Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 21 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les Français, ces veaux instrumentalisables à toutes les sauces ? Comment une bonne partie des élites politiques en sont venues à mépriser leurs électeurs

La déclaration de Bernard Cazeneuve ciblant François Fillon et Marine Le Pen, vendredi, pourrait bien être le signe d'un mépris à l'égard d'une population vue comme facilement influençable.

Gribiche

Publié le - Mis à jour le 28 Avril 2017
Les Français, ces veaux instrumentalisables à toutes les sauces ? Comment une bonne partie des élites politiques en sont venues à mépriser leurs électeurs

Atlantico : Vendredi 21 avril , le Premier ministre Bernard Cazeneuve à accusé ceux qui voudraient "exploiter sans vergogne la peur et l’émotion à des fins exclusivement politiciennes", en visant clairement François Fillon et Marine Le Pen, suite à l'attentat des Champs Elysées. Une telle déclaration n'est elle pas le signe d'un mépris à l'égard de la population, feignant de croire que les électeurs se laisseraient influencer aussi facilement ? 

Eric Verhaeghe : Cazeneuve cherche clairement à cliver, comme Sarkozy préconisait de le faire en son temps à l'approche du premier tour. Pour le coup, si quelqu'un fait de la tactique électorale, c'est bien lui! Face à un premier tour où Fillon et Le Pen pourraient virer en tête, le gouvernement a besoin de remettre du clivage et de l'opposition droite-gauche. De fait, compte tenu de la sociologie de la gauche actuelle, le clivage repose volontiers sur un implicite ou un "suggéré" largement fondé sur du mépris social.

D'un côté, une gauche rationaliste, généreuse, maîtresse de ses passions, qui seraient apte à lutter dignement contre le terrorisme. De l'autre, une droite obscurantiste, proche de ses émotions, de ses passions, dont les discours politiques seraient guidés par des pulsions pour ainsi dire animale. On retrouve ici, mais inversés, les stéréotypes qui structuraient le discours politique il y a un siècle. A l'époque, la gauche était la force du prolétaire proche de la bête. L'ironie de l'histoire veut que cette décomposition sociologique se soit retournée et que le peuple soit désormais de droite. Les techniques utilisées pour le flétrir n'ont toutefois pas changé. 

De la même façon, les Français peuvent-ils "ignorer" ce sujet en allant voter comme le suggérait un éditorial du Monde vendredi 21 avril en indiquant  "A deux jours du premier tour de la présidentielle, les Français ne doivent pas céder à la panique ni s’en remettre aux candidats qui prônent la loi du Talion" ? 

La citation est jolie, puisqu'elle émane d'un journal qui s'est transformé en une sorte de feuille de propagande bienpensante sous l'influence de ses propriétaires. Le Monde, avec son Decodex, avec ses prises de positions de plus en plus binaires, concentre l'expression du mépris social en France. Il est, parmi les journaux subventionnés, le vaisseau-amiral de l'ordre établi. Cet éditorial n'a donc rien de surprenant : il déploie une analyse tout entière fondée sur la conviction qu'il faut défendre un système et un gouvernement en place qui exprimeraient la rationalité, la lumière, la vérité scientifique, contre un peuple archaïque, relevant de l'Ancien Testament, une sorte de vieille tribu guidée par des pulsions. Dans cet univers, tout est dans l'implicite, dans le non-dit, dans l'entre-les-lignes. Il faut décoder que ceux qui accèdent à l'intelligence ne peuvent évidemment voter ni pour Le Pen ni pour Fillon. Le seul choix raisonnable est celui de Macron. Cette technique de manipulation propagandiste est vieille... comme le monde. 

Outre ces questions, quels sont ceux qui ont été le plus méprisés par les "élites" au cours de ces dernières semaines, entre les partisans de Sens commun, voire les électeurs potentiels de Jean Luc Mélenchon ? 

Il serait en fait amusant d'établir une sorte de cercles concentriques des plus méprises jusqu'aux moins méprisés dans l'esprit bobo. Incontestablement, les électeurs du Front national, et la frange catholique conservatrice de Sens commun s'est attiré des foudres de la bienpensance, probablement les plus violentes. Dans un second cercle, je placerais volontiers le mouvement Debout la France, avec qui les médias subventionnés n'ont jamais été tendres, y compris à droite. Dupont-Aignan l'a d'ailleurs bien fait remarquer en lisant les messages reçus de Serge Dassault, l'appelant à collaborer avec la droite et à retirer sa candidature. Ce faisant, il a souffert des mêmes formes d'accusation qu'un Asselineau ou un Cheminade. Ultimement, n'oublions pas le mépris profond des bienpensants pour la pensée libérale libertarienne qui rejette l'équation française entre l'Etat et le bien commun. Etre libéral, c'est largement s'exposer aux foudres de ceux qui considèrent que le rationalisme fait mauvais ménage avec la libre concurrence. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anouman - 22/04/2017 - 11:44 - Signaler un abus Mépris

    Il ne s'agit pas forcément de mépris. Cazeneuve, Hollande et d'autres prennent les gens pour des imbéciles, c'est évident. Mais probablement parce qu'il y en a quand même pas mal. Leur clone Macron n'est-il pas en mesure de se qualifier pour le deuxième tour? Alors il ne s'agit pas de mépris mais de lucidité.

  • Par tananarive - 22/04/2017 - 12:16 - Signaler un abus Formatage par L'ENA

    Ces gens qui ont fait l'ENA sont des robots fabriqué par la même machine et avec le même logiciel, on leur a appris a manipuler le citoyen et donc il considère ce citoyen comme méprisable si non soumis à la dictature eunuquienne.

  • Par J'accuse - 22/04/2017 - 12:24 - Signaler un abus Manipuler et tricher sont les deux mamelles de la politique

    Les "élites" d'aujourd'hui ne respectent pas plus le peuple que les seigneurs d'autrefois, et l'objectif est de vivre à ses dépens comme dans l'Ancien Régime. Pour ces gens-là, le pouvoir ne doit pas appartenir au peuple (pouah!) mais à eux; il faut mentir pour se faire élire, et mentir encore pour rester au pouvoir puisque, malheureusement, le peuple vote. Pour qu'il vote "bien", il faut aussi le menacer des pires catastrophes en cas de mauvais choix, comme jadis il était menacé de la colère divine s'il ne se soumettait pas à ses princes.

  • Par del1968 - 22/04/2017 - 12:54 - Signaler un abus Del1968

    Cela fait longtemps que les tenants du pouvoir ont une attitude méprisante et stigmatisante que ce soit vis-à-vis de leurs opposants - diabolisés, c'est plus simple que de confronter des idées et des stratégies … quand on en a - ou du Peuple méconnu et souvent méprisé. Pour ma part je ne pense pas que les gens soient des imbéciles, mais plutôt qu'il y a longtemps que ceux qui nous dirigent ne cherchent plus à en faire un peuple éclairé, des citoyens maîtrisant leur langue et à l'esprit critique en alerte. Parenthèse "enchantée" de la 3e République ? Des citoyens "ignorants", sans esprit critique, est le meilleur moyen de conserver le pouvoir. Ils le savent bien et, me semble-t-il, l'organisent avec méthode à travers les média et l'école. Depuis un siècle, l'extrême gauche puis la gauche (Miterrand et sa gauche parti du cœur) sont passées maîtresses dans cet art de la manipulation.

  • Par vangog - 22/04/2017 - 13:01 - Signaler un abus Cazeneuve affirme sa passion pour le terrorisme islamiste...

    le seul capable de remettre la gauche sur les rails de l'inter-National-Socialisme...

  • Par tapio - 22/04/2017 - 13:35 - Signaler un abus Hier, en zappant sur "C à vous",

    avec comme sujet le terrorisme ; un ignoble connard à la solde de macron déclarait, en évoquant leur conférence de presse l'attentat de la veille, que Le Pen et Fillon "avaient le sourire" parce que çà les arrangeait bien. Même lapix et cohen ont (mollement mais quand même) vaguement tenté de le contredire, c'est dire !! Cela dit, lorsque je me retourne sur mon passé, je ne suis pas très fier : je n'ai jamais raté un numéro du canard enchainé jusqu'au mois dernier, je lisais quotidiennement le monde à une (autre) époque, j'ai voté hollande en 2012 (pensant éviter le pire avec sarko), et j'ai eu un compte au crédit lyonnais. Avec de telles tares, d'autres que moi songeraient au suicide ... Demain je voterai Fillon car il ne s'agit pas de trouver un successeur à l'abbé Pierre ou à mère Teresa, mais de l'élection du Président de la République. Mais au vu de mon "comique out" ci-dessus, on n'est pas obligé de me suivre ...

  • Par CASAGIEL - 22/04/2017 - 13:42 - Signaler un abus La fabrique de l'opinion

    Cette campagne à la fois triste et significative aura marqué un tournant avec la fabrication d'un pur produit de marketing électoral, jouant sur la corde générationnelle et destiné au triomphe de la gouvernance, profitant ainsi à plein de l'immaturité croissante de tout un chacun quant à la chose publique. La victoire du consumérisme généralisé. Ne nous trompons pas d'analyse car ce problème concerne tous les citoyens et les démocrates par-delà leur sensibilité native.

  • Par pandore - 22/04/2017 - 13:54 - Signaler un abus Désolé !!!!

    Mais nous en province ont est légèrement moins versatiles que l'ensemble des bobos écolos socialos des grandes villes.....car on connaît la valeur du travail, des choses, des gens et de la vie ... Les stars et les paillettes ne sont pas pour nous, mais le travail doit être fait car il ne nous est pas possible intellectuellement de vivre au crochet de la société. Et donc nous faisons notre travail, dans un environnement dégradé, médiocre, fait de charges et d'impôts....ce qui permet probablement de subvenir à la pauvreté ou à l'insuffisance de beaucoup. Mais nous en avons pleins le dos et il serait temps de penser à nous

  • Par CASAGIEL - 22/04/2017 - 14:06 - Signaler un abus La décence ordinaire

    Celle de la France périphérique en effet, celle dont parle Christophe GUILLUY bien absente de cette campagne. Par ailleurs même dans les grandes villes la centralité de la valeur du travail est ressentie

  • Par lasenorita - 22/04/2017 - 14:17 - Signaler un abus ''Nos élites''

    Nos ''élites'' sont des incapables.. à commencer par Cazeneuve dont le père était un ''porteur de valise'' du F.L.N., c'est-à-dire un collabo qui a ''aidé'' les fellouzes à tuer des ''civils innocents'' ... ''L'élite'' Cazeneuve peut mépriser les ''veaux'' de Français qui lui ont donné ''le pouvoir'', à lui, cet incompétent,menteur,intrigant,etc..et bon à rien! Nos médias sont ''à la botte du pouvoir'' voir https://www.youtube.com/watch?v=lGLjDC9UAZU ils nous ''cassent les oreilles'' avec Fillon mais se taisent sur les ''affaires'' des gauchistes voir Macron https://www.youtube.com/watch?v=5lZfg0dIZO0 et des 57 ''condamnés'' socialistes voir https://www.youtube.com/watch?v=mY4IlY0EBW0....comment les électeurs français peuvent-ils avoir confiance dans ces socialopes qui ne pensent qu'à faire entrer des musulmans dans notre pays afin de ''garder le pouvoir'' voir https://www.youtube.com/watch?v=5uXtB-GHCiE et https://www.youtube.com/watch?v=nbeMDpnQg_o c'est sûr que, moi, je n'ai que du mépris pour ces socialopes qui se moquent pas mal du ''bien'' des ''vrais'' Français et qui ne pensent qu'à garder ''le pouvoir'' afin de se remplir leurs poches et celles de leurs copains!

  • Par gerint - 22/04/2017 - 15:32 - Signaler un abus Cazeneuve

    C'est un pro-islamiste anti-chrétien anti-éducation libre car il veut comme Peillon et Belkacem formater les esprits des enfants dans la "bonne pensée" unique et insipide, festive et futile. Et surtout acculturée et soumise

  • Par PLATYPUS - 22/04/2017 - 15:37 - Signaler un abus Merci

    Mr Cazeneuve !! votre mépris pour MLP et FF a dû inciter quelques indécis à se prononcer demain pour l'un ou l'autre !!! Vous avez à mots couverts essayé encore de nous vendre votre pantin macron, raté !!

  • Par langue de pivert - 22/04/2017 - 16:40 - Signaler un abus Oui mais non ! ☺

    Peut-on respecter un peuple qui a donné un deuxième mandat à Mitterrand ? Pas moi en tout cas ! Pourquoi le salopard de l'Elysée et sa clique se gênerait ? L'Histoire bégaie parfois ! Le 7 mai les Français auront le président qu'ils méritent ! Comme ils ont eu 14 ans Mitterrand et 5 ans Hollande ! Mitterrand en 81 ça devait finir par arriver, mais en 1988 ? Alors Emmanuel Hollande le 7 mai c'est hélas une possibilité ! Que faire ? Rien ! Attendre 5 ans de plus ou partir !

  • Par tapio - 22/04/2017 - 20:38 - Signaler un abus Au fait, le bilan de cazeneuve, quant au terrorisme en France,

    ça va chercher dans les combien, comme ministre de l'intérieur d'abord puis comme premier ministre, c'est quasiment le grand chelem sur les 300 morts , non ? Attention, je dis ça pour faire avancer le schmilblick, et certainement pas pour "exploiter sans vergogne la peur et l'émotion à des fins exclusivement politiciennes" ...

  • Par JG - 23/04/2017 - 00:04 - Signaler un abus @tapio

    Il n'est jamais trop tard pour reconnaître ses erreurs et j'ai moi-même voté à gauche jusqu'en 1988, élevé à la mamelles de parents gauchistes....Vous êtes donc pardonné !! TOUT SAUF MACRON !! CE CLONE DE MOLANDOUILLE 1er, qu'il soit homo-bi ou gérontophile on s'en fout c'est sa vie privé....Mais qu'il fasse le tout propre en masquant des revenus illégalement, qu'il insulte la France à l'étranger et méprise sa culture et qu'il cultive les proto-islamistes dans le sens du poil, ça, je ne m'en fous pas !! DEGAGEONS LA GAUCHE, votez Fillon ou Le Pen, et au deuxième tour, que le meilleur d'entre ces deux gagne....

  • Par katiou - 23/04/2017 - 02:29 - Signaler un abus del1968 - 22/04/2017 - 12h54.

    Merci Del1968, je n'imaginais jamais que d'autre pense comme moi ! Ce lent mais permanent delitement du pays depuis 40 ans, propage par l'enseignement, les medias et......le milieu "culturel" aussi, ....n'est pas neutre et est terriblement insidieux. Plus il y a d'ignorants, plus c'est facile de garder les manettes du pouvoir....Nous verrons tout a l'heure....

  • Par BOCE64 - 23/04/2017 - 04:07 - Signaler un abus 2017

    Et c'est surtout en 1997 ! Dissolution de l'assemblée nationale ! car , sans rire ! ... le motif, la droite était TROP majoritaire (et divisée, un peut) (le PS moin de 100 députés je crois) et la gauche passe avec une croissance de + de 4% et ils n'en font rien ! Ils peuvent pas ! Ils sont SOCIALISTES !!! ALORS 2017 Macron = SOCIALISTE regardez derriere lui !

  • Par bern4243 - 23/04/2017 - 08:02 - Signaler un abus c'etait hier ; et les médias vous expliquent comment voter?

    Dans un contexte particulièrement tendu en raison de la menace terroriste et de possibles violences redoutées par la police, un rassemblement organisé par des syndicats et des étudiants a dégénéré, à la veille du premier tour du scrutin. La manifestation «Premier tour social», qui aurait rassemblé environ 2 000 personnes à Paris le 22 avril, selon les organisateurs, a viré à l'affrontement en cours d'après-midi. Les forces de l'ordre, déployées en nombre, ont été prises pour cible par des individus, pour la plupart cagoulés, qui les ont ciblées avec des projectiles, notamment des fumigènes et des bouteilles. La police a rétorqué en envoyant du gaz lacrymogène pour disperser les activistes.

  • Par lemillanh - 23/04/2017 - 08:20 - Signaler un abus IL Y EST LOIN LE TEMPS

    de Hubert Beuve Mery respecté par le Général et la feuille de choux d'aujourd'hui les leçons de moral de ce pouvoir agonisant sont pathétiques je me souviens encore de la décision de F Hollande de lerver l'etat d'urgence le 14 juillet dernier et dans la soirée se produisait le massacre pire que la prise de la bastille et on confie les renes du pays à des gens aussi ineptes j'ai peur....

  • Par lexxis - 23/04/2017 - 09:04 - Signaler un abus CHUTE LIBRE...

    En quelques décennies et vu la dérive de son journal, Beuve-Méry doit se retourner dans sa tombe. On est passé du respect et de la diffusion de l'information à un pilonnage de propagande. Autrefois le meilleur, le Monde est devenu par son parti pris, ses procédés, sa mauvaise foi(la prétendue détox n'étant qu'une propagande au carré!) et sa hargne la référence du pire. Le dernier service que son fondateur pourrait rendre à ce journal, c'est de revêtir l'armure du Commandeur...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www.lecourrierdesstrateges.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€