Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand Donald Trump parle des Chinois : "Ils peuvent commettre un meurtre et ils s’en tirent, ils le savent bien. Moi je m’entends bien avec eux – ce sont mes locataires, dans mes appartements. C’est des gens bien"

Populiste, sexiste, xénophobe et vulgaire, le milliardaire Donald Trump est parvenu à s'imposer comme candidat inévitable à l'élection présidentielle américaine de 2016. Malgré ses outrances et ses provocations verbales, ou peut-être grâce à elles, le magnat de l'immobilier et des médias a déjoué les pronostics et éliminé tous ses rivaux républicains. Cet ouvrage rassemble les piques et répliques prononcées par "The Donald" au cours de sa déjà longue carrière. Extrait de "Petit Trump illustré", de François Durpaire et Kévin Picciau, aux éditions Nouveau Monde 1/2

Bonnes feuilles

Publié le
Quand Donald Trump parle des Chinois : "Ils peuvent commettre un meurtre et ils s’en tirent, ils le savent bien. Moi je m’entends bien avec eux – ce sont mes locataires, dans mes appartements. C’est des gens bien"

 

 

 

 

 

 

« La Chine nous persécute… »

Sur Fox News, 8 novembre 2015

Face à l’animateur Sean Hannity, dans l’émission qui porte son nom, Donald Trump résume le message qu’il distille depuis son début de campagne : la puissance chinoise est un fauteur de troubles dans la cour… d’école (il parle de bullying, « harcèlement ») des grands de ce monde et vole la vedette au géant américain.

Pas seulement la vedette : ses marchés aussi, et son argent. Il s’en inquiétait déjà lors de l’annonce officielle de sa candidature à la présidence des États-Unis, le 16 juin 2015 :

« À quand remonte la dernière fois où on nous a vus nous imposer face à la Chine dans un accord commercial ? Ils sont en train de nous tuer. Moi je bats la Chine tout le temps. Tout le temps. »

Il fut pourtant un temps où les relations semblaient plus douces (et plus juteuses)…

« Je connais les Chinois. J’ai fait beaucoup d’argent en traitant avec les Chinois. Je comprends l’esprit chinois. »

Xinhua, avril 2011

Mais l’ami a trahi.

« Ce que la Chine nous a fait, c’est le plus grand vol qui ait jamais été commis, c’est la plus grande arnaque qui ait jamais été organisée au monde… C’est la vérité… La Chine s’est reconstruite avec notre argent. Et j’adore les Chinois. Ils achètent mes appartements. Ce sont des gens bien. Ils peuvent commettre un meurtre et ils s’en tirent, ils le savent bien. Moi je m’entends bien avec eux – ce sont mes locataires, dans mes appartements. C’est des gens bien. » 

Jacksonville, Floride, 24 octobre 2015

Je t’aime, moi non plus. Qui est schizophrène : la communauté chinoise tantôt vénérable, tantôt criminelle ? Ou celui qui en l’espace d’une minute déclare sa haine, et son amour, et son mépris, et son respect, et son amour-haine ?

 

 

 

À l’issue d’un voyage au Mexique, à la mi-février 2016, le pape Fran- çois refuse de s’exprimer directement sur les prochaines élections présidentielles aux États-Unis. Mais pèche en exposant le fond de sa pensée, lors d’une conférence de presse au Saint-Siège :

« Quelqu’un qui ne pense qu’à dresser des murs et non des ponts n’est pas un bon chrétien, on ne trouve pas ça dans l’Évangile. Voter ou ne pas voter pour lui ? Je ne m’en mêle pas, je dis seulement : ce n’est pas une attitude chrétienne. »

Donald Trump n’est pas disposé à boire le calice jusqu’à la lie et ne tarde pas à réagir sur la chaîne Fox Business :

« Je suis fier d’être chrétien et, comme président, je ne laisserai pas la chrétienté être constamment attaquée et affaiblie, contrairement à ce qui se produit en ce moment avec notre actuel président. »

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Liberte5 - 13/08/2016 - 16:52 - Signaler un abus D. Trump peut dire des choses comme tout le monde.

    Et c'est pour cela qu'il a gagné les primaires. Ceux du politiquement correct font semblant d'être des gens bien. Ils font en cachette, ils trichent et ils mentent. Quant à Obama il a doublé la dette américaine 7 ans. Autrement dit il creusé à lui seul plus de déficit que tous les autres présidents avant lui. Mais F. Durpaire n'en parle jamais sur les plateaux télé. La propagande pour les socialos et gauchos US, ça il sait faire. Inintéressant et cousu de fil blanc.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

François Durpaire

François Durpaire est historien et écrivain, spécialisé dans les questions relatives à la diversité culturelle aux Etats-Unis et en France. Il est également maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise.

Il est président du mouvement pluricitoyen : "Nous sommes la France" et s'occupe du blog Durpaire.com

Il est également l'auteur de Nous sommes tous la France : essai sur la nouvelle identité française (Editions Philippe Rey, 2012) et de Les Etats-Unis pour les nuls aux côtés de Thomas Snégaroff (First, 2012)

 


Voir la bio en entier

Kévin Picciau

Kévin Picciau est journaliste indépendant. Il suit de près l'actualité des Amériques et s'intéresse aux industries de la culture et des médias.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€