Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 15 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Eric Zemmour est-il en train de gagner la bataille des idées comme le croit la presse américaine ? Rien n’est moins sûr et voilà pourquoi

Suite à la sortie du dernier livre d'Éric Zemmour "Destin français", le Washington Post s'est intéressé à la forte popularité de l'auteur dans la société française. Pourtant, ne peut-on pas voir ici un leurre de cette popularité au regard des préoccupations des Français.

Succès en librairies

Publié le
Eric Zemmour est-il en train de gagner la bataille des idées comme le croit la presse américaine ? Rien n’est moins sûr et voilà pourquoi

Atlantico : Alors qu'Éric Zemmour indique que "la guerre civile est un risque", ne peut-on pas voir un décalage entre l'intérêt suscité par l'auteur et l'idée qu'il aurait gagné "la bataille des idées" auprès des Français ?

 
Bruno Jeanbart : Il convient toujours de ne pas confondre chiffres de vente d’un livre et popularité. Ce sont deux choses très différentes. On l’a vu à de nombreuses occasions : Nicolas Sarkozy a connu en 2015 un grand succès en librairie mais n’a pour autant pas franchi le cap de la primaire. François Hollande peut multiplier les dédicaces en librairie, il ne suscite plus d’appétence politique.  Quand bien même le livre d’Eric Zemmour est en tête des ventes de livres, si on prend le volume atteint par son précédent ouvrage, 500.000 exemplaires, cela ne représente que 1% au regard du nombre d’électeurs dans le pays.
On ne peut donc en déduire automatiquement une forte popularité de l’essayiste. Il est d’ailleurs assez compliqué de connaître celle-ci puisqu’il ne figure pas dans les baromètres de popularité, mais une enquête de 2015 ne lui accordait que 29% de bonnes opinions, contre 46% de mauvaises. Son succès en librairie traduit moins une popularité que l’existence dans une partie de la population, d’une base de fan, ce qui n’est pas rien mais ne peut pas non plus être interprété comme le signe qu’il aurait gagné la bataille des idées. Les Français n’adhèrent pas, à ce jour, à un risque de guerre civile, même s’ils estiment que la société tend à se déliter et craignent la montée des communautarismes. Mais la montée de l’individualisme dans la société française, comme dans les autres sociétés occidentales, n’est pas qu’un phénomène subi, elle correspond également à la manière dont souhaitent vivre beaucoup de citoyens, en privilégiant leur sphère privée. Les comportements en disent souvent plus sur les peuples que leurs bulletins de vote.   
 
 
 

Au regard des attentes des Français, ne peut-on pas voir plutôt une attente d'un discours qui soit simplement plus "équilibré" entre une position qui serait perçue comme trop "lisse" et les positions défendues par Éric Zemmour ?

 
Il est évident que la radicalité, la rupture de consensus que constituent les positions d’Eric Zemmour expliquent en partie son succès. Majoritairement, les Français jugent qu’on ne leur dit pas toute la vérité et qu’on leur cache des choses, dans les médias et dans le débat public. Dès lors, tout discours qui détonne suscite de l’intérêt d’une partie de la population sur ce simple principe. Mais les idées défendues par Eric Zemmour sur certains sujet restent extrêmement clivantes et on ne peut pas considérer qu’elles sont celles de la société française : c’est le cas par exemple sur les rapports hommes/femmes. La société française, à l’image des autres démocraties occidentales, semble sortie d’un cycle au cours duquel la recherche de consensus était l’évolution naturelle, pour connaître de nouveau une phase de polarisation politique. Ainsi, à l’élection présidentielle, les électeurs des quatre grands candidats n’aimaient aucun des trois pour lesquels ils ne pensaient pas voter, d’où le sentiment de dureté du débat parfois tant entre les candidats que les électeurs. Mais sur beaucoup de sujets, ce sont encore les attitudes non pas contradictoires mais moins radicales qui l’emportent. Ainsi, les Français valorisent aujourd’hui massivement le rôle de la famille mais estiment également que le mariage pour les couples homosexuels est une bonne chose. De même, ils pensent qu’il faut accorder davantage de liberté aux entreprises au détriment de davantage de régulation, tout en jugeant qu’il ne faut pas permettre de licencier sans contrainte.
 
 

Sur ces questions relatives à l'immigration ou l'intégration -notamment concernant la polémique des prénoms-  largement abordées par Éric Zemmour, quels sont les enseignements à tirer des positions des Français ?

 
Eric Zemmour est très largement majoritaire lorsqu’il exprime ses réticences sur l’immigration. Environ les deux-tiers des Français considèrent qu’il y a trop d’immigrés en France et toutes les enquêtes sur les pérégrinations de l’Aquarius soulignent un rejet de l’accueillir dans un port français. Pour autant, comme souvent, les attitudes sont moins tranchées qu’il n’y paraît. Le souhait de voir les réfugiés politiques avoir le droit de venir en France demeure aussi reconnu par une majorité et l’idée que les migrants doivent être traités décemment une fois en France aussi. Quant à la polémique sur les prénoms, je n’ai pas vu d’enquêtes permettant d’avoir une idée de l’opinion des Français sur le sujet, mais là encore, on peut considérer qu’ils « votent avec leurs actes » : il n’y a pas que les Français issus de l’immigration qui donnent des prénoms absents du calendrier à leurs enfants, c’est devenu une pratique très courante. Les prénoms d’origine anglo-saxonne notamment, sont très prisés de Français que certains qualifieraient de souche, particulièrement dans les catégories populaires. Le prénom donné à son enfant reste un marqueur de distinction sociale et les pratiques dans ce domaine varient plus selon ce critère qu’en fonction de l’origine ethnique de parents.
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Citoyen-libre - 04/10/2018 - 09:40 - Signaler un abus Bah !

    Une analyse lénifiante. Zemmour serait clivant, comme Michel Onfray, comme tout ceux qui ont un autre discours et qu'on interdit d'antenne. Bien entendu, les intérêts financiers priment sur la volonté des peuples, en France comme en Europe. Le discours doit être donc non seulement politiquement correct mais aseptique et orienté. Reste que quand un ministre de l'intérieur sur le départ, dit peu ou prou ce que laisse entendre Zemmour, ça rejoint les 75 % qui le soutienne.

  • Par assougoudrel - 04/10/2018 - 09:46 - Signaler un abus Zemmour

    Président!!!

  • Par ISABLEUE - 04/10/2018 - 09:54 - Signaler un abus On s'en fiche des zanalistes parigots

    j'ai regardé avec plaisir Zemmour et Naulleau sur Paris Première hier soir. Il n'est donc pas blacklisté et l'émission a toujours des invités.. Encore du bla bla pour rien

  • Par Atlante13 - 04/10/2018 - 10:21 - Signaler un abus Encore un de ces marchands de vent

    qui se plantent régulièrement dans leurs sondages, et qui veut nous donner des leçons. Il ne cesse de faire des interprétations et des amalgames déplacés pour se justifier, tout en reprochant aux autres de le faire. Un manque d'honnêteté total dans son discours. Il assimile sans vergogne les réfugiés politiques et les migrants, on se doit de recevoir les réfugiés politiques donc on se doit de recevoir tous les migrants, les français prennent aujourd'hui toutes sortes de prénoms y compris anglo-saxons donc ils doivent prendre les prénoms musulmans, en oubliant bien sûr de parler de ce qui est sous-jacent dans ce choix, comme l'intégrisme, le refus d'assimilation, l'intolérance, la prédominance du religieux sur le laïc, l'léologie et le rejet de l'autre, etc... Papier insidieux et malhonnête.

  • Par gerard JOURDAIN - 04/10/2018 - 10:43 - Signaler un abus un "non " article

    je n'ais rien compris à cette article!! quel est son but? démontrer quoi?

  • Par Alain Briens - 04/10/2018 - 10:47 - Signaler un abus Les prénoms

    L'analyse de l'auteur est très pertinente sur la question des prénoms. Et cela renforce d'autant la thèse de Zemmour : comment peut-on laisser des gens déjà défavorisés par leur origine enfoncer d'avantage leurs enfants en les affublant d'un prénom qui les marque au fer rouge ? Choisir de s'appeler Ali ou Alain Mimoun, et même Marouane ou Alexandre Benalla, met en lumière le fossé qui existe entre un immigré maghrébin et un Français d'origine maghrébine. Entre un Français de papier et un Français à part entière.

  • Par Henrik Jah - 04/10/2018 - 11:27 - Signaler un abus Sondeurs menteurs

    Pourquoi donner la parole à des instituts de sondage? Ils se trompent en permanence, sont de (très) mauvais statisticiens même si eux pensent le contraire car ils réalisent des tests bidons qu'ils croient pertinents. Les modèles statistiques d'opinions sont pourris et les données utilisés (les réponses des questions aux enquêtes) sont tellement bruitées en raison de l'orientation des questions qu'elles sont inutilisables si on a un minimum d'honnêteté intellectuel.

  • Par ajm - 04/10/2018 - 11:58 - Signaler un abus Oser penser le réel quand il semble terrifiant.

    J'aime bien Zemmour et je partage largement ses idées comme pas mal de Français. Mais il ne faut pas se faire d'illusions. Le gros des médias, l'education nationale et tout l'appareil culturel officiel est au mains de la gauche dans toutes ses variantes, y compris l'extrême Par ailleurs, la culture politique et la culture tout court ainsi que la capacité à penser par soi-même font défaut à beaucoup. Beaucoup de gens, en plus, ont tout simplement peur de penser ce qu'ils ressentent au fond car il est difficile de vivre avec la quasi certutude que la France est en guerre civile de moins en moins larvée, qu' une partition territoriale peut-être irreversible est installée, et que l'avenir pour ses enfants est sombre et , en tout cas, que ce ne sera plus jamais le pays de ses ancêtres, ceux dont les restes peuplent encore nos cimetières.

  • Par cloette - 04/10/2018 - 12:13 - Signaler un abus Les prénoms

    Non, les musulmans français à 99,99 % ne donnent pas de prénom français à leurs enfants, quand cela se produit c'est exceptionnel . Ils donnent des prénoms musulmans , quand c'est une fille et qu'elle a pour nom meriem ( c'est à dire Myriam ou Marie ) , on peut estimer qu'on est en bonne voie d'intégration, c'est maigre comme signe . Il n'y aurait pas de problème si intégration ou assimilation étaient évidentes .Quant aux prénoms anglais, pourquoi les petits Kevin sont ils les derniers en classe? et les Diane ou Thomas les premiers ?

  • Par vangog - 04/10/2018 - 13:49 - Signaler un abus Zemmour a beaucoup de courage...

    de s’opposer à cette clique de journaleux et analystes de l’ancien-monde . Il n’est pas le premier, mais fait partie de l’avant-garde, comme les résistants RN, résistants de la première heure! (les gauchistes se rallieront, mais seulement le jour de la libération, comme d’hab...)

  • Par tunemar - 04/10/2018 - 16:01 - Signaler un abus Ex nihilo...

    Forme de démonstration par l'absurde en somme, à moins que ce ne soit disserter sur le sexe des anges.

  • Par robotiq - 04/10/2018 - 16:07 - Signaler un abus Ce n'est pas Zémour qui l'a dit

    AUJOURD’HUI ON VIT CÔTE À CÔTE... JE CRAINS QUE DEMAIN ON VIVE FACE À FACE Propos tenus par notre ancien ministre de l'intérieur socialiste qui doit savoir un peu de quoi il parle. Si les français n'adhèrent pas à ce jour à cette idée c'est qu'ils sont sommés de ne pas y adhérer et qu'ils se laissent influencer c'est tout. Alors soyons lucides avec Zémour et Collomb ou berçons nous d'illusions en attendant que le ciel nous tombe sur la tête

  • Par Podoclaste - 04/10/2018 - 16:32 - Signaler un abus Miroir, miroir sur le mur

    Quand on regarde de près sur quels échantillons reposent ces sondages, et donc le peu de représentativité des enquêtes, on se marre en voyant des interprétations à la deuxième décimale. De toutes manières qui s'identifie à des moyennes ou des proportions ? Nous sommes des individus. Et puis les sondages sont comme la météo : il suffit de comparer les prédictions aux résultats, on se marre encore plus. Encore un article pour rien ?

  • Par Atlante13 - 04/10/2018 - 18:02 - Signaler un abus Mais il y a encore mieux,

    je connais quelques couples mixtes, et devinez quels sont les prénoms choisis pour les enfants quand le père est musulman?

  • Par tubixray - 04/10/2018 - 18:18 - Signaler un abus Jouons la victimisation

    Si on utilise la technique de manipulation des médias visant à taxer d'islamophobe tout personne critiquant les islamistes (je n'ai pas écrit musulman NDLR), on peut alors accuser d'anti sémitisme toute personne s'attaquant à E. Zemmour ....Comme pour le suicide français, ouvrage passionnant, je vais acheter son dernier essai.

  • Par Liberte5 - 04/10/2018 - 22:01 - Signaler un abus J'ai connu B Jeanbart plus pertinent .

    Ce papier est sans consistance et biaisé par une analyse qui manque de rigueur et ne prend pas en compte tous les paramètres.

  • Par gerint - 04/10/2018 - 23:09 - Signaler un abus Zemmour fait partie des prophètes

    Il y a peu de chance pour qu’il soit reconnu de son vivant

  • Par vieux croco - 05/10/2018 - 08:18 - Signaler un abus Eric Zemmour

    un OVNI bienveillant , effectivement sorte de messager venu du ciel qui emmerd .... les gardiens du temple mais qui ne tombera pas dans le rôle du bouc émissaire parcequ'il connait la chanson ce qui fait enrager encore plus tous ces parangons de vertu .

  • Par Poussard Gérard - 05/10/2018 - 10:02 - Signaler un abus Article inutile de la part d'un sondeur qui veut

    infléchir le cours de l'histoire..De grâce invitez plutôt M Bock Coté le québecois plus "profond" dans ses analyses..

  • Par Nap4 - 05/10/2018 - 11:22 - Signaler un abus Guy Beart

    "Celui qui dit la Vérité, il doit être exécuté." Guy Beart a prophétisé le destin de Zemmour, pour peu qu'on laisse les bien pensants s'en charger.

  • Par JG - 05/10/2018 - 14:16 - Signaler un abus Bruno Jeanbart

    Le prototype du médiatique mainstream....a visiblement des leçons à donner à Eric Zemmour, dont il ne possède pas le 1000ème de la culture historique. Comme dirait Churchill : "je ne crois aux statistiques que quand je les ai mois-même falsifiées" J'attends le prochain attentat islamiste....histoire de voir s'il est dû à un Charles Henri ou à une Marie Madeleine....

  • Par vangog - 05/10/2018 - 14:42 - Signaler un abus Marine Le Pen agressée par des fascistes!

    Soutien à Marine Le Pen et à sa fille, qui ont été lâchement agressées hier soir par deux fascistes rouges, ennemis de la démocratie alors qu’elles sortaient du bowling avec l’un de ses cousins. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement!

  • Par edac44 - 05/10/2018 - 18:03 - Signaler un abus @Vangog

    Imaginez si Marine avait détenu un port d'armes comme le guignol de Macrouille Benallanoix et s'en soit servi pour se defendre, qu'auraient dit et écrit les médias aux ordres de la Macronite aiguë ???

  • Par Borgowrio - 05/10/2018 - 18:39 - Signaler un abus Encore un censeur qui avance masqué

    Article de la veine habituel du monde du déni . Ce journaliste minimise adroitement l'effet Zemmour . En toute malhonnêteté il ne parle pas des thèses de zemmour pour lesquelles il était conspué et qui maintenant sont abordées dans toutes les rédactions ,

  • Par Atlantica75000 - 05/10/2018 - 19:24 - Signaler un abus A Isableue

    Zemmour est effectivement blacklisté de RTL : il est marginalisé à un "débat" et visiblement pas tous les vendredis : ce matin, Duhamel n'a cessé de l'interrompre. Paris Première autre filiale de M6 le garde car il attire de l'audience et comme cette chaîne est marginale, elle ne "gêne" pas trop l'image que veut se donner ce groupe, filiale de l'allemand Bertelsmann

  • Par Atlantica75000 - 05/10/2018 - 19:36 - Signaler un abus Et les prénoms !

    Ce monsieur fait semblant de ne pas comprendre : alors que les enfants asiatiques ont tous des prénoms français, les maghrébins et africains musulmans ont systématiquement un prénom maghrébin, quitte à en choisir un plus "neutre" qui fasse "moderne" mais en tout cas jamais français ! On sent un blocage. Ces gens exigent de garder leurs coutumes et on nous enjoint de "faire des efforts" ! Je rappelle qu'Aznavour voulait remercier l'infirmière qui trouvant son prénom trop compliqué l'a nommé Charles !Vu les sondages très ambivalents des Français sur l'immigration (ils soutiennent les ONG sans comprendre qu'ils en sont victimes !), il est évident qu'il n'est pas sûr que Zemmour "gagne" la bataille des idées tant les Français se refusent à voir la réalité, aggravant ainsi la catastrophe. NB : je vous conseille d'écouter Sud Radio : sans le dire, Sud Radio depuis la rentrée 2017 se positionne comme l'anti RMC : populaire mais acceptant largement le camp du "mal" et annonçant qu'ils ne filtrent pas les appels. C'est rare !J'ai entendu hier une partie d'une émission à 12 heures avec ...Tribalat. Juste incroyable sur d'autres antennes !

  • Par Atlantica75000 - 05/10/2018 - 19:38 - Signaler un abus Service public privatisé à certains intérêts idéologiques

    Quant ) l'interdiction de Zemmour sur les ondes publiques qui se permettent de décider pour nous, il est urgent de revoir le système de la redevance.

  • Par Atlantica75000 - 05/10/2018 - 19:41 - Signaler un abus A ajm

    "nos enfants" : lu qu'un islamiste "belge" parlait des autochtones comme "les anciens habitants de Belgique." Le grand remplacement étouffé

  • Par Atlantica75000 - 05/10/2018 - 19:43 - Signaler un abus Erratum

    NB : "ont systématiquement des prénoms "musulmans""

  • Par pierre de robion - 05/10/2018 - 22:43 - Signaler un abus Dis autrement..

    "Les Français n’adhèrent pas, à ce jour, à un risque de guerre civile, même s’ils estiment que la société tend à se déliter et craignent la montée des communautarismes. Mais la montée de l’individualisme dans la société française, comme dans les autres sociétés occidentales, n’est pas qu’un phénomène subi, elle correspond également à la manière dont souhaitent vivre beaucoup de citoyens, en privilégiant leur sphère privée" Ils sont donc près pour la soumission: Michel Houellebecq et Jean Raspail sont donc prophètes, mais Zemmour en Cassandre nous montre l'abîme!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bruno Jeanbart

Bruno Jeanbart est le Directeur Général adjoint de l'institut de sondage Opinionway. Il est l'auteur de "La Présidence anormale – Aux racines de l’élection d’Emmanuel Macron", mars 2018, éditions Cent Mille Milliards / Descartes & Cie.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€