Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 14 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"La récupération d’Al-Andalus" au centre de la vidéo de revendication des attentats de Barcelone diffusée par l’Etat islamique

Ce 24 aout, un nouveau clip vidéo de Da’esh consacré à la revendication des attentats de Barcelone a été diffusé par l’agence de presse de l’Etat islamique. Avec cette vidéo, qui confirme le précédent article d’Alexandre del Valle ainsi que plusieurs de ses écrits sur la place centrale de l’Age d’or d’Al-Andalus (en arabe toute l’Espagne musulmane et pas seulement l’actuelle Andalousie).

Géopolitico-Scanner

Publié le
"La récupération d’Al-Andalus" au centre de la vidéo de revendication des attentats de Barcelone diffusée par l’Etat islamique

Dans cette nouvelle vidéo de revendication, très « civilisationnelle », Da’esh rappelle que le Califat islamique et le monde musulman en général entretiennent un contentieux historique, symbolique, religieux et géopolitique unique avec l’Espagne, « pays musulman » conquis et occupé « illégitimement » (au même titre qu’Israël) par des Infidèles, en l’occurrence les « croisés-inquisiteurs-chrétiens » héritiers de la Reconquista opérée par les fameux « rois catholiques » (reyes catolicos).

A cette Reconquista, la mouvance islamiste mondiale - et pas seulement les terroristes -, a toujours opposé une « reconquête à rebours » de l’Espagne dont l’avènement marquerait celle de l’ensemble de l’Europe, à commencer par Rome, nom que Da’esh a récemment donné à sa dernière revue de propagande « Romiyya »

Pourquoi est-ce important de comprendre les représentations des jihadistes (et de la plupart des organisations et Etats islamiques) qui pleurent la « perte » de l’Andalousie depuis des siècles et qui ambitionnent par conséquent de la « récupérer » ? Car cela démontre la nature « civilisationnelle » de cette menace terroriste-salafiste, que certains « orientalistes » ou philosophes islamiquement corrects voudraient réduire à une réalité « nihiliste » (Roy, Glucksman, etc) ou que l’on assimile à des groupes d’ignorants et de voyous qui n’auraient « rien à voir avec l’islam », alors qu’elle n’est que la face émergée d’un Iceberg islamiste revanchard totalitaire et planétaire.

En réalité, il convient de prendre très au sérieux ce mythe propagandiste qui suit de très près un attentat dont le but immédiat et médiatique est de « jeter l’effroi et la peur dans le cœur de l’infidèle » et de mobiliser des candidats jihadistes potentiels nostalgiques d’Al-Andalus. Le message irrédentiste et revanchard fondé sur la nostalgie d’Al-Andalus a en réalité une très grande portée, bien au-delà du noyau-dur jihadiste. Du Pakistan au Maroc, en passant par l’Arabie saoudite, la Turquie d’Erdogan et les Frères musulmans - qui financent moult associations musulmanes andalouses prônant le « retour à l’islam » de l’Espagne -, le thème de la « récupération d’Al-Andalus va de pair avec le mythe de la gloire passée des Califats conquérants « à la pointe de la science et de la civilisation ». Ce mythe est très fortement mobilisateur au sein des masses musulmanes et des milieux islamistes en particulier, en particulier marocains. Et il faut rappeler que l’irrédentisme néo-califal que professe l’EI ou AL-Qaïda fait vibrer la plupart des intellectuels et leaders politiques du monde arabe qui ne cessent de rappeler que l’Europe « devrait tout » aux califats passés de Bagdad et Al-Andalus qui lui auraient permis de connaître une science qu’ils auraient en quelque sorte « volée » aux Arabo-musulmans de surcroit « humiliés » sous les Croisades, la Reconquista et la colonisation.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 25/08/2017 - 10:35 - Signaler un abus Moi, je les comprends, ces terroristes!

    Ils sont nés dans un petit village espagnol, héritant de deux générations d'immigrants venus pour de mauvaises raisons à Cambrill, attirés par le gauchisme débilitant (le socialiste Zapatero). Du temps de Zapatero, il y avait du. Boulot à prendre aux espagnols que les enseignants dirigeaient, déjà, vers les sciences sociales et autres fumisteries psychologiques à la mord-moi-le-noeud...mais, aujourd'hui, il n'y a plus de boulot (merci l'UE ultra-socialiste ultra-libérale!) dans le sud de l'Europe. Alors, les descendants de Maricains, habitués à vivre en communauté compacte et mal intégrée, se disent qu'ils reprendraient bien le contrôle de ce qui leur appartenait autrefois, il y a 6 siècles. Ainsi, ils pourraient faire ces boulots de sociologues ou psychologues que se réservent les petits espagnols-de-souche, et les mettre à leur place au boulot dans les usines de métallurgie (où il n'y a plus de boulot: tant pis!). Surviennent quelques escrocs déguisés en Imams qui sentent l'appétence pour le paradis socialiste des petits marocains-de-souche, et se disent qu'ils pourraient reprendre le pouvoir de l'Espagne, comme ils l'ont pris sur les esprits faibles..quelques bombinettes, bingo!

  • Par Dorine - 25/08/2017 - 11:07 - Signaler un abus Al Andalus

    est une occupation arabe sur terre chrétienne. Ils avaient été appelé pour régler des différents entre roitelets espagnols. Ils se sont installés dans la péninsule. Mais ce n'est pas du tout le même type d'occupation de l'Afrique du Nord où les perdants ont fini par épouser l'Islam et la cause arabe.

  • Par pasdesp - 25/08/2017 - 13:50 - Signaler un abus et comme la connerie est la chose la mieux partagée du monde

    il y a qques temps les gauchistes espagnols presentaient leurs excuses aux musulmans pour 1492. Ne riez pas nous avons les meme à la maison.!

  • Par ISABLEUE - 25/08/2017 - 16:34 - Signaler un abus vraiment tarés

    Qu'ils modernisent d'abord leurs gourbi au bled!!!

  • Par Geolion - 25/08/2017 - 17:16 - Signaler un abus Pub pour TrackR

    Cette pub est une véritable arnaque ! Car cette puce TrackR fonctionne par Bluetooth et donc la portée n'est que de quelques mètres ! Il est donc impossible de suivre notre véhicule si il a été dérobé comme le dit la pub ! Même la vidéo pour retrouver son véhicule en cas d'oubli du lieu où on l'a garé semble donc trafiquée! Avis aux amateurs ! Aucune distance de portée n'est, et pour cause, indiquée !! Cette puce ne permet que de retrouver, sur courte distance, ses clés de voiture ou son porte feuille mal rangé à la maison ! Par ailleurs, les témoignages de satisfaction sont plus que douteux, si vous voyez ce que je veux dire !

  • Par Deneziere - 25/08/2017 - 18:59 - Signaler un abus Respect total pour le travail de recherche...

    ... de A del Valle. Malheureusement, ce brillant article se termine au dernier paragraphe par une bourde. Je ne crois pas, M. Del Valle, que les politiques islamiquement corrects "réfléchissent". Cela se saurait.

  • Par Danper - 25/08/2017 - 19:01 - Signaler un abus Nos élites bienpensantes si peu cultivées

    Cet Al Andalus brandi par l'intelligentzia gaucho-institutionnelle comme symbole d'ouverture de l'Islam est une vaste fumisterie qui ne montre que l'ignorance de cette catégorie sociale qui tient le haut du pavé. Il n'y a a eu pendant cette période de l'histoire de relative liberté religieuse que sous un seul calife. Tout le reste du temps les chrétiens et les juifs étaient traités comme des citoyens de second ordre, payant de lourds impôts comme partout ailleurs dans les pays musulmans. Comme on dit: une hirondelle ne fait pas le printemps. De plus pourquoi commencer l'histoire en 622 pour le moyen-orient et l'Afrique du Nord et en 711 pour l'Espagne. On cache toujours que toute cette région était chrétienne de diverses obédiences et appartenant à l'empire Byzantin (Romain d'Orient), aux Vandales et aux Wisigoths - tous chrétiens. Suivant l'opinion de nos élites éclairées, je propose donc que les Grecs refassent la conquête de la Turquie, du Moyen-Orient et de l'Egypte et d'une partie de l'Afrique du Nord. Le plus difficile sera de déterminer à qui il faudra donner la partie qui faisait partie du royaume Vandale vu qu'il est difficile de savoir ce qui en reste.

  • Par Danper - 25/08/2017 - 19:14 - Signaler un abus Faut-il rendre les Balkans et une partie de l'Europe à l'Islam

    L'Islam revendique donc l'Espagne autrefois musulmane, omettant au passage sa conquête par l'épée. Pourquoi s'arrêter là ? En effet, deszones entières du sud de la France ont été occupées par l'Islam (partie de l'Aquitaine au sud-ouest, inclusions au sud-est comme l'indiquent certains noms comme le Massif des Maures). Idem à diverses époques en Italie. Le cas le plus évident est représenté par les Balkans qui étaient occupés par les Turcs jusque la fin du XIXe siècle et qui le sont en fait toujours (Andrinople et Constantinople sont bien en Europe). On a failli tous être convertis en 1648 si le roi de Pologne n'avait pas sauvé Vienne des Turcs. Sans cela, tous les beaux parleurs gaucho-institutionnels superficiels actuels n'existeraient pas et feraient partie de cette masse musulmane inculte. Je ne pense pas que l'on doive remonter systématiquement dans le passé mais puisque l'Islam et ses soutiens socialo-gauchistes le fait en l'accommodant à sa sauce anti-occidentale, pourquoi leur en laisser le bénéfice.

  • Par tananarive - 25/08/2017 - 19:23 - Signaler un abus Repentance.

    Les Algériens nous demandent repentance pour être aller en Afrique du Nord éradiquer les nids de pirates barbaresques, nous demandons repentance pour les occupations musulmanes. Chercher sur Internet, esclaves blancs, vous verrez qui a le plus à se plaindre.

  • Par Marie-E - 25/08/2017 - 20:29 - Signaler un abus Al Andalous

    les Arabes revendiquent toute la péninsule ibérique car Al Andalous correspondait à l'Espagne et au Portugal actuels. On leur a ouvert les portes sans comprendre. L'Europe centrale elle sait de quoi il s'agit, elle ne se fera pas avoir elle ... et tant pis pour les bobos qui les accusent de ne pas s'occuper des migrants.

  • Par Doulou - 25/08/2017 - 21:31 - Signaler un abus Les Almoravides

    Y aurait-il une confusion? La dynastie almoravide se disloque en 1147. Les Almohades leur succedent. Alors que signifie cette affirmation de l'auteur qui pretend que la confrérie des almoravides fait regner la terreur au 14e siecle?

  • Par jurgio - 26/08/2017 - 15:51 - Signaler un abus Peuvent-ils revendiquer la France

    ...jusqu'à Poitiers ?

  • Par Stargate53 - 26/08/2017 - 17:01 - Signaler un abus L'analyse est claire comme d'habitude !

    Nous avons encore de nombreuses années de souffrance avec ces fanatiques, enfermés dans leurs certitudes implantées par les prédicateurs islamistes, ivres de pouvoir et de gloire passée. Il est certain que tous les frustrés relatifs de nos pays européens (issus de l'immigration ou pas) sont des victimes consentantes de ces radicalisés islamiques. Intoxiqués par les promesses d'un monde meilleur après la mort si l'on meurt pour la causse sublimée, Ces terroristes sont persuadés d'avoir raison, forts des certitudes implantés par les prédicateurs que nos gouvernements tolèrent dans nos pays européens pour ne pas se faire accuser d'iislamophobie. idem pour le prosélytisme soft des associations salafistes. Il est vraiment temps de changer notre fusil d'épaule et de nettoyer nos pays de ces dangers car eux ne changeront pas et vont continuer de nous exterminer attentats après attentats ! Nos gouvernements ne doivent plus tolérer l'intolérable et agir avec fermeté car ce sont nos réactions de compassion, nos bougies, nos manifestations de plus jamais ça qui alimentent leur ferveur ! Nos bons sentiments sont leurs meilleurs ciments de haine !

  • Par ajm - 26/08/2017 - 22:15 - Signaler un abus Publicité pour des crétins.

    Beaucoup de publicité pour des crétins incultes. Ces histoires d'el Andalous et de califat sont ridicules et devraient nous faire rigoler si malheureusement elles n'etaient pas accompagnées d'attentats sanglants.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan), Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan)

Son dernier ouvrage, La statégie de l'intimidation (Editions de l'Artilleur) est paru en mars 2018

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€