Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi l'or s'est-il effondré ?

L’or poursuivait sa chute lundi et s’inscrivait à son plus bas niveau depuis deux ans dans un marché plombé par les inquiétudes sur la croissance, le possible resserrement de la politique de la Réserve fédérale américaine (Fed) et la vente par Chypre de ses réserves de métal jaune.

Decod'éco

Publié le
Pourquoi l'or s'est-il effondré ?

Le cours de l'or est en chute libre. Crédit Reuters

L'or est en pleine baisse -- il est même passé sous les 1 500 $ l'once. Pourquoi s'effondre-t-il ?

 Tout ce qui a causé la hausse de l'or subsiste aujourd'hui et, même, s'est amplifié. Cette baisse signifie peut-être "dépression droit devant" et que le vent vient de tourner du côté de la Chine. Ce que confirmeraient les prix du pétrole et du cuivre...

Est-ce une raison pour se débarrasser de l'or ? Certainement pas, car même durant les dépressions – que ces dépressions soient inflationnistes ou pas – l'or se comporte bien.

Ma motivation pour détenir de l'or est simple : des taux d'intérêts réels (taux d'une obligation d'Etat à 10 ans diminué de l'indice des prix) nuls ou négatifs.

Aucune monnaie ne donne aujourd'hui un rendement positif, donc les liquidités dont on veut conserver le pouvoir d'achat doivent être conservées en or. Il s'agit bien d'un placement pour lequel on ne cherche que la conservation de la valeur avec le minimum de risque, pas d'un investissement pour lequel on accepte un risque en contrepartie d'une rémunération.

L'or remplace – dans une allocation d'actifs de bon père de famille – une OAT à 10 ans, un Bund, un bon du Trésor, bref un placement obligataire qu'on se propose de conserver jusqu'à son terme.

Prix de l'or et taux d'intérêt réel

Le graphique ci-dessous est issu de la note de la Société Générale datée du 2 avril 2013 et intitulée "The end of the gold era" (la fin de l'ère de l'or). En bleu les taux d'intérêt réels, en bronze le cours de l'or en dollar (non corrigé de l'inflation).

v\:* {behavior:url(#default#VML);}
o\:* {behavior:url(#default#VML);}
w\:* {behavior:url(#default#VML);}
.shape {behavior:url(#default#VML);}

 

Vous pouvez constater que les taux d'intérêt réels dans la monnaie mondiale étalon sont bien le moteur de la hausse de l'or.

 

Les facteurs haussiers de l'or sont plus présents que jamais :

- les taux des obligations souveraines atteignent des plus-bas historiques ;

- les banques centrales des pays émergents recyclent leurs réserves de change en or (les obligations souveraines des pays importateurs ne rapportant plus rien, elles mettent leur cash en or) ;

- l'Allemagne réclame son or (livrable en sept ans, on se demande toujours pourquoi) ;

- les déposants sont volés et les contrôles de capitaux commencent en Europe ;

- la Réserve fédérale s'est embarquée dans le QE3 dit infini (et il le sera, les discours de hausse des taux ne sont là que pour calmer les "anticipations d'inflation") ;

- le Japon annonce faire marcher la planche à billets avec déjà 6 400Mds$ de bons du Trésor empilé (un iceberg d'inflation en devenir, là aussi) ;

- la grippe aviaire en Chine, des bruits de bottes en Corée.

Les facteurs baissiers récemment cités :

- Chypre va vendre son or et les pays faibles de la Zone euro pourraient en faire autant pour se désendetter. Des milliers de tonnes d'or vont donc arriver sur le marché ;

- les Etats-Unis vont relever leurs taux car la reprise est là, la croissance atteindra 3% en fin d'année 2013 et le chômage baissera.

Laissons de côté l'anecdotique vente d'or par les banques centrales de Chypre, du Portugal, de l'Italie, de l'Espagne et pourquoi pas de la France. L'argument est idiot. Elles vendent leur or, mais la croissance reviendra-t-elle sans réformes ? Non, bien sûr. Donc l'endettement repartira...

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ilmryn - 16/04/2013 - 11:18 - Signaler un abus Sont gonflés quand même la socgen.

    L'everest perd un cailloux et il titrent qu'il est fini... lol quoi ! Bientôt on pourra se torcher avec les monnaies, c'est pour cela que l'or a encore de très beau jours.

  • Par walküre - 16/04/2013 - 11:59 - Signaler un abus De quoi se ruiner

    en achetant de l'or. Mais pourquoi donc ? Ce n'est ni rare, ni une base économique solide puisque ne valent pas plus que le papier monnaie. Mieux vaut acheter du platine, de l'immobilier, des diamants extra choix, des oeuvres d'art non taxées... De l'or comme au moyen-âge ?

  • Par Glorfindels - 16/04/2013 - 17:51 - Signaler un abus Il y a d'autres facteurs

    Je pense que le fait que certains établissements bancaires à l'image d'Abn Amro, qui ont annoncé qu'ils ne livreront plus l'or acheté par leurs clients a démontré aux investisseurs que la quantité d'or détenue en papier est très largement supérieure à la quantité d'or extraite au total ( 20 mètres cube pour rappel soit 2 piscines olympiques) et que donc beaucoup sont en train de liquider leurs positions sur l'or papier. Il faut y ajouter certaines prises de bénéfices du côté de la Suisse et l'effet boule de neige engendré vous avez d'autres facteurs intéressants de cette baisse du cours de l'or.

  • Par boblecler - 16/04/2013 - 19:08 - Signaler un abus N'importe quoi le dow jones

    N'importe quoi le dow jones est à 14000 points et l'immobilier est encore haut. Donc la baisse de l'or profite aux marchés actions et à l'immobilier. Avec des taux à 1% et sans inflation, on peut faire du business.

  • Par géodith - 16/04/2013 - 19:57 - Signaler un abus Pourquoi n'y a t'il pas

    la vidéo d'Olivier Delamarche ?????????????????? http://www.kirk.fr/olivier-delamarche-le-16-avril-2013-bfm-business/

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Simone Wapler

Simone Wapler est rédactrice en Chef des Publications Agora (analyses et conseils financiers).

Elle est l'auteur de "Comment l'Etat va faire main basse sur votre argent: ... et ce que vous devez faire pour vous en sortir !", paru chez Ixelles Editions en mars 2013.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€