Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 24 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Guerre des Malouines : un double-jeu français ?

La BBC l'affirme, la France aurait donné un coup de main à la junte argentine, engagée en 1982 contre la Grande-Bretagne dans le conflit des Malouines. Pas de quoi pavoiser...

Zone franche

Publié le

C’est l’ancien ministre de la Défense de Margaret Thatcher qui le raconte à la BBC, et il y a sans doute quelques bémols à apporter à son témoignage, mais il confirme une vieille rumeur que l’on aurait préféré voir démontée sur l’attitude de la France pendant la guerre des Malouines

Officiellement solidaire de son alliée britannique, la France avait immédiatement déclaré un embargo sur ses ventes d’armes à l’Argentine, dont elle était un important fournisseur.

Mieux, elle avait permis aux bâtiments de la Royal Navy en route pour l’archipel de se ravitailler sur ses bases ouest-africaines et fourni à Londres des informations sur les missiles gaulois (Exocet) utilisés par les Argentins.

Procéder différemment aurait d’ailleurs été assez intenable. Un voisin démocratique, membre des mêmes alliances politiques et militaires, dont un territoire est envahi par les troupes d’une dictature d’extrême droite, on lui donne un coup de main si on peut.  Et si on ne peut pas, on évite au moins de lui rendre la vie plus difficile ― ce qui est un sacré euphémisme si les 32 morts des HMS Sheffield et Atlantic Conveyor, les deux navires britanniques coulés au combat, nous sont indirectement imputables.

Car selon l’ancien ministre, Sir John Nott, une équipe de techniciens français était intervenue pour résoudre les dysfonctionnements de plusieurs lanceurs argentins. Ce qu’avait d’ailleurs suggéré le Sunday Times à l’époque, dans l’interview du responsable de cette équipe, Hervé Colin :

« Les procédures de vérification impliquent de déterminer si le lanceur fonctionnait correctement ou pas. Trois des lanceurs n’ont pas fonctionné. Nous avons identifié la source du problème et c’est tout. Le reste était simple. »

Un ancien colonel de la DGSE, Pierre Léthier (plus tard mêlé à l’affaire Elf, dans des circonstances qui ne font sans doute pas de lui l’interlocuteur le plus crédible mais bon, faute de grives..), confirme d’ailleurs à la BBC que la présence des Français en Argentine était connue de ses services puisqu’ils lui fournissaient également des informations sur les activités de la junte ! Sur l’assistance technique offerte à cette dernière, il ne mâche d’ailleurs pas ses mots :

« C’était à la limite de la trahison ou de la désobéissance à un embargo. Il est clair que lorsqu’un chef d’État décrète un embargo, c’est un embargo. Point final ».

Hum, a fortiori lorsque les techniciens travaillent pour la SNIAS (devenue l'Aérospatiale, puis intégrée à EADS), une société dont le capital est détenu à 51% par l’État lui-même. Mais bon, il paraît que ça ne les pas surpris tant que ça, nos alliés britanniques :

« Nous avions demandé à Mitterrand de ne pas aider les Argentins. Vous me demandez si les Français ont fait preuve de duplicité ? Bien sur que oui. C’est ce qu’ils ont toujours fait ».

Bon, mais un doute subsiste, hein…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par LSD - 06/03/2012 - 06:35 - Signaler un abus Bravo!

    Rien de choquant a cela, la perfide Albion est le plus venimeux régime qui soit sur terre,il faut arreter de jouer les bisounours,eux se genent jamais de nous saper dans la coulisse et nous mettre des batons dans les roues ca dure depuis des siècles,c est une lutte d influence permanente avec ce faux ami, Mitterrand l avait dit dans sa biographie( il parlait surtout des usa mais c est pareil). Et j espere vivement que les argentins leur reprendront l ile pour que william revienne chouiner dans les jupes de sa sénile grand mère. Viva argentina!

  • Par emcé - 06/03/2012 - 09:09 - Signaler un abus Bravo ,encore un coup par en

    Bravo ,encore un coup par en dessous de l'immonde mitterand,décidemment un bel exemple à suivre! ces socialistes ont des valeurs indefendables ,allez ouste ,du balai!

  • Par claus44 - 06/03/2012 - 10:47 - Signaler un abus Mirage contre Harrier

    Durant le transit de la flotte britannique en direction des Falklands, les Harrier se sont entrainés contre des Mirage III et 5 français, semblables aux appareils des FAA. Résultat : les britanniques ont prit raclée sur raclée ce qui les à obligé à choisir de nouvelles tactiques

  • Par le Gône - 06/03/2012 - 11:07 - Signaler un abus Rien d'étonnant..

    en Mitterandie tout etait possible surtout le pire..a ceux qui lorgne vers son "fils" putatif...souvenez vous , dans la bouche des socialos les mots ne sont que des "paroles en l'air"....la preuve "couille molle l'enfariné" dit tout et son contraire.

  • Par ISABLEUE - 06/03/2012 - 11:16 - Signaler un abus Et vous ne trouvez pas choquant que l'angleterre

    est toujours dans les malouines ....

  • Par jpeter55 - 06/03/2012 - 11:23 - Signaler un abus Non...

    Non, je ne trouve pas choquant que le Royaume uni soit toujours dans les Malouines. Ou alors je suis choqué que la France soit toujours à Mayotte ou à Djibouti.

  • Par kebra - 06/03/2012 - 11:47 - Signaler un abus ya pas que nous

    A noter que les traités entre états américains interdisaient aux USA de soutenir un adversaire des argentins, ce qu'ils ont pourtant fait, et de façon probablement décisive (infos en temps réel de leurs satellites sur les décollages des avions argentins, fourniture de missiles air air de dernière génération beaucoup plus efficaces que ceux dont disposaient les anglais notamment ). Pour ceux que le point de vue non politiquement correct intéresse lire "l'histoire vécue" de Closterman.

  • Par Rhytton - 06/03/2012 - 12:00 - Signaler un abus L'Entente Cordiale, un conte pour enfants (candides de France)

    Fachoda, Dunkerque, Mers El-Kebir: Si la premiere pierre devait etre jetee, ce serait a la France de le faire cent fois avant l'Angleterre! L'Entente Cordiale ne fut qu'une mise a genou de notre pays et nos valeurs franques et romaines (de Gaulois, qu'avons-nous garde?). Laissez les Anglais mener la danse et c'est le croche-patte qui vous attend au prochain mouvement... Le Front National a remplace dans la tete des Francais ces maudits Anglais par quelque chose de plus facile a critiquer: du coup, on voit a quel point la France a regresse dans la noblesse de son combat ideologique et c'est pas joli-joli... Vivement le retour de Napoleon et de La Rocque!

  • Par LouisArmandCremet - 06/03/2012 - 13:20 - Signaler un abus Je vous conseille sur le sujet...

    Je vous conseille sur le sujet, un chapitre du livre de Pierre Clostermann, "L'Histoire vécue". Ayant rejoint les FAFL aux côtés de la RAF, pendant la Seconde Guerre Mondiale, premier chasseur français pour cette guerre, il a terminé en 1945 en tant que wing commander détaché à la RAF, (l'équivalent de colonel, bien qu'à l'époque les galons correspondants ont tardé à arriver de Paris alors libéré), en résumé, on ne peut pas vraiment le taxer d'anglophobie... Et pourtant, son regard sur ce conflit et sur l'attitude de la France (et des américains qui désactivèrent les sièges éjectables des pilotes argentins) est sans concession.

  • Par ISABLEUE - 06/03/2012 - 13:32 - Signaler un abus jp 55

    Tout à fait d'accord : idem pour Mayotte, Djibouti et j'en passe et des meilleures....;

  • Par lascar65 - 06/03/2012 - 17:00 - Signaler un abus Oui, on peut le dire aussi ...

    .... Félicitations à l'aéronavale française qui a remarquablement formé ces courageux et brillants pilotes des Super Etendard argentins !

  • Par Manuman - 06/03/2012 - 17:49 - Signaler un abus De source sûre,

    10 mirages péruviens étaient venus en soutien à l'Argentine... je ne sais pas ce qu'il en est des autres pays..., mais embargo vers l'Argentine ne signifie pas Embargo vers les pays voisins... Enfin un ministre de la défense de Thatcher qui fait la vierge effarouchée, çà fait bien rire.

  • Par ricouti - 10/03/2012 - 15:20 - Signaler un abus Glissements progressifs vers la propagande

    On l'a bien compris, l'objectif de cet article est de trouver un angle pour arriver à citer Miterrand et donc par ricochet tacler Hollande. Sinon , on n'en comprend pas bien la finalité. En effet, où est le scoop ? Déjà à l'époque, on a pu lire , je ne me rappelle plus bien où (probablement dans le Canard enchaîné) des articles mettant en cause la France et en particulier Thomson CSF (maintenant Thalès) qui aurait fourni de l'aide technique à l' Argentine pour le maniement des missiles Exocet. Les fabricants du missile ne reculant pas même à faire de la publicité quelques mois plus tard dans une revue militaire, titrant - sur un paysage marin : "Exocet, un missile qui a fait ses preuves". Rien de nouveau donc dans cet article alimenté de tuyaux percés. Ce n'est plus du journalisme, mais tout simplement de la propagande.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€