Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 27 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Rend-on vraiment ses enfants plus intelligents en leur apprenant plusieurs langues ?

Une étude réalisée par des chercheurs de Sardaigne et d’Écosse a démontré que les enfants bilingues récoltent de meilleurs résultats que leurs camarades ne maîtrisant qu'une seule langue. Mais attention à ne pas tout mélanger...

Moulin à parole

Publié le

Atlantico : Une étude de l’université de Strathclyde, Glasgow, a montré que les enfants bilingues réussissent mieux les exercices de résolution de problèmes que les enfants ne connaissant qu’une seule langue. Peut-on faire un lien entre la maîtrise de plusieurs langues et les capacités intellectuelles ?

Josie Bernicot : Les enfants qui ont un quotient intellectuel élevé vont avoir de bonnes performances dans tous les domaines de l’apprentissage : les langues comme la résolution de problèmes. Cette interprétation se fait en termes de relation ou de corrélation mais cela ne veut pas dire que le bilinguisme favorise la résolution de problème (interprétation en termes de causalité).

L'apprentissage de deux langues ou plus peut conduire à des interférences s’il n'est pas mené de façon méthodique.

De quels types d’interférences parlez-vous ?

On parle d’interférence quand un enfant applique dans une langue une règle ou une caractéristique d’une autre langue (par exemple un mot de polonais dans une phrase en français ou l’adjectif après le nom dans une phrase en anglais).

Qu'est-ce qu'un apprentissage méthodique ? Que doivent éviter les parents ?

Dans le cas d’un bébé qui a des parents qui n’ont pas la même langue maternelle, par exemple le français et le polonais, pour que l’enfant deviennent bilingue et ait un développement du langage sans problème le parent français doit lui parler français, le parent polonais doit lui parler polonais de façon systématique jusqu’à l’âge de 3 à 5 ans.

Combien de langues peut-on faire apprendre à un enfant ?

Le problème n’est pas tellement le nombre de langues, mais plutôt le “sens” que cette langue a pour l’enfant (pourquoi doit-il l’apprendre?). Ce n’est pas la même chose d’apprendre une langue parce que l’un de ses parents la parle ou parce que c’est la langue du nouveau pays où l’on vient de s’installer que d’apprendre une langue parce qu’elle au programme scolaire.

Je vous donne l’exemple maximum que je connais et qui se passe bien : un couple, lui chinois elle finlandaise sont installés en France. Leurs deux enfants parlent chinois et finlandais jusqu’à 3 ans avec la méthode décrite plus haut. À 3 ans ils vont à l’école en France et apprennent très rapidement le français (leurs parents échangent en français avec eux sur tout ce qui concerne l’école et les relations avec l’extérieur). À l’entrée au cours préparatoire ils sont parfaitement trilingues à l’oral : chinois finlandais français. À l’entrée en 6ème l’aînée prend anglais première langue et l’assimile facilement (ses parents parlent anglais avec des amis et connaissances à la maison). Puis le collège lui propose latin, qu’elle prend pour être avec ses copines mais sans s’y intéresser. À l’entrée en 4ème le collège propose allemand seconde langue: les parents raisonnables arrivent à convaincre le collège à l’autoriser à prendre chinois par correspondance (par le CNED).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 12/08/2012 - 09:50 - Signaler un abus J'apprends le Belge :o)

    Un Allemand qui visite la Wallonie s'arrête à coté de deux types qui attendent un bus. "Entschuldigen Sie, bitte, sprechen Sie Deutsch?", demande-t-il. Les deux Wallons le regardent en silence. "Spreekt u misschien Nederlands?". Les deux Wallons ne bougent pas... L'Allemand essaie alors: "Sorry, do you speak English?". Les deux autres continuent à le regarder. "Parlate Italiano?". Pas de réponse. "Hablan Ustedes Español?". Toujours rien. L'Allemand hoche alors la tête d'un air dégoûté et s'en va. Le premier Wallon dit alors à l'autre : " Tu ne crois pas qu'on devrait quand même apprendre une langue étrangère?". "Pourquoi?", répond l'autre, "Ce type en connaissait cinq et ça ne lui a servi à rien!".

  • Par carredas - 12/08/2012 - 11:39 - Signaler un abus Rend on vraiment ses enfants plus intelligents

    en leur apprenant plusieurs langues ? La bonne question serait peut-être quel sens ont ces langues, comme le souligne l'auteur. Deux langues sont essentielles et le plus souvent, n'en forment qu'une seule, la langue maternelle et la langue du pays dans lequel on vit. La transmission des parents qui ne sont pas originaires du pays où ils vivent devrait donc être double : - la langue maternelle pour la transmission -la langue du pays d'accueil pour l'intégration Les autres langues apprises au cours de la scolarité ne sont que fonctionnelles. Parler plusieurs langues peut être un atout mais n'en maîtriser aucune est à coup sûr un handicap.

  • Par le_doux_reveur - 12/08/2012 - 13:07 - Signaler un abus deux langues avec des structures différentes

    Mes deux grands sont à moitié Finlandais, pays où je vivais avant de revenir dans notre beau pays. Nous appliquions la méthode cité par l'auteur de l'article jusqu'à leur entrée à l'école, la quasi perfection du système scolaire leurs apermis d'apprendre d'autres langues, il en parle maintenant presque une dizaine (ils ont 19 ans). Maintenant que je suis en France, je me suis appliqué avec ma compagne à essayer de reproduire le même modèle à la maison pour essayer de palier l'apprentissage misérable des langues étrangères en France. Apprendre une langue étrangère à son propre propre groupe linguistique permet d'avoir une autre approche de pensée ce qui peut être utile.

  • Par François78 - 12/08/2012 - 13:26 - Signaler un abus C'est bien le contraire ,évidemment

    Effectivement, faut pas tout mélanger. Ce n'est pas d'apprendre les langues qui rend plus intelligent, c'est d'être intelligent qui permet d'apprendre plus facilement d'autres langues. C'est comme pour l'apprentissage de la règle de trois, nombreux sont ceux qui sont incapables de s'en imprégner, comme ce petit commerçant de quartier qui consutait son papier pour n'avoir pas à faire de calcul : une barettte 10 Euros, deux barettes 20 Euros, trois barettes ....(mais je ne veux pas stigmatiser).

  • Par HdT - 12/08/2012 - 15:40 - Signaler un abus Savoir apprendre pour apprendre à se transporter, se transposer

    Le fait d'être capable d'apprendre plusieurs langues (et de les restituer car il ne s'agit pas de répéter des phrases types) montre une intelligence présente et aide sans aucun doute à développer l'intelligence, sous rserve que cette langue soit intégrée avec la philosophie, l'art de penser, du ou des peuples qui en usent. "Vous saurez que vous maîtrisez une langue dans presque toute sa subtilité quand vous vous apercevrez que vous rêvez dans celle-ci" nous disait un de nos professeurs. Ce que je sais aussi c'est que la méthode française est loin d'être une excellente pédagogie pour la linguistique. Nous avons un déficit certain dans l'apprentissage et surtout l'application de cet apprentissage linguistique en comparaison d'autres méthodes plus anglo-saxonnes. Il suffit d'ecouter nos dirigeants manoeuvrer dans la langue de Shakespeare pour s'en convaincre, n'osons même pas les entendre dans celle de Wagner. Nous ne sommes pas un pays de conquérants mais de conquis, nous ne nous intéressons que trop peu à connaître nos voisins comme nos lointains. Problème de n'être qu'une terre d'accueil sans ambition pour son peuple, d'être encore à penser que nous rayonnons et que c'est assez.

  • Par Duffy - 12/08/2012 - 16:24 - Signaler un abus Apprendre et pratiquer une seconde langue rend intelligent.

    Apprendre et pratiquer une seconde langue rend NECESSAIREMENT plus intelligent. Car une autre langue contient les schémas mentaux d'une autre culture et donc permet à celui qui la reçoit au delà de la communication avec d'autres esprits (en soi source d'intelligence) une ouverture à la multiplicité des concepts, une agilité intellectuelle, une réduction de la peur des autres. Il est significatif que les présidents français soient toujours - au mieux - monoglosses. Je crois qu'à part J. Chirac il faut remonter à Louis Philippe pour trouver un chef de l'Etat ayant voyagé aux Etats-unis dans sa jeunesse et capable de parler evec les habitants de ce pays. Un peu comme un chef gaulois ignorant le latin au 3ème siècle, Abraracourcix est bien vivant sur son bouclier linguistique!

  • Par Duffy - 12/08/2012 - 16:33 - Signaler un abus L'enseignement français a tué le français.

    Quand on demandait à Pierre Gilles de Gênes (prix Nobel de chimie) à quoi il devait son génie il répondait que c'était grâce à la tuberculose qui lui avait évité l'Education Nationale. La méthode d'enseignement française garantit l'incapacité des élèves à parler aucune langue étrangère après 7 ans de secondaire. Il faudrait leur apprendre des chansons et leur faire jouer de spièces de théatre ou des morceaux de films populaires pour développer chez eux les langues étrangères et pourquoi pas aussi le beau français. Mes enfants ont reçus les pièces de Marivaux et de Beaumarchais, les contes de Voltaire en lecture à la maison lors de leur adolescence: ces textes méconnus en France les ont fait mourir de rire, ainsi que plus tard des cours de prise de parole en public à l'université anglophone McGill de Montréal, où l'usage de scenettes était répandu. Maintenant adultes, ils sont considérés comme de très bons locuteurs dans les deux langues en milieux professionnels internationaux ainsi qu'en milieu scientifique de haut niveau.

  • Par langue de pivert - 12/08/2012 - 17:34 - Signaler un abus Peut-être...

    ...En tout cas on les rend au minimum bilingue voir polyglotte !

  • Par ntzsch - 12/08/2012 - 19:15 - Signaler un abus L'apprentissage d'une langue est difficile.

    La seule manière de parler une langue correctement est de vivre dans le pays pendant plusieurs années. Je ne pourrais pas juger le niveau d'un Français qui enseigne l'anglais, mais j'ai eu l'occasion d'entendre des Anglais qui enseignent le français. Ils font beaucoup de fautes. Je pense qu'un maçon portugais installé chez nous parle mieux le francais au bout de trois ou quatre ans.

  • Par le Gône - 13/08/2012 - 07:00 - Signaler un abus @François78

    tout a fait daccord avec vous..en revanche certains commentateur ne maitrisent pas encore tres bien notre langue..ou comprennent tout a l'envers!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Josie Bernicot

Josie Bernicot est professeur de psychologie à l'université de Poitiers, spécialiste des usages sociaux du langage chez l'enfant.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€