Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Retour de maladies disparues : la facture des militants anti-vaccins

En France, selon les chiffres d'IMS Health, la période 2008-2012 a vu les ventes de vaccins chuter de 12% toutes catégories confondues, et jusqu’à 40% pour la rougeole. A l'origine : une vague de contestation menée par les anti-vaccins, devenus une menace pour la santé publique, car certaines maladies font leur réapparition...

Dangers publics

Publié le
Retour de maladies disparues : la facture des militants anti-vaccins

Atlantico : Quels sont les vaccins concernés par le refus de vaccination et quels sont les motifs invoqués ? Ce refus peut-il se justifier dans certains cas ?

François Bricaire : Les anti-vaccins sont très minoritaires, mais ils s'expriment suffisamment forts pour que leur message trouble la population et gêne la politique de vaccination. Ce sont souvent les vaccins les plus récents qui sont les plus contestés, comme le vaccin Hépatite B, l'anti HPV contre le cancer du col de l'utérus, etc. Alors que les plus anciens sont en général mieux acceptés (diphtérie, tétanos par exemple), même si on commence à voir quelques contestations sur la justification de la vaccination antitétanique. 

La première raison est qu'il y a un certain nombre de maladies que l'on ne voit plus, donc les gens considèrent qu'elles n'existent plus : comme la diphtérie, le tétanos, la coqueluche ou encore la poliomyélite.

Bien sûr c'est faux ! Si on ne vaccine plus contre ces maladies, elles réapparaîtront immédiatement. Deuxième raison : les gens ne réalisent pas les bienfaits de la vaccination. Si on ne voit plus ces maladies en France c'est justement parce qu'il y a des campagnes de vaccinations obligatoires. Mais les vrais anti-vaccins considèrent que c'est mieux d'avoir une protection naturelle. Il y a également une crainte des effets indésirables. C'est un point très difficile à discuter parce qu'il n'y a pas de geste médical qui ne s'accompagne jamais d'effets indésirables. On entend également souvent l'idée que l'industrie pharmaceutique est là pour s'en mettre plein les poches et non pas pour protéger les populations. Et d'autres raisons invoquées concernant l'efficacité de certains vaccins, comme les adjuvants, le problème des conservateurs, ou encore le problème de la vérification de la chaîne de fabrication, insuffisante et discutable selon les anti-vaccins.

En dehors de certaines contre indications très précises qui sont devenues extrêmement rares, il n'y a pas de justification à refuser une vaccination. Sauf dans des cas particuliers pour des raisons de sécurité, comme pour les personnes atteintes de sclérose en plaques. 

Il est très important de comprendre qu'une vaccination est bien sûr une protection individuelle, mais c'est surtout un acte altruiste, dans la mesure où la population doit être protégée. C'est une question de santé publique.

Cette fronde concerne-t-elle certains vaccins obligatoires ? Comment peut-on se soustraire à cette obligation ?

Les vaccins obligatoires (diphtérie, tétanos, poliomyélite) sont moins contestés maintenant. Sauf pour le tétanos de plus en plus remis en cause, parce qu'on ne le voit plus en France, ce qui est dangereux. S'ils sont obligatoires, on ne peut s'y soustraire, normalement... 

A-t-on constaté la réapparition de certaines maladies ces dernières années en raison de l'abandon de certains vaccins ? Lesquelles ?

Effectivement. C'était le cas en Angleterre car la vaccination anti-coqueluche avait été relâchée. Même chose pour la diphtérie en ex URSS lorsqu'il y a eu un relâchement pour des raisons stratégiques et financières de la vaccination. Et plus récemment pour la France, l'insuffisance de vaccination de la rougeole a facilité l'épidémie de cette maladie en Europe.

Dans le cas de l'anti HPV, nous risquons de voir dans le futur les conséquences de sa forte contestation. Pourtant c'est un bon vaccin fait avec des moyens modernes. On ne peut pas le mesurer à courte terme, surtout dans le cas d'un cancer, mais il est sûr qu'on verra d'avantage de cancer du col de l'utérus dans le futur. 

La situation reste-t-elle malgré tout sous contrôle des autorités sanitaires ?

Le ministère de la Santé et le Conseil de santé publique essaient de faire en sorte, avec la prudence nécessaire dans cet atmosphère, de proposer quand même des campagnes de vaccination. Dans un premier temps il s'agit de rassurer pour réaméliorer des campagnes, comme le HPV. Dans le cas de la grippe, elle n'a pas été relancé à cause de l'échec de vaccination de 2009, mais elle reviendra. De même pour la rougeole. Tout ce qui paraît dans le calendrier vaccinal a pour but de motiver le corps médical et la population.

Propos recueillis par Marie Deghetto

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pirpe - 23/03/2014 - 10:02 - Signaler un abus mensonges

    C'est a se demander pour qui roule ce medecin...Les exemples cité viennent tous de pays ou la santé publique est un buisness et donc que beaucoup de gens pauvres n'ont plus les moyens de se soigner.. les viellent maladies si elles réapparaissent sont du à la pauvreté et à l'égoisme de ce monde et pas aux anti-vaccins

  • Par creuxduloup - 23/03/2014 - 10:11 - Signaler un abus Vaccins

    Hier, ma gentille productrice bio du marché, engrais naturel et tout et tout..m'a avoué qu'elle n'était pas vaccinée contre le TÉTANOS.. C'est de la folie ! Pour les maladie mortelles diphtèrie, tétanos, ou invalidantes comme la polio... La vaccination est un devoir sacré. En revanche, ces maladies infantiles auxquelles nous avons tous survécu et dont nous sommes donc vaccinés naturellement, rougeole, coqueluche , oreillons... Confions nous à la nature plutôt qu'aux lobbies des labos.. Ce sont surtout les écoles et les crèches qui poussent pour ne pas avoir d'ennuis, au risque que ces maladies se déclarent bien plus dangereusement chez adultes 20 ou 30 ans plus tard. Quand à "la chtouille", plutôt un mode de vie sage qu'un vaccin..

  • Par topolou - 23/03/2014 - 10:23 - Signaler un abus oui, bof...

    ce qui est interessant est de trouver des courbes de mortalité infantile, avant et aprés vaccination et ce pour des pays différents ( niveau économique, culture etc... ). ensuite on peut " refléchir" Tant que ces courbes ne seront pas disponibles au public, sans recherches compliquées sur le net... cela ne sert à rien de parler ou d'essayer de convaincre. un petit schéma vaut mieux qu'un long discours. les vieilles maladies ne réapparaissent pas, elles ne nous ont jamais quitté.

  • Par Salaudepatron - 23/03/2014 - 10:50 - Signaler un abus Demandez à ceux qui ont contracté des scléroses en plaques,

    Apres leur "petite piqouse obligatoire et inoffensive" ce qu'ils pensent des vaccins ! Ce médecin semble tout acquis a la cause des vaccins et il passe totalement sous silence les effets secondaires, qui n'ont parfois rien de secondaire ! Ce n'est malheureusement pas tout noir ou tout blanc, comme on voudrait nous le faire croire...

  • Par arvensis - 23/03/2014 - 11:03 - Signaler un abus à Creuxduloup et son devoir sacré de vaccination ...

    Voilà plus de 40 ans que je suis dans l'agriculture, l'élevage et le jardinage bio et, malgré de nombreuses piqures, blessures, dans la terre , le métal pas toujours net, les épines, les ronces, le bois, je viens de survivre, jusque là , au "tétanos" et autres petits malveillants, sans vaccins ni sérums ! Suis-je bien normal ?

  • Par Diafoirus - 23/03/2014 - 11:17 - Signaler un abus Bêtise et ignorance

    Le débat sur la sclérose en plaques et la vaccination n'existe qu'en France. Aucun autre pays au monde ni aucune société savante dans aucun pays (de neurologie ou d'hépatologie) n' a jamais mis en doute ni l'efficacité ni l’innocuité du vaccin anti Hépatite B. Ce débat n'est que Français et complètement en dehors de la communauté scientifique puisqu'un tribunal à Versailles a condamné un labo pour une supposée relation entre la vaccination et une SEP malgré l'avis contraire et unanime de toutes les expertises scientifiques demandées. On reste dans l'absurde mais "certains" osent tout... Quand l'hépatite B (transmise entre autre par les rapports non protégés plus facilement que le VIH) sera à nouveau en croissance on avisera...Quant au vaccin anti HPV,(cancer du col de l'utérus) des millions de jeunes filles ont été vaccinées en Australie aux USA et ailleurs et nulle part on n'a vu mis en cause son innocuité. Quand on vaccine des millions il y a toujours certains qui feront une SEP qu'il aient été ou non vaccinés et il n'y a pas plus de SEP dans une population vaccinée que dans une population "témoin". Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. A bon entendeur...

  • Par sandhom - 23/03/2014 - 11:24 - Signaler un abus Du bon sens

    Si, en effet, des maladies redoutables ont disparues en France, c'est bien parce qu'une bonne partie de la population a été vaccinée à une époque. Maintenant, un petit lobby d'occidentaux réagissent comme des enfants gâtés et diffuse l'idée que la population nourrit uniquement les labos. Admettons, mais c'était le cas du temps de Pasteur alors., ce qui n'a pas empêché de protéger la majorité de la population. Et c'est souvent le même lobby qui fait des campagnes d'appels aux dons pour vacciner les enfants du bout du monde !! Sauf qu'avec la mondialisation, il n'y pas pas que les gens qui voyagent, il y a les virus qui les accompagnent et qui vont se régaler d'une population non-protégée.

  • Par Jean-Pierre - 23/03/2014 - 11:28 - Signaler un abus Les "anti-vaccins", c'est un peu comme les écologistes !

    . Une petite minorité de la population, quelques énergumènes avec des élucubrations irrationnelles mais populistes, . et une très forte capacité de nuisance sur l'ensemble de la population ! . La grande différence est que les anti-vaccins ne sont pas nommés au gouvernement, tous les médecins les dénoncent comme comme de dangereux crétins. Le monde médical est plus sage.

  • Par Leboulonnais - 23/03/2014 - 11:29 - Signaler un abus Et si on adoptait le principe de responsabilité ?

    Le bon sens et le respect de l autre impliquerait deux décisions : chacun décide ou pas de se faire vacciner et ce choix est noté par la CPAM. En cas de maladie, celui qui a refusé le vaccin assume ses soins : la collectivité ne subvient pas aux conséquences de son choix.

  • Par pemmore - 23/03/2014 - 11:54 - Signaler un abus Un détail qui m'a franchement étonné,

    un lobby prétendant que les vaccins sont créés sur des cellules de porc, ce qui est totalement faux et tient du fantasme.

  • Par Vinas Veritas - 23/03/2014 - 12:04 - Signaler un abus Discussion stériles

    Discuter de l'efficacité ou du risque en voulant comparer l'individu à une société nombreuse ne satisfera personne à cause du changement d’échelle. Certes, lorsqu’une personne subit l’effet indésirable dans sa chair, nous pouvons, nous devons le déplorer. Les vaccinations, en l’occurrence ont permis à un grand nombre de ne plus subir les désastres dus à ces maladies. Combien ? Ils n’ont pas été malades donc ils ne peuvent être dénombrés, on ne peut qu’estimer et toute estimation est fausse jusqu’à preuve du contraire, ce qui n’aura jamais lieu. Lorsque celui qui ne se protège pas ne rencontre jamais l’agent infectieux en quantité suffisante pour affirmer ensuite qu’il ne sert à rien de s protéger est aussi absurde que le conducteur qui affirme que brûler les feux rouges n’est pas à risque puisqu’il n’a jamais eu d’accident dans cette pratique.

  • Par Lady Marlène - 23/03/2014 - 13:24 - Signaler un abus la théorie du complot,

    tellement a la mode .... ces affreux labos qui se font du fric sur la santé des gens en inventant de nouvelles maladies et en vendant ensuite des medocs pourris pour les tuer. C'est très malin de tuer ses "clients" ....On commence a voir les effets de cette théorie sur la vaccination. Bientôt : "Ne prenez plus de médicaments car vous engraissez les labos !". Reflexogie, hydrothérapie, médecine par les plantes, rien de tel pour soigner le cancer. Bonne chance !

  • Par plume1520 - 23/03/2014 - 15:00 - Signaler un abus ou est le probleme ?

    je suis vacciné donc je n'attraperai pas la maladie que le non vaccine va developper et dont avec un peu de chance il crevera . ceux qui vont mourir ou etre gravement handicapes , tant pis pour eux. pour les enfants c'est plus complique car ca releve du meme type de mentalite que les temoins de jehovah , peut on les laisser mourir parceque leurs parents sont cinglés ?

  • Par cronos - 23/03/2014 - 15:04 - Signaler un abus Les hommes...

    veulent vivre mille ans..? Affligeant..!

  • Par jurgio - 23/03/2014 - 16:58 - Signaler un abus Il faut préférer la vaccination

    Il peut y avoir des dommages collatéraux mais trop rares pour ne pas éviter l'infection de la planète. Les défenses naturelles, on les a vues ! Grippe de 1918 (une cinquantaine de millions de morts) et la peste noire (35 millions) ! Il y a eu des poliomyélites et des tuberculoses sans commune mesure par leur nombre que les myélites (d'ailleurs seulement supposées).

  • Par Anguerrand - 23/03/2014 - 18:23 - Signaler un abus L'immigration est une richesse

    En effet elle nous importe des maladies oubliées depuis des décennies. Que ceux qui refusent quelquefois pour des raisons religieuses et les opposants aux vaccinations signent un document qui les obligerait à régler la totalité des frais dus à la maladie contractée du fait de leur non vaccination. La sécu n'est pas une vache à lait. Les opposants d'un coup seraient plus modérés de devoir payer.

  • Par cbrunet - 23/03/2014 - 18:53 - Signaler un abus Détox ?

    Intox en fait . Combien de personnes ne se font pas vacciner volontairement ? Cela représente quel pourcentage sur le total des non vaccinées ? Après l'affligeant article du "Point" sur les polluants présent dans l'alimentation, Atl. nous sert son petit laïus sur l'inocuité des vaccins . Super et bientôt une belle fresque sur les ogm "qui sont aussi innofensifs que les pesticides !! Margoulins!

  • Par Max68 - 23/03/2014 - 19:10 - Signaler un abus Informations factuelles

    En 1957, The New York Times a signalé que près de 50% des cas de polio chez des enfants âgés de 5 à 14 ans se produisaient chez des enfants qui avaient été vaccinés contre la polio. En 1972, au cours d'une audition devant le Sous Comité du Sénat, l'inventeur du vaccin anti polio, Jonas Salk, devait témoigner que presque toutes les poussées de polio depuis 1961 étaient le résultat ou avaient été provoquées par le vaccin polio oral. The Lancet a signalé en 1976 que les vaccins ne protégeaient pas efficacement contre la coqueluche et que près d'un tiers des personnes qui avaient fait une coqueluche avaient bel et bien été complètement vaccinées. En 1994 The Lancet a signalé que l'asthme était cinq fois plus fréquent chez les enfants vaccinés que chez les enfants non vaccinés. Selon le NIH (Institut National de Santé), une étude japonaise de 2002, «Développement de la politique Vaccinale au Japon», explique que le nombre des enfants qui sont devenus autistes varie en proportion directe du nombre d'enfants qui ont été vaccinés chaque année.

  • Par Max68 - 23/03/2014 - 19:15 - Signaler un abus S'informer...

    Il ne s'agit pas d'être POUR ou CONTRE un concept qui contient des tonnes de faits complexes et distincts, il s'agit d'avoir une approche scientifique plutôt que de gober la propagande des industries pharmaceutiques dont il est évident que l'intérêt commercial n'est pas notre bonne santé ! * Etude scientifique : Les enfants non vaccinés sont en meilleure santé ! http://www.dailymotion.com/video/xgnpiw_les-enfants-non-vaccines-en-meilleure-sante_webcam * Un collectif de médecins, infirmières et scientifiques conteste l'efficacité des vaccins et dénonce leurs dangers : http://www.naturalnews.com/SpecialReports/VaccinesFullStory/v1/VaccineReport-FR.pdf

  • Par Max68 - 23/03/2014 - 19:17 - Signaler un abus Ecouter de vrais experts, donc indépendants !

    * Michel Georget, Professeur de biologie, auteur de "Vaccinations, les vérités indésirables" Les mensonges de Pasteur - le propagande du vaccin contre le cancer du col de l'uterus http://www.youtube.com/watch?v=z7mbvbVk14g * Dr Berthoud, pédiatre - la meilleure santé des enfants non vaccinés http://www.youtube.com/watch?v=AWO1afVCg5k * Interview du médecin expert en pharmacologie, le Dr Marc Girard www.dailymotion.com/video/xafwdx_interview-dr-marc-girard-medecin-ex_news

  • Par Max68 - 23/03/2014 - 19:19 - Signaler un abus L'ordre des médecins a été créé sous Vichy...

    ... et n'a pas tellement changé depuis : * Interdiction d'exercer la médecine pour les professeurs Even et Debré : quand la profession médicale vire au totalitarisme par absence d'auto-critique http://www.atlantico.fr/decryptage/interdiction-exercer-medecine-pour-professeurs-even-et-debre-quand-profession-medicale-vire-au-totalitarisme-absence-auto-critiq-1016336.html

  • Par Ilmryn - 23/03/2014 - 21:22 - Signaler un abus Max68 - I want to believe

    Max68 :Il ne s'agit pas d'être POUR ou CONTRE un concept qui contient des tonnes de faits complexes et distincts, il s'agit d'avoir une approche scientifique" . Qui consiste pour vous a aligner tous les racontars militants pseudo-scientifique et empiler soigneusement les "études alternatives" bourrées de biais avec une dose de faits réels pour faire passer les mensonges. . Ceux qui ont crus que la vaccination était un miracle sans aucun risque sont des cons, ceux qui croient l'exact contraire sont à ranger dans le même panier.

  • Par Casper - 23/03/2014 - 21:23 - Signaler un abus Vaccin, peut-on se vacciner contre la bêtise mortelle?

    Il y a toujours tellement de "je sais tout" qui balancent des rumeurs, des intox pour des rasions très mystérieuses et opaques. Le déni de réalité n'étant pas un signe d'intelligence, il semble alors acquis que nombreux sont ceux qui aiment se laisser guider par des "on dit". Le problème ne serait pas tellement important s'ils ne faisaient courir de risques insensés qu'à eux-mêmes.

  • Par Ilmryn - 23/03/2014 - 21:26 - Signaler un abus Silvano67 - I want to believe 2

    Par Silvano67 : "Et franchement, qui est mort de la Rougeole ???? Une maladie qui se guérit en 48h sans l'aide d'aucun médicament." . Un demi million de gens en 2000 (En réduction depuis grâce à la vaccination)

  • Par un_lecteur - 23/03/2014 - 22:14 - Signaler un abus grippe

    Les magouilles entre politiciens et labos en 2009 sur la grippe ont eu comme conséquence une diminution du taux de vaccination en 2010. et une hausse du nombre de morts en 2010. La grippe cause entre 1500 et 2000 morts par an en France.

  • Par ignace - 24/03/2014 - 00:12 - Signaler un abus F Bricaire un ecrivain de circonstance

    la piquouse pour tous §§§ 31 août 2005 : le gouvernement Villepin renforce le plan de lutte. sur le H5N1 qui a tué au moins 60 personnes en Asie du Sud-Est. Propagation au Kazakhstan. QUE FONT NOS SPÉCIALISTES ILS ÉCRIVENT UN LIVRE QUI PARAIT LE 05 OCTOBRE 2005 Pandémie, la grande menace grippe aviaire, 500000 morts en France. PR.JEAN-PHILIPPE DERENNE PR.FRANCOIS BRICAIRE. paru le 05 octobre 2005 aux éditions FAYARD

  • Par Lennart - 24/03/2014 - 06:49 - Signaler un abus Quelle tristesse cela serait,

    pour une personne anti-vaccins d'assister aux obsèques d'un de ses proches mort d'une saloperie qu'on croyait définitivement éradiquée. Et avec le réchauffement climatique et les fontes des glaces des souches endormies comme la variole pourraient réapparaitre.

  • Par gliocyte - 24/03/2014 - 07:49 - Signaler un abus Il faut raison garder.

    Les vaccinations ont sauvé des vies ou évité des handicaps. On oublie trop facilement cette réalité. Ceci dit, l'accroissement du nombre de vaccins mis sur le marché a été assimilé à un désir de profit exclusif pour les labos pharmaceutiques. Le "trop" étant devenu pour le public l'ennemi du bien et cette opinion n'est pas totalement erronée. Notons que le calendrier des vaccinations a été revu et le nombre des injections de rappel revu à la baisse. Rappelons qu'il y a des vaccinations obligatoires et d'autres recommandées. http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F724.xhtml On doit toujours avoir à l'esprit le rapport bénéfices/risques. Il me semble qu'associer le vaccin contre l'hépatite B, très protecteur et la vaccination contre le cancer du col n'est pas judicieuse. Le premier est indispensable, essentiel chez les personnes à risque tandis que le deuxième ne protège que contre deux types de virus. De plus le cancer du col dépisté tôt, ce qui est le cas grâce aux frottis de dépistage mis en place se traite très bien.

  • Par gliocyte - 24/03/2014 - 08:19 - Signaler un abus (2) Vaccination H1N1

    Gabegie certes. Problème de base: Mauvaise gestion des organismes mission santé, pointée par l' Assemblée Nationale ( numéro 3605, annexe 39) qui préconise la fusion voir la suppression du CTC (comite technique de vaccination) et du CTLC ( comité de lutte contre la grippe). Beaucoup trop d'organismes au sein de la mission santé qui se sont multipliés au cours du temps engendrant de nombreux dysfonctionnements, lutte de pouvoir et d'influence, champs d'actions croisées.. "Petite" liste de ces organismes, agences, comités, observatoires sans compter l'ARS qui pilote des projets régionaux de santé. AFFSSAPS (ANSM)-InVS-ABM-EHESP-EPRUS-INCA-INPES-ASIP-ATIH-CNG-HAS-DCG-DGOS-CPP-IRSET-CeNGPTS-EMA-SMR-ASMP-CNNEDIMTS-CEEPS-LAP-LAD-DPC-OGDPC-OPCA-CESP-FIQCS-CNG-GIP/ASIP-FMESPP-(DMP-CPS-RPPS)-ANSES-(PNNS-PNSE)-CISS-CTV-CLCG-STIC-SIRIC. J'appelle ça le code génétique du virus ministériel de la santé, hautement toxique pour... notre porte monnaie et indirectement pour notre santé...

  • Par gliocyte - 24/03/2014 - 08:26 - Signaler un abus (3)

    Ce qui me laisse songeur c'est que ce soit une entreprise américaine implantée dans 135 pays, l'IMS Health qui soit en charge de cette étude.. Que veut dire d'ailleurs ce constat d'une baisse de 12% fait sur 4 années de 2008 et 2012? Ces rapports ont-ils lieu tous les quatre ans? On est habitué à des rapports annuels. Décroissance continue ou chute une année puis remontée ensuite?

  • Par Ganesha - 24/03/2014 - 09:28 - Signaler un abus Grand Casino 1

    Article consternant, écrit au nom d'un vieillard totalement à côté de la plaque ! Pourtant, il y a quelques jours un article Atlantico sur la coqueluche en arrivait enfin à reconnaître une évidence, que les grands décideurs, de nombreux médecins ignorants ou corrompus et...les industriels se refusaient jusqu'à présent à reconnaître : ''Les Vaccins ne protègent pas toute la Vie'' leur efficacité est d'environ dix ans. La conséquence, par exemple, c'est que vacciner les bébés avec le dangereux vaccin hépatite B, outre le risque, est inutile : lorsqu'ils se mettront à avoir des relations sexuelles (seule source de contamination) son effet aura disparu ! Et ils sont loin d'être 100 % efficaces : de nombreux vaccinés font malgré tout la maladie, souvent sous une forme atténuée, mais je me souviens de cas de magnifiques de ''Rougeole complète'' chez des vaccinés du ROR. On se justifie alors en parlant ''d'effet de troupeau'', pour créer un ''rempart'' contre l'assaillant... En pratique, donc, si l'on veut vraiment lutter contre, ou même éradiquer, une maladie, la seule solution, c'est une vaccination généralisée de toute la population ET un rappel de tout le monde, tous les dix ans.

  • Par Ganesha - 24/03/2014 - 09:33 - Signaler un abus Grand Casino 2

    Cela pose évidemment un problème de temps et d'argent, mais surtout des effets secondaires parfois très graves que de nombreux vaccins posent quand ils sont administrés à des adultes, au point de les rendre ''inutilisables'' ! Vacciner pour le tétanos et la polio semble raisonnable. Même en France, le très inefficace BCG pour la Tuberculose a été finalement abandonné... Vu la gravité de la maladie, il semblerait aussi urgent que d'en découvrir un pour le Sida, d'en trouver un autre pour cette maladie qui a ravagé pendant tout le XIXème siècle, et qui devient de plus en plus résistante aux antibiotiques. Pour les nouveaux vaccins de la coqueluche, cela reste peut-être possible. Pour l’Hépatite B, en plus de enfants, le vaccin est aussi très clairement à rejeter chez les adultes. Le problème de la Sclérose en Plaques, contrairement à ce que disent à chaque fois quelques ignares, a été largement constaté ailleurs, aux USA notamment ! Quant au vaccin Rougeole (ROR) on a dû essayer chez quelques adultes, mais les résultats doivent être tellement mauvais, qu'ils restent secrets !

  • Par Ory-Nick - 24/03/2014 - 09:34 - Signaler un abus De l'inoffensivité des vaccins (et autres médocs)...

    ... à tous les phobiques des vaccins... Dans la boite de chaque médicament (oui oui), il y a une notice (si si, regardez). Sur cette notice il y a, outre les précautions d'emploi, un chapitre des "effets indésirables" Plus ou moins grave, ces effets indésirables sont inhérent à la prise du produits, ou de la non-respect des précautions d'usage. En prenant 15min à lire quelques notices, on voit des trucs qui donnent même plus envie de prendre un bête doliprane ou efferalgant. . Et c'est pareil pour les vaccins (si, si, si). . Et puis, combien de cas d'effets indésirables sur combien de consommateurs ? Des milions de femmes vaccinées contre le HPV, et quelques cas d'effets indésirables en France. C'est triste, mais ça arrive.

  • Par Ganesha - 24/03/2014 - 09:37 - Signaler un abus Grand Casino 3

    Restent enfin les nouveaux vaccins ''partiels'' : ils ne protègent que contre certaines souches d'un microbe et suivant la ''Loi de sélection Naturelle'', ils vont bien évidement provoquer l'augmentation des autres souches, celles qui sont résistantes. C'est déjà le cas du vaccin pneumocoque, et quand ils sont en plus dangereux, comme le ''cancer du col'', cela devient grotesque... et désolant pour les victimes des effets secondaires ! Et que dire du ''Rotavirus'' qui ne protège que pour une souche...alors qu'il en existe des centaines. Il y a des milliards d'euros à gagner dans ce ''grand Casino''...

  • Par naouak - 24/03/2014 - 09:39 - Signaler un abus Ca vaut pour les produits bio

    ... qui laissent réapparaitre des maladies que l'on croyait disparu. Le principe que l'action de l'homme est pas essence mauvais est un des fondements idéologiques de l'extreme droite

  • Par Max68 - 24/03/2014 - 10:43 - Signaler un abus Si les vaccins fonctionnaient, pourquoi les rendre obligatoires

    L'argument le plus inepte dans la bouche des vendeurs de vaccins est celui qui tente de prétendre que les non vaccinés feraient courir des risques aux vaccines ! Mais alors, à quoi diable leur sert leur vaccin ?!? Ainsi, pourquoi diable certains vaccins sont-ils obligatoires (en France exclusivement) ? Il y a un principe de base dans l'éthique d'un médecin c'est qu'il n'a aucun droit d'imposer un traitement ! Il doit informer et il DOIT respecter le choix du patient, libre de disposer de son corps ! Ainsi, simplement, RIEN ne justifie l'obligation vaccinale, sinon la trahison de ce principe éthique par le besoin de vente de l'industrie pharmaceutique !

  • Par Max68 - 24/03/2014 - 11:28 - Signaler un abus Comment reconnaître un médecin corrompu ?

    Au lieu de fustiger les abus de plus en plus évidents et avérés de l'industrie pharmaceutique et de son propre ordre (mais il faut de la vergogne pour ça), sans rire, il fustige (et vend des livres à propos de) la non soumission de certains citoyens à des autorités illégitimes ! L'ordre des médecins est l'autorité des médecins, pas des français ! Cette dérive de pouvoir est insupportable !

  • Par Max68 - 26/03/2014 - 18:11 - Signaler un abus Important : comment empêcher la vaccination forcée des enfants

    Le DTP a été retiré du marché en juin 2008. Depuis, il n'existe plus sur le marché de produit qui correspond aux seuls vaccins obligatoires. Tous les autres produits contiennent d'autres valences et ne correspondent pas au caractère légal de l'obligation. Certains produits sont en contradiction avec les recommandations de l'EMEA et de l'AFSSAPS demandant la suppression du mercure ! http://sunna-magazine.com/actualite/important-comment-empecher-medecin-les-services-sociaux-faire-vacciner-vos-enfants/

  • Par ballytom - 30/03/2014 - 03:14 - Signaler un abus picouze !

    Et bien c'est tout le contraire. Les enfants vaccinés ont bien plus d'allergies, de troubles du developpement, de maladies infectieuses et chroniques. L'institut Robert Koch (plus haute instance de santé allemande) a réalisé un étude appelée KIGGS sur 17 641 enfant et ados de 0 à 17 ans. Les resulats sont sans appel... Les plus grandes campagnes de vaccination de l'OMS ont générés des pandemies....de maladie contre laquelle les populations venaient de se faire vacciner... C'est l'OMS elle-meme qui stoppa ses campagnes !!! Bon shoot de mercure a tous !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

François Bricaire

François Bricaire est un médecin. Il est chef du service Maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris. Il est professeur à l'Université Paris VI-Pierre et Marie Curie.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€