Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 20 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Juin 1908, la mega explosion mystère de Sibérie continue d’exciter la curiosité des scientifiques

Fin juin 1908, une explosion est survenue en Sibérie, près de la rivière Podkamennaya Tugunska. Un événement qui suscitera de nombreuses théories, y compris les plus farfelues.

Étrange explosion

Publié le
Juin 1908, la mega explosion mystère de Sibérie continue d’exciter la curiosité des scientifiques

 Crédit Pixabay

Atlantico : Le 30 juin 1908, une explosion inattendue est survenue dans la toundra sibérienne, près de la rivière Podkamennaya Tungunska. L'effet de l'explosion se fit ressentir 60 km autour de l'impact, couchant 80 millions d'arbres. Or, l'objet ne semblait mesurer qu'entre 50 et 100m de large. Plusieurs hypothèses ont été évoquées, dont celles d'une comète ou d'un météore. Quelle est selon vous la plus plausible ?

Francis Rocard : D'abord, une précision : il ne faut pas parler, ici, de météore, mais d'astéroïde. Ensuite, les arguments mis en avant par les personnes qui prétendent qu'il s'agit de l'explosion d'un astéroïde, sont des arguments intéressants, notamment la découverte de silicate et de magnétite. 

Mais on sait également désormais que les comètes ont trois composantes.

Ainsi, depuis Rosetta (la sonde spatiale qui a recueilli un atterrisseur sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko en novembre 2014, ndlr), on a connaissance du fait que les comètes ne sont pas composées que d'eau et de carbone, mais qu'elles ont aussi une composante réfractaire, qu'il y a aussi des silicates en elles. C'est de l'ordre des trois tiers : un tiers de glace - principalement de l'eau -, un tiers de matière organique et un tiers de silicates, qu'on retrouve dans les météorites.

Donc, le fait que l'on retrouve des débris [de silicate et de magnétite] en 1958 en Sibérie, pour moi, ça ne permet pas de définitivement faire pencher la balance vers l'astéroïde. Il y a un énorme biais observationnel dans les météorites : celles qui résistent à l'entrée dans l'atmosphère ne sont pas la population de ce que l'on trouve au-dessus de l'atmosphère. Pour moi, l'hypothèse la plus convaincante est qu'un fragment de comète, ou un astéroïde de 50-100 mètres de diamètre, a manifestement explosé vers 8 à 10 kilomètres d'altitude. L'explosion est, à mon avis, très certainement due à la présence d'eau. C'est le point capital : à cause de la rentrée dans l'atmosphère, qui est très énergétique et fait beaucoup chauffer l'objet, l'eau contenue à l'intérieur se transforme brutalement en vapeur et fait exploser l'objet. Ce point est valable pour une comète, mais aussi pour un astéroïde hydraté. 

Ensuite, lorsqu'on regarde Tcheliabinsk (ville de Russie ou une météorite s'est abattue en 2013, ndlr) un évènement un peu similaire - même si moins violent - à celui de Tungunska, il s'agit d'un objet de 15-20 mètres qui a explosé, provoquant une onde de choc. Là, on a trouvé dans un lac une très grosse météorite de 200 kilos. Là aussi, la partie la plus réfractaire, la plus solide et la plus pierreuse, résiste à l'explosion et on peut avoir des gros morceaux.

Les théories un peu abracadabrantes de trous noirs ou de matière et d'antimatière, moi je n'y crois pas trop dans la mesure où on n'a jamais vu ça par ailleurs. Et pourquoi cela se passerait exactement au-dessus de la Sibérie plutôt que n'importe où dans l'espace. Donc ce n'est pas très crédible.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kelenborn - 18/06/2018 - 16:14 - Signaler un abus Etonnant que

    Jouzel n'y ait pas vu une preuve supplémentaire du réchauffement climatique et que Polony et Escrhulot ne lui aient pas emboité le pas ! Alors que Vangode nous a révélé la vraie cause! Ce sont 500 000 migrants venus de l'Enfer car persécutés par Satan qui demandent l'asile et tambourinent comme des malades emmenés évidemment par un petit groupe bien organisé de diables gauchistes et socialauds à la tête desquels Kallemasque en personne!.... Au fait...enfin un Rocard qui n'a pas mal tourné!

  • Par kelenborn - 20/06/2018 - 13:44 - Signaler un abus Bon

    Tout le monde lit mais personne ne commente.... c'est que comme d'habitude, j'avais raison, hein Pïtron!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Francis Rocard

Francis Rocard est responsable du programme d'exploration du système solaire au CNES depuis 1989. Astrophysicien, il s'est beaucoup intéressé à l'exploration de planètes comme Mars, Saturne et Titan. Il a notamment écrit Mars, une exploration photographique chez Xavier Barral en 2013.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€