est Manuel Valls ''qui se serait montré le deuxième candidat le plus convaincant'' ?

  • Par Ganesha - 13/01/2017 - 13:10 - Signaler un abus Le ''Revenu Universel'', terreur des petits enfants ?

    Ce sont donc là ''les meilleurs opposants'' choisis par les conseillers et les employeurs de François Fillon ? Il faut dire que le ''Revenu Universel'' leur fait très peur. A tort : comme le prédit ATD Quart-Monde, ce système entraînera inévitablement une baisse des salaires. Et donc aussi une beaucoup plus grande liberté d'entreprendre ! Il s'agit en fait d'un ''projet libéral'' ! Trop novateur ? Il ne faut surtout pas en parler avant l'élection, c'est inéluctable, mais, en France cela ne passera pas par une voie démocratique. Attendons de voir les résultats de l'expérience qui vient de commencer en Finlande...

  • Par Deudeuche - 13/01/2017 - 14:08 - Signaler un abus ATD quart monde

    a tout compris! Effectivement regardons bien les Finlandais.

  • Par J'accuse - 13/01/2017 - 14:21 - Signaler un abus Futés, les sondeurs

    Les sondeurs font comme les voyants et les astrologues: ils prédisent tout ce qui est possible, de façon qu'au moins une de leurs prédictions puisse se révéler juste. Après les élections, ils pourront sortir le sondage qui avait prévu le résultat (Valls, Montebourg ou Hamon), en oubliant tous les autres.

  • Par YNENOUDISEPATOU - 13/01/2017 - 14:39 - Signaler un abus Au royaume des aveugles (de gauche) ...

    ... les borgnes sont roi, dit-on. Les sondeurs font leur cirque, sans honte des résultats des sondages nuls récemment obtenus, repris en coeur par presque tous les médias papier, tv et internet. Bel ensemble de propagande gauchiste on protège la gauche, on tape sur la droite, air connu, donc rien de nouveau, peine perdue.

  • Par cloette - 13/01/2017 - 17:56 - Signaler un abus Revenu universel

    En effet les salaires baisseront , et les impôts augmenteront . Ainsi que la dette augmentera encore jusqu'à ce que le système xplose , l'argent devenant monnaie de singe .

  • Par emem - 13/01/2017 - 19:19 - Signaler un abus A quoi bon ?

    Quelle importance puisqu'il n'y aura pas de socialiste au 2ème tour

  • Par Ganesha - 13/01/2017 - 19:59 - Signaler un abus Cloette

    Cloette, je vous trouve vraiment très pessimiste ! Une baisse (importante) des salaires entrainera une forte reprise de l'activité. Ce sont des millions de pauvres et de chômeurs qui vont retrouver du travail : cela redonnera du sens à leur vie et, au total, leur revenu disponible augmentera. D'où reprise de la consommation et de la croissance. Bien sûr, les très riches y perdront, mais tout dépend du ciblage : il y a des sommes colossales à récupérer dans les bénéfices des multinationales et du CAC40, dans la spéculation boursière des banques, l'évasion fiscale vers les îles tropicales… Si vous voulez éviter que ce soit à nouveau les classes moyennes que l'on écrase, il suffit d'avoir enfin le bon sens de cesser de voter alternativement pour les Socialauds-Ripoublicains. Quant à la ''monnaie de singes'', c'est exactement la définition de ce que nous vivons actuellement : l'Assouplissement Quantitatif.

  • Par cloette - 13/01/2017 - 22:13 - Signaler un abus Sondages bidonnés

    On met Hamon en avant de façon à le placer en tête pour le vrai vote . Ainsi Valls n'est pas en course et cela favorise Macron qui est lui même porté par le système de la " fondation américaine " bien connue . @Ganesha , ce n'est pas parce que les entreprises auront moins à payer leurs employés qu'il y aura reprise de l'activité car si le carnet de commandes est vide personne ne travaille et d'autre part chacun " profitera de son petit salaire ( on va loin avec 600 ou 800 € !!!! ) et de son temps libre pour créer sa start un ou sa petite entreprise " , je n'y crois pas une seule seconde , l'immense majorité des gens est dépourvue de toute créativité et de toute ardeur à faire quoi que ce soit , la paresse est bien plus prisée. On ferait mieux pour la vie de loisirs la réserver pour la retraite dont on ne doit pas rallonger l' âgé de départ puisqu'il y a tant d'argent disponible !!! Mais on n'en est pas à une contradiction prés !!

  • Par alam - 13/01/2017 - 22:54 - Signaler un abus Ubuesque

    Comment peut-on discuter un instant d'une proposition ( revenu universel) complètement utopique digne de la plus pure orthodoxie marxiste ? Le logiciel de B. Hamon date du dix-neuvième siècle. F. Filllon président!

  • Par Ganesha - 14/01/2017 - 05:07 - Signaler un abus Cloette

    Cloette, il y a donc eu quelques expériences passées, sur tous les continents : voici un article du Monde qui paraît assez objectif. En 2017, en plus de la Finlande, il va y avoir aussi Utrecht aux Pays-Bas. Et je pense que, quel que soit le résultat des élections, la France suivra (rapport du Sénat). http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/06/05/carte-le-revenu-universel-et-ses-experimentations-dans-le-monde_4936892_4355770.html

  • Par Ganesha - 14/01/2017 - 05:12 - Signaler un abus Phénomènes de société

    Ce qui est amusant, c'est de suivre l'évolution mondiale vis-à-vis d'un certain nombre de ''phénomènes de société''. En 1933, les USA mirent fin à 14 années d'expérience de prohibition de l'alcool. Actuellement, tous les voisins européens de la France et de plus en plus d'états américains mettent, ou, ont mis en place depuis de nombreuses années, l'expérience de la libéralisation du cannabis. Et contrairement à ce que disent les ignorants et les grincheux, aucun n'envisage à ce jour d'arrêter. Il suffit de lire les discussions sur ce site pour se rendre compte que la France, et les lecteurs d'Atlantico ne sont vraiment pas spécialement ''progressistes''. Autres exemples : le vote des femmes, l'abolition de la peine de mort, l'avortement, l'acceptation de l'homosexualité, la prostitution : notre pays fait beaucoup plus souvent partie des ''lanternes rouges'' que des ''pionniers'' ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Prohibition

  • Par Ganesha - 14/01/2017 - 05:50 - Signaler un abus Cuba et travail au noir

    Une expérience qui met toujours les lecteurs d'Atlantico dans des états de fureur frénétique, à chaque fois qu'on en parle, c'est Cuba ! Pourtant, tous les reportages insistent sur l'inventivité développée par de nombreux habitants de cette ile pour des ''initiatives privées'', profitant du filet de sécurité des restes du communisme. Ceci inclut la santé, l'école et même un minimum de nourriture et le logement. Pour répondre d'avance aux objections, je signale que la différence fondamentale, c'est que le régime cubain reste, par principe, opposé à ce ''libéralisme''. Ce qui n'est absolument pas le cas ailleurs. Reste la question de l’impôt… Mais prétendre que ''les peuples sont naturellement paresseux'' est vraiment ignorer le ''travail au noir'' !

  • Par cloette - 14/01/2017 - 09:36 - Signaler un abus Le chemin le plus facile

    @Ganesha : Mais si , si on peut " se la couler douce ", on le fait , avoir une passion c'est rare, et c'est la nécessité qui rèveille les talents .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Daniel Lévy

Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€