Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 26 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Morale" et "moeurs dissolus" : pourquoi les Occidentaux sont si mal vus par les populations musulmanes du Moyen-Orient

Cette série de chroniques sur le Proche-Orient en général et la Syrie en particulier offre au lecteur un éclairage précieux sur une situation éminemment complexe que les médias ont du mal à percevoir dans sa globalité : la guerre civile syrienne est la partie émergée de luttes qui opposent les chiites aux sunnites et ces derniers entre-eux. La solution est d’abord doctrinale mais elle concerne les musulmans. Car les actes terroristes qui ont lieu en Occident ne sont que des répliques à ce séisme qui bouleverse le monde musulman opposant les chiites aux sunnites. Extrait de "Proche-Orient : coup de projecteur pour comprendre" d'Alain Rodier, aux Editions Balland (1/2).

Bonnes feuilles

Publié le
"Morale" et "moeurs dissolus" : pourquoi les Occidentaux sont si mal vus par les populations musulmanes du Moyen-Orient

Les menaces terroristes directes contre la France fusent depuis les attentats de janvier 2015 et encore plus depuis le déclenchement du mouvement « Je suis Charlie». Elles proviennent de deux groupes distincts. Tout d’abord, d’Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA) – le bras armé d’Al-Qaida « canal historique » –, par la voix d’Ibrahim al-Rubaysh, un ancien pensionnaire de Guantanamo, aujourd’hui le responsable religieux d’AQPA (NdA: tué en avril 2015 par un drone US). Fin janvier, dans un message audio diffusé par Al Malahem Media Foundation, il vise directement la France accusée de mener la guerre contre l’islam et les musulmans, non seulement militairement, mais aussi en se moquant du Prophète en référence aux caricatures de Charlie Hebdo.

Pour les musulmans en général, mais encore plus pour les salafistes-jihadistes, il s’agit là d’un véritable blasphème.

La manifestation de réprobation du terrorisme qui s’est tenue dans de nombreuses villes françaises le 11 janvier dernier, attire la remarque suivante de Rubaysh: «vous voyez des infidèles se tenir ensemble et soutenir ensemble leur agression contre les musulmans et leur offense du Prophète». En outre, il se dit particulièrement choqué par la présence de responsables musulmans à cette manifestation en proclamant : «la solidarité avec quiconque a injurié le Prophète […] est une offense qui rejette son initiateur hors du cercle de l’islam». Il ajoute que tous « paieront un prix élevé, la part la plus importante devant être supportée par la France […] la culpabilité de la France dans ce domaine tient dans le fait qu’elle a galvanisé le monde pour soutenir la rédaction du journal Charlie Hebdo qui avait offensé la sensibilité des musulmans ». Plus étonnamment, il affirme aussi que : «les dernières années ont montré un recul dans le rôle de leadership qu’avaient les États-Unis dans la guerre contre l’Islam […] en conséquence la France tente de se positionner comme le nouveau leader de cette guerre religieuse». Enfin, il appelle à lancer de nouvelles attaques contre la France et contre tout journaliste qui ne respecte pas le Prophète : «les raids doivent se succéder jusqu’à ce que chaque journaliste sache que, s’il est un agresseur de la religion de l’islam, aucun journal ne voudra de lui, aucun hôtel n’acceptera de l’accueillir et il ne trouvera pas le plus petit espace au monde où il pourra dormir tranquillement». Les menaces ne peuvent pas être plus claires: la France et les journalistes constituent aujourd’hui les cibles numéro un d’Al-Qaida « canal historique » via sa branche yéménite. Pour mémoire, l’émir d’AQPA est Nasir al Wuhayshi (NdA: tué en juin 2015 dans un raid aérien US), l’adjoint direct et dauphin d’al-Zawahiri

(...) 

Ce n’est donc pas un « choc des civilisations» même si les juifs, les chrétiens, les membres des autres religions et les agnostiques sont considérés comme des « ennemis lointains » par nombre de responsables musulmans, qu’ils soient sunnites ou chiites, même s’ils ne l’admettent pas ouvertement. Beaucoup de personnes en Europe se posent la question : « pourquoi ils ne nous aiment pas ? ». Tout d’abord, pour la grande majorité des populations musulmanes déshéritées, la civilisation occidentale est considérée comme décadente, aux mœurs dissolus, agressive en raison de la présence de ses forces militaires en terre d’islam et aux opérations qui provoquent des victimes collatérales. Les Occidentaux sont également accusés de soutenir l’État hébreu au mépris des règles internationales et d’appliquer en permanence une politique du «deux poids, deux mesures» ce qui entraîne un profond sentiment d’injustice. La théorie du « complot» est extrêmement populaire avec une remise en cause de la réalité de la Shoah, la «manipulation» des attentats du 11 septembre, etc. De plus, beaucoup de proche-orientaux (mais aussi des Africains, des asiatiques) considèrent que les musulmans sont gravement maltraités en Occident (ainsi qu’en Russie et en Chine) autant sur le plan physique que religieux.

Enfin, ce qui irrite le plus les dirigeants étrangers (et pas que ceux qui sont musulmans), c’est la propension de l’Occident à vouloir donner des leçons de morale. Cela est ressenti comme une sorte de nouveau colonialisme religieux à la sauce américaine. Les menaces qui pèsent aujourd’hui sur l’Europe en général, et sur la France en particulier, sont extrêmement importantes. Le problème avec les salafistes-jihadistes est qu’ils disent ce qu’ils vont faire et font ce qu’ils ont dit. Il suffit de reprendre le cas de Charlie Hebdo, qui avait été condamné par Oussama Ben Laden après la publication des caricatures du prophète Mahomet en 2006. Pourtant, il est peu probable que ce journal ait été en vente en librairie à Abbottabad. La France, son gouvernement, ses représentants et son peuple sont désignés comme objectif principal par Al-Qaida « canal historique » et par Daech. La résilience des populations est l’arme -même si elle n’est pas suffisante- qui peut être la plus efficace contre cette tentative de terrorisation.

Extrait de "Proche-Orient : coup de projecteur pour comprendre" d'Alain Rodier, aux Editions Balland

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Olivier62 - 19/02/2017 - 13:33 - Signaler un abus Incohérence

    "beaucoup de proche-orientaux (mais aussi des Africains, des asiatiques) considèrent que les musulmans sont gravement maltraités en Occident." Amusant. Pourquoi viennent-ils alors en masse chez les mécréants et des gens qui les maltraitent ? 1) D'abord parce qu'ils savent qu'ils n'ont aucun avenir dans leurs pays systématiquement en ruine (si on excepte les pays pétroliers -qui ne sont riches que des achats de l'extérieur et qui s'effondreront à la minute où on cessera de leur acheter du pétrole), et que ce n'est que chez les "blancs" qu'ils pourront avoir une vie décente. 2) Mais il y a aussi une volonté de conquête et de destruction de l'occident chrétien qui est une des motivations des migrants; ce qu'ils ne pourront réussir par leurs propres forces, qui sont insignifiantes, ils espèrent le faire grâce à la faiblesse inhérente aux sociétés "démocratiques", et qui ne sont effectivement que pourries.

  • Par clbm - 19/02/2017 - 17:12 - Signaler un abus Educations antinomiques

    Nous pourrions retrouver avec les musulmans le fil perdu d'une relation heureuse si nous suivions en Occident des règles de comportement qui seraient une preuve de notre bon niveau d'humanité : respect total de l'autre , respect total de la religion de l'autre , respect de nous-mêmes , c'est à dire avoir une haute idée de ce que nous pouvons faire et de ce qu'il est indigne de faire . Ensuite et seulement ensuite , nous pourrions essayer de faire entrevoir à nos amis musulmans les quelques points sur lesquels nous avons quelquechose à apporter , nous aussi , de positif . Car il n'y a pas d'être humain sans efforts et sans progrès . Nous les Occidentaux devons progresser et le monde musulman peut progresser lui aussi . Il n'y a pas les parfaits d'un côté ( les musulmans ) et les immondes de l'autre ( les occidentaux ) Ces derniers doivent retrouver les racines de leur civilisation qu'ils ont perdues de vue et les musulmans eux doivent rechercher aussi leurs racines pour retrouver un nouvel élan et construire un monde nouveau en accord avec ce que leur religion suggérait à l'origine sans se laisser dévoyer par des personnes qui n'ont jamais lu le Coran ou ne le comprennent pas

  • Par winnie - 20/02/2017 - 08:31 - Signaler un abus Nous sommes tellement mal vu. ... ,

    que tous les musulmans veulent venir chez nous! Cherchez l erreur !

  • Par ISABLEUE - 20/02/2017 - 09:23 - Signaler un abus JE SUIS CHARLIE

    et je vous emm...

  • Par assougoudrel - 20/02/2017 - 09:51 - Signaler un abus C'est en partie vrai, car

    au lieu de vouloir donner des leçons de démocratie à des gens, qui, pour les faire rester dans les "clous", ont besoin d'être menés à coups de bâtons, les dirigeants occidentaux auraient mieux fait de s'occuper du bien-être de leur peuple. Ca a commencé avec Bush fils en Irak. Chiites et Sunnites se tapent dessus; il fallait les laisser s'entretuer, car ils ont le réflexe de se retourner tous les deux contre l'occidental. En-ex Yougoslavie, les militaires de la coalitions était mal vus, alors que c'était sensé être pour leur bien. Au début, les habitants étaient contents et après, nous étions des envahisseurs, alors que seuls les militaires faisaient marcher leur économies moribonde. Il ne fallait plus être en uniforme en Croatie, car ce n'était pas bon pour le tourisme (inexistant). Le jour ou nos incapables de dirigeants comprendront qu'il ne faut pas s'en mêler et de surveiller nos frontières, tout ira pour le mieux, mais je crains qu'il ne soit trop tard. Ils sont tenus pour responsables de ce chaos.

  • Par edac44 - 20/02/2017 - 23:26 - Signaler un abus Réédition suite censure arbitraire sur la réalité de l'Islam

    N'en déplaise à Alain Rodier et sa censure arbitraire sur ce qu'il n'est pas "sain" d'évoquer, si la religion est l'opium du peuple, Islam est celle de abrutis illettrés =======================================================================> http://bit.ly/2m389E0 =======================================================================> Que penser de cette religion de merde quand l'islam encourage la pédophilie !... mahomet n'a t-il pas épousé une de ses femmes à peine âgée de 6 ans et ne l'a t-il pas violée à l'âge de 9 ans, âge de la majorité sexuelle chez les musulmans ??? L'Occident n'acceptera jamais ces barbares incultes sur son sol. Que les musulmans demeurent à jamais dans leur bac à sable d'où ils n'auraient jamais dû sortir, ils ne seront jamais les bienvenus en Occident. A terme, ne sont-ils pas tous condamnés à disparaitre avec la fin de la manne pétrolière ???

  • Par Leucate - 21/02/2017 - 13:25 - Signaler un abus @clbm - le livre vert de l'ayatollah Khomeiny

    Alexandre de Marenches, (Porthos), ancien officier d'Etat major de Juin avait dirigé pendant onze ans les services secrets français sous deux présidents, Pompidou et Giscard d'Estaing, En 1986, il confie un certain nombre de souvenirs à Christine Ockrent qui en tire un livre, "dans le secret des princes". ""Le petit livre vert de Khomeiny est incroyable ! quand je pense qu'il est le chef d'une des puissances importantes du monde et qu'il a publié un ouvrage où il explique très sérieusement que, si par exemple, vous avez eu des privautés corporelles avec votre bourricot, il faut ensuite faire attention au moment où vous allez faire subir le même traitement à votre femme ou votre petite amie...Que son Eminence se mêle de techniques de ce genre, cela dépasse l'entendement du monde occidental ! Voilà le personnage avec qui nous devons négocier et qui vit toujours au XI° siècle...""" "Onze choses sont impures, commente pour sa part l’Ayatollah Khomeiny, l’urine, l’excrément, le sperme, les ossements, le sang, le chien, le porc, l’homme et la femme non-musulmans, le vin, la bière, la sueur du chameau mangeur d’ordures (...). http://www.fnb.to/FNB/Article/Khomeyni/Khomeyni.htm

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alain Rodier

Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la criminalité organisée.

Il est l’auteur, en 2017 de Proche-Orient : coup de projecteur pour comprendre chez Balland, en 2015, de Grand angle sur les mafias et de Grand angle sur le terrorisme aux éditions Uppr ; en 2013 du livre Le crime organisé du Canada à la Terre de feuen 2012 de l'ouvrage Les triades, la menace occultée (éditions du Rocher); en 2007 de Iran : la prochaine guerre ?; et en 2006 de Al-Qaida. Les connexions mondiales du terrorisme (éditions Ellipse). Il a également participé à la rédaction de nombreux ouvrages collectifs dont le dernier, La face cachée des révolutions arabesest paru chez Ellipses en 2012. Il collabore depuis plus de dix ans à la revue RAIDS.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€