Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 30 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ce que la chute du niveau d'orthographe commence à coûter à l'économie (y compris à Atlantico)

Neuf emails sur dix comportent au moins une faute d'orthographe. Un phénomène qui inquiète les entreprises et a entraîné le développement d'un marché du coaching en orthographe.

Pris en faute

Publié le
Ce que la chute du niveau d'orthographe commence à coûter à l'économie (y compris à Atlantico)

Un email sur dix seulement ne contient pas de faute d'orthographe. Crédit Reuters

Atlantico : Selon une étude anglaise, 90% des courriers électroniques, y compris ceux envoyés dans le cadre professionnel, contiennent au moins une faute d'orthographe. Les entreprises s'emparent depuis plusieurs années du problème. Mais pourquoi considèrent-elles cela comme un problème sérieux ? Quelle est concrètement la perte pour les entreprises d'avoir des salariés défaillants en orthographe ? 

Pascal Hostachy : Dans l’entreprise d’aujourd’hui, le vecteur de communication roi est l’e-mail. Chacun d’entre nous en reçoit et en envoie des dizaines, voire des centaines par jour. La communication écrite est l’axe privilégié.

La relation entre l’entreprise et ses clients s’établit et s’entretient ainsi. Peut-on parler de la qualité de la relation ? Entre deux êtres humains, la qualité de la relation repose-t-elle exclusivement sur le fond ? Quelle part prend la forme ? La façon de dire les choses, le fait de dire ou de ne pas dire « bonjour », de sourire ou de faire la tête, de soigner son orthographe ?

Les fautes de frappe font l’objet d’une large tolérance, car elles sont associées à une notion d’urgence. Les fautes de grammaire (accords, conjugaison), de syntaxe (construction bancale de la phrase) et de sens, lorsqu’elles se manifestent en rafales, sont assez mal perçues par le destinataire. Elles peuvent éveiller chez lui des doutes sur vos compétences ou sur l’intérêt que vous accordez à son cas. N’oublions pas que le client dispose d’un droit fondamental et inaliénable : aller voir ailleurs si sa confiance s’émousse.

Viendrait-il à l’esprit de quiconque de mépriser sa relation avec ses clients ? Non, évidemment. Soigner son orthographe participe de cette préoccupation. Je répondrai à la question des « risques concrets pour l’entreprise » par une question simple : seriez-vous prêts à ne plus dire ni « bonjour » ni « au revoir » à vos clients pendant un an ? Vous ne savez pas quantifier ce que coûte ou rapporte la politesse, mais vous ne jouerez pas à ce jeu hasardeux pour le mesurer.

La dématérialisation croissante de l'offre de biens et de services et le boom du commerce électronique vont-ils amener l'orthographe à devenir une compétence professionnelle majeure ? Une bonne orthographe sera-t-elle génératrice de richesses quantifiables pour l'entreprise ?

Le commerce électronique a ses avantages et ses inconvénients. L’avantage, c’est qu’il n’est plus nécessaire de voir l’autre pour lui vendre un article. L’inconvénient, c’est que vous ne pouvez plus voir l’autre pour le convaincre ou le rassurer. Sur Internet, il est facile de comparer, de changer de site, de commencer son achat à droite et de le finir à gauche. La forme devient stratégique. Il n’y a pas de deuxième chance. Et la forme, c’est quoi ? Des images et du texte. Point. L’enjeu est simple, il faut susciter la confiance, convaincre d’acheter, avec des images et du texte. Agrémenter le tout de fautes d’orthographe, c’est se tirer une balle dans le pied.

Et si tout était figé, comme aux bons vieux débuts d’Internet, ce serait simple. Mais ce n’est plus ça, tout est social, dynamique ; les contributeurs contribuent, les modérateurs modèrent et les community managers naviguent à vue avec la lourde responsabilité de maintenir la confiance (toujours cette confiance !) et d’éviter les couacs. Ne pas prêter le flanc. Tous les community managers savent que la maîtrise de l’orthographe est un prérequis parce qu’ils savent qu’un commentaire émaillé de fautes perd en crédibilité. Il est stratégique pour eux d’être crédibles, comme pour vous, comme pour moi, comme pour les entreprises.

L’avantage avec le commerce électronique, c’est que tout est quantifiable. Une étude anglo-saxonne a montré qu’une faute sur une page de vente en ligne divisait par deux les ventes sur cette page.

Stratégique, disiez-vous ?

Si les entreprises souffrent du faible niveau d'orthographe de leurs salariés, un business s'est développé pour améliorer les compétences de ces derniers. Combien représente le marché du coaching en orthographe ? Va-t-il se développer au fur et à mesure de la prise de conscience des problèmes liés à un faible niveau d'orthographe ?

Il est difficile de chiffrer le marché du coaching en orthographe, car il est traité par de très nombreux organismes de formation, de tailles très variables, du géant CEGOS au formateur à son compte. Ce qui est perceptible, c’est que ce marché est en croissance, la prise de conscience fait son chemin - en témoigne le Certificat Voltaire. Le nombre de certifiés double tous les ans : de 1 000 en 2010, il est passé à 10 000 en 2013. La maîtrise de l’orthographe devient un atout sur un CV.

Le niveau d'orthographe a-t-il réellement baissé dans les entreprises françaises, ou est-ce la sollicitation accrue à l'écrit (via Internet) qui a révélé des lacunes déjà existantes ?

Nous sommes à la conjonction de deux phénomènes. Le premier est une baisse générale du niveau de maîtrise de l’orthographe française par les francophones. Difficile à justifier, cette baisse a longtemps été masquée. Mais le malaise est manifeste.

Le second phénomène est lié à l’avènement des nouveaux moyens de communication. Il y a vingt ans, lorsque l’on devait écrire à un client, c’était un événement ! On choisissait le papier, l’enveloppe, le timbre. On faisait écrire plus qu’on n’écrivait. Et on relisait et faisait relire. Aujourd’hui, on écrit tous les jours, à tout le monde, sans relecture par un tiers. Il est difficile de s’exposer davantage à l’écrit qu’on ne le fait actuellement. L’e-mail est devenu l’outil de communication professionnelle de tous les instants.

On n’a jamais autant écrit et le niveau baisse. Voilà un cocktail gentiment pimenté.

 

En matière de respect de l'orthographe, Atlantico a bien conscience de connaître de (trop) fréquents ratés et nous en sommes confus. Nous avions déjà consacré un article à ce phénomène que nous vous invitons à relire : Faut-il traîner l'Education nationale en justice pour cette génération qui ne sait plus écrire ? Chez Atlantico, on y pense...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par walküre - 08/04/2014 - 06:30 - Signaler un abus Que faire...

    de nos 25% d'analphabètes fabriqués chaque année par l'éducation nationale, laquelle essaie d'éduquer, mais pas d'instruire ?

  • Par Lennart - 08/04/2014 - 06:44 - Signaler un abus C'est vrai qu'on rencontre bientôt plus de "profs"

    sur internet prompt à donner des "leçons" dans les blogs et forums que dans les classes.

  • Par Renaud Bouchard - 08/04/2014 - 07:47 - Signaler un abus Sujet, verbe, complément, Bescherelle, Bled, Grévisse...

    "En écoutant ces têtes pensantes, terriblement bien faites, qui se succèdent sur France Culture entre 19h30 et 20h, m’agace d'entendre ce tic de langage qui consiste à introduire toute réponse par un "C’est vrai que…*" Cette manie de commencer une phrase par "C’est vrai que" dit quelque chose d’une société, d’un rapport avec la vérité: il faut que la vérité soit particulièrement menacée, déconsidérée, enfouie, pour que chaque locuteur se voit obligé dès qu’il prend la parole de placer celle-ci, expressément et compulsivement, sous l’instance du VRAI.* Variantes (encore plus horripilantes) "c'est clair" ,"Au final"."etc. http://lorgnonmelancolique.blog.lemonde.fr/2007/12/15/c%E2%80%99est-vrai-que%E2%80%A6/

  • Par lambda38 - 08/04/2014 - 07:50 - Signaler un abus à Lennart

    "...... plus de "profs"sur internet prompt à donner des "leçons"" adjectifs à accorder avec le nom: prompts!!!!!!

  • Par Jean-Pierre - 08/04/2014 - 07:56 - Signaler un abus SI ATLANTICO LE DIT...

    . Avec humour, c'est tellement vrai ! . Sinon, d'accord avec "walküre" : l'éducation nationale en France, la plus chère au monde, produit 20% d'illettrés (analphabètes ayant fréquenté l'école) et c'est LE scandale ABSOLU de notre administration. Avec les félicitations des socialistes,qui voient dans ces populations de futurs allocataires qui rempliront les urnes de jolis bulletins roses ! Aujourd'hui, Hamon confirme l'embauche de nouveaux personnels à l'Education - 60 000 quand même - pour renforcer le système ... On ne change pas une équipe qui perd, on la renforce ! . .

  • Par Guzet31 - 08/04/2014 - 08:03 - Signaler un abus Ce qui est en cause..

    Ce qui est en cause..ce n'est pas seulement l'orthographe mais aussi la capacité de trouver les mots et les phrases permettant d'exprimer exactement et de façon compréhensible ce que l'on veut dire et ce que l'on veut transmettre. Pourquoi ce silence général sur l'enquête de l'OCDE concernant les compétences des adultes, qui classe la France aux dernières places, avant seulement l'Espagne et l'Italie?

  • Par lambda38 - 08/04/2014 - 08:38 - Signaler un abus 0 walküre

    en tant qu'ex-prof j'avoue avoir eu à éduquer, mais bien contre mon gré car ça n'était pas ce pour quoi j'avais été formé; à qui la faute? à l'éducation nationale? trop simple?

  • Par Enoch - 08/04/2014 - 09:18 - Signaler un abus Le medium est le message 1

    Marshall McLuhan analysait très bien, l’effet du medium de communication sur la masse qui recevait le message. Sans s’en rendre compte et sans que l’éducation nationale, où tout autre corps institutionnel, puisse suivre le mouvement, nous avons changé globalement de forme et de medium de transmission de idées, des données et des informations. Avant la télévision le medium révolutionnaire par excellence était le livre. Nous étions dans une société de l’écrit, du temps long et de la réflexion profonde. Avec l’arrivé de le télévision, nous avons changé de modèle, pour nous diriger vers une société de l’écoute passive, du zapping et du temps court, mais aussi de l’image et du son, qui sont avant tout des symboles et des archétypes. Avec l’avènement de la télévision, on rentre dans la déconstruction du vernis culturel, fruit pour l’apprenant d’un effort de concentration, de mémorisation et de réflexion, pour rentré dans un monde du surfait, de l’instantané et du simpliste souvent manichéen.

  • Par Enoch - 08/04/2014 - 09:19 - Signaler un abus Le medium est le message 2

    Tout les pouvoirs, a commencé par les medias eux-mêmes, ont joué avec cette outil de propagande millénariste. Finalement ca arrange beaucoup de monde, un peuple déculturé. Les mensonges sont plus faciles à avaler, aussi bien du coté du patronat que du politique. Un peuple sans mémoire, sans structure longue et complexe est un peuple facilement manipulable, c’est des consommateurs compulsifs parfaits. Problème ça ne produit pas de bon travailleur. On ne peut pas tout avoir dans la vie : une population docile et manipulable ou une population bien éduqué et potentiellement rétive et rebelle ? « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » Bossuet

  • Par Ravidelacreche - 08/04/2014 - 09:27 - Signaler un abus Un phénomène qui inquiète

    Pourquoi ? Quand cela sera 10 mail sur 10 on n'y verra que du feu !

  • Par pascalou2 - 08/04/2014 - 11:10 - Signaler un abus bonjour

    ce n est pas moi qui vais critiquer l orthographe , et je plaidrai non coupable pour defendre l education national ...lol - pascalou amateur de science

  • Par Jamar - 08/04/2014 - 11:13 - Signaler un abus géniale....

    ...notre éduc nat !...Quant aux "pédagogistes", et à la bande de rigolos de ministres qui n'ont pas été capables de les empêcher de nuire, mieux vaut ne pas en parler...Jamar.

  • Par un_lecteur - 08/04/2014 - 11:37 - Signaler un abus l'ortographe est le moindre problème

    Le plus grave, ce sont les mots pris pour d'autres, les fautes de grammaire, qui mènent à un texte incompréhensible. écrire " ils ont perdu leurs repaires" nécessite pour le lecteur un effort de compréhension. Un repaire n'est pas un repère. Pourquoi le lecteur devrait-il fournir l'effort dont le rédacteur s'est exonéré ?

  • Par saint just - 08/04/2014 - 11:53 - Signaler un abus C'est vrai MAIS

    Entre des fotes d'ortaugrafes et des fotes de pensée, je préfère encore la première à la seconde. Quant on voit des sciences po, des énarques, des polytechniciens sortirent des idées à la c.. ,qu'importe qu'elle soient bien ou mal orthographiées.!!! Le mal des idées est pire que le mal de l'orthographe.

  • Par fentreti - 08/04/2014 - 12:33 - Signaler un abus Les malades paranoïaques de l'orthographe

    Calmez vous avec l'orthographe , ici il y a des malades qui font des crises de nerfs dès qu'ils voient une faute . Je rappelle qu'a la dictée de Bernard Pivot , il n'y a pas eu UN SEUL zéro fautes . Il y a aussi ceux qui se la pètent , et qui jouent les grands professeurs ils sont ridicules .

  • Par opera - 08/04/2014 - 12:39 - Signaler un abus Quand dans les écoles, on

    Quand dans les écoles, on privilégie les « ACTIVITÉS EVEIL » ce qui s’apparente souvent à « DU FORMATAGE ESPRIT » au détriment de la LANGUE ÉCRITE, faut bien s’attendre à cela, Quand dans les collèges et lycées le temps imparti aux cours de français fond depuis des décennies et que les méthodes d’enseignement suppriment dictées et dissertations le fossé s’élargit N’incriminiez pas les enseignants, ils suivent les DIRECTIVES DE LEUR MINISTÈRE DE TUTELLE !!! Le mal est bien connu et certaines universités doivent mettre en place des cours « d’écriture » pour leurs étudiants Mais ce qui est plus grave encore, c’est que parallèlement LA PENSÉE S’APPAUVRIT On fait de plus en plus du « à la manière de » ou en « mode »….mais on ne sait plus PENSER soi même ni S’EXPRIMER CLAIREMENT !! Le sens des MOTS a changé : le mot juste et précis est de plus en plus remplacé par un « GENERIQUE » permettant aux phrases d’exprimer tout et leur contraire. Ce n’est pas nouveau et C’est commode !! Les discours creux et les publications fumeuses sont devenues monnaie courante. Alors vivent la clarté du propos et la transmission des idées ! C’est consternant !

  • Par opera - 08/04/2014 - 12:46 - Signaler un abus @enock

    J'adore votre langage codé , bien orthographié certes , mais s'adressant à des initiés . Pensez vous qu'il puisse être un bon vecteur de transmission d'idées ? Mal y soit qui mal y pense !!

  • Par opera - 08/04/2014 - 14:01 - Signaler un abus @enoch suite Ceci étant dit

    @enoch suite Ceci étant dit , je trouve votre analyse pertinente et j'y adhère . L’Ecriture était jadis le privilège des scribes et des clercs , Elle redevient celle des "initiés" !! Jules Ferry et ses " dragons noirs de la république " doivent de retourner dans leurs tombes .

  • Par copélia - 08/04/2014 - 15:03 - Signaler un abus @ à un lecteur

    ""ils ont perdu leurs repaires"" :oh les sacrés brigands qui ont perdu leurs repères , et qui ne savent plus où ils ont planqué leurs trésors !. Une anecdote au passage: en chimie le mono nitrobenzène a une odeur d'amande amère ,un élève mettant sur sa copie : ""odeur d'amende amère"" et le professeur marquant sur celle-ci: elles le sont toujours!

  • Par poilagratter - 08/04/2014 - 16:27 - Signaler un abus Avant.........

    on apprenait çà à l'école, mais c'était avant..... Et les métiers dits "littéraires" sont également concernés. Un comble !!! Mon ancien prof monsieur LOISEAU doit se retourner dans sa tombe....

  • Par gliocyte - 08/04/2014 - 17:22 - Signaler un abus Compréhension d'abord.

    Les fautes de grammaire, de syntaxe, de ponctuation, engendrent des contresens et des non sens. "La politesse est l'exactitude des rois" "Le respect des règles n'est-il pas aussi une forme de respect envers la France?" Tout le monde peut faire des fautes mais essayer d'en faire le moins possible, n'est-ce pas un challenge à la portée de tous? Plus ça va, plus les politiques font des fautes d'orthographe. Est-ce une simple coïncidence si l'on constate en parallèle que leur mépris envers le peuple, que la perte de leur sens du devoir vont croissants?

  • Par Salvatore Migondis - 08/04/2014 - 18:25 - Signaler un abus "selon un étude anglaise..."

    La première phrase de l'article... Et personne ne tique...? Bande de c*ns..! Et, paraphrasant Daladier, je suis poli.

  • Par Salvatore Migondis - 08/04/2014 - 19:03 - Signaler un abus J'ai quand même lu l'article..

    Au lieu des élucubrations de "l'étude anglaise" il eût été plus intéressant de se livrer à une analyse cartésienne (scientifique, si vous préférez) visant à mesurer l'efficatité en termes de vitesse de lecture et de compréhension d'un texte bourré de fautes d'orthographe (grammaire, syntaxe...) et du même texte revu et corrigé.   Exemple: là où vous attendiez un infinitif.. vous tombez sur un participe passé... là où vous anticipiez la préposition "à", on vous sert la 3e personne du verbe avoir au présent de l'indicatif (exemples courants)... que faites-vous..? Afin de vous assurer de la bonne compréhension de la phrase (faute d'orthographe..? aurais-je mal lu..?) vous devez rebrousser chemin. C'est à dire que entre le temps perdu à hésiter, la relecture... et le fait que vous perdez le fil de ce que vous étiez en train de lire, vous allez mettre deux fois (trois.. quatre..) fois plus de temps pour, au bout du compte, aboutir à une compréhension moindre que pour un texte correctement orthographié. Les règles de l'orthographe française n'ont pas été mises au point pour emm*rder le pauvre monde mais pour faciliter la vie du lecteur.

  • Par Le gorille - 08/04/2014 - 19:36 - Signaler un abus Que de fautes dans cet article !

    Oh ! pas de fautes d'orthographe ! Non ! Mais un article français, pour des français, où l'on parle de courriels sans en écrire le mot, où l'on parle de modérateur, qui n'a pas de sens, où l'on parle de "community", mot absent du dictionnaire... Et l'on se plaint que le niveau d'orthographe baisse en franco-phonie ? Remettons l'anglais à sa place, à l'étranger, et faisons un retour vers le latin, voire le grec (ancien)... entre autres !

  • Par courageux_anonyme - 08/04/2014 - 19:43 - Signaler un abus Vaste sujet :

    Plusieurs explications : 1/la faillite de l'EducNat 2/l'abandon de la lecture pour la BD, la télé, les jeux débiles. 3/l'inflation de messages idiots et sans contenu : SMS stupides, courriels servant de parapluie avec multi-destinataires. L'auteur se trompe complétement : il y a 20 ans le fax était l"outil de communication par excellence. Il nous décrit le monde du 19e siècle.

  • Par mich2pains - 08/04/2014 - 19:45 - Signaler un abus Sauf votre respect " Salvatore Migondis" ( 19:03) .....

    Je vous ferais humblement remarquer que le verbe " EMMERDER " ne s'écrit pas avec une étoile ( *) mais avec un " E" ........ Est-ce que cette correction orthographique suffira à faire de moi un Enseignant-Gnan-Gnan de l' EN ???? Et si je prends une carte d'adhérent au PS/PC , ça ira ?

  • Par Le gorille - 08/04/2014 - 19:51 - Signaler un abus Millénariste

    Diable, Enoch, redescendez sur terre ! Je sais que vous l'avez quittée dans des conditions inhabituelles, mais quand même ! Les "média" sont fort récents ! Moins de 1000 ans cela est sûr ! Rappelez-le-moi : de quand datent l'imprimerie ? La presse écrite ? La radiodiffusion ? La photographie, le cinéma, la télévision ? En couleurs ? La télégraphie et son dérivé actuel, la Toile ? Accessoirement, aujourd'hui... en raison du contexte... une petite relecture de votre commentaire... hum ?

  • Par Salvatore Migondis - 08/04/2014 - 20:00 - Signaler un abus @le gorillle

    D'accord avec vous. Mais vous ne faites pas état d'un point essentiel. À savoir que l'on enseigne depuis quarante ans aux jeunes Français le mépris de leur langue et l'admiration béate de cette infâme bouillon de culture qu'est devenu la langue anglaise depuis qu'elle s'est vulgarisée à l'échelle de la planète... Hasard de l'histoire...? Permettez-moi d'en douter.

  • Par Le gorille - 08/04/2014 - 20:06 - Signaler un abus Et les correcteurs ?

    Je veux parler des correcteurs orthographiques aimablement associés aux logiciels de texte... Ah là là !!! Dans la plupart des cas, ce sont de vrais outils, qui enlèvent pas mal d'étourderies.... mais bien souvent, ils en ajoutent ! Ces correcteurs ne prennent pas en compte tous les cas de figure, et ils sont tenaces, les bougres ! Vous avez beau leur dire "Ignorez" (dans le choix de correction proposé), à la moindre occasion, ils remettent la faute sur la tapis, vous savez ce petit liseré rouge ! La version "Office" 2013 a même enlevé l'option "Ignorez toujours". La dernière mode : vous n'avez plus le droit d'écrire de longues phrases... le liseré en devient bleu !

  • Par FATALITAS - 08/04/2014 - 20:15 - Signaler un abus Jé jamé étai bond an

    Jé jamé étai bond an orttografe ça rand undulgen avé lai autes!

  • Par Democrator - 08/04/2014 - 20:28 - Signaler un abus Sauf si j'ai mal lu...

    ... je n'ai pas vu le fait que l'immigration et le peuplement des classes de "l'éducation nationale" (qui n'a rien à faire avec l'éducation, mais tout à faire avec l'enseignement, hélas dévoyé depuis longtemps...) de populations à la fois incultes et souvent réfractaires pouvaient aussi constituer une variable explicative. Aurais-je tort de penser cela ? Serais-je le seul ? Moa ji di ke sa exkplik ossi...

  • Par jpierrr - 08/04/2014 - 20:45 - Signaler un abus Il faut donc simplifier l'orthographe !

    Cela facilitera son apprentissage, donc aussi notre attrait auprès des étudiants étrangers. La dictée de Prosper Mérimée montre l'absurdité des excès de notre orthographe (Ex : Quand dire cuissot ? Quand écrire cuisseau ?). La langue n'est pas faite pour les pédants ! L'orthographe a pour rôle principal de contribuer à la compréhension du sens...

  • Par Salvatore Migondis - 08/04/2014 - 21:13 - Signaler un abus @mich2pains

    L'utilisation de termes pouvant choquer est punie par la loi de nombreux états(-unis..) même si dans les faits, ces lois sont rarement appliquées. J'avoue le faire sans y prêter attention. Je crois qu'en français, langue admirable qui permet de tout dire en si peu de mots, vous diriez: « on ne se refait pas. »   Quant aux encanaillements politiques, je vous conseillerais plutôt le FN. Jean-Marie le Pen ou Florian Philippot s'expriment dans un français châtié qui ne laisse aucune place au globbish et aux approximations sémantiques. Il suffit d'ailleurs de comparer le français de ces sites de presse en ligne que l'on qualifie parfois de « patriotes » avec la presse ordinaire pour constater que le respect d'une langue est aussi (et peut-être avant tout) un acte politique.   Le français demeurant pour moi une langue apprise, dont la grammaire et l'orthographe sont moins profondément enracinées que dans le cas d'un locuteur natif, je leur suis particulièrement reconnaissant de ne pas m'infliger la bouillie novlo-franglaise qui semble s'imposer en tant que norme parmi vos élites. J'en ai assez bavé avec le français pour ne pas souhaiter être exposé à ces risques de contamination.

  • Par vodkov - 08/04/2014 - 22:27 - Signaler un abus Vite, vite, vite !!!

    @enoch "Tout les pouvoirs, a commencé par les medias eux-mêmes, ont joué avec cette outil de propagande millénariste. " Dès la 1ère phrase, que de fautes d'orthographe et d'accords. Si vous voulez être un peu crédible, apprenez à vous relire, voire à profiter de votre correcteur orthographique. En fait, vous illustrez à vous tout seul le problème. Toujours plus vite dans la communication, et toujours moins de sens apporté. Prendre un peu plus de temps pour rédiger sa communication peut apporter beaucoup de satisfaction à la compréhension du message transmis. Maintenant, faut il encore avoir le temps et la volonté de le faire !

  • Par Le gorille - 08/04/2014 - 22:55 - Signaler un abus Orthographe ...

    @jpierrr - 08/04/2014 - 19:45 Je crains que vous ne vous trompiez de combat.... Simplifier l'orthographe ? Et comment ferez-vous pour comprendre cette phrase (de mon cru...) : "Dan ma chosure couverte de ver, j'ai mi du ver, pour accentuer la resemblanse avec le ver, surtout quand je fil ver dé ver de tere." Et ce n'est qu'un exercice simple... En fait, l'orthographe permet de rétablir l'histoire des mots, de retrouver les racines, et partant d'améliorer la compréhension par la précision...

  • Par laïcité - 08/04/2014 - 23:20 - Signaler un abus Comme en toute chose dans notre société !

    lé détérioration voire la décadence a commencé avec Mai 68!....Je sais on va me prendre pour un affreux réac!.....Et bien j'assume !!!

  • Par laïcité - 08/04/2014 - 23:22 - Signaler un abus faute de frappe

    LA détérioration !

  • Par Le gorille - 08/04/2014 - 23:29 - Signaler un abus Le mépris de la langue française

    @Salvatore Migondis - 08/04/2014 - 19:00 Ayant quitté les études il y a plus de 40 ans, je n'ai pas eu à le subir. Ceci dit, j'ai vu la dégradation chez mes enfants (pas trop), privilégiés car ils ont fait une partie de leurs études outre-mer, où la problématique est différente de celle de métropole. Pour mon premier petit-fils, le cas est particulier : il avale les livres... et nous avons fait ensemble un tout petit bout de chemin en latin... ce qui m'a permis de découvrir l'ampleur du déficit en analyse... tout simplement parce que l'éducation nationale a voulu utiliser des techniques de linguistes universitaires sur des textes enfantins. Quel salmigondis ! C'est recadré !

  • Par jurgio - 09/04/2014 - 00:49 - Signaler un abus Le problème de l'orthographe

    n'est pas le seul problème à cerner. La langue, en effet, est un tout et on ne peut dissocier son orthographe, sa syntaxe (qui aide à bien orthographier), le bon choix des mots et des temps (qui aident à la bonne expression) la ponctuation (bien plus importante qu'on le croit) etc.

  • Par vangog - 09/04/2014 - 01:02 - Signaler un abus Si Atlantico cessait de succomber à la dictature

    des publicitaires, qui lui imposent ces publicités agressives, ces encarts qui s'imposent de façon très inopportune et néfaste pour la dissertation, cette invitation contre-productive à consommer des biens dont l'état gauchiste nous a privé des moyens de consommer...alors il retrouverait peut-être la grâce et la fécondité de ses jeunes années... Soumis à ces gourous Trotskystes du prêt-à-penser et du consommable à-tout-prix, il glissera sur la pente fatidique de tous les média gauchistes...celle qui mène au cimetière des dinosaures médiatiques! Atlantico pourra-t-il vaincre le diktat de la pensée unique? Suite au prochain épisode...

  • Par michels - 09/04/2014 - 06:53 - Signaler un abus PAS SEULEMENT L'ORTHOGRAPHE

    Il est vrai que l'orthographe est importante et je fais partie des personnes qui considèrent qu'un site rempli de fautes d'orthographe est un site peu sérieux sur lequel j'évite d'aller ou de faire des achats. Les fonctionnaires de l'éducation nationale qui sont si prompts à revendiquer ne semblent pas prendre sous leur responsabilité l'état général de l'orthographe en FRANCE. Ce n'est bien sûr pas de leur faute car il faudrait sans aucun doute 300 ou 400 000 enseignants de plus pour les satisfaire ! Lorsqu'on voit d'ailleurs le niveau en orthographe de certains enseignants, il y a de quoi se faire du souci. Au delà, il y a un autre point qui me fait "zapper" un site, c'est la trop grande arrivée de publicités non sollicitées, d'écrans qui vous empêchent de lire le texte ou l'article et ATLANTICO devrait surveiller ce point qui devient un problème récurrent et à la limite du supportable sur ce site.

  • Par poilagratter - 09/04/2014 - 08:59 - Signaler un abus Analyse de Mychelis.....

    que je partage à 100 pour cent ! A bon entendeur...........

  • Par White Rabbit - 09/04/2014 - 09:59 - Signaler un abus @ Michels

    Je vous conseille adblock et abp à installer sur votre navigateur pour bloquer toutes ces publicités intempestives ;O) ça fonctionne du feu de Dieu!

  • Par pemmore - 09/04/2014 - 10:45 - Signaler un abus Même l'académie française s'y met.

    Dans toutes les formes de conjugaison la 2ème personne du singulier le verbe finit par un s. tu manges, tu vas, tu iras, une règle simple facile à écrire, mais dans l'impératif pas de s ! mange, va etc alors comme écrire vas'y? doit t'on prononcer "va hi!" De toute façon, la très mauvaise habitude de faire des fautes d'orthographe coûte une fortune à ceux qui embauchent des informaticiens car la moindre faute dans une ligne de code peuvent rendre inopérant tout le programme. ex en terminal ping atlantico.fr vous enverra l'adresse ip réelle du site soit 195.60.188.46 pas la peine d'écrire atlantiko ou atlentico, ça vous répondra "site inconnu" en anglais. Et comme les maths ne servent à rien en informatique, il y a tout intérêt à former des littéraires.

  • Par jerem - 09/04/2014 - 17:59 - Signaler un abus une etude ANGLAISE

    et ca demarre au quart de tour. tout le monde y va de son titre racoleur qui sous entend "en france" . et puis on decouvre qu'il s'agit d'une etude anglaise ..... on est sidéré , on pensait qu'avec tous les liberaux en place , les eleves britanniques étaient au top d'une langue mondialisée .... quoi le systeme de recrutement par le chef d'etablissement des profs n'autorise pas un resultat sur le niveau d'orthographe des anglais ..... Donc la VERITABLE INFO , c'est que le systeme educatif britannique est donc nul et c'est corroboré par le classement PISA de la france est supérieur ..... Et c'est pareil avec la suede qui elle aussi convient que ce sont ses chefs d'etablissement qui recrutent les profs .... on voit le resultat . pisa suede inférieur a pisa france .... Evidemment , il faut etre Christian Saint Etienne, etre un battu de scrutin et invité de nicolas doze sur BFM pour nous raconter une autre histoire ....

  • Par jerem - 09/04/2014 - 18:06 - Signaler un abus Whoahhh! Rock'n roll !!

    " le Certificat Voltaire. Le nombre de certifiés double tous les ans : de 1 000 en 2010, il est passé à 10 000 en 2013" 65 millions de francais , 30 millions de population active . Ca frole le phenomene sociétal . sinon pour les stages de rirologie , ils sont combien a se faire une formation professionnelle de pointe sur le sujet ?

  • Par zouk - 09/04/2014 - 19:52 - Signaler un abus Orthographe

    Tristement vrai et même chez Atlantico. Mais plus grave est le charabia, fautes de français, d'accord, de grammaire et mots du langage de la rue: un Académicien, de surcroît Agrégé de Lettres Classiques, écrit tranquillement "rabibocher" au lieu de "réconcilier".

  • Par naouak - 09/04/2014 - 20:43 - Signaler un abus C'est vrai

    Le système éducatif français qui laisse 150 000 jeunes de coté chaque année doit être considéré comme bon, puisqu'entre les mains de l'Etat. C'est y pas une preuve, ça ?

  • Par kto - 09/04/2014 - 22:24 - Signaler un abus non

    Non. Je viens de lire un truc de Funk-Brentano dans lequel, évoquant la prose de Du Junca, l'historien écrit : "Heureux ce XVIIème siècle où l'honnête homme n'était pas tenu de savoir l'orthographe et où l'Académie française ne publiait aucune grammaire !" Comme il a raison ! "l'honnête homme" (au sens de Faret, à peu près) conchie l'orthographe de toutes ses tripes, ainsi que toutes les Académies, repères (et repaires) des conformistes penchés, complaisants et lèche-bottes, et même lêche-moules ! Comme disait A. France : la meilleure école, c'est de n'y pas aller.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pascal Hostachy

Pascal Hostachy est cofondateur de Woonoz (moteur d’ancrage mémoriel dédié à la formation), du Projet Voltaire (n° 1 de la remise à niveau en ligne en orthographe avec 1,5 million d’utilisateurs dont 600 écoles et 300 entreprises) et du Certificat Voltaire (certificat de niveau en orthographe reconnu sur un CV par de nombreuses entreprises)

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€