Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 19 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Éric Zemmour a un problème avec les Juifs polonais

Pendant longtemps, la Pologne a été nulle part. Elle veut être quelque part. Mais où ?

Auschwitz en polonais se dit Oswiecim

Publié le - Mis à jour le 16 Février 2018
Éric Zemmour a un problème avec les Juifs polonais

 Crédit BERTRAND GUAY / AFP

Le parlement polonais, dominé par une droite obscurantiste, vient de voter une loi interdisant l'usage de l'expression "camps de la mort polonais". Au prétexte que ce vocable représenterait une offense pour la Pologne, les camps en questions ayant été – nul ne l'ignore – nazis. La loi prévoit jusqu'à trois ans d'emprisonnement pour ce délit. C'est beaucoup. Mais manifestement l'honneur de la Pologne est hors de prix…

Pendant plus de 70 ans, on a utilisé les mots "camps de la mort polonais" sans que personne sur la planète, y compris en Pologne, n'y trouve à redire. Tout le monde comprenait qu'il s'agissait d'une localisation géographique et de rien d'autre. L'expression est d'ailleurs complètement tombée en désuétude. On se contente de dire Auschwitz (Oswiecim en polonais), Treblinka, Maïdanek. Mais il tenait à cœur au pouvoir polonais de flatter les plus obscures des fibres nationalistes, la Pologne étant fréquemment montrée du doigt pour ses relents antisémites.

D'abominables pogroms pendant et après la guerre, sans parler de ceux d'avant-guerre.

Mais tout ça est sans doute trop compliqué pour Éric Zemmour. Dans une tribune publiée par le Figaro, le pamphlétaire félicite chaudement le gouvernement polonais d'avoir brisé le carcan de "l'autoflagellation". Zemmour est un souverainiste français. Et aussi un souverainiste polonais d'occasion et de circonstances. Il n'a manifestement pas lu la loi qu'il applaudit. Moi si. Elle ne s'arrête pas à l'expression "camp de la mort polonais". Le diable se niche souvent dans les détails. Et ces détails sont formulés de façon suffisamment ambiguë pour que soit poursuivi quiconque, historien et surtout journaliste, qui se hasarderait par exemple à insister sur les pogroms polonais, bien polonais eux.

Zemmour ne nie pas que des exactions aient été commises par des Polonais pendant la guerre. Et il a cette phrase qui donne à réfléchir. Ils [les pogromistes polonais] ont profité de "l'aubaine" (l'occupation nazie) "pour se venger des Juifs qu'ils haïssaient" !! Un lapsus ? On sait depuis Freud ce qu'il faut penser des lapsus.

Et de quoi avaient-ils à se venger, les Polonais ? Quel mal leur avait fait les Juifs ? Peut-être qu'un cabaretier juif leur avait vendu de la vodka frelatée titrant 30° au lieu des 40° requis… Peut-être qu'un tailleur juif leur avait confectionné une veste avec une manche plus courte que l'autre… Peut-être qu'un fourreur de la même origine leur avait vendu un manteau en peau de lapin au prix d'un vison… Quand on vient d'Algérie comme Zemmour, les Juifs polonais, c'est décidément trop compliqué.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Borgowrio - 15/02/2018 - 10:00 - Signaler un abus Comprendre le polonais

    Néanmoins , admettons que les polonais contemporains , pour qui les camps de la mort font partie d'un passé lointain ( sans en minimiser l'horreur) ne tiennent pas à associer leur pays dont ils sont fier ( ce qui n'est pas notre cas ) à la barbarie nazie . sans être un admirateur béat de Zemmour , permettez monsieur Rayski , ma désapprobation distinguée

  • Par Marie-E - 15/02/2018 - 10:03 - Signaler un abus attention à ne pas mettre

    tous les juifs d'Algérie dans le même panier. Heureusement il y en a beaucoup du Maghreb et du Machrek qui ne pensent pas comme Zemmour sur cette loi polonaise. Effectivement s'il faudrait dire plutôt "les camps de la mort en Pologne" pour les situer, il faut bien voir que le reste de la loi est totalement négationniste et interdit désormais qu'on se penche sur cette période sans risquer la prison. Je n'ai jamais compris pourquoi les Polonais devaient se venger des juifs surtout quand je pense à Jedwabne en 1941 et Kielce en 1946. Je reste toujours sidérée de la réponse de vieilles Polonaises dans le film de Lanzmann se réjouissant de voir des femmes juives de tous âges emmenées vers Auschwitz et leur reprochant leur situation : "elles ne travaillaient pas, elles étaient bien habillées.... " Zemmour sur ce point a totalement tort et la Pologne ne peut pas se réfugier derrière son nationalisme et son patriotisme pour nier son Histoire.... il n'y avait pas que l'occupation allemande et l'absence de gouvernement qui expliqueraient ces exactions...surtout à Kielcé en 1946.

  • Par Alain Briens - 15/02/2018 - 10:52 - Signaler un abus Affaire compliquée...

    Par principe, les lois mémorielles, si pertinentes soient-elles sur le fond, sont insupportables. Elles sont à la base de la concurrence victimaire et du complotisme (si on cherche à étouffer, c'est qu'il doit y avoir un fond de vérité...). D'autre part, les camps en Pologne étaient indubitablement nazis et nul ne songe à Auschwitz comme un "camp polonais". Mais comment nier qu'en 1945, la majorité des Polonais étaient contents que les nazis les aient débarrassé des Juifs ? Et, encore aujourd'hui, la population polonaise regrette t-elle tant que ça ce qui s'est passé sur son sol pendant la guerre ? Concernant le gouvernement actuel, il y a boire et manger. Le nationalisme agressif, la censure, les restrictions de liberté d'expression, non. Le refus de la repentance pleurnicheuse, la volonté affichée que la Pologne reste polonaise, oui. Sans oublier toutefois que s'il y bien un pays qui a profité de l'Europe pour connaitre un spectaculaire développement, c'est bien celui-là.

  • Par MonsieurD - 15/02/2018 - 11:13 - Signaler un abus Merci

    Je n'aime pas attaquer Zemmour-le-fardeau-du-male-blanc (qui me fatigue pourtant souvent par ses raccourcis face à la bêtise de ses contradicteurs) mais en l'occurrence il se plante lourdement

  • Par MonsieurD - 15/02/2018 - 11:14 - Signaler un abus Oups..

    L'écriture intuitive à rajouté "le fardeau etc" à l'insu du plein gré de ma main droite

  • Par Constantine - 15/02/2018 - 11:16 - Signaler un abus Algérie oublieuse

    Parions sur une maladresse de Zemmour plutôt que sur sa mauvaise foi. D'abord, il ne peut ignorer que près de 2000 juifs algériens ont été déportés dans les camps de la mort. Sans compter les listes déjà prêtes des nazis en Tunisie... Ensuite, mes beaux-parents, déportés de Salonique, m'ont toujours affirmé qu'à Auschwitz, "les pires, c'étaient les Polonais"... Quant à la querelle intestine entre juifs "Pollaks" et "Sefs", elle fait partie désormais du folklore tcholent/couscous. Zemmour, qui est d'habitude plutôt bon, n'est pas toujours génial. Allons, les juifs d’Algérie, ça peut être aussi "compliqué"...

  • Par assougoudrel - 15/02/2018 - 11:19 - Signaler un abus La Pologne agit exactement

    comme la Turquie avec le génocide arménien.

  • Par ISABLEUE - 15/02/2018 - 11:50 - Signaler un abus NON non non on ne touche pas à mon Zemmour

    Ben oui, les pogroms dans les pays de l'est cela a existé . Il faut dire que les super cathos polonais ont la mémoire courte. Il y a eu aussi des pogroms APRES la seconde guerre mondiale. Quand aux camps "polonais", je n'ai jamais entendu cela . On dit "Auschwitz" Tréblinka, Le Struthof etc.... on parle rarement des pays, on sait bien que c'est nazis. Donc je ne voit pas leur pleurnicherie de non repentance,

  • Par ISABLEUE - 15/02/2018 - 11:51 - Signaler un abus mais je n'ai pas encore lu

    l'article de EZ

  • Par ajm - 15/02/2018 - 11:58 - Signaler un abus Comparaison hasardeuse.

    Assougoudrel: votre comparaison est curieuse Le génocide arménien a ête programmé, organisé et mis en oeuvre par les dirigeants Turcs de l'époque sur leur territoire . Le génocide des juifs l'a été par l'Etat Allemand national-socialiste sur plusieurs sites Européens, principalement en Pologne; mais l'Etat Polonais ne trouvait lui en GB sous la forme d'un gouvernement en exil accompagné par des milliers de soldats Polonais et en liaison avec la résistance Polonaise dont le rôle et la combativité ont été très importants sur le terrain même si évidemment la libération du pays ne pouvait venir que de l'action d'une grande armée extérieure.

  • Par Alain Briens - 15/02/2018 - 12:02 - Signaler un abus Vive Zemmour !

    Il écrit des bouquins (qui sont autant de best-sellers), des chroniques pour les journaux, parle sur RTL, anime sa propre émission sur C8...ça fait beaucoup et il n'est pas exclu que de temps à autre il commette un petite imprécision. Curieusement, sur la dernière guerre, ces imprécisions se transforment parfois en énormités, comme dans le "Suicide Français" ou il semble presque faire sienne la théorie fumeuse "Pétain le bouclier / De Gaulle le glaive". On peut aussi discuter de son messianisme étatique, de son tropisme anti libéral et de beaucoup d'autres sujets mais une chose est sûre : des intellectuels indépendants, courageux et lucides comme lui, il nous en faudrait beaucoup. Et lui au moins ne cherche à faire taire aucune parole pour imposer la sienne. Alors longue vie à Zemmour !

  • Par BABOUCHENOIRE - 15/02/2018 - 13:36 - Signaler un abus Il faut lever toute ambiguité , un debat en prime time entre

    Eric et Benoit s'impose . Quelle chaîne aurait le courage de le programmer ? Atlantico devrait y penser.

  • Par assougoudrel - 15/02/2018 - 14:02 - Signaler un abus ajm

    J'ai sûrement dit une connerie.

  • Par JLH - 15/02/2018 - 14:13 - Signaler un abus Maladresse

    Je crains que les écrits de M. Zemmour ne soient qu'écrits trop vite, ce sont souvent les limites des polémistes : réagir sur tout, et il peut arriver à M. Rayski, ou à nous, commentateurs, de maîtriser mal notre plume. Mais au fond, en tout état de cause, la Pologne n'est pas ma tasse de thé, (bien que nous devions à leur roi Jean 3 Sobieski d'avoir sauver Vienne en 1682, c'est incontestable), mais c'est bien de Pologne que l'on compte environ 40% des Juifs morts dans les camps de la morts, c'est bien en Pologne qu'ont été établis les principaux camps et les pogromes étaient là-bas les plus violents dans la région frontalière avec l'Ukraine, de la Roumanie et de la Pologne avant 1914. Bref, s'il est vrai que les camps étaient en Pologne et non "de Pologne", il est non vrai qu'ils n'ont pas été construits là-bas par hasard, au moins d'un point vue terrible mais strictement logistique. Etant moi-même d'origine Ashkénaze par mon père, je comprends aussi les prévenances de M. Rayski à l'égard des Séfarades, querelle idiote et triste, qui prouve que la différence est toujours sujet de querelles s'il n'y a pas une grosse gomme pour effacer tout cela.

  • Par Liberte5 - 15/02/2018 - 15:39 - Signaler un abus J'adore E. Zemmour, mais je ne suis pas toujours

    d'accord avec lui. En l’occurrence sur cette prise de position sur la Pologne. En revanche , il est courageux car souvent lui sont opposés plusieurs interlocuteurs de gauche évidemment. Il arrive à leur clouer le bec car il maîtrise une grande culture, ce qui manque beaucoup par ailleurs. Je continue à dire "vive Zemmour".

  • Par gregoire25 - 15/02/2018 - 16:21 - Signaler un abus Règlement de comptes...

    ...entre un descendant de Juif polonais et un Juif d'Algérie. C'est ce que je retiens de cet article;

  • Par BABOUCHENOIRE - 15/02/2018 - 18:35 - Signaler un abus C'est le combat sunnites contre chiites version juive, mais

    contrairement aux musulmans les juifs savent jusqu'où il ne faut aller dans des querelles intestines, ils lavent leur linge en famille.

  • Par emem - 15/02/2018 - 20:41 - Signaler un abus Ignorance grave

    Monsieur Rayski, comment pouvez-vous ignorer que les Juifs, polonais ou non, sont responsables de tous les malheurs du monde. Les Israéliens aussi d'ailleurs.

  • Par ajm - 15/02/2018 - 21:48 - Signaler un abus Logistique de l'extermination.

    JLH: c'est horrible â dire mais si les Allemands , en bons logisticiens et industriels qu'ils étaient, ont mis en place les camps d'extermination en Pologne c'est surtout pour être au plus près de la "matière première " humaine qu'ils souhaitaient éliminer, juifs en premier mais aussi slaves polonais, russes dont ils désiraient coloniser les territoires. Il faut avoir à l'esprit que les Allemands voulaient éviter de saturer leurs réseaux ferrés afin de donnet la priorité aux convois militaires vers l'Est,. Raccourcir la distance vers les camps de la mort était un imperatif logistique à ne pas négliger dans une economie de guerre.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 15/02/2018 - 22:33 - Signaler un abus Zemour est convaincu que tout

    Zemour est convaincu que tout cela dépend de la spécificité des territoires,...Il se dit peut-être que les Ashkénazes ont eu moins longtemps à supporter les Polonais, et que de toute façon les nouvelles générations ne sont pas responsables du comportement de leurs parents ! Par contre il voit ce qu'ont subi les Sépharades de la part des musulmans pendant des siècles, et il sait aussi qu'en terre d'islam, "la fête continue "

  • Par vangog - 15/02/2018 - 23:51 - Signaler un abus Ashkénaze contre Céfarade...amusant!

    Le rite contre le rire...l’art contre le dollar...l’oubli de la vie contre l’envie de la vie...un grand classique, somme toute!

  • Par emem - 16/02/2018 - 08:39 - Signaler un abus Pires que les nazis, les Polonais

    Pendant l’insurrection du Ghetto de Varsovie certains Polonais monnayaient très cher les places d’un manège aérien situé de l’autre côté du Ghetto d’où ils pouvaient voir mourir les Juifs. « Les salves venant du Ghetto / Se perdaient dans la mélodie / Et les couples s’envolaient / Lancés haut dans le ciel serein » (Campo di fiori par Cseslaw Milosz)

  • Par JLH - 16/02/2018 - 08:42 - Signaler un abus @ajm

    je suis bien d'accord avec cette horreur économique, mais je n'oublie que toute, c'est à dire TOUTE la famille de mon père dont il connaissait une partie, de la région sud-est de Pologne et du nord-est de la Roumanie est soit morte dans les camps de la mort, soit partie avant vers les Etats Unis pour la plupart, parce que la vie des juifs dans ces pays avant et après la première guerre mondiale étaient au moins difficile sinon dangereuse au moins dans ces régions, je n'en sais rien pour la région et le ghetto de Varsovie.

  • Par pale rider - 16/02/2018 - 09:09 - Signaler un abus @ajm les allemands , en bon logisticiens

    savaient la haine que les polonais vou(ai)ent aux juifs. Mettre les camps en Pologne ne suivait pas qu'une logique géographique.

  • Par Rayski - 16/02/2018 - 09:16 - Signaler un abus emem

    Merci d'avoir rappelé ce très beau poème....

  • Par Djib - 16/02/2018 - 10:00 - Signaler un abus S'agissant du Struthof ...

    je pense n'avoir jamais entendu l'expression "camp de la mort français" ou "camp de la mort alsacien". C'était un camp de concentration allemand ou nazi en France. Effectivement, le diable se cache dans beaucoup de détails, et chacun voit les détails qu'il veut.

  • Par ISABLEUE - 16/02/2018 - 10:28 - Signaler un abus Djib

    oui ce camp français est ignoré de beaucoup de français. Il faut être lorrain ou alsacien pour le connaitre, on l'apprend à l'école. Et on tuait aussi au Struthof. Mais on ne dit pas camp alsacien, ou français : je ne l'ai jamais entendu.

  • Par kelenborn - 16/02/2018 - 10:36 - Signaler un abus Ouais

    Ma grande tante était boniche à Paris chez des bourges , rue Lesieur, pas loin de chez le bon docteur Petiot...un spécialiste des crématoires.Comme ma tante n'était pas finaude, elle répétait quand, elle venait en vacances,un mois par an , parce que ces salauds de gauchistes du Front Populaire avaient institué les congés payés ( n'est-ce-pas Vangode ?)ce que disaient ses bien-pensants de bourges de patrons: " Hitler n'a pas assez tué de juifs pendant la guerre" De bons catholiques ses patrons qui allaient à la messe à Solesmes! OUi oui , les nazis ont monté un spectacle sinistre mais on oublie un peu vite qu'ils avaient des fans! Cela dit, je ne vois pas vraiment ce que Zemmour a dit de mal! Il a du draguer la copine de Benoit et celui ci se venge de manière misérable!

  • Par Maximus - 16/02/2018 - 11:52 - Signaler un abus Vous vous dispersé, ce que

    Vous vous dispersé, ce que célèbre Zemmour c'est un pays qui refuse la repentance et autoflagellation, le reste est accessoire.

  • Par Maximus - 16/02/2018 - 11:52 - Signaler un abus dispersez

    dispersez

  • Par philippe de commynes - 16/02/2018 - 12:26 - Signaler un abus Pour Zemmour

    "Pendant plus de 70 ans, on a utilisé les mots "camps de la mort polonais" sans que personne sur la planète, y compris en Pologne, n'y trouve à redire. Tout le monde comprenait qu'il s'agissait d'une localisation géographique et de rien d'autre." "tout le monde" : vous voulez dire les gens un minimum cultivé, l'inculte moyen, du genre à croire que si rom sonne comme roumain et que beaucoup de roms viennent de roumanie, c'est que roumain et rom c'est du pareil au même, cet inculte, si vous lui parler de camps de la mort polonais, il va tout de suite comprendre "camp ou les polonais tuaient les juifs" ...Ensuite même si je n'ai aucune attache avec la pologne, je les comprend quand même, les allemands ont tué autant de juifs polonais que de polonais slaves (3 millions chaque) ,ce n'est certes pas la même chose :d'un côté c'est l'immense majorité des juifs polonais, de l'autre seulement une minorité des polonais slaves, mais on peut comprendre que les polonais aient quand même du mal à accepter que l'on prenne la mort de 3 millions des leurs pour quantité négligeable(comme tout le monde j'ai vu des heures à la télé sur les horreurs des crimes nazis ,

  • Par philippe de commynes - 16/02/2018 - 12:27 - Signaler un abus pour Zemmour, suite

    impossible de manquer que les allemands ont tué des millions de juifs en pologne, par contre pour les non juifs, je n'en ai jamais entendu parler (un peu comme pour les programmes scolaires)) Et visiblement c'est pareil chez les anglo-saxons, pour ne rien dire des allemands (ils doivent déja se repentir de la shoah, alors s'ils peuvent éviter de se repentir d'un encore bien plus grand nombre d'assassinat de polonais , russes et autres, c'est toujours ça de gagné) Alors en plus qu'on soulage les allemands d'une partie de la paternité de l'holocauste pour l'attribuer aux polonais, je comprend que les polonais l'aie mauvaise ..Ensuite Mr rayski sous entend que le pire de ce que les polonais pouvaient reprocher aux juifs étaient de s'être fait avoir avec de la vodka sous-titrée ..., c'est oublier qu'il y avait un cetains nombre de polonais dans l'urss d'avant 1939 (territoire polonais d'avant 1772), et que pour eux (comme pour les autres) cela c'était mal passé, comme cela c'est mal passé pour la zone polonaise sous occupation soviétique en 40-41, et que parmi les moissonneurs (de vies humaines) un certain nombre était juif ...

  • Par philippe de commynes - 16/02/2018 - 12:30 - Signaler un abus pour zemmour suite ii

    Et que je sache, il y en avait d'autre anti-sémites , encore pire que les polonais, les ukrainiens, mais quand des gens ressortent cette histoire (https://www.les-crises.fr/nazis-ukraine-la-galicie/), ils se font traiter par Lemonde de complotiste et de propagandiste pro-poutine ...D'ailleurs je me demande si quand on parle des supplétifs locaux des allemands on ne prend pas des ukrainiens pour des polonais : les polonais avaient beaucoup à faire pour ne pas se faire tuer, les ukrainiens , dont le soutien était recherché par les allemands ( contre les polonais, les juifs, les russes) avaient beaucoup plus de chances d'être recruté ... (ceci dit les ukrainiens qui ont énormément soufferts du communisme, WWII et même de régimes archi-corrompus depuis l'indépendance auront au final eu infiniment plus de victimes que de bourreaux).Le but de cette loi et d'empêcher la confusion entre victimes (polonaises) et bourreaux (allemands), que les gens que ça inquiète soient vigilants , et que si leurs craintes devaient s'avérer fondées, que les polonais voudraient enterrer la part anti-sémite de leur histoire, qu'ils réagissent. Mais là on est en plein procès d'intention..

  • Par Piwai - 16/02/2018 - 13:44 - Signaler un abus ce qui est compliqué, c'est la perspective...

    Parce qu'historiquement, au regards des 20 derniers siecles, la pologne a ete un eldorado pour les juifs, leurs conditions a commencer a faiblir sous la pression des voisins, russes et allemands et s' il faut reconnaitre que les pogroms et discrimination envers les juifs ont faibli apres la premiere guerre mondiale, ce n'a ete que pour recommencer de plus belle: russes envoyant les juifs au goulag et nazi a la chambre. Bref, objectivement, la pologne d'aujourd'hui a le droit de remettre historiquement l'ingerence de la Russie et de l'Allemagne dans l'integration des juifs en pologne, l'antisemitisme a diffusé de l'exterieur du pays vers l'interieur sous leurs pression des le XVII siecle.

  • Par Anguerrand - 16/02/2018 - 15:11 - Signaler un abus MR Rayski vous me décevez

    Zemmour veut effacer le fait qu’il a des origines juives et affirme qu’il est d’abord français avant d’etre Juif. Qui peut lui reprocher, peu de juifs ou de français ont encore connu cette période, n’etant pas nés. Il n’y a pas QUE des juifs qui ont été exterminés. Je constate donc que le racisme est partout, même entre juifs eux même. Zemmour est un vrai érudit, que peu de gens osent s’y frotter frontalement de ce fait. Habituellement je suis plutôt d’accord avec vos arguments, mais osez donc une confrontation avec lui. Je pense que si vous en avez le courage, vous apprendrez beaucoup de choses sur les juifs et les malheurs subits par les polonais.

  • Par wanda60 - 16/02/2018 - 15:40 - Signaler un abus Menaces

    Il me semble naturel que les Polonais ne soient pas heureux, à juste titre, de voir la notion de "camps d'extermination" associée à leur nation, ils n'ont pas été volontaires pour leurs installation. d'autre part personne n'aimerait en France et en Alsace que le nomme le Strutthof, "camp de concentration Français" par contre on pourrait le faire pour Drancy ou Beaune le Rolande qui étaient gardés par des gendarmes Français. Maintenant, en France on aime aussi la repentance et l'autoflagellation, alors ........

  • Par Nap4 - 17/02/2018 - 09:10 - Signaler un abus Memoriel

    Les lois mémorielles sont des âneries qui polluent la connaissance de l'histoire. Elles n'effacent pas l'Histoire, polluent les mémoires et menacent l'intelligence. On peut toutefois comprendre le raz le bol des polonais d'être assimilés à des auxiliaires des nazis. Pour autant, cette loi produit l'effet inverse de ce qu'elle est censée rechercher. Les polonais et les germains sont de proches cousins, mais ne s'aiment pas. Mais d'un autre côté, les séfarades et les ashkénazes, bien que de la même grande famille, n'hésitent pas à s'étriller. On n'est pas près de voir la sortie...

  • Par Rayski - 17/02/2018 - 09:16 - Signaler un abus Anguerrand

    Chaque année je passe environ trois mois en Pologne ! J'ai longtemps tra vaillé là- bas comme journaliste....Pour mon plaisir j'ai suivi des cours d'histoire contemporaine à l'université de Varsovie...J'ai écris plusieurs livres évoquant les problématiques polonaises... Alors l' " érudition " de Zemmour et la votre vous savez ce que j'en pense ! !

  • Par kilian - 17/02/2018 - 09:21 - Signaler un abus @ Djib. a/s Struthof.

    Au moment des faits ce camp était situé en Allemagne, car l' Alsace a été annexée dès 40. Ensuite, je crois me souvenir qu'il y a un c

  • Par kilian - 17/02/2018 - 09:24 - Signaler un abus @djib : Struthof et stutthof.

    Le second cité dans mon titre était en Pologne.

  • Par Nap4 - 17/02/2018 - 10:20 - Signaler un abus Querelles...

    Les querelles entre juifs d'Afrique du Nord et ceux d'Europe de l'est sont connues. Et naturelles. Les séfarades n'ont pas autant souffert de la Shoah que les Ashkénazes. Et tant mieux pour eux ! Mais l'ampleur de ces querelles n'a rien à voir avec ce qui s'est passé entre catholiques et protestants ou ce que nous observons entre Sunnites et Chiites. L'expression de ces différents est plus soft, plus argumentée, plus civilisée, dirons nous. Elle se nourrit d'un argumentaire qui peut même susciter l'intérêt. Et les polonais, là dedans ? Moi je les aime bien. Non pas pour leur prétendu atavisme antisémite. Mais parce que la Pologne est le seul pays d'Europe qui n'ait jamais été en guerre contre la France. Ça crée des liens...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€