Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Du Jihad d’Al-Qaïda à l’intifada des banlieues, en passant par la case criminalité

Alors que des des réseaux "islamo-délinquants" ont été démantelés à Strasbourg et à Cannes, quelle est la progression du Jihad salafiste en Europe ? Quels sont les liens unissant l’islamo-terrorisme à la criminalité mondiale ?

Le monde est petit

Publié le

Lorsque les révolutions arabes ont commencé, les faiseurs d’opinion expliquaient qu’une ère de paix, de démocratisation et de sécurité s’ouvrait. C’en était terminé du terrorisme à la Al-Qaïda, désavoué par les islamistes « modérées » préférant instaurer la Charià par la démocratie plutôt que par la violence.

Pourtant, la mort de Ben Laden et les interventions militaires en Afghanistan et au Pakistan ont affaibli le « QG » d’Al-Qaïda mais pas la multitude de groupes salafistes qui ont vu dans le renversement des dictatures nationalistes (anti-islamistes) d’Egypte, de Tunisie, de Libye, du Yémen (puis hier d’Irak et demain de Syrie) une chance historique.

Depuis, moult repris de justice et terroristes libérés de prison ont rejoint le Jihad salafiste mondial et ont alimenté en armes Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), Boko Haram au Nigeria, Ansar Dine au Nord Mali, sans oublier les banlieues de non-droit européennes abandonnées au double joug des islamistes et des bandes criminelles.

Qu’ils soient africains, orientaux ou européens, tous les mouvements jihadistes-salafistes prônent une même haine pathologique envers l’Occident et leurs propres nations. Car leur allégeance ne va qu’au drapeau noir de « l’Internationale islamiste », symbole du Califat planétaire destiné à régner partout grâce au Jihad et à la Charià. Ces mouvements, opposés à l’idée même d’une nation arabe ou palestinienne, importent le conflit israélo-palestinien et utilisent la cause palestinienne dans le seul but de légitimer une judéophobie obsessionnelle qui n’a d’égale que celles du nazisme.

Dans les banlieues, comme au Sahel ou en Egypte, les salafistes surfent sur la globalisation, la disparition des frontières et le web. Et tous ces groupes sont liés au crime international (pirateries, trafics de drogue et de cigarettes, prises d’otages, contrebandes, etc), l’islamisme apportant une « bénédiction » religieuse aux réseaux criminels, tribaux ou urbains, avec qui les butins sont partagés. Il n’est donc pas étonnant que « l’islamo-terrorisme » s’installe en milieu tribal (Afghanistan-Pakistan, Yémen, Sahel-Sahara, etc), là où l’Etat est inexistant, ou dans les banlieues à la dérive où la police n’entre plus.

En Afrique de l’Ouest et sahélienne, AQMI est le meilleur exemple de cette alliance entre salafisme, tribalisme et criminalité : elle fut crée à partir du GSPC algérien grâce à une alliance entre un idéologue salafiste, Abdelhamid Abou Zeïd, un caïd surnommé « Emir Marlboro », Abdelkader Mokhtar Belmokhtar, superviseur des trafics de cigarettes, de drogue, d’émigrés clandestins et chargé de ravitailler AQMI en armes, et des chefs tribaux touaregs liés aux contrebandes et au trafic de cocaïne en provenance des mafias latino-américaines et à destination de l’Europe…

De la même manière, des mouvements maliens et sahéliens comme Ansar Dine ou le Mujao (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest), incarnent ce mélange « islamo-tribalo-criminel », le chef d'Ansar Dine, Iyad Ag Ghali, étant lui-même un ancien chef touareg. Les islamistes Shabab somaliens ou Al-Qaïda pour la Corne de l’Afrique supervisent quant à eux les trafics et la piraterie, tandis que l’Afghanistan des Talibans, qui hébergèrent Ben Laden avant l’intervention anglo-américaine de 2001, est le centre du « Croissant d’or », premier producteur mondial d’opium (l’opium nourrissant 2 millions d’Afghans et générant 3 milliards de dollars/an (35 % du PIB afghan).

Ce qui se passe dans nos banlieues abandonnées aux islamistes et aux caïds par un Etat incapable d’intégrer et d’empêcher les prédicateurs de fanatiser des « jeunes », ne diffère donc pas fondamentalement de ce que l’on observe au Yémen, au Mali, au Nord-Nigéria, en Somalie, ou dans la zone « Af-Pak ». Car partout l’on retrouve l’alliage de la barbarie « à la Mad-Max », du radicalisme salafiste anti-occidental, de la criminalité transnationale et des réseaux web mettant en scène « l’héroïsme » jihadiste et des égorgements rituels de juifs assimilés à des animaux.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 14/10/2012 - 08:53 - Signaler un abus Anormal 1er

    Pendant que Moi-je continue à vivre son obsession anti-Sarko, oubliant ou négligeant la France qui est en train de sombrer dans le plus grand marasme économique et social qu'on ait connu depuis 1982/83, les pays arabes continuent de mettre la main sur nos banlieues. Ce petit président, même pas normal, continue a dévaster l'histoire de France et fait acte de contrition permanente, en omettant systématiquement tout ce qu'elle a apporté au monde. Aujourd'hui il fustige "la colonisation", en ignorant que c'est la France qui est colonisée. La France a connu de grands Présidents et Chefs d'Etat, mais elle en connait aussi de misérables, petits hauts fonctionnaires entretenus par nos impôts et parvenus à force de collusions, compromissions et réseaux divers.

  • Par sam84 - 14/10/2012 - 09:24 - Signaler un abus Enfin

    Une analyse pragmatique et sans langue de bois

  • Par Ganesha - 14/10/2012 - 09:36 - Signaler un abus Le Renard

    Cet article est destiné à nous faire peur ! Mais moi, ce qui me fait surtout peur, ce sont des commentaires comme celui qui figure juste en dessous (8h53) Les français passent leur temps à caqueter comme des poules écervelée : Flanby ceci, les socialistes cela... Messieurs, réveillez vous : le renard est entré dans votre poulailler ! Au lieu de passer la journée à somnoler devant votre télé, sortez dehors, allez voir ce qui se passe réellement : chômage, inégalité sociale inacceptable ! C'est cela la cause, l'explication, de ce bouillonnement islamiste, qui est une réaction normale et prévisible devant une situation que vous avez toléré et laissé se developper depuis trois décennies. Allez vous réellement vous laisser égorger sans réagir ?

  • Par Bara - 14/10/2012 - 09:55 - Signaler un abus Le danger grandit, soyons attentifs...

    A cause de la mondialisation inquiétante et déboussolante, le monde est en voie de crispation identitaire générale: l'islam est une composante importante de cette crispation, on voit qu'il revient au premier plan partout après des décennies d'afadissement. En France, la déstructuration de la société (plus de service national, plus de nation tout court, plus de valeurs communes, plus de mythes fondateurs....) et la volonté affiché de la rendre "multiculturelle", "diverse" et "métissée" prive de cadre nombre de jeunes, quelle que soit leur origine et leur culture. La plupart se tourneront donc immanquablement vers des idéologies qui leur offrent un cadre rigide plus rassurant, qu'elles soient nationalistes ou religieuses. Quand l'islamisme atteindra les enfants des bobos, quand il lèsera l'habitant du XIIe arrondissement et l'abonné aux AMAP, alors ceux-ci passeront à l'islamophobie la plus radicale, la plus violente. Il est du devoir des républicains de signaler maintenant les dangers de l'islam, afin qu'ils ne soient pas découverts trop tard pour être contrés pacifiquement...

  • Par drzwi - 14/10/2012 - 10:09 - Signaler un abus .

    Le développement de l'islam dans les banlieues n'est pas une réaction à une situation française, c'est un phénomène mondial. Il y a 30 ans, dans tout les pays musulmans l'écrasante majorité des femmes circulait en jupe courte, bras et cheveux au vent, seuls les vieux suivaient le ramadan etc.

  • Par evy - 14/10/2012 - 10:43 - Signaler un abus excellente analyse

    Atlante 13 a décrit la situation en France. Si c'est effectivement un phénomène mondial comme le décrit drzwi pourquoi faut-il attendre la prochaine guerre de religion les "bras croisés" Même en Afrique notre président s'est caché derrière une attitude faux-cul. Il a peur des mots. Maintenant il y a de quoi s'inquiéter réellement. Notre gouvernement ne nous aidera pas.

  • Par HdT - 14/10/2012 - 11:29 - Signaler un abus Très bon papier

    "Leur savoir-faire consiste à instrumentaliser les malaises individuels et collectifs et les réseaux criminels, afin de déstabiliser l’ordre légal, d’où aussi la complicité des révolutionnaires rouges qui détestent comme eux l’ordre national « bourgeois » et l’Occident judéo-chrétien." ---------- En Europe, la réponse passe donc par la neutralisation des prédicateurs, l’application des lois, sans « exception culturelle ou religieuse », puis le fait d’exiger des Etats islamiques « amis » qu’ils n’envoient plus leurs agitateurs dans nos démocraties. Dans les banlieues, l’islamisme jihadiste s’alimente d’un « racisme à rebours » qui inclue la haine de l’Occident, des « Gaulois », des chrétiens et des Juifs. Ce nouveau bréviaire de la haine, qui conduit à vénérer Ben Laden, doit être combattu à la source, car si il n’avait pas été longtemps toléré, sous couvert d’antisionisme tiers-mondiste, les Fofana, Merah et les Louis-Sidney ne seraient peut être pas passés à l’acte…" ---------- MILITAIREMENT PARLANT: "Neutraliser" c'est abattre.

  • Par Ganesha - 14/10/2012 - 12:08 - Signaler un abus Premier Degré

    Critiquer, c'est facile... mais proposer des solutions ! Passons rapidement sur les gentils papys, commentateurs d'Atlantico, qui pensent que "yaka, fonkon, il suffirait" de réduire le nombre et le salaire des fonctionnaires français... En fait, heureusement, nous avons échappé au pire : réélire Sarko, qui lui, proposait, et c'est ce qu'essaie de reprendre Copé, de distribuer des kalachnikovs AK-47 aux "gaulois", aux "français de souche", et de les encourager à entreprendre une guerre civile avec les habitants de nos banlieues. C'est ce que font actuellement les alaouites en Syrie contre les sunnites, et c'est clairement le but de cet article. Il y avait aussi la possibilité d'élire Marine ou Jean-Luc, mais la France est-elle de taille à lutter seule contre le reste du monde ? Finalement, surprise ! C'est notre Flanby qui a compris que la seule solution efficace était de voter ce fichu traité : nous allons ainsi très rapidement couler le navire de la Finance mondiale.! Nous étions au bord du gouffre et nous avons fait un grand pas en avant !Vive Flanby, notre Guide, notre Grand Président, le Sauveur de la Nation !Post scriptum : je ne plaisante pas du tout, c'est du premier degré !

  • Par Ganesha - 14/10/2012 - 12:15 - Signaler un abus Hdt

    Il paraît que sur internet on peut facilement s'acheter une AK-47 pour quelques centaines d'euros... Mais à lancer ici des appels au meurtre et au terrorisme, votre adresse IP doit déjà avoir été repérée par les Renseignements Généraux !

  • Par caposse - 14/10/2012 - 13:10 - Signaler un abus Islam = Judaïsme

    Mr Del Valle est un fin connaisseur de l'Islam et si son analyse ne souffre aucun rappel , je soulignerai cependant le remède jamais débattu : il faut " détruire" avec force et opiniâtreté quotidienne la désinformation entourant la tolérance de l'Islam et......du Judaïsme . Pour Détruire l'Islam il faut t d'abord saper les fondations sur lesquelles mohamed a élevé ses théories : le copier-coller presque identique des textes mosaïques de violence , d'exclusion , de racisme , de haine et de meurtres Mr Del Valle souffre finalement de la même pathologie : déficience de l'acuité visuelle qui le conduit à un philo-judaïsme coupable . C'est le Dieu de Moïse et de mohamed qui recommande le terrorisme ! .... Je corrige la solution de Mr Del Valle "En Europe, la réponse passe donc par la neutralisation des prédicateurs, l’application des lois, sans « exception culturelle ou religieuse ».." je dis : en Europe et dans l'Occident Judéo-Chrétien la réponse passe par la neutralisation des prédicateurs musulmans ...mais aussi des Rabbins , des Rav qui voient en nous des êtres inférieurs .

  • Par Le Hollandais - 14/10/2012 - 13:58 - Signaler un abus @ caposse - 14/10/2012 - 13:10

    Le jour ou les juifs egorgeront les goy au nom de 'Moise est Grand', je rejoindrais votre ligne. Pour l'instant, ce sont surtout les jihadistes qui donnent dans l'egorgement.

  • Par caposse - 14/10/2012 - 16:42 - Signaler un abus Einstein

    " Einstein " dit : "Le mot Dieu n’est pour moi rien de plus que l’expression et le produit des faiblesses humaines, et la Bible un recueil de légendes certes honorables, mais primitives et qui sont assez puériles. Pour moi, aucune interprétation aussi subtile soit-elle ne peut changer cela. Les interprétations subtiles, très torturées, n’ont souvent presque rien à voir avec le texte original. Pour moi, la religion juive comme toutes les autres religions est une incarnation de la plupart de ces superstitions puériles. Le peuple juif, auquel j’appartiens volontiers et dont j’apprécie profondément la mentalité, ne présente pas pour moi de qualités différentes des autres personnes. A en juger par mon expérience, il n’est pas meilleur que d’autres groupes humains encore qu’il soit protégé contre le pire cancer, la guerre, du fait de son manque de puissance. " le mot est laché par l'un des deux meilleurs Juifs ( et Hommes ) de l'Histoire humaine : la puissance peut conduire à la guerre , surtout si on clame Gott mit uns ....Dieu est avec nous !

  • Par caposse - 14/10/2012 - 16:54 - Signaler un abus @ Hollandais

    "Le jour ou les juifs égorgeront les goy au nom de 'Moise est Grand"... j'éprouve un grand malaise à vous contredire parce que j'appartiens à un cercle "philo-juif" ... 1 ) le Goy est celui qui n'est point juif Ceci étant posé , que fait Israël , sinon guerroyer au nom de l’Éternel pour récupérer LÉGITIMEMENT sa patrie , ses terres que l'Histoire et l'antériorité de sa présence lui permettent de revendiquer . Je soutiens Israël et partage avec d'autres l'amour pour le peuple Juif ....Mais pas au nom de Dieu....

  • Par Arny - 14/10/2012 - 17:15 - Signaler un abus étonnant...

    C'est étonnant que quelqu'un comme De Valle ne décrive les dérives terroristes des musulmans que par la seule volonté d'envoyés salafistes de l'étranger, venus répandre le jihad en occident. Alors que l'islam interdit à la base tout droit d'existence aux autres religions. Certes, ces préceptes ne sont que rarement mis en vigueur du fait du manque de moyens financiers, militaires et plus probablement intellectuels dans les pays majoritairement musulmans. Il n'empêche que l'aversion qu'ont les musulmans pour les autres religions ne découle pas seulement de cette simpliste explication décrite dans l'article mais certainement d'avantage de la simple lecture du Coran qui ne laisse aucun doute sur le concept de conquête par tous les moyens qui y est prôné.

  • Par Equilibre - 14/10/2012 - 17:55 - Signaler un abus Trop tard

    Tous les pays européens sont touchés. Et aucun ne peut faire marche arrière. Je ne parle même pas de vouloir, nous en sommes très loin aussi. Nos politiques sont déjà trop occupés à faire en sorte que tout se passe le moins mal possible. La seule question en attente: avec (comprendre terrorisme) ou sans beaucoup de mort directement, comprendre juste la continuation de l'islamisation de la France?

  • Par Carcajou - 14/10/2012 - 18:45 - Signaler un abus Que pensez-vous de cela, Alexandre Del valle?

    D'abord, tous les musulmans pratiquent le djihad. Le djihad englobe toutes les actions que le soumis accomplit pour Allah et pour lui, obéir. Le djihad armé, combattant prescrit par le coran n'en est qu'une facette. Cette notion explique que les "autorités" musulmanes ne peuvent pas condamner le terrorisme sans apostasier - l'apostasie aussi comporte des degrés en islam - Ai-je juste, Laurent 622? Bien malin qui peut dire où tel musulman et par extension, les musulmans qui écoutent les prêches, posent les limites de leur cheminement vers Allah. Force est de constater que la radicalisation de l'islam est générale. Cette radicalisation entraine forcément une application plus stricte des commandements coraniques ce qui implique la lutte jusqu'à ce que la religion d'Allah prévale partout ( Sourate II verset 193), puis de ce versets tous les autres prescrivant de pourchasser l'infidèle, le polythéistes, l'associateur - association, crime le plus abominable en islam dont les chrétiens sont accusés sans répit - etc La fin est incertaine. Tout repose sur la capacité des Occidentaux à protéger leur civilisation. L’Histoire marque 410. L’Occident saura-t-il réagir avant 476?

  • Par JSPHGE - 14/10/2012 - 19:55 - Signaler un abus Triangle

    Le tort de l’Europe est d’avoir plaquée une grille d’analyse politique sur un phénomène religieux, alors que le temps politique n’est pas le temps religieux. Le communisme a duré +/- 75 ans l’islam existe depuis 1433 ans. En France nos politiques sont aveugles et suicidaire. L’effort Américain pour éviter toutes formes de cultes post-mortem sur le tombeau de Ben Laden a eu l’effet inverse de celui recherché, par ce traitement particulier qui consista à immerger le corps de Ben Laden dans une zone secrète de l’océan, l’Amérique a « sacralisé » Ben Laden au rang de martyr éternel. Le cas des banlieues européennes est très significatif de l’idée selon laquelle la nature n’aime pas le vide, les petits caïds de banlieues et les personnes qui composent l’électorat de l’extrême-droite sont des brutes aux discours complémentaires, ceci étant l’extrême-gauche n’est pas en reste avec sa fixation sur l’impérialisme américain, cela conduit à des rapprochements douteux entre nébuleuse brun-rouge et islamistes. En France le parti Egalité & Réconciliation de Soral incarne les Nationaux-Bolchéviques, il ne fait rien d’autre que de se rapprocher de Marine Le Pen, Chavez et Ahmadinejad…

  • Par Enoch - 14/10/2012 - 22:34 - Signaler un abus la crise va accélérer ces mouvements

    Soyons claire, l’idée la plus prosélyte que l’homme n’est jamais inventé est l’idée de Dieu. Lorsque une personne plus « éclairé » que les autres codifie cette croyance et qu’ensuite une miasme de suiveur plus ou moins convaincu des mêmes lumières se mettent en marche, rien ne peut les arrêter !!! Si ce n’est une autre miasme d’homme tout aussi convaincue. En France, tout nos « intellectuels » partageant le cerveau commun de la bien pensance, ont toujours considérés le choc des civilisations comme une idée fausse et farfelue. Dans l’absolue, ils ont plutôt raison mais de manière concrète, la propagande mondiale fut tellement puissante que finalement l’idée fait son chemin. On voit bien que des forces géopolitiques tectoniques se mettent en place. Et dans ces forces de remise en cause de l’ordre mondiale actuel, le facteur religieux sera un des facteurs majeurs. Probablement pas le seul mais certainement pas a négligé. Internet détruit les frontières traditionnelles ce qui nous promet des conflits nouveaux, ou la guerre civile semble être la description sémantique la plus proche mais probablement imparfaite tant la confusion risque de renier.

  • Par kenainturk - 15/10/2012 - 12:16 - Signaler un abus @ Carcajou - 14/10/2012 - 18:45

    je suis entièrement d'accord avec vous que le djihad est une action continue pour chaque musulman, le djihad armé, est d'ailleurs appelé le "petit" djihad, le "grand" djihad étant celui que chaque musulman mène contre lui même. votre erreur est de dire que cela est la cause qu'aucune autorité ne condamne le terrorisme!!!!!, dés que vous utilisé le mot "terrorisme" la contradiction est flagrante, car le terrorisme n'est pas le djihad, et puis comment pouvez vous affirmez que les autorités mus ne condamne pas le terrorisme, pour l'exemple, peu de vous savent que les libyens ont chassez les milices suspectés d'avoir assassiner l'ambassadeur américain, les libyens sont t'il coupable d'apostasie?. moi je suis forcé de constater que l'application de l'islam est très loin d'être parfaite ou générale ou complète, il ya qu'a faire un tour dans les pays musulmans pour s'en apercevoir, d'autre part la "radicalisation" de l'islam est prôné par une minorité dans le monde musulman, qui a profité du vide laissez par le vrai islam pour s'installez. une question que veut dire 410, 476 ?

  • Par vangog - 15/10/2012 - 13:38 - Signaler un abus Al Kaida prolifere sur le terreau du laxisme Socialiste

    Si les partis laxistes occidentaux, PS, PC et écolos, n'avaient pas ouvert tout grand les portes de l'Occident aux musulmans intégristes qui ont profité de la bonne aubaine ( revenu garanti par les allons a leur famille multiple + RSA + diverses aides), qui leur permet de venir propager le Jihad en Europe et en Amérique du Nord, en profitant des aides accordées de façon laxiste et irresponsable, et même, de contribuer à la "charité Musulmane"... Ceci donne à toute leur organisation un poids et une influence certaines dans les pays occidentaux à conquérir, mais aussi dans les pays Musulmans, ou ils peuvent convaincre certains indécis. "Grâce au Jihad dont nous avons jeté les bases en Europe, grâce à nos frères qui ont profité de la crédulité et du laxisme des occidentaux pour les infiltrer, nous vous donnons la possibilité de conquérir l'Europe et l'Amérique du Nord et de vous venger de l'Occident!..."

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France SoirIl Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est chercheur associé au Cpfa (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment l'auteur des livres Comprendre le chaos syrien (avec Randa Kassis, L'Artilleur, 2016), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (éditions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (éditions du Toucan). Son dernier ouvrage paraîtra le 26 octobre 2016 : Les vrais ennemis de l'Occident : du rejet de la Russie à l'islamisation de nos sociétés ouvertes (Editions du Toucan). 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€