Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 01 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

"On ne peut pas devenir Français uniquement en respirant l’air français"

C'est ce mardi 12 avril que le Haut Conseil à l'intégration doit remettre un rapport sur l'immigration au Premier Ministre. Membre de ce Conseil, Malika Sorel porte un regard critique sur la politique d'insertion des immigrés dans la communauté nationale et évoque "le renoncement de nos élites politiques à faire respecter le pacte républicain d’intégration française".

Insérer ou intégrer ?

Publié le - Mis à jour le 13 Avril 2011
"On ne peut pas devenir Français uniquement en respirant l’air français"

Selon Malika Sorel, "pour devenir français, il faut en avoir la volonté".

Atlantico : L’intégration française est-elle en panne ?

Malika Sorel : Tout d’abord, il est important de définir les termes, de savoir de quoi l’on parle. Il faut bien distinguer intégration et insertion.

L’insertion correspond à l’obligation faite à chacun de respecter les normes collective de la société française. Cette insertion régresse.

L’intégration, c’est différent. Celle-ci repose entièrement sur le registre moral et affectif : elle consiste à épouser les principes de la société française et à les transmettre à sa propre descendance.

Cette intégration passe donc à la fois par la volonté de partager le destin des Français dans le futur et d’assumer le passé de la nation (comme l’a remarquablement développé Ernest Renan).

Toutefois, on ne peut pas imposer à quelqu’un de se sentir affectivement engagé vis-à-vis de la France ! Par conséquent, intégrer n’est guère possible, mais l’on peut et l’on doit insérer les immigrés.

 

N’existe-t-il pas aussi une confusion sur la définition même de l’immigration ? On parle par exemple « d’immigrés de troisième génération » pour des Français dont les parents étaient eux-mêmes Français ?

Dans l’intégration, il existe deux parties en présence : le migrant qui souhaite être Français et la communauté française qui détermine qui est français ou pas. Tant que la communauté ne perçoit pas le nouvel entrant comme porteur des valeurs françaises, il n’a aucune chance d’être reconnu comme français.

 

Mais alors est-ce la faute de la communauté nationale ou des immigrés si certains immigrés de troisième génération ne se sentent pas Français ?

Il faudrait un livre pour vous répondre ! Ce que l’on peut dire c’est que les hommes politiques tendent à penser que l’on peut devenir français uniquement en respirant l’air français ! Ce n’est pas suffisant. Pour devenir français, il faut en avoir la volonté. On n’est pas obligé de devenir Français, mais l’on doit respecter les lois françaises. Chaque intégration à la France est une histoire personnelle. Aucune intégration ne peut réussir sans émancipation des personnes de leur groupe de naissance, pour en faire des individus libres de choisir leur propre destin.

La responsabilité fondamentale de la société française c’est de ne pas avoir transmis les codes de la réussite d’insertion dans la société française. Une personne qui ne parvient pas à s’insérer dans la société française ne peut réussir son intégration dans la communauté nationale française. Dans ce contexte, le regard que l’on porte soi-même sur la femme et sur les relations hommes-femmes est décisif. Ce sujet permet de déterminer si l’on est proche ou loin de l’intégration.

 

Et où en est-on aujourd’hui de l’insertion des immigrés en France ?

L’insertion régresse. Plusieurs éléments l’attestent. On observe ainsi un désengagement à l’école des enfants issus de l’immigration : deux tiers des 150 000 élèves qui sortent chaque année sans diplôme sont issus de l’immigration alors que les moyens qui leur sont consacrés sont considérables.

L’utilisation de la langue française régresse également, beaucoup d’immigrés ne la pratiquent plus ni dans la rue, ni dans leur milieu familial comme c’était le cas auparavant. Ils utilisent souvent la langue de leur pays d’origine. C’est un marqueur identitaire.

Citons également la propagation de la religion utilisée comme marqueur identitaire, les revendications liées à la nourriture à la cantine, le fait de refuser d’aller à la piscine, la contestation des programmes d’histoire des cours sur la Seconde guerre mondiale, notamment sur la Shoah, ... Il existe donc régulièrement des tentatives pour se démarquer.

 

A quoi attribuez-vous cette évolution ?

Cette évolution est liée au renoncement de nos élites politiques à faire respecter le pacte républicain d’intégration française. Plus les élites insistent sur le besoin de diversité, plus, sur le terrain, cela se traduit par un besoin d’exhiber sa culture et par du communautarisme.

 

Existe-t-il des différences d’insertion dans la société française selon les pays d’origine des populations immigrées ?

Oui. L’insertion est facilitée si la culture du pays d’origine est proche de la culture française. C’est la raison pour laquelle les migrations intra-européennes ont été facilitées : les héritages grec, chrétien ou encore ceux liés à la Renaissance et à la Révolution créent un terreau culturel favorable.

Regardez comment l’Allemagne et la France parviennent à dépasser leur histoire commune douloureuse, alors que le Maghreb peine à dépasser l’héritage de la colonisation. La proximité culturelle entre la culture française et la culture des immigrés est donc fondamentale dans le décryptage des facilités ou des difficultés d’insertion et d’intégration.

 

Existe-t-il un problème spécifique avec l’Islam dans cette intégration des immigrés ?

Il existe aujourd’hui beaucoup d’interrogations par rapport au comportement de certains musulmans. Les Français sont inquiets, les sondages le montrent. Ils s’interrogent : les musulmans sont ils capables de s’adapter aux normes françaises ? L’exemple des prières dans la rue, de la question du voile, puis de la burqa, des piscines non-mixtes, de la nourriture halal ou du fait de ne pas vouloir être enterré à côté de Français tend à montrer que c’est un processus difficile pour certains d’entre eux.

 

Un dernier mot sur Claude Guéant. Que pensez-vous de sa volonté de réduire l’immigration légale ?

J’approuve cette proposition. Enfin, un homme politique qui agit de manière responsable ! C’est être responsable que de vouloir réguler de manière ferme l’immigration. C’est normal de gérer sa maison. Ce qui est anormal c’est lorsqu’un Etat ne maitrise plus la gestion de ses frontières, de la même manière qu’on ne laisserait pas adopter des enfants par des parents qui n’arriveraient pas à instaurer un climat serein au sein de la famille.

Et puis il y a la question du chômage : c’est le patronat qui est intéressé par l’immigration. Le but de la politique doit être d’assurer l’intérêt général et non l’intérêt du patronat.

Sur cette question, comme sur les autres, il me semble que c’est d’un langage de vérité dont la France a besoin aujourd’hui.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par NOVY12 - 12/04/2011 - 08:51 - Signaler un abus Un regard critique mais plein de vérités...

    Par exemple : "L’utilisation de la langue française régresse également, beaucoup d’immigrés ne la pratiquent plus ni dans la rue, ni dans leur milieu familial comme c’était le cas auparavant. Ils utilisent souvent la langue de leur pays d’origine. C’est un marqueur identitaire"

  • Par le Gône - 12/04/2011 - 09:12 - Signaler un abus la France dites vous..mais "ils" s'en foutent..

    Ils ne viennent pas dans notre pays pour s'integrer ils y viennent pour "profiter" de tous les vantages que la gauche Francaise si généreuse offre a ces gens là...Quand a l'Islam, c'est une vraie croisade anti Chrétienne que nous subissons, faisons comme eux, contruisons une église dans ces pays "musulman" a chauqe mosquée construite en France..

  • Par ddlinotte - 12/04/2011 - 11:07 - Signaler un abus Merci

    vous avez parfaitement analysé la situation. et si aujourd'hui le FN monte, c'est pour tout cela. Ce n'est pas une montée de la "haine raciale" mais bien un ras le bol d'être toujours stigmatisé, de devoir faire attention à ce qu'on dit ou fait car on est français. il faudrait que les politiques et les dirigeants (gauche ou droite) ouvrent les yeux et comprennent enfin cela.

  • Par chateleine - 12/04/2011 - 11:16 - Signaler un abus c,est sur!!

    c,est sur ils ne viennent pas pour s,integrer ils viennent pomper l,argent des francais tel que la caf ou les aides que la gauche distribue a tout va pour etre elue et apres !! elle s,en fout nous les francais votez pour eux ,vous verrez,ce qui vous attends la hausse des impots pour payer les retraites a 60 ans que nos enfants n,auront meme pas..d,ac allons nous les francais faire des eglises !!!

  • Par Chamaco - 12/04/2011 - 13:05 - Signaler un abus citation : "La responsabilité

    citation : "La responsabilité fondamentale de la société française c’est de ne pas avoir transmis les codes de la réussite d’insertion dans la société française." que voulez vous transmettre à des personnes qui refusent d'écouter ? Prenez votre exemple de l'école... refus d'apprendre... D'autres ont bien voulu entendre : Espagnols, Portugais, Italiens, Polonais,

  • Par piano - 12/04/2011 - 13:29 - Signaler un abus Approximatif

    Beaucoup d'approximations dans cette interview, beaucoup de bêtises dans les commentaires. Impossible de préciser/completer/corriger sur 400 caractères. Tant qu'on reste dans la caricature, on n'avance pas. Le niveau est vraiment bas ici.

  • Par 405 - 12/04/2011 - 19:01 - Signaler un abus Je suis écoeuré

    Ceux qui accusent la gauche oublient que la droite est au pouvoir depuis 9 longues années. Pour garder le pouvoir et continuer à bien servir ses maîtres en échange de quelques enveloppes, Sarko a salit la France et la République, en montant les français le uns contre les autres. Ainsi, les simples d'esprits oublient que les oligarques leur tondent la laine sur le dos.

  • Par 405 - 12/04/2011 - 19:01 - Signaler un abus Je suis écoeuré suite

    J'en appelle aux français de droite mais républicains, laïques et démocrates, et j'espère qu'Atlantico en fait partie, DEBARRASSEZ-NOUS DE SARKOZY !!! Vous n'en avez pas marre de voir les commentaires stupides et racistes sous vos articles ?

  • Par Varois - 12/04/2011 - 19:13 - Signaler un abus Immigration

    @405: Vous préférez un gouvernement de gauche, favorable à l'immigration, à la régularisation de tous les immigrés, aux horaires réservés dans les piscines ?? ?NON MERCI !! Avec la droite, on a au moins l'espoir de limiter ceux qui viennent en France "que" pour les droits !! En espérant que Marine vienne à notre secours !!

  • Par 405 - 12/04/2011 - 21:04 - Signaler un abus Ce n'est pas si simple

    C'est Gérin maire communiste qui a mis en place une commission parlementaire contre la burqa, et bien avant Sarko. C'est Jospin qui a interdit le foulard dans les écoles publiques, c'est Melenchon qui est contre les prières de rue. Ce sont Christine Lagarde au gouvernement et Laurence Parisot au Medef qui sont pour continuer l'immigration légale et je suppose, aussi l'illégale.

  • Par 405 - 12/04/2011 - 21:09 - Signaler un abus Ce n'est pas si simple suite

    Régulariser les sans papiers qui travaillent pour obliger les patrons à les payer comme les travailleurs avec des papiers. Condamner lourdement les patrons qui emploient les clandestins c'est une politique de gauche. La droite elle défend les patrons voyous. Le Pen veut nous faire croire qu'il est pour la défense des travailleurs pour gagner les élections alors qu'en réalité il est anti-syndicats.

  • Par 405 - 12/04/2011 - 21:10 - Signaler un abus Ce n'est pas si simple ter

    La seul raison non hypocrite pour voter Le Pen c'est si vous êtes nationaliste et raciste. Moi je suis patriote et humaniste, je vote FdG.

  • Par 405 - 12/04/2011 - 21:11 - Signaler un abus Ce n'est pas si simple fin

    C'est Sarko qui veut financer indirectement les mosquées. Melenchon c'est pas un euro pour les religions.

  • Par le Gône - 12/04/2011 - 21:22 - Signaler un abus @piano..

    le niveau est vraiment bas..alors casse toi d'ici,..(mais vu ton commentaire.;nullissime t'a ta place!!)

  • Par sheldon - 12/04/2011 - 23:55 - Signaler un abus Le problème : les religions qui ne restent pas à leur place

    En France où les différents clergés ont tant fait de mal on supporte mal les signes extérieurs religieux. J'ai autant d'appréhension face à un prêtre catho en soutane (il y en a encore) que face à un imam dans une tenue religieuse. Mais certains ne sont pas en tenue : les évangélistes, et ils peuvent être tout autant dangereux. En France la religion doit rester dans le domaine privé

  • Par Lutécien - 13/04/2011 - 10:33 - Signaler un abus Oublie symptomatique de l'Assimilation

    Il faut d'abord et avant tout vouloir être pleinement français: cela s'appelle l'assimilation. L'intégration c'est le niveau très en dessous qui est plus de l'ordre de l'économique et de la séparation formelle de la vie privée/ vie "publique". L'intégration n'est même pas synonyme de citoyenneté ; L'insertion est un terme social ici complètement dénaturé. Hors assimilation point de salut ...

  • Par FIGAROCB - 13/04/2011 - 11:26 - Signaler un abus VOUS AVEZ DIT : INSERTION ?

    Les immigrés d'avant guerre étaient tous de confession catholique, ou judéo-chrétienne. Leurs mode vie étaient les nôtres, et ils étaient courageux : ils venaient chez nous pour travailler. Les immigrants actuels, veulent nous imposer leur religion, leur méthode de vie. NON, nous devons refuser de nous laisser mener et de laisser insulter. Si ces immigrés ne sont contents : DEHORS vite !

  • Par Varois - 13/04/2011 - 11:32 - Signaler un abus France

    @405: FdG au premier tour mais socialo au second !!! Et donc, implicitement, vous acceptez toutes les dérives citées précédemment et voule par les socialos: Régularisation, horaires réservés, aides sociales indues, polygamie, ...etc !! Si aimer son pays et le défendre c'est être nationaliste, alors oui je le suis. Mais parlez nous donc du racisme "anti-blanc" vous qui vous dites "humaniste" !

  • Par annie - 13/04/2011 - 16:26 - Signaler un abus merci pour cette synthèse

    j'apprécie bcp l'interview de Mme Sorel. Enfin un point de vue documenté, mesuré et rationnel sur un sujet difficile à un moment où nos sociétés occidentales sont dans une telle crise de repères, sans parler des abîmes financiers et écologiques qui nous menacent mais qui proviennent également de l'aveuglement, de l'incurie et de l'incompétence de ceux qui sont censés les prévenir ou les gérer !

  • Par 405 - 13/04/2011 - 20:25 - Signaler un abus à Varois

    Régularisations oui, horaires réservé non, aides sociales indues vous voulez parlez des allocs familiales pour les français riches ? La gauche est contre la polygamie qui est interdite en France, de quoi parlez-vous ? En France, le racisme anti-blanc est très minauritaire mais réel.

  • Par 405 - 13/04/2011 - 20:26 - Signaler un abus à Varois

    Ce que vous appellez racisme des noirs c'est d'accuser les blancs d'être racistes, le racisme des blancs est de dire que les noirs sont paresseux, seul celui des blancs est vraiment du racisme. Par contre, en Guadeloupe, il y a un vrai racisme anti-blancs car ils sont minoritaires.

  • Par 405 - 13/04/2011 - 20:27 - Signaler un abus à Varois

    N'oubliez pas que si vous cherchez un travail ou voulez entrer dans une discothèque, il vaut mieux s'appeller François. CNCDH rapport 2010 : "la communauté maghrébine est restée la cible privilégiée des actes de violence (33,9% du total) et des menaces ou actes d'intimidation racistes (36,6%)."

  • Par LeditGaga - 13/04/2011 - 22:35 - Signaler un abus les trois grâces

    J'ai reconnu "les trois grâces" sur la photo ! Il vaut mieux s'ach'ter un entonnoir que de s'aj'ter par la f'nêtre. Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin Ségolène est toute mouillée. Toutes ces pensées purement personnelles ont, à l'instar de ce que dit en général "le Gône", considérablement fait avancer le débat !

  • Par slavkov - 14/04/2011 - 19:30 - Signaler un abus ras-le-bol

    ... le problème est que des gens comme eux ont perdu tout repère de notre civilisation ...

  • Par eve - 15/04/2011 - 13:21 - Signaler un abus marre!!!

    ce n'est pas du travail qu'ils viennent chercher ce sont les aides sociales

  • Par NOVY12 - 15/04/2011 - 15:21 - Signaler un abus @405 Remember

    Cela vous arrange bien de défendre maintenant les noirs vous ( Arabes et Turques ) qui en avaient fait des esclaves pendant des centaines et des centaines d'années !! Dans le temps par humanisme vous les émasculiez pour ne pas qu'ils se reproduisent en captivité... Aujourd'hui vous les utilisez encore comme chouf .... Les caïds sont rarement noirs !! Alors SVP arrêtez votre démagogie...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Malika Sorel-Sutter

Malika Sorel-Sutter est française, issue de l’immigration arabe. Née en France, elle a longtemps vécu en Algérie. Diplômée de plusieurs grandes écoles, de formation scientifique, elle a travaillé dans le secteur des hautes technologies. Elle a choisi de se consacrer à des sujets qui engagent, selon elle, l’avenir de la France et de son peuple. Elle est nommée membre du Haut Conseil à l’intégration (HCI) en septembre 2009. Elle a également travaillé au sein de la mission de réflexion sur la laïcité du HCI.

Elle est notamment l’auteur de deux livres : Le Puzzle de l’intégration (Mille et une nuits, 2007) et Immigration-Intégration : le langage de vérité (Mille et une nuits, 2011).
 
Elle tient par ailleurs un blog.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€