Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 24 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

De Salah Abdeslam à Mennel, la candidate de The Voice voilée et aux vues complotistes, que faire face à l’éventail de ceux qui se sentent (plus ou moins) en rupture avec la France ?

Une mouvance construite sur le ressentiment et la haine, associés à des théories du complot, semble monter en puissance en France.

Travail de fond

Publié le
De Salah Abdeslam à Mennel, la candidate de The Voice voilée et aux vues complotistes, que faire face à l’éventail de ceux qui se sentent (plus ou moins) en rupture avec la France ?

Atlantico : Samedi soir, une jeune femme nommée Mennel émouvait tous les téléspectateurs et le Jury de l'émission "The Voice" avec sa reprise de Hallejujah (de Leonard Cohen). La jeune femme, enturbanée et d'origine syrienne, se voit aujourd'hui reprocher des tweets écrits par elle lors des récents attentats. Elle remettait alors en cause l'authenticité des faits ou affirmait que "les vrais terroristes, c'est notre gouvernement". Elle était aussi, à côté de son activité de chanteuse, un soutien de personnalités comme Tariq Ramadan ou de l'association Lallab (féminisme intersectionnel musulman).

A quel point des prêcheurs du type de Tariq Ramadan sont-ils parvenus à détacher une partie des musulmans de France de leur appartenance à la communauté nationale ? Quelle est l'ampleur de cette "zone grise" au sein de notre pays ? Quelle est l'ampleur du problème auquel nous faisons aujourd'hui face ?

Philippe d’Iribarne : Ont-ils été détachés, ou plutôt n’ont-ils jamais été attachés ? Les études permettant d’évaluer la place qu’ils tiennent n’abondent guère. L’étude de l’Institut Montaigne Un islam français est possible évalue leur nombre à 28% des musulmans et, parmi eux, à près de 50% des jeunes.

Céline Pina : Il y a une volonté de banaliser le voile en en faisant la marque de la « bonne » musulmane, une sorte d’AOC de l’appartenance à l’Islam, mais la revendication du port du voile est portée par les islamistes. C’est un marqueur de l’islamisme, pas de l’Islam. Et une partie de la stratégie des frères musulmans est de l’imposer, notamment dans les médias. C’est le prosélytisme par la visibilité. D’ailleurs cette ravissante jeune femme à la voix angélique confirme par ses tweets, comme par les personnalités qu’elle met en avant Iquioussen, Ennasri, Ramadan ou les associations qu’elle promeut, Lallab, Syria charity, Baraka City, son soutien à une idéologie qui conteste l’égalité entre les hommes, refuse la laïcité et conteste les libertés publiques. Pour autant elle a tout à fait le droit d’être islamiste, comme d’autres peuvent avoir le droit d’être stalinien ou de défendre les idées du FN. A ce titre, sa participation à un télé-crochet ne saurait lui être refusée. La seule question que je me pose est que si une candidate au physique aussi avenant avait partagé des extraits de meeting de Jean-Marie Le Pen ou des publications d’Alain Soral, cela serait-il passé comme une lettre à la poste ? TF1 ne se serait-il pas senti obligé de réagir ? N’y aurait-il pas eu un consensus pour défendre cette réaction et ne l’aurions-nous pas trouvé parfaitement logique, à juste titre. Or les islamistes sont encore plus dangereux que le FN et leur idéologie encore plus violente. Mais ils ont leurs entrées dans tous les prime time des grandes chaines. Cette jeune femme vient après Wiam Berhouma et Attika Trabelsi, militantes islamistes ou identitaires, respectivement opposées à Alain Finkielkraut et à Manuel Valls sans que leur appartenance réelle ne soit dévoilée et elle joue le même rôle : faire passer marqueurs et idéologie islamiste pour des caractéristiques du monde musulman, créer la confusion entre musulmans et islamistes au détriment des premiers et au bénéfice des seconds. D’ailleurs on la voit poser, sur le compte Facebook qu’elle vient de fermer, en compagnie son amie Attika Trabelsi.

En se laissant manipuler et ne disant pas d’où parlent les personnes et qui ils sont, les médias n’opèrent pas les bonnes distinctions et participent à l’extension de la zone grise, cette zone de transit vers la fanatisation religieuse. Ils l’étendent dans les perceptions en présentant les islamistes comme de simples musulmans et ils participent inconsciemment au travail de radicalisation en installant l’idée que la bonne musulmane est voilée, forcément voilée. En se laissant manipuler ils participent à l’assignation identitaire que subissent les musulmans de la part des islamistes. Ils participent ainsi à forger les représentations et légitiment la pression sociale qui pèse sur ces populations, ciblées par les islamistes. Sans s’en rendre compte ils participent du prosélytisme de la visibilité.
Enfin, ils oublient de faire le travail de base montrant les liens entre des groupes présentés comme différents alors qu’ils agissent toujours ensemble, font meetings et tribunes communes et investissent le champ de l’Université et de la culture par les mêmes biais. Le Parti des Indigènes de la république et les islamistes marchent main dans la main, unis par une exécration commune de la France et des français, de l’occident en général et portant aux nues l’Islam dont ils ne connaissent que la version politique et radicale. Cette galaxie qui va du PIR au CCIF en passant par l’ex-UOIF et qui s’étend sur le versant des feministes intersectionnelles et des islamogauchistes (une partie de Solidaires, de Sud, de la France Insoumise) participe de l’extension de cette zone grise. D’ailleurs le changement de nom de l’UOIF illustre toute cette stratégie d’extension de la nébuleuse : les islamistes de France se sont baptisés  « les Musulmans de France » puisqu’avec la plupart des médias il suffit de remplacer islamiste par musulman pour devenir fréquentable et intouchable.
 
Aujourd’hui, cette zone grise s’étend car elle a trouvé plus que des relais, elle a su forger des outils de légitimation de son idéologie et de sa violence. Par le biais de l’import des études de genre et des théories post-coloniales, les militants identitaires proches des islamistes jouent à la ségrégation, oubliant l’histoire réelle et les différences entre la France et les Etats-Unis. Ces nouveaux Faurisson, biberonnés à la falsification, instrumentalisent l’approche universitaire et scientifique pour délivrer des brevets de travail intellectuel à des militants et à des théories souvent aussi extrémistes que fumeuses. Lesquels militants se drapent dans leurs thèses ou doctorats pour faire passer leur idéologie pour de la science. Du coup les liens sont forts entre militants intersectionnels, notamment les féministes, les islamogauchistes institutionnels regroupés au NPA, à la France Insoumise ou qui sont en train de reprendre le PC, la mouvance frère musulmans (CCIF, Lallab, Bondy Blog, ex UOIF) et les salafistes. Ajoutons à cela des intellectuels qui agissent en militants mais se présentent en scientifiques, comme les Badiou, Burgat, Baubérot et autres Liogier et tous ces entrepreneurs du grand détournement de sens que sont les nouvelles associations qui naissent à la traîne des islamo-gauchistes, comme le « cercle des enseignants laïques » ou les institutions publiques dévoyées, comme l’Observatoire de la laïcité dont le dernier exploit est de présenter comme expert en laïcité un animateur de programme religieux, Asif Arif, qui demande à des prêcheurs comment convaincre des petites filles de porter le voile. 
 
Cette zone grise explique et favorise la montée de l’emprise des islamistes sur les musulmans car alors que l’on déroule le tapis rouge à une idéologie obscurantiste, personne ne donne du sens à ces principes spirituels que sont le concept d’égalité entre les hommes, d’émancipation, de laïcité, de créativité de la citoyenneté. Personne ne valorise un héritage universaliste qui est à la fois un legs, un combat et un horizon. Les politiques ont oublié que leur première fonction était symbolique et incarnée à la fois : ils donnent sens à notre monde commun pour que notre citoyenneté soit une alliance. Pire même, en refusant de le faire parce que ces questions d’identité et de sens sont casse-gueules, ils offrent un boulevard à ceux qui veulent définir l’être humain par son sexe, sa couleur de peau, la religion de ses parents ou son statut social en niant tout libre arbitre et toute possibilité d’exister hors du nous communautaire. Ils renforcent ainsi et l’extrême-droite et les islamistes. La montée des uns assurant ensuite l’ascension des autres, le cercle vicieux est bouclé.
 
Quand Hakim El Karoui explique dans son étude sur l’islam, réalisé pour l’Institut Montaigne que l’islam est utilisé pour 28% de la population musulmane, notamment chez les jeunes, comme un outil de rebellion contre la société française et l’occident en général, on voit sur le terrain le résultat du refus de combattre pour ce qu’il est l’islamisme. On le voit aussi avec cette frange de 25%, qui dit son attachement à la Charia. Cela n’est pas étonnant, quand on ne dénonce pas et que l’on refuse de combattre un totalitarisme, il vous gangrène. Quand on ne sait pas faire aimer et partager ce que l’on est et que l’on a offrir, on crée un peuple de consommateurs et pas de citoyens éclairés. C’est d’autant plus stupide que 46% des musulmans, selon cette étude, sont sécularisés ou en voie de l’être. La partie est loin d’être perdue mais il est plus que temps d’arrêter le déni et de refuser de continuer à mettre la poussière sur le tapis. La lâcheté et le « pas de vague », on aboutit à cette situation. Einstein le disait déjà : « la folie c’est de toujours faire la même chose et de s’attendre à un résultat différent. »
 

La republication sur Twitter d'un entretien avec "Christelle" fait par Vanity Fair, qui se dit victime de Tariq Ramadan, a valu à Anne Sinclair un flot d'insultes souvent antisémite. Dans cet article, la plaignante décrit les relais importants entre des mouvances telles que Egalité et Réconciliation d'Alain Soral et les Frères Musulmans. Le problème de cette zone grise n'est-elle pas qu'elle ne se résume pas à une idéologie cohérente mais est composée de revendications ethniques, religieuses, politiques très différentes, parfois concurrentes ?

Philippe d’Iribarne : Ce qui unit cette mouvance paraît plus relever du ressentiment et de la haine, associés à des théories du complot, que d’un projet construit. La haine des juifs en est une composante majeure, associée à la haine des anciennes puissances coloniales, des infidèles, des blancs, de la police, etc. Elle peut s’exprimer de multiples manières, parfois surprenantes. Ainsi, il y a quelques mois, on  vu exiger que tout ce qui portait le nom de Colbert soit débaptisé en raison de la place tenue par Colbert dans l’organisation de l’esclavage.

Céline Pina : C’est exact. C’est la limite de la stratégie Terra Nova et de la convergence des luttes. Quand vous voulez unir des combats différents, voire antagonistes, les contradictions ne sont pas minces. Voir la frange des LGBT qui s’allie au CCIF et à des islamistes, alors que ceux-ci les abhorrent et que les régimes qui adoptent cette idéologie ont tendance à les jeter du haut des immeubles, interroge. Qu’en est-il des femmes aussi, dont on voit bien que le voilement n’est que la première marche du refus de l’égalité et du classement en sous-humanité. La queue du mickey étant attrapée par les gauchistes, persuadés d’avoir affaire avec les islamistes aux derniers damnés de la terre à sauver et qui ne se rendent pas compte qu’ils sont les serviteurs de pétromonarchies et de régimes autoritaires pour qui l’ultralibéralisme et la corruption épuisent tout leur rapport à l’économie. Et voilà les chantres du marxisme s’alliant à des hypercapitalistes cul-bénits en croyant redécouvrir les lendemains qui chantent en mode oriental.

Alors que faire pour unir dans la lutte des intérêts si différents ? Et bien il faut un bouc émissaire, quelqu’un, quelque chose à haïr pour faire communauté dans le partage de cette haine. Alors toutes ces mouvances mettent en accusation l’Etat (policier, raciste, fascisant), les Français (racistes et dominateurs), la démocratie (qui n’est qu’un leurre puisqu’elle n’est pas parfaite) et ainsi de suite. Ils ne savent construire leurs militants que dans la haine, le rejet, la révolte stérile. Ils les envoient dans le mur, les rendent incapables de trouver leur place dans la compagnie des hommes et utilisent les échecs qu’ils provoquent pour les ancrer dans leur idéologie mortifère. C’est ainsi que les entrepreneurs de la haine identitaire, des Rokhaya Diallo aux Danièle Obono en passant par les Marwam Muhammad vivent très bien en empêchant l’intégration de pauvres gamins qui eux ne sont là que pour assurer le roulement de haine qui garantit leur place au soleil.
 
Ceci dit rien n’est nouveau dans ce monde. En général, un matin, l’un des groupes se lève plus tôt que l’autre et règle le problème de l’incohérence idéologique en supprimant petit à petit ses alliés. La résolution des tensions par l’élimination des acteurs (symbolique ou réel selon les époques ou les endroits du globe) est un concept certes radical mais assez efficace. En général, à ce petit jeu, c’est le plus extrêmiste qui gagne. C’est ainsi qu’en Syrie, l’alliance des démocrates et des islamistes contre Bachar El-Assad a vu les démocrates se faire éliminer par leurs « alliés » religieux, tandis que le président syrien est toujours là.
 

Quel rôle faut-il accorder dans la banalisation ou la dissimulation de la parole et du discours de prêcheurs comme Tariq Ramadan dans l'action de personnalités médiatiques comme Edwy Plenel ?

Philippe d’Iribarne : Tariq Ramadan a un discours remarquablement efficace en incitant les jeunes musulmans à s’affirmer français, à s’emparer de l’héritage français, contre la France. Il s’agit de récupérer dans cet héritage la possibilité de revendiquer des droits, et en particulier le droit à la liberté religieuse, alors même qu’il n’est pas question d’avoir un vrai respect pour cette liberté, dès lors que l’islam est mis en cause. Edwy Plenel paraît marqué lui aussi par un fort ressentiment contre la société française, ce qui l’incite à s’allier à tout ce qui l’attaque. Songeons au vieil adage « les ennemis de mes ennemis sont mes amis ». 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 06/02/2018 - 08:52 - Signaler un abus Émission thé voice

    Hum , très " mondiale "

  • Par ISABLEUE - 06/02/2018 - 09:33 - Signaler un abus les Iraniennes qui se dévoilent, ne veulent pas de leurs chiffon

    et vont en prison ou sont pendues.. et Nous en France, on laisse ces enchiffonées primitives nous insulter à longueur de temps.. Les attentats : c'est pas eux. ramadan : un complot sioniste. Les soutiens gorges : un complot judéo-chrétien pour tuer les musulmanes et en veux tu en voilà.. Des analphabètes qui ont quand même été dans nos écoles de la République, GRATUITES.... Ras le bol de ces primitifs.

  • Par Stargate53 - 06/02/2018 - 09:47 - Signaler un abus Appliquer nos lois sans complaisance !

    Si toute croyance est respectable dans le domaine privé, elle ne doit pas déborder de son cadre par des signes extérieurs prosélytes. Vivre en France implique de vivre à la française dans le respect de la laïcité, la république et la démocratatie. Le communautarisme n'a pas sa place dans notre manière d'être français. il ne s'agit pas de renier ses origines mais à partir du moment où notre existence se passe en France, c'est cette référence qui doit l'emporter dans tout comportement ! Et si cela ne convient pas à certains, ils doivent avoir le courage d'aller voir ailleurs s'il existe un pays où ils pourront vivre selon leurs aspirations. Ce n'est pas à la France à s'adapter mais à ceux qui veulent vivre avec des us et coutumes inappropriées de le faire. Et cela implique aucune complaisance avec ceux qui crêent des troubles pour des raisons communautaristes. ou des lubies existentielles ethniques. La loi, l'esprit français, lié à notre histoire, sont impératives ! cela implique aussi aucune concession en lien avec la pratique religieuse excéssive qui doit rester dans le domaine privé. Pourquoi ces minoritaires frustrés exigeraient que nous nous adaptions à leur volonté !

  • Par assougoudrel - 06/02/2018 - 10:00 - Signaler un abus @Stargate53

    Bien dit; rien à rajouter.

  • Par Ganesha - 06/02/2018 - 10:01 - Signaler un abus Secours Catholique

    Globalement d'accord avec cet article. Mais surpris par la ''contre-vérité'' grossièrement flagrante du dernier paragraphe, qui se termine par : ''ceux qui les respectent n’ont pas de mal à s’intégrer''. Ceci est totalement contredit par le Secours Catholique : ''A Aubervilliers, qui détient le record de la commune la plus pauvre de France après Roubaix (Nord), ce constat se vérifie au quotidien. 60 % des habitants vivent sous le seuil de pauvreté''. ''la Seine-Saint-Denis cumule tous les handicaps. Tous les indicateurs sont au rouge. En huit ans, le taux de pauvreté y a augmenté de 24 %, contre 14,4 % à Paris et 8 % dans les Yvelines. « Il y a plus de pauvres et leur niveau de pauvreté s'aggrave », résume le Secours catholique'' === http://m.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/la-misere-s-aggrave-dans-le-93-12-04-2016-5706599.php

  • Par Ganesha - 06/02/2018 - 10:05 - Signaler un abus Cloette, l’œuf ou la poule ?

    Cloette, je sais par expérience, qu'en tant que résidente des beaux quartiers de Paris, vous nourrissez une haine particulièrement féroce envers le 9-3. En fait, toute la discussion se résume à un point essentiel : ''l’œuf ou la poule ?''. Les citoyens français de ce département sont-ils pauvres parce qu'ils sont musulmans, ou, deviennent-ils musulmans intégristes, parce qu'ils s'appauvrissent de plus en plus ?

  • Par MIMINE 95 - 06/02/2018 - 10:43 - Signaler un abus MERCI

    "qui montrent par leur manière d’être qu’ils ne sont pas prêts à respecter les us et coutumes de la société française qui sont rejetés, mais ... [ceux qui les respectent n’ont pas de mal à s’intégrer.]". La seule manière d'agir avec les premiers est de les renvoyer dans leurs pays d'origine afin qu'ils cessent d'être le poison des seconds. Il est inutile d'espérer un quelconque changement de leur part car leurs fantasmes religieux, que certains encouragent assidument, ont noyé irrémédiablement leurs esprit. Je préfère ne pas dire ce que je pense de la clique des idiots utiles, qui exploitent leur "victimisme statégique" en relayant leurs délires paranoïaques pour servir, soit leur fantasme politique (Plennel et autres) soit, tout simplement parce qu'ils sont, comme tous les ignorants fiers de l'être, très très C..s. Ils y a aussi ceux qui trahissent l'idéal de Marianne, au nom du commerce extérieur et mettent en toute conscience la démocratie et les citoyens dont ils ont la charge en danger de mort, ou pour s'attirer les bonnes grâces d'un électorat de (et pour le coup le terme est exact) "fachos verdoyants", et cela s'appelle clientélisme ou plutôt corruption…!!

  • Par MIMINE 95 - 06/02/2018 - 10:52 - Signaler un abus A GANESHA

    Pourquoi le 9-3, Roubaix, et autres luxuriants endroits du même genre s'appauvrissent ils ???? To be or not to be ...that is the question....!!!

  • Par Lepongiste - 06/02/2018 - 10:53 - Signaler un abus Pourtant les banlieues ont reçu des milliards depuis dix ans !

    Comment se situent les habitants des banlieues qui vivent dans des hlm sans ^payer souvent " et qui bénéficient des allocations familiales et de tout l'accompagnement social par rapport aux Roumains qui vivent en France dans des bidons ville , dans la boue avec les rats ! Les habitants du 93 sont ils plus pauvres que leurs cousins d'Afrique ? Pourquoi les asiatiques ou leurs descendants ne se plaignent jamais et sont bien heureux de vivre et de travailler en France ?

  • Par vangog - 06/02/2018 - 11:00 - Signaler un abus La guerre est finie en Syrie!

    Cette tordue peut donc retourner en Syrie....espoir!

  • Par Citoyen-libre - 06/02/2018 - 11:12 - Signaler un abus Un certain esprit "collaborationniste"

    Il y a dans nos élites auto-proclamées ce type de comportement depuis très longtemps, sans doute par peur, par arrivisme et par lâcheté. Ce sont ces failles qu’exploitent les islamistes de ce pays, en s’appuyant en plus maintenant sur le chantage à la bombe. Chaque jour, ils imposent leurs revendications identitaires au détriment des fondements de la culture française. TF1 qui a toujours été l’organe du pouvoir (BTP oblige), diffuse chaque semaine un mariage musulman avec you you, drapeau arabe sur les voitures. The Voice est dans la même logique. Nous avons donc des gouvernements successifs qui ont décidé de transformer sociologiquement notre pays, sans le moindre mandat. Edifiant. Macron à l’évidence n’est pas Churchill et les français pas les anglais. Il va en Corse pour pratiquement tout leur donner financièrement, mais également sur le plan identitaire, et en France, il faut accepter cette islamisation qui s’impose maintenant ouvertement, sous peine de représailles. Il y a tout de même là, une responsabilité collective, qui s’inscrira dans l’histoire.

  • Par vangog - 06/02/2018 - 11:24 - Signaler un abus Ce n’est que le début! Et le quinquenat de Macrouille,

    faux-nez du socialisme immigrationniste va permettre une nette montée en puissance de l’slam contre la France...l’esprit collabo des radico-socialistes avec Hitler, en quarante!

  • Par Ganesha - 06/02/2018 - 11:26 - Signaler un abus Mimine 95, ''La valise ou le cercueil'' !

    Ce qui est vraiment stupéfiant, c'est la difficulté qu'éprouvent un grand nombre d'abonnés d'Atlantico à ''intellectualiser'' cette notion fondamentale de notre droit constitutionnel : ''les citoyens français sont inexpulsables'' ! Il y a sur ce site une autre dame, dont toutes les interventions se résument au slogan : ''La valise ou le cercueil !''. Mais elle a des excuses : elle est octogénaire et elle n'arrivera jamais à admettre qu'elle ne pourra jamais se venger du traumatisme qu'elle et sa famille ont subi en 1962. Vous semblez espérer qu'en les appauvrissant de plus en plus, vous les convaincrez d’émigrer vers le pays de leur grands-parents. Mais la situation actuelle du Maghreb est tellement catastrophique qu'il faudra encore descendre beaucoup plus bas.

  • Par Djib - 06/02/2018 - 11:38 - Signaler un abus Il faut soutenir et donner des postes de responsabilités

    aux Français musulmans dont les convictions laïques et le parcours républicains sont exemplaires, comme Malika Sorel ou Souad Ayada. Pourquoi? Parce que ces hommes ou ces femmes sont le meilleur argument à opposer au chantage victimaire des musulmans frustrés et haineux, et qu'en plus ils sont beaucoup moins lâches que nos élites quand il s'agit de s'opposer à ces hypocrites dont ils connaissent parfaitement les modes de fonctionnement.

  • Par Ganesha - 06/02/2018 - 11:48 - Signaler un abus Djib, merci !

    Enfin un commentaire raisonnable ! Ce ne sont pas seulement quelques citoyens exemplaires que nous devons accueillir, mais des millions de français ! Ce genre d'article déclenche toujours sur Atlantico de véritables ''diarrhées homophobes'' ! Apparemment, chers papys, cela vous fait du bien de vous ''vider'' ! Mais j'interviens toujours pour essayer de vous calmer, et de vous obliger à regarder la réalité en face. Bien sûr, il faut arrêter l'immigration, et à ce sujet, vous avez négligé une superbe opportunité au second tour de la présidentielle, en 2017 ! Mais, vis à vis des ''français musulmans'', bande d'abrutis, essayez de vous enfoncer cela dans le crâne : la seule solution, c'est de les INTÉGRER !

  • Par TADD - 06/02/2018 - 12:02 - Signaler un abus A Djib

    Bien dit

  • Par cloette - 06/02/2018 - 12:15 - Signaler un abus Ganesha

    C'est vrai je n'aime pas le 9-3 , mais je n'habite pas les "beaux quartiers".Allons donc Ganesha, on devient "musulman intégriste" parce qu'on s'appauvrit !!! Je croyais que les grands manitous de l'intégrisme habitaient des régions de puits de pétrole ,il faut les voir dans les aéroports suivis d'une flopée de virevoltantes ombres sinistres qu'on devine femmes sous leur burka.Quant aux Musulmans de chez nous, ils ne sont pas plus pauvres que les autres s'ils travaillent ,ils sont soit modérés soit virent intégristes . Et chez les chômeurs , idem .

  • Par assougoudrel - 06/02/2018 - 12:26 - Signaler un abus ânesha

    Le peu qui voudrait être intégré, devrait être mis loin de leur compatriotes qui les zigouilleraient illico presto et ce ne sera pas eux qui les raisonneraient; autant faire boire un âne qui n'a pas soif ou redresser un chêne tordu et vrillé.

  • Par Citoyen-libre - 06/02/2018 - 12:43 - Signaler un abus Ce n'est pas une question de personne

    Nous avons tous connu ou fréquenté des communistes. C'est l'idéologie communiste et en particulier le stalinisme qui devait être combattu. Aujourd'hui c'est l'idéologie islamique qu'il faut combattre qui veut prendre lieu et place des valeurs judéo-chrétienne de ce pays.

  • Par tubixray - 06/02/2018 - 13:29 - Signaler un abus TF1, bien des doutes

    Il est manifeste que depuis 2 ans, le contenu des émissions de TF1 a pris une orientation idéologique pro macron, pro "droits de l'homme" et pro migrants .... Méfiance.

  • Par xenophon - 06/02/2018 - 15:57 - Signaler un abus Documentons-nous!

    Voir sur You Tube ou Netflix l'excellent documentaire de la BBC intitulé "Among the believers" qui montre bien pourquoi l'intégrisme islamique est inassimilable.

  • Par LOTHARINGIEN 31 - 06/02/2018 - 16:59 - Signaler un abus TAQUÎYA ...ET MENNEL QUI REGRETTE SES TWITS

    il y a qq années les musulmans étaient aussi nombreux - ou presque- et l'on ne voyait pas de femmes voilées . Cette floraison de têtes subitement couvertes dit une chose : les fondamentalistes , salafistes ,intégristes et autres , ont fait un travail remarquable en termes d'efficacité ... Malraux disait au siècle dernier que le vingt et unième serait religieux ou ne sera pas... on y est ... Et si on a mis deux mille ans à se débarrasser d'un ordre moral chrétien , on est parti pour un nouvel ordre moral encore plus prégnant .... Je souhaite bien du plaisir aux générations futures !

  • Par Semper Fi - 06/02/2018 - 19:16 - Signaler un abus @Ganesha...

    Pas faux dans votre conclusion : oui, il est parfaitement légitime de donner des responsabilités aux personnes méritantes quelle que soit leur religion et si elles peuvent servir d'exemple, tant mieux. Toutefois, êtes-vous bien sûr que ce n'est pas déjà le cas, mais qu'en fait bon nombre de des musulmans en poste de responsabilités sont plutôt sécularisés, ne mettent pas en avant leur "musulmanitude" et en général ont quitté ces quartiers ? Que répondez-vous à la question souvent posée mais toujours éludée : comment ont fait les immigrés asiatiques et leurs descendants dont on entend très peu parler ?

  • Par Bobby Watson - 06/02/2018 - 19:28 - Signaler un abus TF1, aucun doute

    @tubixray. Depuis l'élection de Macron , TF1, qui résistait aux séductions de Hollande, s'est vendu corps et âme à Macron, et rivalise de soumission avec France 2. Il suffit de voir la métamorphose de Jakubyszyn, devenu un thuriféraire du nouveau pouvoir. Il y a sûrement derrière tout cela les petits arrangements à venir entre Bouygtel , SFR (Drahi) et Free (Niel), les commandes de Bouyghes... Tous les oligarques qui ont sponsorisé Macron.

  • Par Atlantica75000 - 06/02/2018 - 21:04 - Signaler un abus Une balle dans le pied !

    TF1 a voulu imiter BFM TV et RMC (quasiment aussi communautariste que BEUR FM) pour récupérer les consommateurs d'origine immigrée (cf accélération de la présence des couples "mixtes" dans les spots et sur les affiches de métro) et s'est tiré une balle dans le pied Je n'oublie pas que l'un des premiers à nous imposer dans le public une voilée est Giesbert qui se voulant à la point de la modernité avait fait placer une jeune femme voilée dans le public derrière ses chroniqueurs de son émission sur France 2 ou 3 dans laquelle participait la tonique Elisabeth Lévy. Le bon peuple télespectateur était prié de "s'acclimater"

  • Par Ganesha - 07/02/2018 - 06:05 - Signaler un abus Semper Fi

    La question que vous posez au sujet des asiatiques est tout simplement ''raciste'' ! En la publiant ici, vous commettez un acte illégal, passible de poursuites devant les tribunaux. Il n'est donc pas question que je vous réponde, que nous discutions sur ce sujet : ce serait une ''association de malfaiteurs'' !

  • Par 28furka - 07/02/2018 - 07:00 - Signaler un abus @ganesha

    que répondez vous a la question souvent posee mais toujours eludee: comment ont fait les migrants asiatiques et leurs descendants dont on entend pas parler ? un peu de courage la verite n est pas loin .

  • Par Ganesha - 07/02/2018 - 07:58 - Signaler un abus 28furka

    Comme Semper Fi ci-dessus, vous semblez bien convaincu de votre impunité. Pourtant la lecture des commentaires sur Atlantico est libre et gratuite. Il suffit qu'un militant antiraciste passe par ici, et qu'il connaisse la procédure pour déposer plainte. Vous payez vos 4,90 d'abonnement par prélèvement bancaire : vous êtes donc très facilement identifiable ! Atlantico est également responsable, mais son service de modération et de censure fonctionne aussi mal que sa correction orthographique.

  • Par ISABLEUE - 07/02/2018 - 09:52 - Signaler un abus Hé oui, les anciens colonisés asiatiques et les autres

    se sont bien intégrés et n'emmerdent personne.. Quand au 93, les pauvres, il y a une sous économie qui les fait tenir.. Laquelle he bien la drogue comme Marseille et autres endroits paradisiaques... Donner des responsabilités à certains ??? Un seul exemple l'Iman >Chalgoumi, qui a maintenant besoin d'être surprotégé, car, horreur, il parle aux Juifs;..... Impayables, ils sont !!!!

  • Par Ganesha - 08/02/2018 - 10:16 - Signaler un abus Ordures racistes

    Quand on vit à Tel Aviv, on imagine pouvoir se permettre de publier des saloperies racistes sur Atlantico. Mais, êtes-vous certaine de ne jamais remettre les pieds en France ? Voyez ce qui vient d'arriver à Tariq Ramadan ! Quant à Tahiti, c'est un territoire de la République...

  • Par JG - 08/02/2018 - 22:17 - Signaler un abus @Ganesha

    Si vous appelez "racisme" le simple fait fait de constater que la jeunesse vietnamienne de deuxième et troisième génération (La France a pourtant colonisé et fait la guerre au Vietnam au Cambodge et au Laos de manière tout aussi brutale qu'au Maghreb) ne s'intègre pas de la même façon que la jeunesse algérienne....je ne sais plus que dire.... "Quand on veut tuer son chien, on l'accuse de la rage"

  • Par Ganesha - 09/02/2018 - 09:39 - Signaler un abus JG

    Citation : ''Le racisme est une idéologie qui, partant du postulat de l'existence de races au sein de l'espèce humaine, considère que certaines catégories de personnes sont intrinsèquement supérieures à d'autres.'' C'est tout simplement la définition qu'en donne Wikipédia, et c'est aussi sur cette base que jugent les tribunaux français. === https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Racisme

  • Par assougoudrel - 09/02/2018 - 10:08 - Signaler un abus Ce matin, j'ai entendu aux infos

    qu'elle abandonne The Voice. Tant mieux; elle a dû en prendre plein la figure, la sainte ni-touche.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe d'Iribarne

Diplômé de l'école X-Mines, Philippe d'Iribarne est directeur de recherche au Cnrs, spécialisé dans la diversité des cultures politiques. Auteur de quatorze ouvrages, dont L'islam devant la démocratie (Gallimard, 2013), il a notamment travaillé pour le Secrétariat général de la présidence de la République.

Voir la bio en entier

Céline Pina

Née en 1970, diplômée de sciences politiques, Céline Pina a été adjointe au maire de Jouy-le-Moutier dans le Val d'Oise jusqu'en 2012 et conseillère régionale Ile-de France jusqu'en décembre 2015, suppléante du député de la Xème circonscription du Val d'Oise.

Elle s'intéresse particulièrement aux questions touchant à la laïcité, à l'égalité, au droit des femmes, à la santé et aux finances sociales et a des affinités particulières pour le travail d'Hannah Arendt.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€