Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Forte envie d'autres têtes : 78% des Français prêts à voter pour un candidat ni issu ni soutenu par un parti et 66% pour un candidat en dissidence avec le sien

Par ailleurs, pour 59% des Français, le programme est l'élément-clé pour leur vote en 2017, dans un sondage exclusif Elabe pour Atlantico.

Info Atlantico

Publié le - Mis à jour le 21 Février 2016
Info Atlantico
Forte envie d'autres têtes : 78% des Français prêts à voter pour un candidat ni issu ni soutenu par un parti et 66% pour un candidat en dissidence avec le sien

Cliquez pour agrandir

Atlantico : quels sont les principaux enseignements de ce sondage ?

Yves-Marie Cann : Les résultats du sondage réalisé par Elabe pour Atlantico témoignent du climat particulièrement dégradé auquel doivent faire face aujourd'hui les organisations politiques et ceux qui les animent. Invités à préciser ce qu'évoquent aujourd'hui pour eux les partis politiques, une large majorité de répondants (74%) se positionnent sur un item négatif : 40% éprouvent de l’inquiétude à propos des partis politiques et jusqu’à 34% de la colère. S’ajoute à cela le fait que les partis politiques suscitent l’indifférence de 22% des personnes interrogées.

Au final, seuls 4% nous donnent une réponse positive : 1% répondent que les partis leur inspirent de l’enthousiasme et 3% de la confiance. De tels résultats illustrent l'impasse dans laquelle semblent aujourd'hui se trouver les formations politiques françaises, comme en témoigne d’ailleurs la faiblesse numérique de leurs effectifs d’adhérents. De partis de masse dans les années 70 et 80, nous avons désormais face à nous des partis qui s'apparentent pour l'essentiel à des partis de cadres, c'est-à-dire des groupements d'élus, de collaborateurs d'élus et de leurs proches. Jamais sans doute depuis des décennies la distance avec les citoyens et la base électorale n'a été aussi grande. 

Cette situation n'est pas sans conséquences pratiques puisque comme le montre notre sondage la marque partisane s'avère extrêmement faible dans la perspective de l'élection présidentielle. Certes, elle fonctionne toujours comme un repère utile pour se positionner dans le champ politique, mais elle ne garantit pas pour autant le vote en temps d'élection. Ce sont ainsi 78% des personnes interrogées qui nous répondent qu'elles pourraient voter pour un candidat qui serait ni issu ni soutenu par un parti politique à l'élection présidentielle, un tiers allant même jusqu'à répondre "oui, certainement" à cette proposition. Enfin, invités à préciser quel est l’élément qui compte le plus dans leur choix à l’élection présidentielle, 59% répondent le programme du candidat, 20% son expérience, 16% sa personnalité… et seulement 5% le ou les partis qui le soutiennent.

De tels résultats peuvent expliquer au moins pour partie pourquoi la dynamique se trouve aujourd'hui du côté d'Alain Juppé et non de Nicolas Sarkozy dans la perspective de la primaire des 20 et 27 novembre. Le premier s'est engagé dans une stratégie hors du parti alors que le second a tout misé sur la présidence de l'ex UMP pour s'imposer comme le candidat naturel de son camp. Bien sûr, la primaire n'est pas jouée d'avance et la campagne n'a pas véritablement commencé, mais les rapports de force actuellement mesurés dans les enquêtes d'intentions de vote ne peuvent être négligés pour autant.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par mijo63 - 20/02/2016 - 22:59 - Signaler un abus NON à Juppé et à ses accomodemments raisonnables

    Sondage et surtout interprétation beaucoup trop orienté pour être crédible.

  • Par Orchidee31 - 20/02/2016 - 23:42 - Signaler un abus D'accord avec vous mijo63

    On essaye encore de nous vendre le Juppe comme on nous a vendu le Capitaine de pédalo - c'est insupportable - Juppe =Hollande - on n'en veut pas - trop gaucho compatible -

  • Par vangog - 21/02/2016 - 07:56 - Signaler un abus Vous voulez du changement?

    Choisissez Marine Le Pen, et là, nous pouvons-vous dire que les vieux archaïsmes gauchistes ( UMPUDIMODEM inclus) seront réformes et que le peuple sera entendu...mais si vous avez peur et voulez vous réfugier dans le passé et viser la déchéance inéluctable, alors choisissez les partis de la peur de l'avenir...

  • Par Lafayette 68 - 21/02/2016 - 09:25 - Signaler un abus @mijo63

    Tout à fait d'accord. Quand il aura lu le coran de manière critique ( à 70 ans il est temps...)et qu'il n'abandonnera pas ses accommodements raisonnables dignes du général Gamelin en 39 qui nous a mené au désastre , non ferme et définitif à Juppé (il est droit dans ses bottes , il ne changera pas, il ne voit rien c'est un pur techno).

  • Par zouk - 21/02/2016 - 09:32 - Signaler un abus Candidats à l'élection présidentielle hors partis

    Mon choix est fait: Fr. Fillon, il rassemble éthique, courage et expérience. De plus, il est encore jeune, contrairement A.Juppé,(70 ans!), de plus usé usé par son soutien inconditionnel à Chirac, le roi fainéant.

  • Par Lafayette 68 - 21/02/2016 - 09:46 - Signaler un abus @zouk

    Fillon ,LR, pas "sans parti" et fin de sa vie politique si défaite. Dés 2002 sous Chirac : ministre ! 2017: 63ans ...

  • Par J'accuse - 21/02/2016 - 09:58 - Signaler un abus J'veux du cuir, pas du peep-show

    Je veux voter pour un leader LR qui quitte le parti et ne prend pas part aux Primaires pour se présenter directement en 17. Un réformateur, un vrai. Un démocrate, un vrai. Un républicain, un vrai. Un homme face au peuple, pas un crabe de plus dans le panier, pas un apparatchik carriériste. Qui aura les cojones ? Fillon, t'as aucune chance aux Primaires ! Le Maire, fais pas semblant d'y croire ! Prouvez que vous pouvez être le président que la France attend en montrant que vous avez vraiment du courage et de la volonté, sacrebleu ! Putain con, comme on dit à Toulouse.

  • Par lafronde - 21/02/2016 - 10:07 - Signaler un abus Un sondage est virtuel, le vote c'est réel !

    Lors des régionales, des offres politiques nouvelles, il y en a eu : moins d'Etat, moins de dépense publique, moins d 'impôt, davantage de liberté économique. Nous Citoyens et le Parti Libéral Démocrate le proposaient. Le résultat a été proche d'un pour cent des voix pour ces parti dans les régions où ils présentaient des candidats ! Si ces deux partis ne se réclament pas de la Droite, à Gauche Nouvelle Donne n'a pas fait mieux lorsque ce parti se présentait seul. Ce sondage sur l'autonomie des personnalités politiques vis à vis de leur parti d'origine, mériterait d'être complété par d'autre sondages sur l'autonomie du citoyen vis à vis de l'Etat, c'est à dire tout simplement sa liberté. Car c'est la liberté du citoyen qui compte : au travail, en entreprise, sur un marché, dans sa municipalité, dans le choix de l'école, dans le choix de ses medias d'information. Ces libertés sont essentielles, et elle sont menacées : fiscalité anti-entrepreneur et pro-chômage, obstruction à l'école libre et aux radios libres, loi sur le renseignement numérique, police d'état d'urgence, censure judiciaire des sujets sociétaux par le détour d'auxiliaires politisés et stipendiés : Licra, LDH...

  • Par Benvoyons - 22/02/2016 - 09:49 - Signaler un abus Choisissez les Socialistes Nationalistes FN qu'on vous dit

    Programme de Mitterrand en 1981 est le meilleur pour la France. Comme en 1981 ( Frontières taxes), Nationalisations, ( Retraite à 60 ans pour éliminer les plus de 58ans du chômage) Le Franc "symbolique" avec la machine à billets avec le mouvement perpétuel à 0% de frais! 1981 : 6.1% de chômage, 3 ans après et avec 3 dévaluations relances et bien Miracle 9.3% de chômage. En effet elle dit la vérité ça marche :)::)) Les 35 h ont tellement créé de boulot que le chômage est à 11% 2015 avec les DOMTOM. Par contre ils ont augmenté le nombre de fonctionnaires donc les impôts pour les payer et ainsi ne plus pouvoir en créer dans le domaine du privé qui est le seul domaine réellement créateur de job. ( + de 57.2 %) le coût de l’État. Ainsi Les Socialistes Nationalistes FN veulent réalimenter la pompe à destruction d'emplois ( en isolant la France des marchés par des taxes qui réduiront nos importations qui feront monter les taxes des autres pays sur nos exportations):)::)) Donc augmenter tous les coûts de la France dont ceux des impôts pour compenser les pertes du au programme S N FN qui engendrera des dévaluations infernales du Franc Symbolique :)::))

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Yves-Marie Cann

Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'études et de conseil.Twitter : @yvesmariecann

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€