Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 20 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi l'anti-sarkozysme est-il devenu un élément central du quinquennat ? Le point de vue de Gilles-William Goldnadel

Deuxième partie de notre série consacrée à l'anti-sarkozysme. Revue d'effectifs des "anti-sarko" entre bobos modeux et révolutionnaires en peau de lapin.

Anti-sarkozysme

Publié le

A lire aussi la première partie :
Pourquoi l'anti-sarkozysme est-il devenu un élément central du quinquennat ? Le point de vue de Chantal Delsol

Ainsi, François Hollande, sans illusion sur l’enthousiasme qu’il inspire, fait fond sur l’anti-sarkozysme à tout crin. Mais, au fait, de quoi l’anti-sarkozysme est-il le nom, pour paraphraser un philosophe post-maoïste, bien en cour ? Précisément, de ce goût pour la radicalité ultra-mondaine et plébéienne à la fois, dont ce pays a la noire magie.

Qui se retrouve, sous le large étendard anti-Sarko ? Une cohorte hétéroclite et bigarrée faite de bobos modeux, de révolutionnaires en peau de lapin, d’indignes-niais en keffiehs peu portés à la discussion, de socialistes respectables et respectueux en voie de disparition, ainsi que de quelques sombres nationalistes ombrageux.

Qu’ont-ils, sans le savoir, en commun ? L’appétence pour le plaisir grégaire et la jactance, le goût pour la radicalité onirique à irresponsabilité illimitée, l’habitude pour le préjugé xénophobe ou xénophile. Mais encore, le mépris religieux, d’autant plus affiché qu’il n’est pas toujours pratiqué, pour le commerce, le profit, et sa traduction financière appelée argent.

Si la posture sans-culotte vient de loin, la sans-papier n’est que quarantenaire et a hérité d’une haine anti–occidentale pathologique.

Dans sa version la plus sévère, cette maladie infantile mais mortelle, ressemble à s’y méprendre à ce chansonnier de Radio Paris qui moquait « l’Amérique, pays judaïque ».

J’ai déjà évoqué, au moment de l’élection de 2007, le site «tout sauf Sarkozy» ainsi que l’ineffable Daniel Mermet qui fut gentiment gourmandé par sa direction, pour avoir diffusé sur France Inter un avis de décès imaginaire judéo-nazifiant de l’actuel président : Nicolas Sarkozy ( 1955- ? ), politicien, mort dans son bunker à Jérusalem.

Mais ces postures anti-sarkozystes sans-culotte et sans-papiers, sont toutes aussi sans mémoire.

L’anti-sarkozysme porte aussi le nom de Mélenchon

Sans vouloir mésestimer son talent de posticheur, sa posture sans-culotte et sans-papiers bénéficie aussi du sans-mémoire de la société médiatique qui, lorsqu’elle ne le porte pas, le ménage.

Alors que nul n’est rabroué lorsque le noir passé est convoqué pour reprocher à l’autre populiste d’avoir valsé avec des autrichiens en culotte de peau, l’invocation du passé rouge sang pour contester ses tangos sud-américains déclenche immédiatement un rire moqueur.

« 100 millions de morts du communisme, ça ne vous suffit pas ? stop ou encore ? » ai-je lu lundi, griffonné à la main sur une affiche du bateleur soutenu par le PCF. En voilà au moins un, qui, à défaut de complexes, a de la mémoire.

La signification politique du succès de Mélenchon, est que l’anticommunisme, en France, faute d’un débat libre et sérieux, reste une tare plus qu’une vertu. Et voilà pourquoi, lorsque la réincarnation grotesque de Robespierre soutient une Chine qui s’est livrée à l’épuration ethnique au Tibet, personne ne rit, ni ne grogne.

A ce stade, dois-je encore citer Daniel Cohn-Bendit qui, dans une interview, lundi, dans le Monde déclare : «Moi aussi, je veux bien refaire l’histoire à ma sauce, ça n’est pas bien compliqué, mais c’est tellement simplificateur. La vie, ce n’est pas aussi simple qu’un discours de Jean-Luc Mélenchon. ( …) Il parle de la révolution, sans jamais en montrer les aspects dérangeants (…) cela lui permet de désigner à l’opinion cette gauche littéralement gangrenée par la question nationale, bloquée idéologiquement sur la question européenne, et fondamentalement anti-occidentale….»

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par NYOR - 11/04/2012 - 06:49 - Signaler un abus GWG

    n'y va pas assez fort. Il devrait dire que ce sont les QI inférieur à 3, les sclérosés du ciboulot, les paralytiques des méninges, tout ceux dont le QI cumulé ne tiendrait pas la comparaison avec 10% du sien... Il doit y avoir aussi, les doux rêveurs, les penseurs à la petite semaine, le con qui lui a fait une queue de poisson l'autre lundi, la caissière qui lui a mal rendu la monnaie et tous ces gens qui l'empêchent de penser tranquille dans ces certitudes... Alors chaque semaine, en mal de reconnaissance, il s'en vient quêter l'assentiment de ses ouailles qui vont s'empresser d'accourir pour le féliciter de son analyse. Au royaume des prêcheurs de convertis GWG est le roi. Mermet n'a qu'à bien se tenir, on a encore mieux de notre coté. Encore plus fin... Mermet-GWG deux faces d'une même pièce... Tragique.

  • Par germain - 11/04/2012 - 06:52 - Signaler un abus article illisible, indigent.

    A part la dernière phrase qui est à mourir de rire.

  • Par toulonrct - 11/04/2012 - 07:28 - Signaler un abus @NYOR

    un seul est dans la vérité malheureusement pour vous c'est GWG

  • Par Ganesha - 11/04/2012 - 07:44 - Signaler un abus Ne nous fâchons pas !

    Cet article n'est bien évidemment que de la simple provocation. L'auteur est avocat, et maître Vergès appelait cela une "Stratégie de Rupture"... En Norvège, Anders Breivik vient d'être déclaré "sain d'esprit" !

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 07:55 - Signaler un abus @NYOR

    C'est encore un plus grand plaisir de voir que ça vous énerve ! Et cela vous énerve car vous savez qu'au fond, il dit la vérité. Je suis sûr que dans 20 ans on regardera cette période avec plus d'objectivité et l'on soulignera que jamais un président n'avait été aussi systématiquement et injustement attaqué que les médias étaient coupables d'une incitation à la haine. Et tous ces bons français comme vous qui seraient prêts aujourd'hui à le conduire à l’échafaud jureront qu'ils n'ont ni participé ni été influencé par ce lynchage médiatique ! Et sur le communisme, les français si prompt à parler de résistance sont complices de cet autre négationnisme. Des centaines de millions de morts attendent justice et ce n'est pas le peuple français qui honoreront leur mémoire. Honte à vous !

  • Par RcommeRobert - 11/04/2012 - 08:42 - Signaler un abus Merci

    Merci, je me suis bien amusé à la lecture de cet article complètement idiot.

  • Par le Gône - 11/04/2012 - 09:01 - Signaler un abus NYOR

    tiens "neuneu" a une permission de sortie..ou il a échappé aux infirmiers de l'asile dans lequel il vit..pauvre "bête" voilà qu'il nous ressort sa litanie inepte suite de mots dont il ne connait pas le sens..ah comme c'est triste l'humain parfois quand réduit a ce dechet qu'est NYOR

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 09:04 - Signaler un abus @RcommeRobert

    Wahoo ! C'était super intéressant comme post...

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 09:21 - Signaler un abus @Ganesha

    Ce ne sont pas des avocats qui ont déclaré le monstre Breivik sain d'esprit. Et qu'est-ce que ça vient faire ici ? C'est quoi ce parallèle douteux ? Vous ne reculez devant aucune immondice pour critiquer ceux qui ne sont pas de votre avis. C'est un post à vomir et je suis sûr que vous en êtes fier. Vous pouvez toujours nier l'existence de l'anti-sarkozysme, il est bien réel. Dans son article il ne parle pas de ceux qui le critiquent mais ceux qui le diabolisent, qui l'insultent, le comparent aux plus effroyables tyrans de l'histoire et finalement ceux qui voudraient faire croire que voter "Sarkozy" n'est pas faire le choix de la démocratie. Pas ceux qui simplement font un autre choix politique.

  • Par ISABLEUE - 11/04/2012 - 09:25 - Signaler un abus hé hé hé excellent

    Moi j'aurais écrit ".. d'indignés-niais avec leurs torchons de vaisselle autour du cou...."

  • Par RcommeRobert - 11/04/2012 - 09:25 - Signaler un abus Ca sert donc aussi à ça un avocat ?

    A amuser les foules ?

  • Par ISABLEUE - 11/04/2012 - 09:29 - Signaler un abus En fait à lire la majorité des posts,

    on se croirait dans Un village français, je parle du film.. Tout pour sa gueule, et surtout pas de mémoire.

  • Par RcommeRobert - 11/04/2012 - 09:37 - Signaler un abus Ce monsieur

    "Qui se retrouve, sous le large étendard anti-Sarko ? Une cohorte hétéroclite et bigarrée faite de bobos modeux..." Ce monsieur a manifestement de gros problèmes d'empathie avec une bonne moitié de ses compatriotes.

  • Par lemayec - 11/04/2012 - 09:42 - Signaler un abus la réponse est dans la question

    encore faut il résumer ce qu'a été le Sarkozisme Cela permettra à ceux qui ne le voient pas de comprendre pourquoi le Sarkozisme a donné tant de boutons à nombre de français

  • Par le Gône - 11/04/2012 - 09:57 - Signaler un abus @lemayec

    Ah...c'est vrai qu'enti tout comme vous l'ête c'est tellement plus simple comme posture..un peu celle de votre "couille molle" mais rassurez vous l'enfariné hollandais n'est pas encore élu...et si l'est (ce que la majorité des Francais, j'ai bien écris "des Francais")ne souhaite pas,nous aurons tous loisir de contaster dans les 6 mois qui suivront l'installation de cette baudruche teintée la dégeneresence totale de la République laissée aux mains d'incapables et de fonctionaire verreux..Nous avons eu Mitterrand et les Francais n'ont pas assez de mémoire afin de se rappeler toutes les bassesses de ce "salaud"..les seules constantes dans le socialo-communisme sont le mensonge, la fainéantise, et le profit des uns aux detriment de ceux qui travaillent

  • Par guigou - 11/04/2012 - 09:58 - Signaler un abus indignes-niais en keffiehs

    La mépris de Goldnadel depuis sa terrasse de café à Tel Aviv... Il y a le hamas derrière Hollande ? Juste des gens à qui il reste un minimum de sens critique pour ne pas tout accepter au nom de la Shoah. N'en déplaise aux aigris qui se moquent de la Palestine, Israel est un pays légitime mais génocidaire. Ils payeront leur cruauté un jour et ce n'est pas Karlsfeld, son M16 et ses rollerblades qui arrèteront le flot de malheureux embrigadés dont les enfants se font brûler par des obus au phosphore tirés par dessus des murs electrifiés par la courageuse Tsahal.

  • Par Partagas898 - 11/04/2012 - 10:24 - Signaler un abus Incomplet

    Ainsi donc les anti-sakosystes ne sont que d'iniques bobos, des radicaux de l'ultra gauche ou encore des intifadistes patentés. L'auteur est-il à ce point sarkodolâtre qu'il ne puisse concevoir qu'une frange importante de la population qui ne se sent aucune affinité particulière avec tout ce qui ressemble à du gauchisme bon teint de puisse simplement imaginer glisser à nouveau un bulletin Sarkosy dans l'urne ?? Que si son bien aimé président va réussir le miracle de faire élire un homme de gauche dans un pays majoritairement de droite c'est aussi un peu (beaucoup) de sa propre faute ? Lorsque vous allez charrier, draguer en haute mer les voix frontistes à coup d'identité nationale, de discours de grenoble, etc... ne vous étonnez pas d'hérisser le poil d'électeurs qui n'ont de leurs vies glissé un bulletin de vote plus à gauche que Simone Veil ! Lorsque vous passez votre temps à rejeter la faute de vos propres maux sur les autres (la crise, la méchante finance, les exilés fiscaux, les immigrés, les profiteurs du système) sans jamais proposer une vision ou un cap à long terme pour le pays, ne soyez pas surpris que le 6 mai bcp d'entre nous aient envie de le renvoyer à ses affaires !

  • Par golvan - 11/04/2012 - 10:24 - Signaler un abus Comme je n'avais pas lu le

    Comme je n'avais pas lu le Monde de lundi je suis bien content de lire les propos de Dany sur Mélenchon et l'extrême gauche, tant ils me paraissent justes. Chaque semaine je ne comprends pas trop pourquoi les mêmes énervés qui n'aiment pas Goldnagel se forcent à lire sa chronique pour l'insulter aussitôt après. Ce monsieur Goldnagel me paraît moins en mal de reconnaissance que ces intervenants qui éructeront leur antipathie aussi longtemps qu'il osera donner son avis sur quelque sujet que ce soit, et ceci sans aucun argument. Jusqu'à récemment je lisais plusieurs hebdos et parmi ceux-ci Marianne. Malgré l'arrivée de Jacques Julliard j'ai finalement renoncé à lire ce condensé de haine anti Sarko, qui est à mes yeux un très mauvais président, tant j'achète un hebdo pour être informé et non endoctriné. Depuis 5 ans le nombre de unes consacrées à Sarko est proprement stupéfiant. D'un autre côté "qui vivra par la presse périra par la presse" s'applique parfaitement à un président obsédé par son image. Mais il est indéniable qu'une grande partie de la presse française, faute d'être courageuse sur de vrais sujets de société, est seulement et bêtement "anti-Sarko".

  • Par De France et de plus loin - 11/04/2012 - 10:40 - Signaler un abus En 2007, Fillon déclarait :

    En 2007, Fillon déclarait : "je suis à la tête d'un État en faillite". En 2012, la situation est bien pire. Cela s'appelle un échec et les échecs sont sanctionnés. Sarkozy a été affairiste et dépensier, il n'a pas fait le job sur le plan interne (sur le plan de la politique extérieure, son bilan est meilleur). Si on ajoute les affaires de financement occultes de sa campagne, le fait qu'il a tenté de placer son fils de 22 ans à la tête de la Défense et le fait qu'il n'a jamais condamné son ministre sanctionné pour injure raciale (Hortefeux), on trouve les sources de l'antisarkozysme. Pas besoin d'aller chercher des explications liés à l'amour pour le communisme ou je ne sais quelle vague explication tordue. Goldnadel est un avocaillon vain et péremptoire, qui choisi ses champions en fonction de leur soutien inconditionnel envers Israel. Le jour ou le Japon soutiendra Israel, il se fera brider les yeux :)

  • Par ISABLEUE - 11/04/2012 - 10:43 - Signaler un abus tiens, JE NE ME TROMPAIS PAS

    hOP on retourne au VILLAGE FRANCAIS. On parle d'Israel alors que c'est hors sujet. Mais bon, tant qu'on parle de ça..... beurk beurk beurk toujours les mêmes collabos....

  • Par Ravidelacreche - 11/04/2012 - 10:45 - Signaler un abus de quoi l’anti-sarkozysme est-il le nom

    Bravo Mr GWG vous avez fait mouche! à en croire l'indigence de certain des commentaires détracteurs :o)))))

  • Par ZOEDUBATO - 11/04/2012 - 10:47 - Signaler un abus L’anti-sarkozysme c’est d’abord un sabotage orchestré par le PS

    L'anti-sarkozisme a été voulu, depuis 2007, par le PS qui l'a construit artificiellement en accord avec ses députés et sénateurs, ses partisans dans l'administration et les médias qu'il contrôle A peine élu NS a été la cible d'attaques personnelles puis chaque question au gouvernement était une attaque malhonnête; dans les régions et départements tenus par la gauche les réformes ont été sabotées afin que les résultats soient mauvais (en particulier le chômage et le pouvoir d'achat) ; les procès d'intentions politiques (BETTANCOURT, KARACHI,..) ont tous été montés en épingle et médiatisés sans respect de la présemption d'innocence et sans que les médias parlent des mises en examen de la gauche. Les rapports pipeautés ou à charges ou incomplets ont fleuri (données faussées pour prouver que les riches paient moins d'impôts que les pauvres ; suppression des niches fiscales n'incorporant pas le coût budgétaire résultant ; rapport sur MME LAGARDE rédigé à charge par une commission de socialistes, etc.) ; oubli de la crise, etc.. L'anti-sarkozisme a été voulu car pour le PS "la fin justifie les moyens" et il savait qu'il allait perdre la bataille du progrès, des idées et de la vérité

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 10:48 - Signaler un abus @RcommeRobert

    Les français ne sont pas tous anti-sarko mais certains ne partagent tout simplement pas son opinion. C'est aussi débile de se dire anti-anchois ou anti-potirons. Mais ce qualificatif d'anti-sarko et de mou du ciboulot vous correspond sans doute et vous voilà donc vexé !

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 10:51 - Signaler un abus @guigou

    L'antisémitisme pointe le bout de son nez... Et Cuba ? Et la Corée du Nord ? Et le Tibet ? Pourquoi on ne vous entend pas su ce point ? C'est tellement mieux de s'attaquer aux juifs !

  • Par Carcajou - 11/04/2012 - 10:54 - Signaler un abus Ben, faut avouer

    C et article n'est pas mauvais. Moi-même, je ne porte pas Sarkozy dans mon cœur. Mais la mansuétude dont la presse fait preuve envers Méchancon, le 2 poids 2 mesures entre la droite dite extrême - ce terme suffit à disqualifier n'importe qui - et la gauche extrême qui jouit d'une aura peu compréhensible doivent être mis en évidence. Lorsque Sarkozy propose une mesure coloré MLP, il est fasciste, il se dévoile enfin, même lorsqu'il s'agit de bon sens, mais lorsque Flamby fait du méchaconnisme, il se gauchise. Faux-culs! Goldnadel a raison ici. Comment peut-on s'extasier devant un type qui encense la Chine, Chavez et Castro et se cabrer face à des propositions qui respectent la démocratie, les DDH et défendent les valeurs dont par ailleurs, tous ces bobos prétendent être les chantres, sauf lorsqu'elles défendent l'Occident.. Par exemple, comment peut-on crier haro pour avoir citer Robert Brasillach, poète collabo et s'extasier devant Louis-Ferdinand Céline, écrivain collabo? Tous le paradoxe de ces penseurs avec ce qui leur sert à s'asseoir est là.

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 10:56 - Signaler un abus @ZOEDUBATO

    C'est exactement ça ! Jamais la gauche n'a accepté les résultats des élections. Certains ont parlé de dictature, de résistance... Ce qu'ils ne comprennent pas c'est que ce n'est pas le fait d'être de ne pas être d'accord avec Sarkozy qui nous énerve mais c'est la façon dont il est traité, c'est aussi l'impression que l'on nous dissuader de voter pour lui, pour le camp des riches, du mal, de la corruption, etc. Nous voulons simplement la démocratie, les anti (tout ?) veulent la gauche.

  • Par le Gône - 11/04/2012 - 10:56 - Signaler un abus @Partagas898

    tous les "dégoûts" sont dans la nature je vous l'accorde..mais de là a aller voter pour une "couille molle" sans projets..ni idées..une faignasse de la République nantis sous son déguisement de socialo il n'y a qu'un bourgeois repus..non a l'iamge de toute cette gauche faineante..non je ne me vois pas elire ces "gens là"..je prefer mille fois un Sarko imparfait mais courageux!!

  • Par De France et de plus loin - 11/04/2012 - 10:56 - Signaler un abus Pour ZOEDUBATO

    Je ne suis pas sure que TF1, la première chaine française soit contrôlée par la gauche, au contraire, c'est une chaine qui a toujours soutenu Sarko. Pareil pour le Figaro (ou Atlantico) De plus, les présidents des chaines publiques sont nommés par Sarko lui même. Même sur canal plus, Sarko a plutôt été bien reçu par le Grand Journal. Faire de Sarko une victime des médias n'est pas très honnête.

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 10:57 - Signaler un abus @Carcajou

    Bravo !

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 11:13 - Signaler un abus @De France et de plus loin

    TF1 n'est pas à droite, c'est faux, arch-faux. Pour connaître des gens qui y ont bossé je peux vous le garantir. Mais TF1 est une chaîne qui ne peut pas se permettre de prendre parti pour tel ou tel camp, ce sera se tirer une balle dans le pied ! Leur cible c'est le grand public, qu'il soit de gauche ou de droite. Le Figaro n'a pas soutenu Sarko comme vous le dites, mais il ne l'a pas détruit tout simplement. J'y ai lu des articles, des analyses qui n'allaient pas forcément dans le sens de Sarko. Sur atlantico nous pouvons lire des avis de personnes qui n'ont que peu d'espace pour s'exprimer librement et ils ne sont pas forcément de droite d'ailleurs mais n'hésitent pas 1 à critiquer Hollande, 2 à dénoncer l'anti-sarkozysme (pas le fait de ne pas être de son avis). Canal Plus a bien reçu Sarko ?! Encore heureux !!!! Mais cette chaîne est elle complètement à gauche et ne s'en cache pas. Tous les humoristes sont à gauche (Guignols, Groland, SAV des émissions, etc.). Les présentateurs sont aussi plutôt de gauche. C'est leur droit et ils ne le cachent pas. Et si vous aviez été vraiment honnête...

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 11:15 - Signaler un abus @De France et de plus loin (suite)

    ... vous auriez dressé la liste de tous les médias de gauche. Il y a un net déséquilibre et c'est peu de le dire.

  • Par Partagas898 - 11/04/2012 - 11:18 - Signaler un abus @ Le Gône

    Qui vous parle de voter pour Flamby ou pire pour ses alliés adorateurs du Ché et de Chavez ??? Regardez du coté de l'abstention prévue le 6 mai et vous y trouverez nombre de gens qui auraient pu voter juppé, fillon, borloo, nkm, pecresse voire même coppé (quoique...) mais qui ne se résoudrons pas à voter Sarkosy tout simplement.

  • Par jean-paul - 11/04/2012 - 11:21 - Signaler un abus bienvenue au socialisme

    durkheim l'a montré il y a bien 100 ans, le socialisme est une religion qui traite l'être humain d'objet sacré, tout ce qui n'est pas socialiste (à leurs yeux qui ne "respecte pas la dignité humaine") est considéré la blasphème. le problème c'est que cette religion s'est fanatisé depuis les derniers 5 ans, et voila l'anti-sarkozyisme irrationnel, et une idéologie socialiste figé, fixé, immobile

  • Par golvan - 11/04/2012 - 11:23 - Signaler un abus @De france et de plus loin

    Certes TF1 n'est pas à gauche, mais les journalistes des chaînes publiques ont du mal à cacher leur préférence politique. Quant à la presse écrite elle est majoritairement indulgente avec le PS et très critique envers Sarkozy. De toutes façons, globalement, ça n'est pas en France qu'il faut rechercher une presse impertinente envers les puissants et la classe politique, il suffit de voir à quel point les journalistes ont servi la soupe aux amis de Strauss-Kahn au tout début de l'affaire, il fallait à tout prix respecter la présomption d'innocence, bien entendu. Contre Sarkozy une bonne partie de la presse n'a pas été impertinente mais militante, ce qui est très différent et empêche de parler des turpitudes du camp d'en face, ce qui la décrédibilise quelque peu. Mais c'est très français le prisme déformant de l'idéologie, le problème c'est que c'est tout sauf intelligent, d'où de nombreux posts ici qui n'argumentent jamais mais qui condamnent facilement.

  • Par De France et de plus loin - 11/04/2012 - 11:30 - Signaler un abus Pour Golvan

    Les médias sont majoritairement à gauche comme les milieux d'affaires et de la finance (largement aussi puissants , vous en conviendrez) sont très majoritairement à droite. Il n'y a ni scandale ni injustice , c'est juste l'équilibre des pouvoirs en quelque sorte. Perso, je préférerais être un puissant banquier plutôt qu'un journaliste du 20h de France 2. Ça me donnerais 10 fois plus de pouvoirs. Quand aux medias français qui n'attaquent pas les puissants, vous dites vous mêmes qu'ils n'ont cessé d'attaquer le président, il faudrait savoir

  • Par aladine - 11/04/2012 - 11:40 - Signaler un abus on vote pour son pays

    voter contre (tous sauf sarko!!) quelle connerie ,quand on est logique on comprend qu'hollande =distribution de l'argent public (comme a noel)vote des étrangers=vendre la france,le nucléaire=dépendre des autres,ouverture a l'immigration,il distribut l'argent que la france n'a pas,il nous refait le coup de mittérand 2 années de gaspillage (81 a 83 )la gauche a bradé la france et ils veulent recommencés!tous cela pour un (TOUS SAUF SARKO)quelle folie .Les journalistes de gauche ou les présentateurs télè y sont pour beaucoup!hollande lui écoute ce que VALERIE lui souffle (elle déteste sarkosy ,ayant refusé une émission de madame!!)je n'ose imaginer l'état de la france si pédalo passait!!

  • Par aladine - 11/04/2012 - 11:41 - Signaler un abus et il a raison ,simple logique

    "Si on recommence à embaucher des fonctionnaires, on recommence à dépenser, on met en cause la réforme des retraites, ce n'est pas un risque que les taux d'intérêt vont remonter, c'est une certitude (...), on déclenchera immédiatement une crise de confiance massive", a mis en garde M. Sarkozy sur France Info. "La France doit emprunter chaque année 42 milliards d'euros pour payer les intérêts de la dette. Aujourd'hui nous levons cet argent, nous empruntons cet argent à moins de 3%, ce qui est un taux historiquement bas. Si nous ne respectons pas la ligne de réduction de nos déficits et de notre endettement, à la minute, les taux d'intérêt vont monter", a-t-il ajouté. "Si nous recommençons à dépenser sans compter, si nous remettons en cause la réforme des retraites, si nous défaisons le travail que nous avons fait patiemment avec François Fillon depuis cinq ans, pourquoi voulez-vous que ce qui se passe chez les autres ne se passe pas chez nous ?", a insisté le président sortant et candidat de l'UMP.COMMENT PEUT ON PAS ETRE LOGIQUE

  • Par MONGE - 11/04/2012 - 11:43 - Signaler un abus Pot de miel

    Merci pour cet article qui comme tous les autres est plein d'intelligence et qui est, ce qui ne gâte rien, écrit avec beaucoup de verve. Votre chronique a plusiseurs avantages, elle me revigore car dans ce monde de bêtise et de veulerie elle me montre que nous sommes encore nombreux à penser juste, et elle fait sortir les crapules du bois comme les mouches sont attirées par le miel. C'est un plaisir délicat de voir tous ces incultes d'une certaine gauche vilipender Sarkozy au nom de la tolérance et en même temps être capables d'écrire : "La mépris de Goldnadel depuis sa terrasse de café à Tel Aviv..." (sic), n'est-ce pas guigou? Un peu d'antisémitisme ne fait pas de mal n'est-ce pas ? Au moins les voir sortir de sous leurs cailloux putrides sans vouloir se se souvenir du sang que firent couler les communistes et sans se rendre compte voir la vacuité du nigaud de Tulle, cela fait sourire (avec un peu de mélancolie). Voir tous ces anti-français dans leur fange c'est répugnant bien sur, mais au moins on peut apprendre à les distinguer et dorénavant à les reconnaître, même s'il faut pour cela ne plus se boucher le nez. Continuez Monsieur Goldnadel, laissez les cochons grogner.

  • Par Partagas898 - 11/04/2012 - 11:44 - Signaler un abus @Zoedubato

    L'anti-sarkosysme comme construction imaginaire du PS n'est-ce pas un peu naif de votre part ? Feindre de croire que seules des cabales montées de toute pièce par une presse "gauchisante" sont l'explication unique du rejet de sa personne dans le corps électoral c'est l'exonèrer un peu vite de ses propres turpitudes ou maladresses. Le Fouquets, les vacances sur le yacht de Boloré, la nomination du fiston à l'Epad, les "casse toi p've con", le Kadhafi tour en décembre 2007, les coups de "karcher", etc... n'ont pas toujours été bien vécues même à droite. Enfin quand on tente le grand écart entre le front national et le centre il ne faut pas s'étonner de chuter...

  • Par De France et de plus loin - 11/04/2012 - 11:50 - Signaler un abus Il est certain que Sarko y

    Il est certain que Sarko y est pour beaucoup dans la détestation qu'il inspire. Il sera sans doute bientôt parti et il faudra le juger dans 10 ans, avec du recul. En attendant, tous les indicateurs sont au rouge et vu que la gauche n'est plus au pouvoir depuis 10 ans, on ne pourra pas leur mettre ça sur le dos, on a qu'à dire que c'est la crise ou que les français sont bêtes!

  • Par GerAAAaaard - 11/04/2012 - 11:52 - Signaler un abus Eh behhh

    Pas bien finaude cette analyse ; elle démarre mal en traitant dès la 3e ligne les adversaires de N.S de bobos. On dirait des commentaires d’énervés de base à court d’arguments . Vient ensuite l’inénarrable amalgame gaucho-stalino-maoïste : qui n’aime pas NS soutient MAO et ses dizaines de millions de morts. Faisons l’impasse sur l’histoire diplomatique proche : de Kadhafi à el Assad, en passant par le refus de serrer la main au Dalaï-Lama. Enfin, à l’instar de certains sites d’extrême droite qui veulent faire croire à un racisme anti-blanc, on veut nous démontrer que notre pauvre président est victime d’un sentiment similaire. Peut-être serait-il bon d’analyser son bilan, ses bonnes et mauvaises actions, son mépris répété voire sa peur du peuple (cf. sa fuite à Sciences PO), sa stigmatisation de pans entiers de la population : islamistes, gens du voyages, civilisation africaine, etc….

  • Par Thierry5635 - 11/04/2012 - 12:01 - Signaler un abus La gauche française n'a qu'un dénominateur commun...

    Elle n’aime pas Nicolas Sarkozy. La gauche française n’est pas démocrate. La plupart de ses leaders ont été allaités aux doctrines marxistes quand ils étaient minots. Alors, elle s’est acharnée à détruire l’image du Président et son e-réputation dès son élection. C’était plus facile que de travailler de manière constructive et ça masquait ses divisions. Qu’est-ce qu’un DSK (quasi centriste), un Jospin (qui proposa un programme pour la France et pas un programme socialiste) ont de commun avec un Montebourg ou une Aubry? Rien, absolument rien, à part peut-être la « soif » de pouvoir et le partage des « pots de vin » de certaines fédérations dont celle d’Aubry. Même au plan de l’immigration, ils ne sont pas d’accord entre eux. Jospin en son temps était réticent face aux régularisations. Sous Hollande, poussé par Mélenchon et Aubry, la naturalisation des immigrés serait la règle de façon à modifier la composition du corps électoral et à installer la gauche au pouvoir pour plusieurs décennies. En attendant que la république socialiste débordée par ce qu’elle aurait créé par calcul électoral sans se soucier de l’intégration devienne république islamiste ?

  • Par De France et de plus loin - 11/04/2012 - 12:06 - Signaler un abus Pour Thierry5635

    La gauche française n'est pas démocrate? Vous plaisantez? Vous faites un rapprochement entre la gauche et les communistes, dois je faire un rapprochement entre la droite et les nazis? Je ne pense pas, et vous ne devriez pas non plus.

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 12:27 - Signaler un abus @Partagas898

    Mais alors vous dans le genre c... gratiné, pris en flagrant délit de mensonge et de transformation de la réalité. Le Fouquets : mince alors, il est allé au resto ! Il aurait dû fêter sa victoire avec une conserve de quenelles peut-être ? Tout le monde en plus fait semblant d'ignorer que toute la classe politique ne mange pas au MacDo tous les midis. les vacances sur le yacht de Boloré : même chose que pour le Fouquet's, croire que la classe politique va au Club Med, c'est se moquer du Monde. Et Pierre Bergé n'est-il pas l'ami de Royal ? " la nomination du fiston à l'Epad" : mensonge total !! Son fils a proposé sa candidature ? La belle affaire ! Et au final, il ne s'est rien passé. Rien ! ...

  • Par aladine - 11/04/2012 - 12:28 - Signaler un abus et hollande veut ouvrir les frontières

    Deuxième estimation : 36 milliards d’euros par année… Les professeurs d’économie Jacques Bichot, Gérard Lafay et Yves-Marie Laulan, président de l’Institut de géopolitique des populations, estiment le coût de l’immigration et de son intégration (éducation, formation professionnelle, logement, santé, lutte contre la délinquance, maintien de la sécurité, etc.) à 36 milliards d’euros par an. Soit 80 % du déficit public, 13.5 % des dépenses publiques, 3.5 fois le « trou » de la sécurité sociale, 2 fois de budget de la recherche et de l’enseignement supérieur, 87 % du budget de la défense. Chaque immigré qui franchit la frontière coûte 100 000 euros par an à la collectivité nationale. Nous rejoignons ainsi les calculs de Maurice Allais, prix Nobel d’économie, qui estimait à quatre fois son salaire annuel le coût d’installation d’un immigré.

  • Par Thierry5635 - 11/04/2012 - 12:39 - Signaler un abus Non, la gauche française n'est pas démocrate...

    @ de France et de plus loin Elle n’a pas accepté le suffrage des urnes en 2007. Elle ne s’est pas comportée comme une opposition digne mais comme un groupe de polémistes jouant avec des boules puantes. Mme Royal s’est permis de parler au nom de la France comme si elle avait été une présidente bis et pas une candidate nettement battue. D’ailleurs, même lorsqu’elle vote en son sein, la gauche ne respecte pas ses propres électeurs. Mme Royal ment-elle quand elle dénonce les bourrages d’urnes qui ont permis à Aubry de devenir première secrétaire ? Mr Mélenchon ment-il quand il dénonce les résultats truqués du scrutin interne qui l’a opposé à Hollande au congrès de Brest ? Il convient de souligner que ces deux trucages se sont organisés sous le contrôle bienveillant d’Hollande. Dans un tel contexte, il est terrifiant de déduire ce que ferait un Hollande président, en mesure de naturaliser tous les immigrés qu’il voudrait, après avoir procédé à une vaste épuration dans la fonction publique. Allons... plus loin. La réticence du Parti Sectaire à condamner les exactions de Gbagbo, membre de l’Internationale Socialiste, corrobore le mépris des leaders PS pour le suffrage populaire.

  • Par golvan - 11/04/2012 - 12:42 - Signaler un abus @de france et de plus loin

    Je confirme que la presse française n'est pas courageuse et qu'elle a toujours été déférente envers les puissants. Tout dépend effectivement de ce qu'on appelle puissant. On est plus dans le non dit. Rappelez vous les interviews de Mitterand. Qui osait vraiment poser des questions à ce menteur invétéré ? Deux journalistes l'avaient fait et l'entrevue s'était immédiatement arrêtée, ils avaient été congédiés... Mais ils étaient belges. Ce que je dis est valable pour Sarkozy qui ne se laisse pas interviewer par n'importe qui et qui connaît les questions qu'on va lui poser. Je ne suis pas sectaire au sujet de la presse c'est elle qui globalement est complice de la classe politique. Lorsque vous dites que les journalistes rééquilibrent la puissance du secteur bancaire je ne suis pas du tout d'accord, parce qu'une presse hémiplégique n'est pas plus fiable qu'une presse aux ordres. Et qu'en sera-t-il dans le cas d'une majorité de gauche ? La presse se fera-t-elle le simple porte-voix de l'exécutif ? Je vous invite à regarder "hard talk" sur la BBC, cette presse anglaise télévisée ose poser les questions qui fâchent. Ce qui est puissant en France ça n'est pas Sarkozy mais l'autocensure.

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 13:14 - Signaler un abus @De France et de plus loin

    Faire un rapprochement entre la droite et les nazis ???! Mais c'est triste d'être aussi idiot vraiment ! La gauche est proche des communistes. Certains membres du PS sont d'anciens trotskistes non ? Mélenchon n'est-il pas un allié de Hollande appelé à participer au gouvernement de la France en cas de victoire ? N'étaient-ce pas des drapeaux rouges qui flottaient lors des rassemblements ? C'est Joly elle-même qui rappelait qu'il soutient Castro, la Chine contre le Tibet ! Enfin n'est-ce pas la non regrettée Danièle Mitterrand qui a embrassé Castro lors d'une visite en France ? Confondre extrême droite et nazisme est déjà une escroquerie intellectuelle et vous êtes le parfait exemple de ceux que nous dénonçons ici : les menteurs et les manipulateurs

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 13:48 - Signaler un abus @GerAAAaaard

    Combien de fois il faut le répéter avant que ça process dans vos petites cervelles, il y a un monde entre le fait de ne pas aimer Sarko et ce qui est dénoncé ici : une entreprise de destruction. Des insultes, des rumeurs mensongères relayées à foison, des affaires inventées de toute pièce, etc. Et de plus, ce qui est ignoble du côté de la gauche c'est cette alliance avec l'extrême gauche et le communisme. La tolérance vis à vis de Castro, de la Chine par exemple. Comment la gauche peut elle s'alliée à Mélenchon sans rougir de honte ?!! Quant à Kadhafi, personne ne pouvait apprécier cet homme mais la diplomatie n'est pas une histoire de copinage et comme de par hasard, vous oubliez le contexte ! Il s'agissait de faire faire sortir la Libye de son isolement et de l'écarter de la voie du terrorisme ! Je n'aime pas la politique de la Chine vis à vis du Tibet, mais comment pourrait-on aujourd'hui se passer de la Chine ? ...

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 13:56 - Signaler un abus @GerAAAaaard

    Le racisme anti-blanc comme vous dites ou plutôt anti-français existe bien hélas. Il faut avoir vécu en banlieue pour le savoir. Certains utilisent exactement ce terme pour parler de ceux qu'ils n'aiment pas : les français. Sciences PO n'est pas le peuple, peuple qu'il a rencontré à de nombreuses occasions et pas seulement des publics gagnés à sa cause, c'est là le vrai courage ! Il n'a en rien stigmatisé les musulmans (ce que vous venez de faire en parlant d'islamistes c'est bête hein ? ça tombe mal pour votre petite démonstration pathétique !). Il a appelé fort justement à éviter de faire l'amalgame que vous avez fait après les attentats de Toulouse. Quant aux roms, lisez donc cet article : http://www.cyberpresse.ca/opinions/201008/23/01-4309051-roms-expulses-de-france-la-roumanie-hypocrite.php

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles-William Goldnadel

Gilles-William Goldnadel est un avocat pénaliste aux prises de position contestataires, président fondateur d'Avocats sans frontières. Il fut le défenseur des accusés dans les affaires Sentier I et Sentier II, ainsi que dans l'Angolagate. Il est l'auteur de Réflexions sur la question blanche et de Le vieil homme m'indigne ! : Les postures et impostures de Stéphane Hessel, parus chez Jean-Claude Gawsewitch. Gilles-William Goldnadel est également secrétaire national de l'UMP aux médias et à la désinformation.

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€